Recommended Posts

Je n'ai pas vu ce projet sur le forum après une petite recherche... un article est paru dans la Presse sur ce projet situé sur les stationnements du concessionnaire Touchette, situé dans le quadrilatère Papineau-Ontario-Cartier-Sherbrooke.

 

On y prévoit pour le moment 5 bâtiments de 3 étages avec 11 condos chacun. Une deuxième phase suivra avec 15 maisons de ville de trois étages.

 

Lien vers l'article de La Presse:

 

http://montoit.cyberpresse.ca/habitation/nouveautes/201008/27/01-4310454-touchette-automobile-adieu-vaste-terrain-de-stationnement.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO23_maison_3732_accueil_POS1

 

Des images:

 

107046.jpg

 

107045.jpg

 

La construction est déjà commencée, selon l'article de La Presse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que qqn a une opinion récente sur ce projet?

Le prix pour le quartier me semble un peu élevé ?

Où en est la construction de la premiere phase??

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bisbille autour d'un projet de 300 condos

 

data=Ay5GWBeob_WIPLDYoIWcfVXxvZu9XwJ55OX7Ag,wY28nXs1ewuG7GW1FYLmDURsOFYBTrw3llimY3hndiAqqgUIuqO1Wp4SFR6xyu1_eshcUdFe3MLXClh7ZzsMYBSt1YizHeSEmYh4bTLz

 

Publié le 08 juillet 2011 à 07h02 | Mis à jour à 07h02

 

Maxime Bergeron

 

La Presse

 

(Montréal) Un projet de 300 appartements en copropriété sur les terrains de l'ancien concessionnaire automobile Touchette, près de l'entrée du pont Jacques-Cartier, soulève l'ire d'un groupe de citoyens.

 

Le complexe du promoteur Beau-Vain inc., situé près de l'avenue Papineau et de la rue Cartier au nord d'Ontario, n'inclura aucun logement social, dénonce le regroupement Habiter Montréal. Or, comme le projet comptera au total plus de 200 logements, il devrait théoriquement comprendre 15% de logements sociaux et 15% de propriétés abordables pour se conformer à la stratégie d'inclusion mise en place par la Ville en 2005.

 

Éric Michaud, porte-parole du groupe citoyen, accuse le maire Gérald Tremblay de «renier» cette stratégie. «Ce qu'on constate dans l'arrondissement de Ville-Marie, c'est que, depuis six ans que la stratégie est en place, on n'en a pas 15% (de logements sociaux dans les projets de condos), mais 5,8%, donc trois fois moins.»

 

Le projet de Beau-Vain a fait l'objet d'une première lecture mardi soir au conseil d'arrondissement de Ville-Marie. Il sera ensuite soumis à une consultation publique, a affirmé Jacques-Alain Lavallée, porte-parole de l'arrondissement.

 

M. Lavallée soutient que le projet présenté à l'arrondissement compte moins de 200 condos. De son côte, le responsable des ventes de Beau-Vain, Tony Mulé, a indiqué à La Presse Affaires que le complexe dépassera les 300 logements une fois toutes les étapes réalisées.

 

M. Mulé a confirmé que l'ensemble du projet sera «strictement» composé d'appartements en copropriété et de maisons en rangée, sans logements sociaux. La première phase, qui compte 55 logements près de la rue Cartier, est vendue à 85%.

 

Qu'importe le nombre final de condos, le porte-parole de l'arrondissement de Ville-Marie ne voit pas de problèmes à ce qu'il n'y ait pas d'inclusion de logement social. Le district de Ville-Marie compte déjà 23% de telles habitations, comparativement à à peine 7% dans l'ensemble du territoire montréalais, a-t-il souligné. Qui plus est, le projet de Beau-Vain contribuera selon lui à revitaliser un secteur qui en a bien besoin.

