Jump to content

Recommended Posts

Source: ITespresso.fr

 

Le fournisseur dit avoir choisi Montréal pour étendre son activité d'hébergement internet en raison de l'énergie bon marché dans cette zone.

D’origine française, le prestataire Ecritel spécialisé dans l’hébergement “managé” étend progressivement ses activités au reste du monde. Pour répondre aux nouveaux besoin de ses clients, la société compte s’implanter dans chaque grande zone économique de la planète.

 

Ainsi, après le bureau de Shanghai ouvert en 2008 sous la marque “Aiqi IT”, le groupe a créé cette année sa filiale en Amérique du Nord (Ecritel Inc).

Et pour s’implanter sur ce continent, Ecritel a fait un choix original et inattendu. Alors que d’autres prestataires se tournent vers des grandes zones telles que New-York, Chicago, Dallas, Miami ou encore San Francisco, l’entreprise a fait le pari de poser son infrastructure au Canada.

 

Et plus particulièrement, à Montréal. Un choix qui tient au fait que les coûts d’énergie électrique sont considérés dans cette ville comme “particulièrement compétitifs”. C’est d’autant plus un facteur à ne pas négliger car l’importance de ce poste de dépense dans les coûts d’exploitation des centres de données va s’accentuer fortement dans les prochaines années.

 

“A Montréal, le prix du kiloWattheure est environ moitié moindre que celui des grandes villes américaines et il est le tiers de celui de San Francisco, une des villes les plus chère d’Amérique du Nord” indique dans un communiqué Thierry Louail, président du groupe.

Contacté par ITespresso, Thierry Louail précise que “pour un abonnement moyenne puissance (1000 kW par exemple), les prix d’EDF (contrat vert) vont être de l’ordre de 8 centimes d’euro le kWh (moyenne entre heures d’hiver et d’été, heures pleines et creuses) taxes comprises mais hors TVA, alors que ceux d’Hydro Québec sont de 8 cents de dollar canadien, soit 5,5 centimes d’euro, soit un coût de 30% inférieur au taux de change actuel”.

 

L’énergie québécoise - à 95% d’origine hydraulique - est peu dépendante de la raréfaction des énergies fossiles. Un élément décisif auquel il faut ajouter un climat relativement froid qui permet de diminuer la part d’énergie consacrée au refroidissement des équipements informatiques.

 

Pour assurer l’hébergement de ses équipements, Ecritel dit avoir sélectionné un data center de Canix. Et pour son transit IP, l’hébergeur a fait appel aux opérateurs Cogent et Verizon, déjà fournisseurs du groupe en France et bien implantés dans cette zone.

 

Dans les mois à venir, Ecritel prévoit l’ouverture de sites au Brésil et en Asie du Sud-Est. Des marchés différents tant sur la qualité de l’hébergement d’infrastructures informatiques que sur les coûts de transit IP.

Link to comment
Share on other sites

Ecritel ouvre à Montréal un centre de managed hosting

 

Paris et Montréal (Qc.) – Ecritel ouvre à Montréal son site de managed hosting pour l’Amérique du Nord qui vient compléter les sites de Paris et Shanghai.

 

Un trafic de qualité sur plusieurs continents

Ecritel réalise en France l’hébergement et l’administration d’infrastructures internet pour un millier de sociétés, dont 12 sociétés du CAC40 et de nombreuses PME dont le marché et la présence se mondialisent.

 

“Un nombre croissant de nos clients a besoin d’une bonne qualité de trafic de ses sites internet sur plusieurs continents sans pouvoir y consacrer les budgets d’un véritable CDN (Content Delivery Network ), marché largement dominé par un acteur unique” affirme Christophe Doveil, Directeur Général d’Ecritel. “Nous leur proposons des solutions d’hébergement local et de sites miroirs qui leur permettent de se battre à armes égales avec leur concurrents locaux tout en bénéficiant de l’expérience et des compétences utilisées sur le premier site.”

 

Une équipe d’ingénieurs "Follow the sun"

Pour installer ses équipements, Ecritel Inc. a choisi un data center de Canix et pour son transit IP, les opérateurs Cogent et Verizon, déjà fournisseurs du groupe en France.

 

L’ouverture du site de Montréal a également permis à Ecritel de mettre en place une équipe disponible 24h sur 24 d’ingénieurs « Follow the sun » qui se relaient sur les 3 fuseaux horaires de Paris, Montréal et Shanghai pour intervenir à la demande des supports locaux sur des problèmes systèmes ou réseaux complexes pouvant survenir sur l’un des 3 sites. Il est en effet partout difficile de recruter des ingénieurs de bon niveau sur des postes de nuit et les systèmes d’astreinte nuisent à la qualité globale du travail par la fatigue qu’ils génèrent.

 

A Montréal, une énergie très compétitive

Ecritel a choisi Montréal pour son implantation en Amérique du Nord à cause de coûts d’énergie électrique particulièrement compétitifs, facteur dont l’importance sur les coûts d’exploitation des centres de données va s’accentuer fortement dans les prochaines années. « A Montréal, le prix du kWh est environ moitié moindre que celui des grandes villes américaines et il est le tiers de celui de San Francisco, une des villes les plus chers d’Amérique du Nord » précise Thierry Louail, Président du groupe. L’énergie québécoise, à 95% d’origine hydraulique, est par ailleurs peu dépendante de la raréfaction des énergies fossiles. Un climat relativement froid enfin, permet de diminuer la part d’énergie consacrée au refroidissement des équipements informatiques.

 

Ecritel constitue progressivement un réseau mondial de sites de managed hosting avec une implantation dans chaque grande zone économique ; après Shanghai sous la marque Aiqi IT, ouvert en 2008, et Montréal cette année, Ecritel prévoit l’ouverture prochaine de sites au Brésil et en Asie du Sud-Est.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...