Jump to content

WestAust
 Share

Recommended Posts

Ariane Krol

 

Si vous n’avez pas encore lu la lettre du maire de Vaudreuil-Dorion publiée dans nos pages, je vous incite vivement à le faire. Elle apporte un souffle d’air frais dans un débat de plus en plus vicié. Comme lui, j’ai été choqué par la réaction des citoyens d’un quartier de Beaconsfield, qui veulent bloquer la construction d’une résidence pour personnes âgées de deux étages. Deux étages! Des personnes âgées! Et que dire des arguments évoqués? «Le prix de nos maisons va chuter.» «Il y a déjà beaucoup trop de voitures qui circulent et beaucoup trop de problèmes de stationnement.»

 

Le prix des maisons va chuter? Un centre d’injection supervisée ou une éolienne, je ne dis pas. Mais une résidence pour personnes âgées? C’est pousser très loin les limites du «pas dans ma cour». Et il y a pire. «Des citoyens viennent de s’opposer à la construction d’une école primaire dans leur quartier avec parc, jeux d’eau et mini-terrains de soccer. (…) Ils craignent la circulation automobile et la dévaluation de leur maison!», rapporte le maire de Vaudreuil-Dorion.

 

Une école primaire? Un parc? N’est-ce pas le genre de services dont la proximité fait augmenter la valeur d’une maison? Les municipalités devraient peut-être revoir leurs critères de développement et miser sur les quartiers à accès contrôlé (gated communities)…

 

Comme la plupart des gens qui ont acheté à Montréal au cours des dernières années, j’ai payé trop cher pour ma maison, et je détesterais la voir dévaluée. Mais je trouve qu’on est bien prompt à agiter cet épouvantail. C’est devenu un prétexte commode pour exclure l’autre, qu’il soit trop vieux, trop jeune ou Inuit, comme dans le quartier Villeray.

 

Cela dit, les Villes ont leur part de responsabilité dans ces réactions extrêmes. Si les citoyens veulent bloquer un projet par crainte du trafic excessif, c’est qu’ils ne font pas confiance à leurs élus pour prévenir ou corriger la situation. Si la résidence pour personnes âgées ne compte pas assez de places de stationnement, si tous les parents amènent leurs enfants à l’école en auto en conduisant comme des débiles dans les rues adjacentes, c’est un réel problème. Sauf que les municipalités, obnubilées par la perspective de nouveaux revenus de taxation, se montrent souvent insensibles à ce genre de préoccupations. Elles en paient aujourd’hui le prix.

 

http://blogues.cyberpresse.ca/edito/2010/08/16/pas-dans-ma-cour-de-quoi-a-t-on-si-peur/?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_bloguesaccueilcp_BO3_accueil_ECRAN1POS5

Link to comment
Share on other sites

NON AU GRATTE-CIEL DE 2 ÉTAGES!!

 

Les personnes âgées vont... conduire lentement!!

 

NON À UNE ÉCOLE + PARC!!

 

La proximité des services et zones de récréation ne peuvent que RÉDUIRE la demande de la zone en question! C'est clair que des services vont rendre le secteur non-souhaitable!!! Imagines avoir un parc à côté de chez toi. BEURK!

 

(Gang d'épais, mais sérieusement. Dans mon secteur, on a récemment construit une garderie de 3 étages. Mon frère est agent immobilier et il me donne accès aux chiffres du secteur. Les valeurs ont augmenté tout autour de la garderie! Et pourquoi pas? Le nouveau couple peut s'installer là et marcher son enfant à la garderie sans même embarquer dans l'auto!)

Edited by Cataclaw
Link to comment
Share on other sites

50kmh c'est dangeureux, réduisons à 40kmh

 

40kmh c'est dangeureux, réduisons à 30kmh

 

30kmh c'est dangeureux, réduisons à 20kmh

 

20kmh c'est dangeureux, réduisons à 0kmh

Link to comment
Share on other sites

50kmh c'est dangeureux, réduisons à 40kmh

 

40kmh c'est dangeureux, réduisons à 30kmh

 

30kmh c'est dangeureux, réduisons à 20kmh

 

20kmh c'est dangeureux, réduisons à 0kmh

 

Je ne comprends pas le problème avec les limites de vitesse.

Le 40km/h, c'est sur des rues locales et résidentielles, ça ne peut pas servir pour transiter, il y a un panneau d'arrêt à tous les coins de rue, et si une personne sait vivre, elle roule tranquillement dans ces endroits de toute manière, c'est juste une question de gros bon sens et de respect.

