Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'transport actif'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

4 résultats trouvés

  1. loulou123

    Bixi - Discussion générale

    21/03/2007 Les Montréalais auront-ils bientôt accès à des vélos gratuits pour se déplacer dans la métropole? C’est un des rêves du Conseil jeunesse de Montréal qui recommande à la Ville de créer un parc de vélos en libre service. «Les jeunes sont les plus grands utilisateurs du transport collectif et actif», dit Marilou Filiatreault, présidente du CjM, qui a déposé lundi son avis «Mobile sur l’île, rapide en ville, les transports viables sur l’île de Montréal». «Il est donc essentiel que leurs préoccupations soient considérées par l’administration et que nos recommandations influencent le plan de transport que la ville s’apprête à déposer», ajoute-t-elle. Initiatives d’ici et d’ailleurs Pour construire leur avis, les membres du CjM ont mené de nombreuses consultations auprès de jeunes âgés de 12 à 30 ans et d’experts. On y retrouve plusieurs initiatives canadiennes et étrangères pouvant être applicables à la métropole. «Par exemple, plusieurs villes européennes ont un réseau d’autobus nocturnes pour les jeunes. Le circuit passe aux places qu’ils fréquentent», illustre Mme Filiatreault. «Pourquoi ne pas implanter un parc de vélos libre service? Empruntez gratuitement une bicyclette, faites votre bout de chemin et laissez-la à une borne de service», ajoute-t-elle. Cages à vélos sécuritaires pour contrer le vol et le vandalisme et soutien aux clubs d’auto-partage par des commodités de stationnement font aussi partie des recommandations faites aux élus. La ville à l’écoute La Ville de Montréal assure qu’elle tiendra compte des recommandations du CjM. «Le timing est excellent, le plan de transport de la ville est en préparation», dit Patricia Bittar, conseillère municipale associée au dossier jeunesse qui a reçu, hier, l’avis du CjM au nom de la ville. «De façon générale, les recommandations sont bonnes. On ne peut pas promettre de tout appliquer, mais on apprécie beaucoup le travail du CjM, c’est sérieux et très bien documenté», ajoute-t-elle.
  2. Mobilité durable - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s'allient pour faciliter l'accès au REM et aux espaces verts de l'Ouest-de-l'Île SOURCE Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports MONTRÉAL, le 10 juill. 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s'allient pour aménager une voie réservée dans l'emprise de l'autoroute 440 dans l'Ouest-de-l'Île de Montréal. Réservée aux autobus et bordée d'une piste polyvalente, cette voie facilitera l'accès à la future station Kirkland du Réseau express métropolitain (REM). Le projet prévoit également la création d'un lien de transport actif de part et d'autre de l'autoroute 40. Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal et député de Nelligan, M. Martin Coiteux, et la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, ont annoncé aujourd'hui cet important projet qui permettra d'augmenter les espaces verts à Montréal tout en favorisant l'accès au REM sans avoir recours à l'automobile. La Politique de mobilité durable du gouvernement du Québec préconise une approche intégrée des transports qui vise, entre autres, à offrir un éventail de transports afin notamment de faciliter les déplacements entre la maison et l'offre de transport collectif, un concept connu sous le nom de « premier et dernier kilomètre ». Les municipalités et les sociétés de transport sont encouragées à concevoir un aménagement du territoire favorable à la mobilité durable, et le projet dévoilé aujourd'hui répond en tout point à cette approche. Les infrastructures de transport, financées par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, seront réalisées par la Ville de Montréal. L'entente permettra à la Ville d'occuper l'emprise de l'autoroute 440 à des fins de parc pour les 50 prochaines années. Le parc régional sera de compétence d'agglomération. Citations : « Avoir accès au Réseau express métropolitain en autobus, en vélo ou à pied est une des meilleures façons d'optimiser ses déplacements. La création de cette voie réservée et de cette piste polyvalente permettra aux citoyens et citoyennes de rejoindre le REM rapidement, sans ajouter de circulation automobile dans leur quartier; c'est tout à fait conforme à notre Politique de mobilité durable adoptée au printemps. Dès que la Ville de Montréal nous a approchés pour trouver une façon optimale d'utiliser l'emprise de l'autoroute, nous nous sommes entendus sur ce projet. » André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports « Dans la grande région de Montréal, les enjeux liés aux transports sont primordiaux. Au cours des dernières