Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 43
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Partout où ce genre d'infrastructures qui sert à faire ressembler une rue à un mail commercial, ça n'a pas été une bonne idée.

À Ottawa, la démolition de la marquise fermée a redonnée vie à la rue Rideau.

À Québec, la démolition du mail Saint-Roch, pour redonner sa place à la rue Saint-Joseph a fait revivre un quartier.

Je souhaite la démolition de la Plaza Saint-Hubert pour les mêmes raisons.

 

J'aimerais revoir le retour de l'ambiance des néons animés et des jeux d'ampoules qui clignotent.

Avec les nouvelles possibilités de l'éclairage aux diodes, ça pourrait être très festif!

Link to comment
Share on other sites

Je crois qu'un sondage sérieux auprès de la clientèle aiderait à déterminer les choix à faire pour cette rue commerciale. Après tout le client a toujours raison et choisit son lieu de magasinage en fonction de ses besoins et attentes. L'avantage des marquises est le fait de pouvoir aller d'un endroit à l'autre, à l'abri des intempéries. De plus ces structures donnent une certaine homogénéisation à la rue, tout en identifiant bien le périmètre du secteur des boutiques. Il y a bien sûr des avantages et inconvénients aux deux formules et celle-ci, contrairement au Mail St-Roch, a toujours permis la circulation automobile et le stationnement sur rue. En plus la rue St-Hubert est au centre d'un quartier résidentiel, d'ou elle puise sa clientèle principale, donc mieux situé que son pendant québécois. Ce qui pourrait expliquer son succès d'achalandage à travers les décennies.

 

En fait ce n'est pas tant le design qui fait la différence, mais la variété, la quantité et la qualité des magasins et boutiques qu'on y trouve. A ce chapitre la Plaza est bien pourvue, et elle jouit aussi de restaurants et cafés nombreux qui complètent bien l'expérience d'une bonne journée de magasinage. En conclusion il faut une masse critique minimum de services pour attirer et fidéliser une clientèle, et aussi certainement une ambiance originale qui rend l'activité agréable et réussie, car à quoi bon se déplacer si en bout de ligne on ne trouve pas ce que l'on cherche?

 

Donc avant de sauter trop vite aux conclusions, une bonne étude de marché doublé d'un sondage détaillé auprès des clients, permettra de savoir comment améliorer cette importante artère commerciale (et si besoin est), tout en prenant les bonnes décisions qui assureront sa pérennité.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

via Radio-Canada :

 

Nouveau style pour la Plaza St-Hubert

Mise à jour le lundi 14 juillet 2014 à 12 h 16 HAE

 

La nouvelle configuration de la Plaza St-Hubert, qui touche tant les trottoirs que la circulation, entre en vigueur lundi.

 

Il s'agit d'un projet-pilote de l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie en vue des travaux majeurs de réfection des réseaux d'aqueducs et d'égout qui auront lieu l'année prochaine.

 

L'arrondissement en profite donc pour tester de nouveaux aménagements : des terrasses publiques ont été installées et du mobilier urbain supplémentaire (bacs à fleurs, supports à vélo, poubelles) a été ajouté.

 

Mais les changements les plus importants concernent la circulation et le stationnement, puisque la voie de droite sera dorénavant transformée en espaces de stationnement gratuit d'une durée de 15 minutes. C'est donc dire qu'il ne restera plus qu'une seule voie de circulation automobile - celle du centre - puisque la voie de gauche demeurera consacrée au stationnement tarifé.

 

L'arrondissement a investi 150 000 $ dans ce projet-pilote, qui est réalisé avec la collaboration de la Société de développement commercial de la Plaza St-Hubert.

 

La Plaza St-Hubert est située le long de la rue du même nom, entre la rue Bellechasse et la rue Jean-Talon Est. Elle est reconnaissable à sa marquise, qui protège les piétons des intempéries depuis 1984.

 

Cette artère commerciale historique a connu de meilleures années, mais les autorités font aujourd'hui d'importants efforts pour lui redonner ses lettres de noblesse.

 

Par exemple, des concerts d'artistes en vogue comme Jimmy Hunt et Les soeurs Boulay ont été présentés la semaine dernière sur la Plaza, périodiquement fermée à la circulation pour permettre aux commerçants de vendre leurs produits sur la rue.

 

La Société de développement commercial de la Plaza St-Hubert estime que ses 400 membres accueillent environ 2,5 millions de visiteurs par année

 

Réécoutez l'entrevue d'Isabelle Richer avec le maire de l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, à l'émission Le 15-18 (6 mai 2014)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Voila un réaménagement qui semble bien réussi. Je suis passé à quelques reprises depuis et je dois avouer que je trouve cela très pratique de pouvoir stationner facilement sur le coté est de la rue, que ce soit pour sortir de la voiture pour 15 minutes ou pour attendre après quelqu'un.

 

Des commerçants heureux

Anne-Laure JeansonPublié le 29 août 2014

 

Un commerçant de la Plaza Saint-Hubert constate que son chiffre d'affaires a augmenté de 1000 $ par semaine depuis le nouvel aménagement de l'artère, installé à la mi-juillet.

