IluvMTL

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 342
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

IluvMTL a gagné pour la dernière fois le 29 avril

IluvMTL a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 093 Excellent

1 abonné

À propos de IluvMTL

  • Rang
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    armchair urbanist and sometimes activist
  • Location
    Montreal
  • Intérêts
    many
  • Occupation
    not occupied

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Le prolongement de l'atrium du CCE pour traverser l'îlot aura été intéressant! Sinon un simple corridor commune au rdc.
  2. Ils parlent de l'installer à proximité sur le site dans le texte. Je n'ai pas tous reproduit... http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL
  3. Par conséquent, la Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises est d’avis que l’on devrait donner une suite favorable à l’égard de la demande de modification de projet particulier aux conditions suivantes : · le nouveau projet doit respecter les paramètres de hauteur et de densité du règlement d’urbanisme · les façades ayant front sur la rue Lucien-L’Allier et sur le passage piéton doivent être conservées et restaurées; · un plan d’implantation de la tour présentant des retraits d’alignement significatif par rapport aux façades du bâtiment à conserver doit être fourni et intégré à la résolution de projet particulier; · la pinte de lait devra être relocalisée afin de favoriser sa visibilité et sa structure devra être conservée ou être reproduite conformément à son aspect d’origine ; · une servitude de passage public en faveur de la Ville de Montréal doit être conclue pour une lisière correspondant à la réserve foncière en vigueur; · une garantie monétaire conformément aux nouvelles dispositions du règlement sur la démolition d’immeubles doit accompagner l’autorisation conformément au règlement sur les projets particuliers.
  4. 1025, rue Lucien-l'Allier Informations de la ville de Montréal: Conseil d'arrondissement; • Affichage et publication d'un avis d'assemblée publique de consultation; • Assemblée publique de consultation et 2ème lecture du conseil d'arrondissement; • Publication d'un avis décrivant le projet et le mécanisme d'approbation référendaire; • Conseil d'arrondissement.
  5. IluvMTL

