Jump to content

Recommended Posts

Dans les deux cas, les travaux sont maintenant suffisamment avancés pour que l'on soit certain qu'ils seront complétés (en 2010 pour le tronçon "est" de l'A-30, en 2011 pour le pont de l'A-25 et en 2012 pour le reste de l'A-30, y compris les ponts sur le Saint-Laurent et le canal de Beauharnois)

 

Le pont de l'A-25 sur la rivière des Prairies permettra un lien "direct" entre Laval (+ Laurentides et Lanaudière) et l'est de Montréal (+ la Montérégie "est" et l'A-20 est vers les Maritimes) sans passer par la Métropolitaine.

 

Les nouveaux tronçons de l'A-30 , à partir de l'actuel échangeur A-20/A-540 à Vaudreuil-Dorion jusqu'au tronçon existant à Candiac permettront de contourner entièrement l'Ile de Montréal par le sud.

 

Tout le monde sait (déjà) cela!

 

J'aimerais qu'on discute de trois choses:

 

1) L'impact sur les trajets (origine, destination, ou les deux) hors de l'Ile de Montréal--par exemples: Boisbriand-Boucherville, Terrebonne-Quartier Maisonneuve, Toronto-Lévis, en termes de parcours et de durée.

 

2) L'impact sur les trajets entièrement sur l'Ile de Montréal

--par exemple: Kirkland-Anjou.

 

3) L'impact sur la localisation des entreprises d'envergure régionale, nationale ou continentale--par exemple: centre de distribution de Canadian Tire.

Link to comment
Share on other sites

Ce que ca va faire, c'est de l'étalement urbain et de la congestion, tout le monde sait ça, même le BAPE...

 

Bien au contraire, la 30 va aider à désengorger plusieurs autoroutes sur l'Île de Montréal, ainsi que le Pont Champlain. Les camions qui devaient traverser l'île pour se rendre à Ottawa ou Toronto pourront désormais contourner l'île de Montréal tout simplement. Nous savons tous que les gros Camions sont une des raisons pourquoi il y a de la congestion. Sans ses milliers de camions sur les routes de l'île, ça va définitivement aider!

 

Oui, ça va aussi attirer des centres de distribution qui pourront avoir un accès facile au USA sans être sur l,île de Montréal!

Link to comment
Share on other sites

Oui, mais pour l'autoroute 25, cela va entrainer le développement de 10 000 hectares (C'est ca le chiffre?), contribué à l'étalement urbain, et créer encore plus de congestion. En effet la 30 est acceptable, seulement si c'est pour être une alternative à Turcot...là, on augmente quand même la capacité routière de l'échangeur, même si l'argument 20 ouest/15 sud ne tiens plus la route

 

Heum, non.

 

Une augmentation de congestion? Ou est ta source?

 

Un développement de 10 000 hectares? Encore là, ou est ta source?

 

Avec seulement une sortie à Laval avant l'échangeur 25/440, il n'y aura pas d'étalement importante. Et s'il y en a un peu, ça va se faire à Laval, ce qui est tout de même raisonnable. (Versus à Mirbel)

Link to comment
Share on other sites

Le rapport de BAPE signale que le projet A-25 devrait réduire la congestion routière sur l'ensemble du réseau local ainsi que sur les ponts actuels.

 

Qu'est ce qui te fait croire que les terrains à Laval et Mascouche sont zonés pour le développement? Ou que ces terrains sont convoités? Comme je l'ai dis tantôt, l'autoroute 25 à Mascouche existe déjà. Ce projet n'influencera pas tangiblement l'étalement dans ce coin. Pour ce qui est de Laval, il n'y a qu'une sortie d'autoroute, pas assez pour faire exploser l'étalement. Il y en aura surement j'en suis sur, mais de l'étalement à Laval, je considère ça pratiquement de l'infill! Un développement raisonnable à Laval ou à Longueuil, ce n'est pas ça le problème. C'est quand le développement ce fait à Saint-Jean-Sur-Richelieu, ou Mirabel, que ça devient grave.

 

Tu mises beaucoup sur des "ah, peut-être" et très peu sur des faits tangibles.

Link to comment
Share on other sites

Le fait que l'on réduise le temps de déplacement entre Mascouche/Est de Laval et du centre-ville, dû au trajet direct mais surtout à l'absence de traffic au début, aménera des développement c'est certain. Avec ces développements, il y aura une nouvelle congestion, et on aura besoin de nouvelles infrastructures routières. C'est le principe d'induction. C'est plus que prouvé

 

Ce n'est pas aussi simple que ça. Je connais ces principes, ayant étudié à l'université et étant urbaniste. Mais comme j'te dis, ce n'est pas aussi simple que ça. En ce moment je n'ai pas le temps de te répondre, mais ce soir si j'ai la chance je vais t'écrire pourquoi ce n'est pas aussi simple que ça.

