Jump to content

Montréal, une ville où presque aucun projet important n'aboutit


cjb
 Share

Recommended Posts

Métro de Montréal - Quel amateurisme !Jean-Robert Sansfaçon 2 mars 2010 Montréal

http://www.ledevoir.com

 

Annoncée il y a plus de quatre ans, la construction de centaines de voitures pour le métro de Montréal est une fois de plus retardée à cause de l'amateurisme du gouvernement du Québec et de la Société de transport de Montréal. Voilà qui coûtera des dizaines de millions de plus que prévu, voire des centaines, en plus d'entraîner un retard de quelques années supplémentaires dans un dossier que l'on disait urgent.

 

Hier marquait la fin de la période au cours de laquelle les sociétés intéressées par le contrat de renouvellement des rames du métro de Montréal devaient faire connaître leur intention. En plus du consortium Bombardier-Alstom, deux autres entreprises ont exprimé leur intérêt. Si ces entreprises répondent aux conditions posées quant au contenu canadien, au financement, aux délais de livraison et aux exigences techniques, la STM pourrait être forcée de lancer un nouvel appel d'offres international pour l'exécution de ce contrat de plus de trois milliards de dollars.

 

Rappelons qu'en mai 2006, Québec avait opté pour une négociation de gré à gré avec Bombardier. Rien dans les traités internationaux n'interdisant une telle approche dans le cas d'équipements de transport collectif, il allait de soi que l'on tente d'abord de s'entendre avec Bombardier, quitte à lancer un appel d'offres en cas d'échec des pourparlers. Encore fallait-il cependant respecter la Loi québécoise sur les sociétés de transport qui exige d'avoir la preuve «documentée et sérieuse» qu'il n'existe pas d'autre compagnie capable de construire ces wagons au pays. C'est cet argument qu'un concurrent de Bombardier, la firme française Alstom, a invoqué avec succès devant le tribunal.

 

Il a donc fallu lancer un appel d'offres à l'été 2008, ce qui a incité Bombardier et Alstom à mettre fin à leur guerre pour présenter une proposition commune dont le coût était de... 50 % supérieur aux attentes de la STM!

 

Le mois dernier, après presque un an de négociations, la STM, Québec et le consortium en sont arrivés à une entente dont les termes n'ont pas été dévoilés, à l'exception d'un élément majeur: le nombre de voitures construites ne sera pas de 342 comme il était prévu, mais de 765 puisque l'on a décidé d'inclure les deux phases du programme de remplacement dans le même contrat.

 

Nouveau coup de théâtre: à cause de ce changement, la STM a dû publier un avis public international le mois dernier, un geste de prudence quasi symbolique, assurait-on. Pourtant, voilà que deux sociétés, la chinoise Zhuzhou et l'espagnole CAF, viennent de manifester leur intérêt de participer à un éventuel appel d'offres.

 

Si une seule de ces sociétés répond aux exigences minimales, la STM et son bailleur de fonds, le gouvernement du Québec, devront donc s'y soumettre, ce qui entraînera le report de la livraison des voitures au moins jusqu'en 2014 au lieu de 2010 comme il avait été prévu à l'origine. Dire que l'urgence était le motif invoqué par le gouvernement Charest pour négocier de gré à gré, en 2006!

 

Le seul aspect positif que l'on pourrait trouver à cette histoire rocambolesque, ce serait de profiter d'une baisse de prix à la suite d'une vraie concurrence entre deux, trois ou même quatre grandes entreprises. Malheureusement, le retard dans la construction effacera une partie sinon la totalité de ces économies...

 

Ajoutée à la saga des CHU, l'affaire du métro est en train de confirmer l'impression désagréable que le gouvernement Charest est incapable de conduire à bon port des dossiers complexes, seul ou en partenariat avec le privé.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 31
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

I'm hoping this new right-of-centre coalition of sovereignists and federalists that is supposed to replace the ADQ comes to fruition. Whether as a province or a country, Quebec needs to change so that things that should take a few years stop taking several decades and things that should cost a few million stop costing tens of millions.

