Jump to content

OBNL entre deux âges et Coopérative rêve bleu - 10 étages (2012)


monctezuma
 Share

Recommended Posts

Le 24 février 2010

Montréal en mutation : 25 grands immeubles en 2010

 

Danielle Bonneau

 

La Presse

 

150102-12-obnl-entre-deux-ages.jpg

 

12 OBNL entre deux âges et coopérative rêve bleu

 

12 OBNL entre deux âges et coopérative rêve bleu

 

VerdunBoulevard Gaétan-Laberge

 

126 logements communautaires

 

Promoteurs : OBNL Entre deux âges et Coopérative Rêve Bleu

 

Constructeur : à déterminer (appel d'offres vers juin)

 

Architecte : Saïa Barbarese Topouzanov

 

Soutien au développement : Bâtir son quartier

 

Début de la construction : automne 2010

 

L'immeuble de 10 étages sera habité surtout par des personnes âgées en légère perte d'autonomie et des femmes seules de plus de 55 ans. À cause de la présence de biogaz, un design sur pilotis a été favorisé. Le projet a été reconnu comme « novateur » par la Société d'habitation du Québec. Les futurs résidants devraient emménager à la fin de 2011.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 20
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

On dirait presque qu'il y a plus de communautaire qui lève a Montréal que de réelle condos, c'en est presque pathétique...

 

:confused::confused::confused: Une ville est faite pour ses habitants, en quoi alors est-il pathétique de favoriser le maximum de "classes" de la société? Cela prouve que Montréal est en santé sur le plan humain et qu'elle s'occupe du bien-être de l'ensemble de sa population.

 

L'économie sociale doit faire partie intégrante de l'économie générale en offrant les mêmes chances à tout le monde d'avoir un logement décent dans une mixité de formules. Ainsi on évite de construire des zones de ghettos où les pauvres sont coinçés et ignorés dans des quartiers sans avenir.

 

Ces projets ne sont pas en compétition avec l'entreprise privée, au contraire, ils contribuent souvent au développement d'un projet qui n'aurait probablement pas vu le jour autrement. Cette formule a de plus l'avantage de limiter la concentration de logements sociaux en les diluant dans un milieu donné et favorise ainsi davantage la sécurité de tous.

 

Il y a déjà plein de projets privés pour la classe moyenne et riche et c'est heureux. Ces projets sociaux s'inscrivent donc en sus, dans une démarche complémentaire en favorisant le renouvellement du parc immobilier de la classe la moins favorisée.

 

A mon sens il n'y aura jamais trop de ces projets, pourvu qu'ils répondent à un véritable besoin et qu'ils comblent une demande que l'entreprise privée boude pour toutes sortes de bonnes ou mauvaises raisons.

Link to comment
Share on other sites

Voilà un autre beau petit projet dans un quartier modeste et qui en a bien besoin.

 

Moi je crois plutot qu'il y a eu beaucoup plus de condo de construit depuis un bout de temps que de HLM ou de logements communautaires et il est temps qu'on en construise car il faut loger les gens qui ne peuvent pas s'acheter de condos comme les personnes agées, les célibataires sans trop de moyens et surtout les familles avec des enfants. La banque de logement abordable et décent se réduit de plus en plus et il est important de garer un bon équilibre entre l'offre et la demande.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

TALK ABOUT FUGLY!!!!

 

Commie blocks par excellence!!!!

 

constructo_logo.jpg

 

21 juillet 2011

Par François G. Cellier

Bâtiment novateur destiné aux aînés en perte d’autonomie, ainsi qu’aux femmes seules âgées de 55 ans et plus, les Habitations Gaétan-Laberge ne manqueront pas d’attirer les regards. Malgré une conception axée sur un style dépouillé, plusieurs efforts ont été consentis pour lui conférer un certain panache. L’immeuble appartiendra à deux propriétaires qui ont leur entité propre, à savoir la Coopérative d’habitations Rêve Bleu de Verdun et les Habitations communautaires Entre Deux Âges, un organisme à but non lucratif (OBNL). Les travaux de construction ont commencé le 1er juin dernier, et ils devraient être complétés en février 2013.

 

 

 

L’édifice, dont la superficie totale atteint 11 424 mètres carrés, comptera 10 étages et 128 unités locatives. Constitué d’une structure en béton, ses façades en brique multicolores briseront la monotonie qu’aurait pu inspirer sa forme carrée. « Nous voulions créer du mouvement sur l’enveloppe, pour atténuer l’aspect monolithique du bâtiment », explique Virginie Legast, architecte dans ce projet chez Saia Barbarese Topouzanov. Ce concept créera aussi un sentiment d’appartenance chez les résidents, qui pourront identifier leur appartement à une teinte particulière qui s’y rattachera.

 

 

 

Précisons que la bâtisse a été dessinée en forme de C. Par conséquent, la plupart des occupants auront une vue sur le fleuve Saint-Laurent. Ils pourront également apercevoir le centre-ville montréalais et, sur un horizon plus éloigné, le territoire de la Montérégie. À l’intérieur du C se trouvera un jardin enclavé avec végétaux divers et allées piétonnières. Côté balcons, les aménagements en quinconce ajouteront une variante supplémentaire sur le plan architectural. « Ils sont accrochés aux façades en contrepoint des couleurs, pour en accentuer le dynamisme », précise un document qui présente le projet. Quant à la base de l’immeuble, elle reposera en partie sur des pilotis, et accueillera un jardin avec terrasse et bancs. Celui-ci s’inscrira dans la continuité du parc qui se trouve en face de l’immeuble. « Il conférera une plus grande transparence à l’édifice, par rapport à la rue Gaétan-Laberge », indique Virgine Legast. Une salle à manger vitrée attenante au jardin est également prévue.