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas aussi simple que ça. Je connais ces principes, ayant étudié à l'université et étant urbaniste. Mais comme j'te dis, ce n'est pas aussi simple que ça. En ce moment je n'ai pas le temps de te répondre, mais ce soir si j'ai la chance je vais t'écrire pourquoi ce n'est pas aussi simple que ça.

 

Je suis curieux de lire ta réponse. Je me demande parfois la même chose.

Link to comment
Share on other sites

Le rapport de BAPE signale que le projet A-25 devrait réduire la congestion routière sur l'ensemble du réseau local ainsi que sur les ponts actuels.

 

Qu'est ce qui te fait croire que les terrains à Laval et Mascouche sont zonés pour le développement? Ou que ces terrains sont convoités? Comme je l'ai dis tantôt, l'autoroute 25 à Mascouche existe déjà. Ce projet n'influencera pas tangiblement l'étalement dans ce coin. Pour ce qui est de Laval, il n'y a qu'une sortie d'autoroute, pas assez pour faire exploser l'étalement. Il y en aura surement j'en suis sur, mais de l'étalement à Laval, je considère ça pratiquement de l'infill! Un développement raisonnable à Laval ou à Longueuil, ce n'est pas ça le problème. C'est quand le développement ce fait à Saint-Jean-Sur-Richelieu, ou Mirabel, que ça devient grave.

 

Tu mises beaucoup sur des "ah, peut-être" et très peu sur des faits tangibles.

 

 

 

En tant qu'ex habitant du plateau qui est maintenant citoyen de Terrebone je dois dire que ca se developpe tres vite ici.

 

J'ai visite mon developement en mai 2008 ou il n'y avait rien --> que des anciens territoires agricole dezones. Maintenant il y a plus de 200 maisons et tout ca s'est fait durant l'une des pires crises economiques de l'histoire. Il y a plein de futurs developements et j'habite seulement un des developpements qu'il y a ici.

 

J'ai achete parce que:

1) Le terrain se vendait $9/pi2 vs $12-$20 sur la rive sud.

2) La construction coute ~$100/pi2 (+ option) vs $120 sur la rive sud

3) Sachant que le train de l'est s'en venait et que la 25 etait en construction et que l'acces au CV serait ameliore a court terme

 

La valeur des terrains et maisons va tendre a converger vers celle de la rive sud ayant un acces comparable au centre ville, sans necessairement l'egaler. C'est deja commence car les nouveaux developpements sont a $12/pi2

Dans un contexte ou l'immoblier a deja pris beaucoup de valeur c'est un bon placement selon moi et je suis pas le seul a avoir eu cette idee voyant tous les developments autour de chez nous.

 

Donc tout ca pour dire que c'est pas directement la 25 qui amene les gens mais ca fait parti du back picture...

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas aussi simple que ça. Je connais ces principes, ayant étudié à l'université et étant urbaniste. Mais comme j'te dis, ce n'est pas aussi simple que ça. En ce moment je n'ai pas le temps de te répondre, mais ce soir si j'ai la chance je vais t'écrire pourquoi ce n'est pas aussi simple que ça.

 

Je ne suis pas urbaniste, mais ce qui est clair c'est qu'il y a des niveaux de capacité optimale dans les réseaux et que le phénomène de l'étalement fait intervenir une multitude de facteurs bien loin des hypothèses simplistes que "tout le monde connait" de magtheridon. Dans le cas du prolongement de l'A25, on pourrait même penser que relier efficacement une zone proche du centre ville contribue plutôt à diminuer l'étalement urbain que le contraire. En effet cela incite les acheteurs potentiels en banlieu à ce "rapprocher" du CV par rapport s'installer plus loin (comme à Mascouche), ce qui réduit donc la congestion. De plus, il y a eu beaucoup d'évaluation environnementale et urbanistique dans la planification de l'A25 afin de traiter de ces problématiques, y compris avec le BAPE. Notamment, le péage était perçu favorablement par le BAPE comme un moyen de controller le volume journalier d'auto. Le mécanisme de fixation des prix prévoit en effet des augmentations de tarrifs dès que le traffic dépasse les 50 000 autos par jour si mon souvenir est bon (alors que la route pourrait techniquement supporter facilement le double du volume).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...