Jump to content

monctezuma
 Share

Recommended Posts

L'immobilier montréalais relève la tête

27 avril 2010 | 13h46

 

 

 

Argent

 

Richard Deschamps, responsable des grands projets et des infrastructures de la ville de Montréal a fait le point au micro d'Argent ce matin sur la situation du marché immobilier Montréalais.

 

 

De retour du grand congrès immobilier international MIPIM qui s'est tenu cette année à Cannes en France à la mi-mars, M. Deschamps a parlé de la nécessité d'attirer les investissements étrangers pour construire le Montréal de demain. "Nous leur vendons Montréal, et le dynamisme de Montréal," a-t-il déclaré ce matin.

 

M. Deschamps a qualifié le marché immobilier Montréalais d'effervescent, et ce malgré une industrie mondiale encore en demi-teinte suite à la crise économique. "Le congrès n'a attiré que 18 000 personnes cette année, à comparer avec 25 à 30 000 d'ordinaire," a-t-il commenté. Le marché montréalais lui, est en reprise. "La question de l'immobilisme à Montréal va être derrière nous dans quelques mois," a-t-il dit.

 

M. Deschamps a mentionné les nombreux projets majeurs en chantier - l'échangeur Turcot, le quartier des spectacles, le projet Bonaventure de la Société du Havre, le CHUM et le CUSUM - avant de rappeler la nécessité de forger des contacts avec les plus grands joueurs mondiaux de la construction pour assurer la pérennité du secteur. "Montréal est sur une lancée et c'est ce que nous avons essayé de faire au MIPIM, transmettre cette impulsion pour attirer des investisseurs étrangers, et rester sur cette lancée," a-t-il dit.

 

Est-ce qu'attirer plus d'investisseurs privés signifie signer plus de PPP? Par forcément d'après M. Deschamps qui voit plutôt les entreprises privées étrangères s'associer entre elles pour répartir les risques associés aux projets."Il faut que le marché puisse absorber les besoins exprimés par le marché privé," a-t-il déclaré, mentionnant que l'offre lui semblait adaptée à la demande actuelle.

 

M. Deschamps a semblé plus intéressé par des questions de fond telle que la nécessité de relier le développement immobilier au développement durable des communautés par une politique de transport en commun ambitieuse. "Le transport en commun est l'armature par laquelle la Ville de Montréal et les grandes villes du monde se développent. On investit 500 M$ par an dans le transport en commun et le développement durable. Il faut emmener les gens au centre-ville, mais pas seulement par la voiture," a-t-il conclu.

Link to comment
Share on other sites

 

M. Deschamps a mentionné les nombreux projets majeurs en chantier - l'échangeur Turcot, le quartier des spectacles, le projet Bonaventure de la Société du Havre, le CHUM et le CUSUM -

 

Seulement un de ces projets est en chantier !! Tous les autres sont embourbés dans les dédales administratives.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value