 

Selon lui, l’ajout de la voie de débarcadère gratuite de 15 minutes permet à davantage de personnes d’entrer dans son magasin.

 

« C'est merveilleux ce qu'ils ont fait. Je n'ai même pas de mots pour ça. C'est un cadeau du Bon Dieu », déclare Jacques Hallak, propriétaire de magasin de vêtements pour hommes Jaco Uomo.

 

« Depuis qu’ils ont mis en place le débarcadère, les gens se stationnent par curiosité, entrent et achètent. Je n’ai jamais vu ça de ma vie », poursuit M. Hallak, commerçant de la Plaza Saint-Hubert depuis 25 ans.

 

Ne trouvant pas de place, un couple de personnes âgées s’est stationné sur la voie de débarcadère, le temps d’essayer un costume pour monsieur, raconte-t-il. « Je leur ai ensuite suggéré d’aller faire un tour d’auto. À leur retour, les ourlets du pantalon étaient prêts », dit-il.

 

Selon lui, ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu autant de circulation dans la rue. « Les voitures viennent et repartent. Le monde appelle le monde. Tous les commerçants sont contents », conclut M. Hallak.[/Quote]

 

http://www.journalderosemont.com/Vie-de-quartier/2014-08-29/article-3852607/Des-commercants-heureux/1

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Similar Content

    • By mtlurb
      Dans LaPresse+
       
      CHICS CONDOS DANS AHUNTSIC
       
       
      DANIELLE BONNEAU
      LA PRESSE
       
      NOM DU PROJET
       
      Terrasse Laverdure
       
      OÙ ?
       
      Le projet se trouve près de la station de métro Henri-Bourassa.
       
      EN TOUT
       
      32 condos et 6 maisons en rangée dans un immeuble en forme de L. Les condos prendront place dans un édifice de cinq étages, qui longera le boulevard Henri-Bourassa. Les maisons en rangée, de deux étages, borderont la rue Laverdure.
       
      APERÇU
       
      Le complexe est construit à la place d’un immeuble qui a déjà abrité un restaurant bien apprécié des résidants du quartier, « La vieille école », et est devenu un lieu de culte par la suite. Le projet a pu aller de l’avant après la tenue d’une consultation publique.
       
      Le Groupe Julmat veut se distinguer en construisant un complexe haut de gamme avec des appartements spacieux et une structure de béton. Pour ce faire, il a fait appel à l’architecte Karl Fischer. Il aura aussi recours à des matériaux de qualité, dont des fenêtres oscillo-battantes en aluminium de la compagnie Alumilex. Tous les stationnements seront souterrains, même ceux des propriétaires des maisons en rangée. C’est pourquoi aucune porte de garage ne sera visible, en façade.
       
      AUTRE PARTICULARITÉ
       
      Une vaste cour intérieure de 4000 pi2 sera aménagée à l’intention de tous les copropriétaires. Celle-ci sera adossée à la cour de la résidence pour personnes âgées voisine, amplifiant l’impression de se trouver dans une oasis de verdure. Le promoteur prend également soin de préserver le plus d’arbres sur le terrain.
       
      Aucune autre aire commune n’est prévue. En l’absence d’une salle d’exercice ou d’une piscine, les charges de copropriétés seront relativement moins élevées.
       
      POUR QUI ?
       
      Une clientèle qui vend sa maison à Ahuntsic ou ailleurs et aime être près de la rivière des Prairies. Plusieurs, avec de grands enfants qui étudient au cégep ou à l’université, apprécient aussi la proximité d’une station de métro.
       
      COMBIEN (TAXES INCLUSES) ?
       
      Condos (il en reste 17 à vendre) :
       
      À partir de 229 000 $, 1 chambre, 769 pi2
       
      À partir de 360 000, 2 chambres, 960 pi2
       
      À partir de 411 000 $, 3 chambres, 1286 pi2
       
      Charges mensuelles de copropriété : environ 19 cents par pied carré
       
      Maisons en rangée (il en reste 3 à vendre)
       
      À partir de 625 000 $, 3 chambres, 2 salles de bains, cour privée donnant sur la cour intérieure, 2539 pi2
       
      Charges mensuelles : 225 $ (pour l’assurance, l’entretien, le déneigement ; chacun est responsable de sa maison)
       
      DANS LE VOISINAGE
       
      Le parc Nicolas-Viel et ses 9 terrains de tennis, traversé par la piste cyclable de la route verte numéro 1, tout près du bord de l’eau. La rue Fleury, avec ses commerces et restaurants, se trouve non loin. La station de métro Henri-Bourassa est à trois coins de rue.
       
      CONSTRUCTION
       
      Elle a débuté. Les copropriétaires devraient commencer à emménager en décembre 2015.
       
      ON AIME ?
       
      Le complexe mettra en valeur le terrain, situé dans un beau quartier. L’ancien stationnement fait place à une grande cour paysagée.
       
      ON AIME MOINS ?
       
      Le boulevard Henri-Bourassa est très passant et manque de charme. Un acousticien veillera à la qualité de l’insonorisation.
       