années, le gouvernement du Québec en a fait une priorité. Le projet annoncé aujourd'hui, qui favorisera l'accès à la station Kirkland du REM, constitue un legs durable du gouvernement du Québec à tous les Montréalais. Il témoigne de la volonté partagée du gouvernement et de ses partenaires d'améliorer la qualité de vie des citoyens de l'ouest de Montréal, dont ceux de Nelligan, en facilitant l'accès au transport en commun. » Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal et député de Nelligan « L'entente conclue par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec quant à l'utilisation de l'emprise de l'autoroute 440 nous permettra d'offrir à la population non seulement un meilleur accès à la future gare du REM à Kirkland, mais également un accès au futur parc régional, qui permettra de mettre en valeur les espaces naturels de l'Ouest-de-l'Île. Cela nous permettra de nous rapprocher de nos objectifs de protection du territoire et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. » Valérie Plante, mairesse de Montréal « C'est avec grand plaisir que la Ville de Kirkland accueille l'annonce que l'emplacement de la station du REM sur son territoire sera celui de la rue Jean-Yves. Je tiens à remercier nos partenaires et à souligner leur engagement à favoriser le transport en commun et le transport actif sur notre territoire. Cela permet également d'ouvrir l'accès aux grands parcs régionaux de l'Ouest-de-l'Île. » Michel Gibson, maire de Kirkland Faits saillants : La construction de la voie réservée et de la piste polyvalente dans l'emprise non construite de l'autoroute 440, entre la rue Antoine-Faucon et le chemin Sainte-Marie, est un projet de la Ville de Montréal. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, qui a acquis l'emprise à la fin des années 1970, demeure propriétaire du corridor. La voie réservée exclusivement aux autobus sera d'une longueur d'environ 1,2 km et facilitera l'accès à la station Kirkland du REM, qui sera construite à proximité de la rue Jean-Yves. Cette station, située sur l'antenne Sainte-Anne-de-Bellevue du REM, comprend notamment un terminus d'autobus, une aire de dépose minute, une aire pour les taxis et des supports à vélo. La passerelle au-dessus de l'autoroute 40 sera accessible aux vélos et aux piétons. SOURCE Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
  3. La PresseLe samedi 28 avril 2007 Tout indique que Montréal fera une importante annonce sur le vélo au centre-ville lundi. La fameuse épine dorsale du réseau cyclable, attendue depuis 20 ans, sur le boulevard de Maisonneuve, deviendrait enfin réalité, selon ce qu'a appris La Presse. Le responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, André Lavallée, a confirmé hier qu'il s'apprête à dévoiler quelque chose de «gros». Mais il s'est contenté de rire lorsque questionné au sujet de l'ouverture d'une voie sur de Maisonneuve. Le lien manquant Vélo Québec espère depuis 20 ans l'ouverture de ce tronçon qui compléterait le lien d'est en ouest. Présentement, la piste cyclable s'arrête d'un côté à la rue Berri, et de l'autre, à la rue Green. Les cyclistes doivent ensuite s'engager en zigzag dans les rues de Montréal pour accéder au coeur du centre-ville. Patrick Howe, de Vélo Québec, explique qu'une piste cyclable est au centre du «plan d'accès au centre-ville» que son organisation avait déposé auprès des élus, en 2005. Ce plan était le fruit de deux études qui avaient conduit Vélo Québec jusqu'à Vancouver et Toronto pour comparer les réseaux cyclistes et identifier les meilleures solutions. Carrefour du Parc Par ailleurs, l'équipe Tremblay est sur le point d'annoncer l'ouverture d'une piste cyclable d'environ un kilomètre, dans l'axe des avenues du Parc et des Pins. La voie s'étendra de la rue Rachel (au nord) à la rue Hutchison (au sud). Cette piste cyclable sera réalisée à l'intérieur du budget de 6,5 millions consacré à l'aménagement des abords du nouveau carrefour du Parc. La dernière phase de ces travaux, qui s'élève à 29,5 millions, comprend la construction du trottoir à l'est de l'avenue du Parc, l'installation de lampadaires de rue et de parcs, et la plantation d'arbres. «Ce sera une piste cyclable confortable, drapée de vert, assure André Lavallée, qui en fera l'annonce prochainement. La piste deviendra une des entrées du centre-ville.» Le responsable du dossier au comité exécutif ajoute qu'il est impératif pour Montréal de repartager la chaussée avec les cyclistes et les piétons. «Autrefois, les cyclistes et les piétons étaient considérés comme une nuisance au centre-ville, dit-il. Les pistes cyclables dans la rue Wellington, Saint-Urbain et Notre-Dame, qui ont été ouvertes l'an dernier, sont en train de transformer les habitudes de circulation des Montréalais.»