 

Et franchement, le 30 km/h, en roulant à Montréal tu vas souvent sur ces rues? Probablement pratiquement jamais, une fraction insignifiante de ton temps de transport. Ce ne sont que les rues locales à proximité des parcs et des écoles. Les rues importantes et les artères, dans les mêmes conditions, sont pratiquement toujours à 50km/h. Il me semble que prendre quelques dizaines de secondes de plus pour traverser une minuscule rue locale, histoire éviter un accident avec un enfant écervelé qui pourrait courir après un ballon dans la rue, ou qui sort de l'école en vitesse pour rejoindre ses amis sans regarder où il va, c'est tout simplement avoir les priorités aux bonnes places.

 

Avant de se plaindre sur la vitesse permise sur des rues que les gens en transit n'utilisent pratiquement pas, on devrait plutôt se concentrer à chialer sur le synchronisme des feux de circulation, ou des trucs du genre, on gagnerait pas mal plus de temps comme ça :silly: .

Link to comment
Share on other sites

Ariane Krol

 

Si vous n’avez pas encore lu la lettre du maire de Vaudreuil-Dorion publiée dans nos pages, je vous incite vivement à le faire. Elle apporte un souffle d’air frais dans un débat de plus en plus vicié. Comme lui, j’ai été choqué par la réaction des citoyens d’un quartier de Beaconsfield, qui veulent bloquer la construction d’une résidence pour personnes âgées de deux étages. Deux étages! Des personnes âgées! Et que dire des arguments évoqués? «Le prix de nos maisons va chuter.» «Il y a déjà beaucoup trop de voitures qui circulent et beaucoup trop de problèmes de stationnement.»

 

Le prix des maisons va chuter? Un centre d’injection supervisée ou une éolienne, je ne dis pas. Mais une résidence pour personnes âgées? C’est pousser très loin les limites du «pas dans ma cour». Et il y a pire. «Des citoyens viennent de s’opposer à la construction d’une école primaire dans leur quartier avec parc, jeux d’eau et mini-terrains de soccer. (…) Ils craignent la circulation automobile et la dévaluation de leur maison!», rapporte le maire de Vaudreuil-Dorion.

 

Une école primaire? Un parc? N’est-ce pas le genre de services dont la proximité fait augmenter la valeur d’une maison? Les municipalités devraient peut-être revoir leurs critères de développement et miser sur les quartiers à accès contrôlé (gated communities)…

 

Comme la plupart des gens qui ont acheté à Montréal au cours des dernières années, j’ai payé trop cher pour ma maison, et je détesterais la voir dévaluée. Mais je trouve qu’on est bien prompt à agiter cet épouvantail. C’est devenu un prétexte commode pour exclure l’autre, qu’il soit trop vieux, trop jeune ou Inuit, comme dans le quartier Villeray.

 

Cela dit, les Villes ont leur part de responsabilité dans ces réactions extrêmes. Si les citoyens veulent bloquer un projet par crainte du trafic excessif, c’est qu’ils ne font pas confiance à leurs élus pour prévenir ou corriger la situation. Si la résidence pour personnes âgées ne compte pas assez de places de stationnement, si tous les parents amènent leurs enfants à l’école en auto en conduisant comme des débiles dans les rues adjacentes, c’est un réel problème. Sauf que les municipalités, obnubilées par la perspective de nouveaux revenus de taxation, se montrent souvent insensibles à ce genre de préoccupations. Elles en paient aujourd’hui le prix.

 

http://blogues.cyberpresse.ca/edito/2010/08/16/pas-dans-ma-cour-de-quoi-a-t-on-si-peur/?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_bloguesaccueilcp_BO3_accueil_ECRAN1POS5

 

 

C'est peut-être un mal pour un bien cet événement. Ça va faire prendre conscience à certains que le NIMBYisme commence à aller franchement trop loin!:(

Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas le problème avec les limites de vitesse.

Le 40km/h, c'est sur des rues locales et résidentielles, ça ne peut pas servir pour transiter, il y a un panneau d'arrêt à tous les coins de rue, et si une personne sait vivre, elle roule tranquillement dans ces endroits de toute manière, c'est juste une question de gros bon sens et de respect.

 

Et franchement, le 30 km/h, en roulant à Montréal tu vas souvent sur ces rues? Probablement pratiquement jamais, une fraction insignifiante de ton temps de transport. Ce ne sont que les rues locales à proximité des parcs et des écoles. Les rues importantes et les artères, dans les mêmes conditions, sont pratiquement toujours à 50km/h. Il me semble que prendre quelques dizaines de secondes de plus pour traverser une minuscule rue locale, histoire éviter un accident avec un enfant écervelé qui pourrait courir après un ballon dans la rue, ou qui sort de l'école en vitesse pour rejoindre ses amis sans regarder où il va, c'est tout simplement avoir les priorités aux bonnes places.

 

Avant de se plaindre sur la vitesse permise sur des rues que les gens en transit n'utilisent pratiquement pas, on devrait plutôt se concentrer à chialer sur le synchronisme des feux de circulation, ou des trucs du genre, on gagnerait pas mal plus de temps comme ça :silly: .

 

+1, vincethewipet.

Très bien dit!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value