 

Deux projets de logements sociaux sont par ailleurs en branle dans le quartier, a souligné M. Lavallée. L'Inter-loge De Lorimier ajoutera 79 appartements pour des familles à faibles revenus, tandis que les Terrasses de l'Hibiscus hébergeront 92 personnes âgées en perte d'autonomie, rue Ontario.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ohoh!! Quelques points très intéressant :

 

 

Seconde lecture pour un projet résidentiel sur le site de Touchette automobiles

 

Les membres du conseil ont approuvé en seconde lecture un projet résidentiel projeté dans le district de Sainte-Marie, sur l'avenue Papineau ainsi que sur les rues Goulet et Cartier. Situé sur le site de Touchette automobiles, le terrain est d'une superficie d'environ 10 000 m2. Il est actuellement occupé par un stationnement de surface et des bâtiments commerciaux partiellement vacants.

 

Avec ses 190 unités de logements, ce projet contribuera à la revitalisation du secteur, tout en densifiant un quartier bien desservi en transport en commun.

Edited by monctezuma

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Logements" = probablement condos en rangée ou édifices, 3-4 étages. Quoique la taille du terrain et le nombre d'unités laisse présager la possibilité de montrer jusqu'à... roulement de tambours... 6 étages. Je me demande si c'est le même promoteur qui construit 400 condos sur les quelques terrains de l'ancien concessionnaire GM, coin St-Denis/St-Grégoire. (Je crois que leur nom est Devco.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://montoit.cyberpresse.ca/habitation/nouveautes/201008/27/01-4310454-touchette-automobile-adieu-vaste-terrain-de-stationnement.php

 

 

Le 29 août 2010

 

Touchette automobile: adieu, vaste terrain de stationnement!

 

195661-appartements-copropriete-rue-cartier-amenages.jpg

Les appartements en copropriété, rue Cartier, seront aménagés sur un ou deux paliers. La plupart des futurs copropriétaires auront accès, à l'arrière, à une terrasse ou un balcon donnant sur une vaste cour intérieure.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR JACQUES-ANTOINE ST-JEAN, ARCHITECTE

 

Danielle Bonneau

La Presse

 

Jusqu'à 220 unités d'habitation de divers types pourraient être construites sur le vaste terrain qu'occupe depuis 1946 le concessionnaire automobile Touchette, le long de l'avenue Papineau et de la rue Cartier, entre les rues Ontario et Sherbrooke, à Montréal.

 

Le nom du projet, officiellement lancé cette semaine? Mobilis. Celui-ci fait référence à l'ancienne vocation du terrain, mais aussi à son enviable situation géographique, à proximité du centre-ville, du pont Jacques-Cartier, de la station de métro Papineau et d'importantes artères.

 

Dans un premier temps, cinq immeubles en rangée de trois étages, avec une mezzanine en retrait, seront bâtis à l'emplacement d'un stationnement, le long de la rue Cartier. Les cinq bâtiments comprendront chacun 11 appartements, répartis sur un ou deux paliers. Dans la deuxième phase, 15 maisons de ville de trois étages, avec une terrasse sur le toit, sont prévues le long de la petite avenue Goulet.

 

«La construction se fait pour l'instant sur les terrains excédentaires», explique Jean Touchette, président de Touchette Automobile, qui a l'intention de poursuivre la vente et la réparation d'automobiles et de scooters.

 

La mise en valeur du terrain lui tient à coeur. Copromoteur du projet avec Construction Beau-Vain, il participe aux discussions avec l'équipe de l'architecte Jacques-Antoine St-Jean.

 

Influence de l'automobile

 

«Je tiens à ce qu'il y ait quelque chose de beau sur le terrain et qu'il y ait un rappel de son histoire, qui est liée de très près à l'automobile, mais aussi à trois générations de la famille Touchette, indique Jean Touchette. Mon père, Carmel, suit aussi avec intérêt l'évolution du projet.»

 

La construction des appartements en copropriété, rue Cartier, vient de débuter. Avant même l'ouverture du bureau des ventes, huit des onze logements du premier immeuble ont trouvé

 

preneur. L'équipe prépare la deuxième phase.