Link to comment
Share on other sites

I'm hoping this new right-of-centre coalition of sovereignists and federalists that is supposed to replace the ADQ comes to fruition. Whether as a province or a country, Quebec needs to change so that things that should take a few years stop taking several decades and things that should cost a few million stop costing tens of millions.

 

I agree 100%. I would not leave Quebec if it were to enforce language laws. I probably wouldn't even leave if it were to separate from Canada. But I am going to leave if it becomes any more socialist than it is now. I refuse to pay for a nanny state.

Link to comment
Share on other sites

I agree 100%. I would not leave Quebec if it were to enforce language laws. I probably wouldn't even leave if it were to separate from Canada. But I am going to leave if it becomes any more socialist than it is now. I refuse to pay for a nanny state.

 

Workers of Quebec, begin from this day forward to take back what is yours; take yourselves what belongs to you

 

Yes, take the responsibility of paying for the services you use and stop relying on the government to provide everything for cheap.

Link to comment
Share on other sites

I agree 100%. I would not leave Quebec if it were to enforce language laws. I probably wouldn't even leave if it were to separate from Canada. But I am going to leave if it becomes any more socialist than it is now. I refuse to pay for a nanny state.

 

Well said! I like the fact that we are more socialist than the USA, but I don't think we should be as socialist as the european countries...and unfortunately, over the past few decades, I find that we've been heading in that direction...to the detriment of our economic health!

Link to comment
Share on other sites

Être socialiste ne veut pas nécessairement dire avoir une économie de marde.

 

Faudrait juste être conséquent et donner les services que l'on peut se payer. Et une fois qu'on a plus d'argent, là on pourra penser à en donner plus.

 

But hey, let's make it easy and say that socialism = evil, right? ;)

Link to comment
Share on other sites

Être socialiste ne veut pas nécessairement dire avoir une économie de marde.

 

Faudrait juste être conséquent et donner les services que l'on peut se payer. Et une fois qu'on a plus d'argent, là on pourra penser à en donner plus.

 

But hey, let's make it easy and say that socialism = evil, right? ;)

 

Il faudrait d'abord définir "ce qu'on peut se payer". Jusqu'à quel pourcentage d'impôts peut-on monter? 80% ? 100% ? 120% ?

 

Quand ce sont les autres qui payent (dans ce cas-ci, les riches), on trouvera toujours qu'on a les moyens de payer plus pour plus de services.

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait d'abord définir "ce qu'on peut se payer". Jusqu'à quel pourcentage d'impôts peut-on monter? 80% ? 100% ? 120% ?

 

Quand ce sont les autres qui payent (dans ce cas-ci, les riches), on trouvera toujours qu'on a les moyens de payer plus pour plus de services.

 

Mon commentaire sous-entendais avec les impôts et le système que l'on a présentement.

Link to comment
Share on other sites

Faudrait juste être conséquent et donner les services que l'on peut se payer. Et une fois qu'on a plus d'argent, là on pourra penser à en donner plus.

 

:highfive::highfive::applause::applause::applause::applause::applause::yes::yes::thumbsup::thumbsup:

 

En plein ce que je dis depuis quelques années. Il me semble que ce que JFrosty propose fait du bon sens!?!? Non?? Il me semble que ça devrait être assez simple. réglons nos problèmes financiers, et ensuite, quand on aura un peu plus d'argent, on pourra se payer des ervices de bonne qualité!!

 

But hey, let's make it easy and say that socialism = evil, right?

 

Je ne crois aps que personne ici croit que le socialisme est "evil". Ce que nous croyons(certains d'entre nous qui sommes un peu plus à droite) c'est que nous vivons au dessus de nos moyens en tant que société, et c'est en traîn de nous noyer. Commencons par réduire les dépenses, augmenter le prix de certains services, réduire notre dette (un tout petit peu) et quand notre santé financière sera meilleur, à ce moment on pourra voir quels services on pourrait se payer.

Edited by Habsfan
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value