Jump to content

Recommended Posts

Salut

 

Apres 5 ans avec Videotron, je commence a etre tanne de payer 61$/mois pour mon service... ca fait une heure que je cherche en-ligne, mais je ne trouve pas d'alternatives.

 

Quelqu'un connait un meilleur fournisseur?

 

Voici ce que je recherche:

 

-Internet par cable (pas de DSL, je suis trop loin de la centrale, j'ai deja eu Sympatico et c'etait miserable)

-4mbps minimum

-40 gb/mois minimum

 

Mon service extreme haute vitesse m'offre 100gb/mois et 10mbps, mais a 61$, c'est trop. Je peux tolerer une vitesse plus basse (meme jusqu'a 3 ou 4mbps) si j'ai une capacite de 40 gb ou plus.

 

Quelqu'un connait un meilleur deal?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 23
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Hello! For the rest of the discussion, please join the largest and most influential discussion community about real estate development in Montréal here: https://mtlurb.com/register/

  • 8 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By monctezuma
      Nom: Les Bassins, phase 1
      Hauteur: 8 étages
      Coût du projet:
       
      Promoteur: Prével / Rachel Julien
      Architecte:
      Emplacement: (voir carte ci-dessous)
       
      Début de construction: décembre 2011
      Fin de construction:
       
      Site internet: http://www.lesbassins.ca
       



    • By mtlurb
      Controverse au Québec sur de futurs ports méthaniers
       
      LE MONDE | 01.10.07 | 15h14 • Mis à jour le 01.10.07 | 15h14
      MONTRÉAL (CANADA) CORRESPONDANCE
      es opposants à trois projets de ports méthaniers au Québec réclament un moratoire sur leur développement, en attendant une révision de la stratégie énergétique de la province. Alors qu'il faut réduire les gaz à effet de serre et "s'affranchir de notre dépendance aux énergies fossiles", ces projets auraient pour effet de la prolonger, estime Daniel Breton, porte-parole du groupe Québec-Kyoto.
       
      Deux des trois projets sont bien avancés. Le terminal d'Energie Cacouna, au bord du fleuve Saint-Laurent (200 km en aval de Québec), avec TransCanada Pipelines et Petro-Canada pour promoteurs, a déjà l'accord du gouvernement provincial. Il pourra accueillir, dès 2012, des méthaniers transportant au moins 145 000 m3 de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance de Russie et du Moyen-Orient. Ce GNL sera ensuite gazéifié pour alimenter le marché nord-américain via des gazoducs.
       
      Le sort du deuxième terminal est en train de se jouer, avec décision du gouvernement attendue pour les tout prochains jours. Le projet Rabaska vise à construire un terminal méthanier à Lévis - 10 km en aval de Québec - avec Gaz Métro, Gaz de France et Enbridge pour promoteurs. Il compte alimenter dès 2010 les marchés québécois et ontarien. Depuis des mois, promoteurs et opposants s'affrontent sur ce projet qui a néanmoins obtenu cet été le feu vert du Bureau d'audiences publiques en environnement du Québec.
       
      Les groupes environnementaux et une partie de la population maintiennent la pression sur Québec, estimant que le projet est trop risqué pour l'environnement et non justifié économiquement. Ils critiquent surtout l'implantation d'une installation à hauts risques dans une zone patrimoniale, non loin d'une ville du patrimoine mondial de l'Unesco, et face à l'île d'Orléans, berceau de la Nouvelle-France. "C'est comme si vous le mettiez devant le Mont Saint-Michel", clame Gaston Cadrin, président du Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu. Sans compter, ajoute-t-il, que le fleuve est une voie difficile pour la navigation etqu' "en cas d'échouage, de collision ou de sabotage, le méthanier deviendrait une bombe".
       