 

 

 

À l’intérieur, toutes les unités offriront le même nombre de pièces, soit 3½. Leurs espaces donneront préséance à l’essentiel, pour ainsi les rendre à la fois confortables et ergonomiques. Tout sera conçu pour permettre aux occupants des déplacements en fauteuil roulant, le cas échéant. Par ailleurs, une terrasse sur le toit figure également dans les plans. Et en matière d’isolation, les murs extérieurs contiendront de la laine de roche, ce qui permettra d’offrir des performances thermiques supérieures à la norme.

 

 

 

En somme, « la stratégie derrière ce bâtiment emprunte le vocabulaire propre aux immeubles situés à Verdun », dit-on également. Les travaux, qui coûteront 15,5 millions $, impliquent les ingénieurs civil et en structure Nicolet Chartrand Knoll (NCK). Le génie mécanique et électrique a été confié à la firme Rochon Experts-Conseils, tandis qu’Inspec-Sol s’occupe de l’ingénierie en environnement. Bâtiments Québec est l’entrepreneur en construction.

 

 

 

Rappelons que ce projet est subventionné par la Société d’habitation du Québec (SHQ) et la Ville de Montréal. Il répond à une demande en logements sociaux dans l’arrondissement de Verdun. L’organisme Bâtir son quartier, une entreprise d’économie sociale, en assume la coordination.

 

 

 

Gaetan-Laberge.jpg

Link to comment
Share on other sites

Would a moderator please bring the appropriate correction to my thread...GDS is absolutely correct...I apologize for the error.

 

 

GDS Mtlurb Master You should use appropriate titles - like Rêve Bleu de Verdun 10 étages; instead of putting your opinion or comment as the title when it should be in the body of the message
Link to comment
Share on other sites

The reason being is that every new project thread is automatically tweeted... so these thread titles are really not helpful. Thanks for the find though.

 

I'll open a new thread.

Link to comment
Share on other sites

constructo_logo.jpg

 

21 juillet 2011

Par François G. Cellier

 

Bâtiment novateur destiné aux aînés en perte d’autonomie, ainsi qu’aux femmes seules âgées de 55 ans et plus, les Habitations Gaétan-Laberge ne manqueront pas d’attirer les regards. Malgré une conception axée sur un style dépouillé, plusieurs efforts ont été consentis pour lui conférer un certain panache. L’immeuble appartiendra à deux propriétaires qui ont leur entité propre, à savoir la Coopérative d’habitations Rêve Bleu de Verdun et les Habitations communautaires Entre Deux Âges, un organisme à but non lucratif (OBNL). Les travaux de construction ont commencé le 1er juin dernier, et ils devraient être complétés en février 2013.

 

 

 

L’édifice, dont la superficie totale atteint 11 424 mètres carrés, comptera 10 étages et 128 unités locatives. Constitué d’une structure en béton, ses façades en brique multicolores briseront la monotonie qu’aurait pu inspirer sa forme carrée. « Nous voulions créer du mouvement sur l’enveloppe, pour atténuer l’aspect monolithique du bâtiment », explique Virginie Legast, architecte dans ce projet chez Saia Barbarese Topouzanov. Ce concept créera aussi un sentiment d’appartenance chez les résidents, qui pourront identifier leur appartement à une teinte particulière qui s’y rattachera.

 

 

 

Précisons que la bâtisse a été dessinée en forme de C. Par conséquent, la plupart des occupants auront une vue sur le fleuve Saint-Laurent. Ils pourront également apercevoir le centre-ville montréalais et, sur un horizon plus éloigné, le territoire de la Montérégie. À l’intérieur du C se trouvera un jardin enclavé avec végétaux divers et allées piétonnières. Côté balcons, les aménagements en quinconce ajouteront une variante supplémentaire sur le plan architectural. « Ils sont accrochés aux façades en contrepoint des couleurs, pour en accentuer le dynamisme », précise un document qui présente le projet. Quant à la base de l’immeuble, elle reposera en partie sur des pilotis, et accueillera un jardin avec terrasse et bancs. Celui-ci s’inscrira dans la continuité du parc qui se trouve en face de l’immeuble. « Il conférera une plus grande transparence à l’édifice, par rapport à la rue Gaétan-Laberge », indique Virgine Legast. Une salle à manger vitrée attenante au jardin est également prévue.

 

 

 

À l’intérieur, toutes les unités offriront le même nombre de pièces, soit 3½. Leurs espaces donneront préséance à l’essentiel, pour ainsi les rendre à la fois confortables et ergonomiques. Tout sera conçu pour permettre aux occupants des déplacements en fauteuil roulant, le cas échéant. Par ailleurs, une terrasse sur le toit figure également dans les plans. Et en matière d’isolation, les murs extérieurs contiendront de la laine de roche, ce qui permettra d’offrir des performances thermiques supérieures à la norme.

 

 

 

En somme, « la stratégie derrière ce bâtiment emprunte le vocabulaire propre aux immeubles situés à Verdun », dit-on également. Les travaux, qui coûteront 15,5 millions $, impliquent les ingénieurs civil et en structure Nicolet Chartrand Knoll (NCK). Le génie mécanique et électrique a été confié à la firme Rochon Experts-Conseils, tandis qu’Inspec-Sol s’occupe de l’ingénierie en environnement. Bâtiments Québec est l’entrepreneur en construction.

 

 

 

Rappelons que ce projet est subventionné par la Société d’habitation du Québec (SHQ) et la Ville de Montréal. Il répond à une demande en logements sociaux dans l’arrondissement de Verdun. L’organisme Bâtir son quartier, une entreprise d’économie sociale, en assume la coordination.

 

 

 

Gaetan-Laberge.jpg

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...