 

Les appartements, aménagés sur un ou deux paliers, seront très différents les uns des autres. La plupart des futurs copropriétaires auront accès, à l'arrière, à une terrasse ou un balcon donnant sur une cour intérieure joliment aménagée. Pour maximiser les espaces verts, en effet, les stationnements

 

seront souterrains, explique Jacques-Antoine St-Jean.

 

«La majorité des appartements ont été conçus pour des personnes seules ou des couples», souligne l'architecte, qui a constaté la popularité des petits logements dans un autre projet qu'il a réalisé non loin, Les Villiers du Hauban, à l'angle de l'avenue Papineau et La Fontaine.

 

Même si Mobilis prendra forme dans un premier temps sur les terrains que n'utilise plus Touchette automobile, l'arrondissement de Ville-Marie a demandé que lui soit soumis un plan d'ensemble de lotissement.

 

«Il ne faudrait pas que ce qui sera construit rue Cartier pénalise l'ensemble du projet», indique Sylvain Villeneuve, chef du service d'urbanisme de l'arrondissement.

 

Les 15 maisons en rangée, prévues le long de l'avenue Goulet, devraient connaître beaucoup de succès, croit-il, rappelant que les huit maisons en rangée construites aux abords du pont Jacques-Cartier se sont vendues en moins de deux semaines! «Le volume des divers types d'habitations et leur vocation sont en harmonie avec ce qui se trouve aux alentours, affirme-t-il. L'arrivée de nouveaux résidants, par ailleurs, sera bénéfique pour la rue Ontario. Cela amènera peut-être de nouveaux commerces de proximité.»

 

Les appartements en copropriété, construits en premier, auront des superficies variant de 645 à 1230 pieds carrés. Leurs prix s'échelonnent de 189 900?$ à 299 900?$ (taxes incluses). Les maisons en rangée, qui compteront trois étages et une terrasse sur le toit, devraient coûter environ 400 000?$.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le quartier Sainte-Marie est en train de renaître.

 

Longtemps négligé par l'arrondissement Ville-Marie et par les développeurs (pourtant il est bien situé et bien servi par le transport en commun, des commerces, la culture, des parcs ainsi que des écoles (chose rare dans Ville-Marie)). Un grand potentiel existe, car il y a beaucoup de terrains vacants, alors d'autres projets devront suivre, comme Les Condos Le Courant http://www.condoslecourant.com/fr/ plus au sud (un'autre exemple de cette transformation).

 

L’arrondissement a investi beaucoup d'argent récemment dans le Pôle Frontenac avec le Centre Claude-Malpart http://www.cjcm.ca/ et il y a d'autres projets planifiés (une place publique, édifice à bureau...) pour les abords du Métro Frontenac ou se trouve la Maison de la Culture. D'autres investissements sont prévus dans la prochaine année qui impliquent la revitalisation complète de la rue Ontario à l'est de la rue Delormier.

 

Suite aux consultations publics cette été, et avec la publication du rapport du PPU du Quartier Sainte-Marie http://www.ocpm.qc.ca/sites/default/files/rapports/rapport-ste-marie.pdf la semaine passé, nous devrons voir d'autres projets et, tôt au tard, un grand projet sur l'immense Îlot Delorimier (à deux pas du fleuve) qui est situé entre le Pied-du-Courant et la rue Sainte-Catherine sur l'ancien site du Projet du Porte-Sainte-Marie http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/14481-Porte-Sainte-Marie-16-16-%C3%A9tages-%282004%29. La Ville veut aussi densifier les terrains aux abords du Métro Papineau...C'est une quartier qui a du vent dans ses voiles...

Edited by IluvMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Presse dit "jusqu'à 220 logements" et la ville a approuvée 190. Je vais modifier le titre du fil pour 190.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Fortier
      On parle beaucoup du Montréal souterrain ces temps-ci. J'ai donc créer un fil.
       
