Recommended Posts

Joseph Facal aux Francs-Tireurs

 

Le Canadien, la langue, la souveraineté, l'école Québécoise, nationalisme, politique fédérale et provinciale sont les sujets abordés.

 

Très bon entrevu, vivement son retour en politique active.

 

http://video.telequebec.tv/video/3137

Edited by ErickMontreal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By fmfranck
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,40709569&_dad=portal&_schema=PORTAL

      Publié le 13 septembre 2017 à 08h39 | Mis à jour à 09h58
       
      Montréal ajoute un symbole autochtone à ses emblèmes
      RE-ANDRÉ NORMANDIN
      La Presse   C'est maintenant officiel, la Ville de Montréal a ajouté un symbole autochtone à ses emblèmes pour marquer la contribution des Premières nations dans la fondation de la métropole québécoise.
      Le drapeau à la croix héraldique sera ainsi modifié pour ajouter un pin blanc dans un cercle rouge au centre. Il s'ajoutera ainsi aux quatre symboles floraux qui illustrent les communautés françaises, anglaises, écossaises et irlandaises.
      Le pin blanc est un symbole de paix chez les peuples autochtones. Il a été inscrit en doré pour marquer son importance. Il a été placé au centre d'un cercle rouge pour symboliser le grand feu autour duquel le conseil autochtone se réunissait autrefois, comme l'a décrit Jacques Cartier.
      Cette modification est faite dans un processus de réconciliation avec les premières nations en cette année de célébrations du 375e anniversaire de fondation de Montréal.
       
      Geste symbolique, ce sont trois employés autochtones de Montréal de hisser pour la première fois le nouveau drapeau de la métropole, qui flotte devant l'hôtel de ville.
      «Pour des gens qui ont été si longtemps oubliés, vous ne pouvez pas savoir comment ça fait du bien de se sentir soutenu comme cela», a dit la chef mohawk de Kahnawake, Christine Zachary-Deom, qui a participé à la sélection du symbole du pin blanc.
        La chef mohawk s'est dite fort émue de voir une ville de l'importance de Montréal modifier ainsi ses emblèmes pour faire une place à ses premières nations, espérant que d'autres lui emboîtent le pas. «Il n'y a pas tant de symboles de réconciliation au Canada. Ç'en est un qui se rend jusqu'aux racines», s'est-elle réjouie.
      Les membres du comité ayant choisi le pin blanc ne dévoileront pas les autres symboles ayant été envisagés. «Chaque proposition a bien été étudiée et nous nous sommes entendus sur celui-ci. Ça ne nous tente pas de refaire le débat. Mais je peux vous dire qu'on n'a pas envisagé de mettre une tête d'indien, ça, je peux vous le confirmer», a dit la chef Zachary-Deom. Elle faisait ainsi référence à plusieurs controverses, notamment autour de logos d'équipes sportives jugés offensants par plusieurs nations autochtones.
      La chef Zachary-Deom estime aussi que l'ajout du pin blanc parlera à tous les Montréalais. «Montréal est un conglomérat de plusieurs nations venues trouver la paix et c'est le symbole idéal pour ça.»
      Plus tard aujourd'hui, Montréal doit confirmer son intention de retirer le nom du général britannique Amherst de ses rues en raison de ses actes controversés auprès des premières nations, retrait envisagé depuis plusieurs mois.
    • By ouaouaron
      En commençant par mon préféré sur de la Montagne, un projet qui redonne vie aux façades de 3 vieux Graystones. C'est vraiment bien ce qui se passe dans le coin avec le Ritz, le Lépine, le Musée, peut-être Holts, etc. Le Golden Mile reprendrait-il vie?
       

       

       

       
      La Baie - Nouvelle annonce Sony en cours d'installation
       

       

       
      Square Phillips
       

       
      Gillete Lofts
       

       
      Westin
       

       
      Westin et Hôtel Français - Rumeur d'un Buddha Bar à l'intérieur
       

       
      Immeuble dans le Vieux
       

       
      Séminaire - Très noir, désolé
       

       
      BMO
       

    • By WestAust
      Nom: 30 St-Jacques
      Hauteur (étages): 11 étages
      Hauteur (mètres): TBD
      Coût du projet: TBD
       
      Promoteur:
      Dev McGill
       
      Emplacement

       
      Début de construction: TBD
       
       
      Site internet: http://www.devmcgill.com/fr/30-st-jacques-place-d-armes
       
      Infos:Cette magnifique image panoramique de la Place d’Armes n’est pas un montage, c’est la réalité et vous pourriez un jour habiter tout juste à côté…
       