      Le projet est "beaucoup trop risqué pour la population et les écosystèmes", résume l'ancien ministre québécois de l'environnement Thomas Mulcair, devenu député néo-démocrate à Ottawa. Pour la sécurité des personnes, l'emplacement du port et des réservoirs de GNL pose aussi un problème, avec la proximité d'une soixantaine d'habitations et d'une école.
      Mathieu Castonguay, directeur général de l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, rappelle que Rabaska générera, selon les chiffres officiels, 12,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre durant le cycle de vie du gaz, soit l'équivalent des émissions de 3,5 millions d'automobiles. Ces émissions seront aussi à la hausse car, en Alberta, la production de pétrole à partir des sables bitumineux, une industrie gourmande en énergie, augmentera grâce à une disponibilité accrue de gaz.
       
      Les promoteurs de Rabaska arguent que le terminal permettra au Québec de diversifier ses sources d'approvisionnement, alors que ses opposants jugent qu'il n'en tirera que plus d'insécurité. M. Breton souligne que la région passera d'une source d'approvisionnement fiable (l'Ouest canadien) à des sources qui le sont moins à ses yeux, comme la Russie, l'Algérie ou le Qatar.
       
      Claude Martel, directeur du Sierra Club-Québec, qualifie ces projets de "marché de dupes" pour le Québec : les voisins américains auront du gaz mais pas l'inconvénient des ports méthaniers. "Tout ce qu'on va faire, note-t-il, c'est ouvrir une valve entre pays producteurs et clients, en nous laissant gérer les risques."
       
       
      Anne Pélouas
       
      Article paru dans l'édition du 02.10.07.
    • By max
      J'ai trouvé ça l'autre fois. Je sais pas si ça déjà été poster, mais c'est assez impressionnant!
       
      http://www.etpanorama.com/ETPGallery/CNTowerFullScreen1232.html
    • By mtlurb
      amNY.com
       
      Extreme Commuter: From Montreal to Queens
       
      By Justin Rocket Silverman, amNewYork Staff Writer
      [email protected]
      January 28, 2008
      [/url]
      This Extreme Commuter rides a plane the way most of us ride the subway.
       
      Professor Adnan Turkey lives in Montreal but teaches computer science at DeVry Institute of Technology in Long Island City. He's been making that commute once a week for nine years, 45 weeks a year.
       
      Although the flight itself is only about 75 minutes long, getting to and from the airport makes it impractical to make the ride daily. Price is a factor, too. Flying directly from Montreal is too expensive even once a week, so for half the ticket price he drives across the border to fly out of Burlington, Vt.
       
      So every Monday at noon he leaves his house in Canada and makes that 2-hour trip to Vermont. He puts the car in long-term parking ($6 a day) and flies to New York, where he will sleep in a small rented apartment and teach until Thursday afternoon. Then he takes the flight and drives back home.
       
      Door-to-door it's about seven hours each way.
       
      "After working many years in Canada, I thought, 'why not come to New York City?'" he asks. "It's just next door and it's the capital of the world."
       
      Adnan knows of no other commuters on the Montreal/New York City run, and says many of the border guards laugh in amazement when he states his business in the U.S.
       
      Although the weekly $150-round trip JetBlue ticket, and the monthly rent in New York takes a bit out of his income (he won't say how much), Adnan says he has no plans to ask his wife, also a university teacher, and two college-age daughters to move to New York. Besides, money has never been his primary interest.
       
      "Education is a noble mission, so salary is not the No. 1 concern, at least for me," he says. "When I see the next generation of students learning and becoming skilled, that's my job satisfaction."
       
      Know an Extreme Commuter? Transit reporter Marlene Naanes wants to hear the story. Email her at [email protected]
       
      Copyright © 2008, AM New York
      http://www.amny.com/sports/football/giants/am-commuter0128,0,4574142,print.story
    • By JCC-Fromthere
      J'ai pensé que le commentaire suivant vous ferait plaisir:
       
      moi et mon épouse étions en vacance la semaine derniere; une croisiere sur la cote Ouest mexicaine. En discutant avec plusieurs couples d'américains a bord, j'ai été d'abord surpris que plusieurs ait visité Montréal. Ils ont tous vraiment aimé mais ce qui m'a le plus surpris, c'est que, sans exception, ils m'ont tous dits qu'ils avaient trouvé la ville tres propre!
       
      Ca change d'entendre ca!



×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value