    • By Fortier
      Je ne sais pas s'il y a déjà un fil pour ce projet, mais bref je trouve ça vraiment intéressant comme idée. Le Québec aurait vraiment l'occasion de se démarquer internationalement et d'être un pionnier (enfin). Nous avons l'électricité, nous avons les matériaux et nous avons les wagons. Manque juste un petit peu de volonté...

    • By mtlurb
      Village olympique: El-Ad présente un projet plus vert
      Éric Clément
      La Presse
      Cité Nature, la nouvelle version du projet résidentiel du promoteur El-Ad situé derrière les pyramides olympiques, est moins ambitieuse (1400 logements au lieu de 2000) et plus respectueuse de l'environnement, a appris La Presse.
       
       
      En avril dernier, le conseil d'arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie avait rejeté l'accord de principe donné par le précédent conseil au promoteur El-Ad. Le projet situé entre les pyramides et le golf municipal du parc Maisonneuve ne respectait pas un certain nombre de critères définis à cause du caractère exceptionnel de ce secteur de Montréal.
       
      Le promoteur n'avait pas apprécié ce changement de cap, mais, finalement, il a fait contre mauvaise fortune bon coeur et a modifié son projet qui, selon les documents obtenus par La Presse, ne prévoit plus de constructions au bord de la rue Sherbrooke et respecte la hauteur maximale de 14 étages. Il n'y a plus d'empiétement sur des terrains municipaux, notamment sur le golf ou son champ de pratique et le massif de conifères est préservé.
       
      La densité du projet, qui s'adresse surtout à une clientèle de familles et de personnes âgées, a aussi été réduite : le nombre de logements est passé de 2000 à 1400. Cité Nature est composée de huit immeubles résidentiels ayant de 117 à 211 logements en location ou en copropriété, selon la tendance du marché.
       

       
       
      Cinq bâtiments de 10 à 14 étages, contenant les 943 logements du quartier Est de l'ensemble, sont d'abord prévus derrière les pyramides, du côté du boulevard de l'Assomption et du terrain d'entraînement du golf. Trois autres bâtiments (de 9, 13 et 14 étages), d'un total de 457 logements pour le quartier Ouest, seront construits sur le stationnement situé derrière les pyramides, du côté de la rue Viau.
      Différents aménagements paysagers autour et sur les bâtiments sont prévus afin d'offrir beaucoup de verdure aux résidants, qui pourront encore jouir du massif de conifères qui demeurera entre les deux quartiers de Cité Nature. Les promoteurs veulent ajouter 146 arbres sur les lieux, mais devront en couper une vingtaine.
       
      Un stationnement souterrain de trois étages sera construit pour les résidants du nouveau projet et pour ceux des pyramides qui auront perdu leur place à cause de la construction d'un des bâtiments.
       
      Le promoteur prévoit que la construction des huit bâtiments se fera sur une période variant de six à huit ans. Elle pourrait débuter à la fin de l'année si les autorisations de l'arrondissement sont obtenues.
       
      Le projet est-il conforme au règlement de zonage et aux critères du Programme d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) de l'arrondissement? Le maire André Lavallée ne le sait pas.
       
      «L'entreprise El-Ad m'a informé qu'elle présentera un projet entièrement conforme, mais ce projet n'a pas encore été formellement déposé à l'arrondissement, donc je ne peux pas prétendre à sa conformité», dit-il.
       
      Toutefois, El-Ad a fait discrètement deux réunions publiques pour prendre le pouls des résidants du quartier, auparavant très récalcitrants. Gilles Beaudry, qui s'était opposé au précédent projet, se dit agréablement surpris. «Les architectes ont réellement fait un bon travail avec un projet qui s'intègre bien avec le village olympique, dit-il. Ils respectent tout ce qu'on avait demandé.»
    • By GDS
      Le jeudi 9 octobre 2014, en présence de la mairesse de la Ville de Longueuil, Madame Caroline St-Hilaire, de Madame France Dubé, conseillère à la Ville de Longueuil, de Monsieur Mathieu Duguay, président Société de gestion Cogir, de l’équipe de Jazz Longueuil, des cadres de Société de gestion Cogir et des résidents de Jazz Longueuil, se tenait la cérémonie de pelletée de terre protocolaire marquant le début de la construction de la tour II de la résidence privée pour aînés JAZZ Longueuil. Du même coup, la capsule temporelle contenant divers objets et souvenirs des résidents actuels de Jazz Longueuil a été scellée officiellement. Cette capsule sera installée dans la structure de béton de la tour II avec à son bord, à tout jamais, une petite partie de l'âme des résidents de la phase I.
       