    Victoria sur le Parc - 57 étages

    Dans odj du 21 novembre 2018 On parle de 57 étages et 200 mètres
  6. IluvMTL

    Projet Sainte-Catherine Ouest

    https://ceriu.qc.ca/projets/galerie-multireseau-gmr-zones-implantation-potentielles-benefices-territoire-ville-montreal Galerie Multiréseau (GMR): zones d'implantation potentielles et bénéfices sur le territoire de la Ville de Montréal Nouveau projet Confiée par la ville de Montréal, cette nouvelle étude vise à évaluer la possibilité d'implanter ce type d'ouvrage à l'intérieur de son territoire, en apprécier le potentiel de déploiement et estimer les bénéfices globaux associés. Le projet est réalisé par le CERIU en collaboration avec l'Université Concordia. 1 Chargé de projets Michel Saindon, ing., consultant, CERIU 2 Description Ce projet s’inscrit dans la suite des nombreuses réflexions et études amorcées depuis 1991 par le CERIU et ses partenaires sur la réalisation d’une galerie multiréseaux au Québec. Ce concept a été implanté dans plusieurs villes à travers le monde. Avec la réalisation de ce nouveau projet, les études sur le projet pilote de la rue Ottawa sont suspendues. Un nouveau site fera l’objet de la construction de la GMR. 3 Objectifs L’étude à réaliser permettra de : • Définir à haut niveau, le potentiel d’implantation de ce type d’ouvrage sur le territoire de la ville de Montréal en évaluant les bénéfices globaux associés. • Réaliser l’analyse d’opportunité en impliquant au moment approprié, l’ensemble des partenaires associés au projet qui aboutira au développement d’une grille multicritères. • Élaborer une analyse spatiale fournissant une vision en plusieurs couches des endroits où une GMR pourrait être établie 4 Bénéfices • Développer un plan d’implantation de GMR sur le territoire de la ville de Montréal. • Permettre aux municipalités du Québec et aux opérateurs de réseaux d’avoir en main une étude présentant l’opportunité d’implanter les GMR ainsi que ses avantages. • Favoriser l’implantation de ce nouveau concept d’aménagement d’infrastructure validé, efficace et novateur possédant une grande valeur en termes de développement durable et de bénéfices pour la collectivité 5 Avancement du projet Phase 1 - Analyse macro-économique : portrait de la situation mondiale et analyse financière préliminaire - août 2018; Phase 2 - Étude d’opportunité : réalisation d’une grille multicritères et définition des éléments avec enjeux - décembre 2018; Phase 3 - Évaluation des risques et validation des outils : validation de la grille multicritères et évaluation des éléments avec enjeux - mars 2019; Phase 4 – Réalisation d’une analyse spatiale - décembre 2019; Phase 5 - Modélisation spatio-temporelle - juin 2020; Rapport final de l’étude - septembre 2020. 6 Information supplémentaire Questions sur le projet : Salamatou Modieli A. au 514 848-9885 poste 236 ou par courriel à salamatou.modieli@ceriu.qc.ca
  7. La réserve sur le terrain est échouée, la ville n'a pas entamé les procédures d'expropriation. Il reste cette ultime chance... Merci @Normand Hamel pour avoir trouver ce lien/nouvelle! https://www.journaldemontreal.com/2018/11/15/les-terrains-de-molson-convoites-par-montreal Les terrains de Molson convoités par Montréal DOMINIQUE CAMBRON-GOULET Jeudi, 15 novembre 2018 22:20MISE à JOUR Jeudi, 15 novembre 2018 22:20 La Ville de Montréal utilisera des outils légaux pour se donner le droit d’acheter les terrains de Molson, avant qu’un promoteur ne mette la main dessus. Les terrains de la brasserie, qui doit déménager à Longueuil en 2021, sont parmi la liste de quelque 80 lots pour lesquels la Ville se dotera de son droit de péremption. Un règlement sera voté lundi au conseil municipal. Cela signifie qu’au moment de la vente de ces terrains, la Ville peut égaler le montant d’une offre d’achat acceptée par le vendeur, pour devenir propriétaire. Cela a été rendu possible grâce un nouveau pouvoir acquis de Québec, dans la Loi sur le statut de métropole. Molson a déjà mis ses terrains en vente le mois dernier. Toutefois, si une transaction n’est pas complétée avant l’adoption du règlement, ce qui devrait se faire lundi, et l’inscription au registre foncier, Montréal aura ainsi le droit d’acheter les lots de Molson. D’autres sites Selon les documents préparatoires du conseil municipal, la Ville prévoit transmettre des avis aux propriétaires des terrains à « l’hiver 2019 ». Parmi les lots visés par la Ville dans son règlement, on retrouve également le site à l’est de ceux de Molson, sur lequel se trouvent notamment la Cité 2000 et cinq stationnements. Plusieurs terrains du secteur près du port de Montréal, dans le quartier Mercier, sont aussi dans la mire de la Ville.
  8. https://www.canadianarchitect.com/exhibitions-installations/toronto-of-the-future-returning-for-third-edition-next-year/1003745255/ Toronto of the Future returning for third edition next year November 15, 2018 by Canadian Architect Leading players in real estate and architecture will present the third biennial edition of Toronto of the Future, a unique display of commercial, industrial mixed use, residential developments, and urban infrastructure and transportation projects that will shape Canada’s most dynamic city in the years to come. Toronto of the Future is a free exhibit to be held from June 25 to July 1, 2019 at Metro Hall (55 John St.). The event’s Top Presenting Sponsors are Mizrahi Developments and The One Residences and once again the event is co-hosted by the City of Toronto. The second biennial edition of the event was held in the same venue in June 2017 and was a resounding success. This not-to-be missed event will feature groundbreaking 3D scale models, illustrations, renderings and virtual presentations from top architects, contractors, developers and government agencies, including the City Planning Division of the City of Toronto. The displays will include various projects under construction, approved, planned or envisioned, but all will inspire the conversation of the evolution of a great city. Key stakeholders from the private and public sectors will be brought together to demonstrate to the public and media their leadership in contributing to the evolution of Toronto. Based on the great success in Montreal held every two years since 2006 under the title ‘Montréal du Futur’, the Toronto version of this unique public event will showcase multiple major commercial-office, residential, institutional real estate projects as well as transportation/infrastructure projects that will shape the skyline of Metropolitan Toronto over the next few years. This free event brings together several key business and civic organizations who contribute to the future development of the city, as well as the media and the general public. Toronto of the Future brings together key real estate stakeholders in a unique neutral, educational and information sharing setting. The event will feature around 25 exhibitors, most showcasing multiple projects. Thousands of visitors are expected to tour the showcase, in addition to the many people who pass through Metro Hall every day