       

       

       

       

       

       

    • By mtlurb
      http://chartwell.com/fr/Résidences-pour-retraités/Chartwell-Le-St-Gabriel-résidence-pour-retraités
      Chartwell Le St-Gabriel, résidence pour retraités - 5885, ch. de Chambly, Longueuil
      Chartwell Le Saint-Gabriel est une résidence pour retraités de huit étages, qui verra bientôt le jour dans l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil. Conçue et construite en tenant compte des besoins des aînés actifs, cette élégante résidence pour retraités mise sur une architecture d’inspiration champêtre et charmante. La nouvelle résidence pour retraités de Chartwell à Saint-Hubert comprendra des appartements lumineux et spacieux destinés aux retraités actifs, qui auront l’esprit tranquille sachant que d’autres services sont offerts sur place advenant l’évolution de leurs besoins grâce à une unité de soins pour retraités semi-autonomes et au soutien offert par un personnel dévoué.
      Les résidents auront accès aux nombreuses commodités de la résidence, comme la piscine, la salle d’artisanat, la salle d’exercice et le studio de yoga, et pourront se relaxer en prenant un café ou un verre de vin avec des amis au bistro ou à la salle à manger. La résidence, à laquelle on peut se rendre facilement par l’autoroute 30 et les routes 116 et 112, est située à deux pas du Carrefour St-Hubert où l’on trouve des épiceries, une pharmacie, une SAQ et de nombreux restaurants. Le splendide parc de la Cité à Longueuil, la bibliothèque Raymond-Lévesque et un CLSC se trouvent également à proximité.
      Appartements de prestige
      Offrez-vous un petit luxe bienvenu à la retraite! En plus d’avoir accès à tous les services de la résidence, les appartements de prestige offrent un choix supplémentaire de finis élégants et haut de gamme qui vous permettront de personnaliser votre appartement selon vos goûts et vos besoins.
      Aménagements
      Salle à manger Salle de réception privée Piscine Salle de conditionnement physique Salon de coiffure Cinéma Salle multifonctionnelle Lounge Terrasse Studio d'artisanat Coin enfants Cellier Dépanneur/pharmacie Bibliothèque Café-bistro Salle Internet Stationnement intérieur et extérieur Ascenseur Espaces de rangement Service de salle à manger
      Programme d'animation et des loisirs
      Services de soins

       
       
       
    • By francely57
      Aéroport de Saint-Hubert: de citoyens protestent contre le bruit
       
      Ariane Lacoursière
      La Presse
      Publié le 16 septembre 2009 à 07h45 | Mis à jour à 07h47
       
       
      Profitant de la dernière séance du conseil municipal de Longueuil avant les élections du 1er novembre, des dizaines de citoyens sont allés à l'hôtel de ville, hier soir, pour reprocher à l'administration de ne rien faire pour réduire le bruit des avions de l'aéroport de Saint-Hubert.
       
      «Il n'y a aucune solution en vue. Quand j'entends que ça va bien, c'est faux !» est venu dire Max Bernet, du Comité anti-pollution des avions de Longueuil (CAPAL).
       
       
       
      En juin, des citoyens en colère s'étaient rassemblés en grand nombre à l'hôtel de ville pour dénoncer la forte augmentation du bruit causé par les avions qui volent au-dessus de leur quartier.
       
       
      Pour calmer ces gens, l'administration avait créé un comité réunissant des citoyens et des techniciens de la Ville. Au cours des derniers jours, le candidat à la mairie de Longueuil Jacques Goyette s'est d'ailleurs targué d'avoir mis sur pied ce comité.
       
      «Mais nos rencontres n'ont servi qu'à échanger de l'information», critique M. Bernet.
       
      Plusieurs citoyens ont dénoncé hier le fait que les avions n'ont jamais été aussi dérangeants qu'au cours des derniers mois. «Cet été, c'est le pire enfer que j'aie connu. Des avions passent aux minutes», a dit un résidant. «Au moins 600 plaintes ont été acheminées à Transports Canada pour dénoncer la situation», signale M. Bernet.
       
      L'aéroport de Saint-Hubert est géré depuis 2003 par l'organisme à but non lucratif Développement aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L). M. Goyette a réitéré hier soir son intention de «reprendre le contrôle» de l'aéroport d'ici au 1er novembre.
       
      Il a d'ailleurs annoncé que trois membres du conseil d'administration de DASH-L ont donné leur démission, hier, dont le président, Jean-Jacques Rainville. «C'est un premier pas vers notre prise de contrôle», a-t-il déclaré.
       
      http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/200909/16/01-902242-aeroport-de-saint-hubert-de-citoyens-protestent-contre-le-bruit.php
       
       
       
      .....
       
      Croyez-vous que cet aéroport va vraiment prendre de l'importance ? (en tant qu'aéroport relié à la ligne jaune ?)
    • By mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf
    • By mtlurb
      Projet en train d'être repensé: https://renx.ca/montreal-tour-des-canadiens-3-condo-tower-launches/
      NOUVEAU PROJET: 
       



×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value