      Résidence importante située au cœur de Longueuil, Jazz Longueuil s’agrandit pour accueillir une clientèle d’aînés autonomes de l’agglomération et ses environs. En plus d’offrir plus de 180 nouveaux logements au look contemporain, cette nouvelle résidence offrira des services à valeurs ajoutées à sa clientèle existante et future. Ce projet d’agrandissement, nécessitant un investissement de près de 30 millions de dollars, créera jusqu’à 26 nouveaux emplois. Située face à l’Hôpital Pierre-Boucher et à proximité de tous les services, la résidence Jazz Longueuil était louée à pleine capacité depuis quelques années. L’ajout de la tour II permettra d’offrir des opportunités de location à plusieurs aînés de la grande région qui désirent goûter à l’expérience Jazz. La construction de cette nouvelle tour sera réalisée entièrement par Société de gestion Cogir, l’un des plus importants gestionnaires d’immeubles au Québec.
       
      http://www.jazzlongueuil.ca
      ----
       


    • By loulou123
      La ville devient immobilier promoteur immobilier Pour la première fois de son histoire, la Ville de Montréal se lance dans un mégaprojet de développement domiciliaire évalué à 300 M$, dans l'est de la ville.
       
      L'administration Tremblay a confié à la paramunicipale SHDM le mandat de construire environ 1800 maisons, condos et appartements sur un vaste terrain, le site Contrecoeur, qui appartient à la Ville. Le projet doit être réalisé sur une période d'au moins cinq ans et le constructeur principal retenu à la suite d'un appel d'offres est la firme F. Catania.
       
      Le site est impressionnant avec ses 380 000 mètres carrés. Il est délimité au sud par la rue Sherbrooke, à l'ouest par la rue Pierre-Bernard, au nord par Anjou et à l'est par la carrière Lafarge, à Montréal-Est.
       
      Logements sociaux
       
      Les clientèles visées sont les familles, les revenus moyens, les retraités. Une place importante sera faite aux logements sociaux et, à ce chapitre, il a déjà été déterminé par l'administration de Montréal que plus de la moitié des logements seront de type «abordable» (39 %) et à caractère «social» (21 %).
       
      Une zone de maisons unifamiliales sera réservée au nord. Elle sera voisine de l'arrondissement d'Anjou.
       
      Cet important développement qui amènera près de 5000 personnes dans le quartier Maisonneuve est évalué à 300 M$.
       
      «Nous sommes excités, commente la mairesse de l'arrondissement, Lyne Thériault, mais le projet soulève quelques questions auxquelles l'hôtel de ville devra apporter des réponses.»
       
      Elle mentionne entre autres «les dépenses accrues auxquelles devra faire face l'arrondissement pour fournir les services publics à cette nouvelle population».
       
      Des parcs
       
      L'entreprise est colossale. La SHDM doit prévoir plusieurs zones de développement avec ses rues, ses parcs, ses infrastructures et ses unités d'habitation.
       
      À l'extrémité est, les nouveaux quartiers seront voisins de la carrière Lafarge.
       
      «Je n'ai pas d'inquiétude quant à cette proximité. Le projet prévoit une large bande verte avec des arbres pour atténuer le bruit et la poussière et autres nuisances liées à l'exploitation de la carrière», soutient la mairesse. Une zone de commerces est aussi aménagée le long de la carrière, dans la partie sud du nouveau quartier.
       
      Le projet domiciliaire rapportera 5 M$ et plus de taxes municipales annuellement dans les coffres de la Ville.