      Nous sommes fiers de vous annoncer que le promoteur DevMcGill et ses partenaires ont remporté un concours public de la Ville de Montréal leur permettant de donner vie à un nouveau projet de condominiums très attendu, le 30 St-Jacques. Situé sur l’un des très rares terrains vacants et développables du Vieux-Montréal, le 30 St-Jacques est voisin de la Place d’Armes, un secteur qui figure parmi les plus remarquables en Amérique du Nord grâce à son architecture. Environ 150 nouvelles résidences, dotées de commodités enviables, sont prévues sur ce site convoité depuis des années par de nombreux promoteurs. À un coin de rue de la station de Métro Place d’Armes et d’un accès à la ville souterraine de Montréal (RÉSO), les futurs résidents de cette copropriété pourront se rendre sans voiture et à l’abri des intempéries, à des milliers de commerces, services et entreprises. Il s’agit là d’un des rares développements de condominiums de Montréal à s’être vu accorder une note parfaite, soit de 100 %, sur le site Web indépendant « WalkScore.com ». Ce dernier compare l’arrondissement à un réel paradis pour le piéton.
       








    • By booboohome2003
      Nouveau projet immobilier sur l'Ilot Mont-Royal Ford - Le Plateau sans concession !
      MONTREAL, le 4 sept. /CNW Telbec/ - C'est lors d'une rencontre avec les
      citoyens de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal que le Groupe Gabriel a
      dévoilé hier son projet de développement sur l'ancien site du concessionnaire
      Mont-Royal Ford, entre les rues Fullum et Messier. Le Groupe Gabriel a ainsi
      annoncé son intention de démolir, dès que possible, tous les bâtiments de
      l'ancien concessionnaire automobile pour les remplacer par un projet
      résidentiel avec une partie commerciale sur le côté nord de l'avenue du
      Mont-Royal.
       
      Des bonnes nouvelles pour les résidents du secteur
       
      Le projet propose la relocalisation du Metro Supermarché Mont-Royal
      (actuellement au coin de la rue Parthenais), lequel comprendra, aux deux
      étages supérieurs, 46 unités d'habitation dont 23 logements sociaux. Ce nouvel
      emplacement, d'une superficie plus grande, notamment pour la préparation
      d'aliments en sous-sol, permettra non seulement une meilleure offre
      alimentaire dans le secteur, mais aussi une gestion nettement améliorée des
      livraisons et de la circulation.
      Sur la portion nord du site, 180 unités d'habitation en copropriété
      seront construites, dont plus d'une quarantaine spécifiquement destinée aux
      familles. Une attention toute particulière a été portée afin d'élaborer un
      projet qui saurait maximiser les espaces verts, minimiser le stationnement sur
      rue et offrir des avantages aux cyclistes. C'est ainsi que l'architecte
      Louis-Paul Lemieux, de l'Atelier Ville Architecture Paysage, a présenté un
      projet aux lignes architecturales originales, proposant la construction de
      quatre bâtiments disposés perpendiculairement aux rues Fullum et Messier.
      Cette disposition des bâtiments, contrairement aux alignements traditionnels
      en façade des rues, permet des percées visuelles majeures tout en améliorant
      la qualité du milieu de vie et de l'environnement.
      Tout au long de la soirée, les citoyens ont émis des commentaires
      constructifs visant la bonification du projet. Il a notamment été question de
      la proportion de logements sociaux et abordables, de l'aménagement des façades
      de côté du marché Metro et de l'intégration d'une dimension artistique ou
      culturelle au projet. L'ensemble de ces commentaires ont été reçu
      favorablement par les représentants du Groupe Gabriel et de Metro qui se sont
      engagés à les considérer en vue de pouvoir les intégrer au projet.
      "Nous souhaitons ardemment participer à la revitalisation du quartier.
      Nous sommes très heureux d'avoir pu rencontrer nos voisins afin de les
      informer de ce projet dont nous sommes très fiers. Cela nous a non seulement
      permis de répondre à leurs questions, mais aussi de connaître leurs
      préoccupations. Nous visons la meilleure intégration possible de notre projet
      dans ce secteur de l'arrondissement qui en a bien besoin", a déclaré
      M. Fadi Azouz, responsable du projet au sein du Groupe Gabriel.
       
      Le Groupe Gabriel est une entreprise familiale québécoise en affaires
      depuis plus de 20 ans et particulièrement active dans les domaines de
      l'automobile et de l'immobilier.
       
       
       
      Renseignements: Pierre Guillot-Hurtubise, (514) 581-6068; Source: Groupe
      Gabriel