  9. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1135564/ocpm-assomption-sud-longue-pointe-cite-logistique?fbclid=IwAR3uXWHZl-yl3JAsK1fKrPbUkmQ8TMnfovZQEq9FSJFPSqFgN2X2sel52L4 La consultation publique sur les abords du port de Montréal prend du retard Publié le mercredi 14 novembre 2018 à 17 h 33 Le secteur industriel Assomption Sud – Longue-Pointe est situé dans l'est de Montréal, en plein coeur de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Photo : Google L'arrivée au pouvoir d'un nouveau gouvernement à Québec a repoussé le lancement des travaux de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) au sujet du secteur Assomption Sud – Longue-Pointe, explique l'administration de la mairesse Valérie Plante pour justifier un retard de deux mois, qui risque d'ailleurs de se prolonger encore un peu. Un texte de Jérôme Labbé « L’échéancier à respecter pour la tenue d’une consultation publique avant Noël était trop serré avec l’élection du nouveau gouvernement provincial », reconnaît Geneviève Jutras, attachée de presse de la mairesse. « Des discussions ont rapidement eu lieu entre la Ville et le gouvernement pour confirmer les orientations en matière de transport dans le secteur; toutefois, le nouveau gouvernement devait prendre le temps de passer les projets devant ses instances, ce qui a ralenti de quelques semaines le dépôt des documents », ajoute-t-elle. Au cabinet de Chantal Rouleau, nommée ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la métropole le mois dernier, on affirme pourtant qu’il n’y a pas eu de discussions portant spécifiquement sur le secteur visé par la consultation publique entre le gouvernement et l’administration montréalaise. La seule rencontre entre la mairesse et la ministre depuis l'élection de celle-ci a eu lieu en marge de la première visite du premier ministre François Legault à l'hôtel de ville de Montréal, le 26 octobre dernier, indique-t-on. Les conversations, d'ordre général, concernaient plutôt les projets phares de la Coalition avenir Québec pour l'est de l'île, comme la modernisation du boulevard Notre-Dame, le tramway de l'Est, la décontamination de terrains à l'est du boulevard Pie-IX et le prolongement de la ligne bleue du métro. La création d'un comité de travail conjoint pour l'est de Montréala été annoncée après la rencontre, mais « la définition de cette vision commune est en train de se faire », explique Simon-Robert Chartrand, chef de cabinet adjoint de Chantal Rouleau. Pendant ce temps, l'énoncé de base dont aurait besoin l'OCPM pour déclencher la consultation se fait toujours attendre. Celle-ci devait pourtant s'amorcer en septembre dernier, selon les documents mis en ligne sur le site de l'Office. Ce retard « ne remet aucunement en cause la consultation », assure Geneviève Jutras, qui promet la communication du nouvel échéancier sous peu. Il semble cependant improbable que l'OCPM puisse entreprendre l'exercice d'ici la fin de 2018, d'autant plus que six autres consultations publiques sont en cours en ce moment, d'après son site web. Un vaste exercice Les travaux de l'OCPM doivent porter sur l'avenir du secteur industriel circonscrit par l’avenue Souligny (au nord), les installations du port de Montréal (au sud), le quartier Viauville (à l'ouest) et l’autoroute 25 (à l'est). Le secteur qui fera l'objet d'une consultation publique est situé au nord du port de Montréal, entre le quartier Viauville, à l'ouest, et l'autoroute 25, à l'est. Photo : Ville de Montréal Ce secteur fait l'objet depuis longtemps d'un vaste projet de revitalisation, anciennement connu sous le nom de « Cité de la logistique ». Or, l'administration Plante a donné un coup de barre à ce projetaprès son arrivée au pouvoir, souhaitant faire plus de place aux citoyens qui habitent les quartiers limitrophes, et qui craignent d'être incommodés par une recrudescence des activités industrielles. Début du graphique (passez à la fin) Fin du graphique (passez au début) La consultation portera notamment sur le prolongement de l'avenue Souligny et du boulevard de l'Assomption jusqu'à la rue Notre-Dame Est. Cette nouvelle voie d'accès, dont l'aménagement a été confirmé par le gouvernement fédéral et la Ville de Montréal en mai dernier, permettra notamment aux camions de circuler plus facilement entre l'autoroute 25 et le port de Montréal. La Ville souhaite néanmoins que l’expérience soit également agréable pour les piétons et les cyclistes. Ainsi, le programme triennal d'immobilisation (PTI) 2019-2021, rendu public la semaine dernière en même temps que le budget, prévoit « l'aménagement de trottoirs et d'une piste cyclable le long du boulevard », « la création d'une nouvelle intersection à la hauteur du prolongement de Souligny » et « la réalisation du tronçon manquant de la piste cyclable Souligny ». Un peu moins de 30 millions de dollars seront consacrés à ce projet, dont 8 millions d'ici 2021. Le prolongement de la piste cyclable Souligny, qui rejoindra celle qui sera aménagée le long du boulevard de l'Assomption puis celle de la rue Notre-Dame Est, permettrait aux cyclistes de l'est de la ville de se rendre plus facilement au centre-ville, et vice-versa. Le projet prévoit par ailleurs la construction d'un viaduc au-dessus du boulevard Notre-Dame Est pour permettre aux camions d'entrer dans le port de Montréal et d'en sortir plus aisément. Or, la députée néo-démocrate d'Hochelaga, Marjolaine Boutin-Sweet, s'oppose à la construction de ce viaduc, faisant valoir que ce dernier serait situé à moins de 100 mètres du quartier résidentiel de Viauville et du centre de soins prolongés Grace Dart. « Il y a une vive préoccupation de la part de la population riveraine concernant les effets négatifs environnementaux et de la pollution par le bruit », écrit-elle dans une pétition mise en ligne sur son site Internet. Le secteur visé par la consultation inclut un important terrain contaminé par l’ancienne fonderie Canadian Steel. Ce terrain a été racheté en 2016 par l'entreprise Ray-Mont Logistics, qui souhaiterait y installer une plateforme de transbordement de céréales et de légumineuses. Or, ce projet fait actuellement l'objet d'un litige juridique entre la Ville et l'entreprise, qui appartient à l'homme d'affaires Charles Raymond.
  10. Je viens d'ajouter les fiches de zonage en tête de fil.
  11. Most of the tents are down, but they are still working on clearing the site for its next vocation ???
  12. Je crois qu'il est proprio du batiment du Dollarama dans l'ouest. Je vais l'ajouter dans l'adresse.