Jump to content

Plateau-Mont-Royal: finis les chargements de neige la fin de semain


Malek
 Share

Recommended Posts

Publié le 24 novembre 2009 à 00h00 | Mis à jour à 00h10

 

Éric Clément

La Presse

 

La nouvelle administration Projet Montréal du Plateau-Mont-Royal veut faire de l'arrondissement un modèle de gestion «humaniste et écologiste»: il y aura moins de contrats avec le secteur privé, plus de contributions des citoyens et priorité sera donnée à la lutte contre la pauvreté. De plus, il n'y aura plus de chargement de neige la fin de semaine, a appris La Presse.

 

Le nouveau maire Luc Ferrandez a vite compris que sa tâche ne serait pas aisée. Depuis le 2 novembre, il travaille sept jours sur sept, afin de prendre connaissance des dossiers afin de remettre le Plateau-Mont-Royal sur les rails d'une saine gestion. L'administration précédente, dirigée par l'ex-mairesse Helen Fotopulos et l'ex-directrice générale Johanne Falcon, a laissé en héritage une dette de 4 millions et des relations de travail conflictuelles. Les sept élus Projet Montréal du Plateau veulent administrer différemment, en dépensant moins, dans la convivialité et en faisant participer ressources internes et citoyens.

 

Hier, le maire a trouvé 30 minutes, pas une de plus, pour exposer à La Presse l'ampleur du travail à accomplir. «Les besoins sont énormes, a-t-il dit. Notre matériel roulant a vieilli, les immeubles ont de grands besoins, tout comme les rues. Mais on présentera demain soir (ce soir) un budget équilibré et notre plateforme électorale sera appliquée au fur et à mesure. On veut qu'en quatre ans, le Plateau-Mont-Royal devienne la vitrine d'un quartier humaniste et écologiste. On va le faire avec de la broche et du tape, mais on va le faire! La notion de frugalité, on connaît ça.»

 

Selon lui, le plus gros problème dans le Plateau, «c'est la pauvreté et le logement social». «On doit se doter de quelques maisons de chambres et s'occuper des plus démunis», a-t-il dit. Mais, grosse différence d'appréciation par rapport à l'administration précédente, le déneigement le plus vite possible en tout temps ne sera plus considéré comme une obligation absolue.

 

Un Sommet sur le déneigement

 

«On va instituer un Sommet sur le déneigement afin de trouver des solutions, car on ne dépassera plus jamais le budget pour déneiger, a dit M. Ferrandez. On ne fera plus de déneigement à tout prix. On ne donnera pas de contrats supplémentaires. On ne fera pas de chargement de neige la fin de semaine. Ce n'est pas vrai que ce sera prioritaire.»

 

Le maire et ses collègues vont aussi créer une «équipe voirie» chargée de travaux effectués auparavant par le secteur privé, par exemple la construction de dos d'âne et de saillies de trottoirs. Mais pas dans les prochains mois, car ça prend de l'équipement et une formation. «Au début, on ne fera pas d'argent, mais ça va changer après quelques années. Faire un dos d'âne, ça coûte entre 5000$ et 8000$. On veut que ça nous coûte 3000$ afin d'en faire davantage, pas pour faire de l'argent», a-t-il soutenu.

 

Projet Montréal poursuivra l'expérience de budget participatif créée par l'équipe de Mme Fotopulos, mais ne mettra plus un sou dans cette activité. «Cela coûtait 330 000$ avant, a dit M. Ferrandez. Avec nous, ça coûtera zéro dollar. Les citoyens seront informés par l'Internet. Pas besoin de publier des brochures en couleur pour ça.»

 

Projet Montréal va aussi changer la gouvernance. Le maire va créer huit commissions qui travailleront avec la direction du Plateau. Ces commissions seront formées de citoyens-experts, par exemple des avocats, des ingénieurs ou des architectes, prêts à donner de leur temps pour mieux gérer l'arrondissement et à moindre coût. Parmi les dossiers que traiteront ces commissions, il y aura notamment la pauvreté et le logement social, le bruit, le verdissement, l'aménagement du territoire, l'utilisation des espaces publics et la culture.

 

Pendant ce temps, le maire va consacrer 80?% de son temps à l'audit des services. Il veut tous les passer en revue afin de changer les façons de faire. Il précise que la nouvelle directrice générale, Isabelle Cadrin, a déjà fait «un très bon travail» et ce, en à peine quelques mois. «Elle a comprimé les dépenses; par exemple, elle a réussi à replacer des employés. Cela permet d'économiser un demi-million en salaires. Et puis, des parcs à 5 millions dans le Plateau, on n'en fera pas. On est capable de reverdir pour moins cher. Et il n'y aura plus de cabinet de la mairesse et moins d'attachés politiques, ce qui permettra d'économiser 150 000$», a conclu M. Ferrandez.

 

----------------------

 

J'aime bien le mentalité faisons avec ce qu'on a en respectant nos moyens, plus de politiciens devraient suivre cette mentalité de fiscalité à droite.

 

Pour le déneigement, c'est drôle, le dépassement de couts à sûrement dû être à cause du record de neige l'an passé, 4 mètres!

 

On verra bien jusqu'à quand la patience des citoyens et des commerçantes va durer avec des rues remplis de neige :silly:

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200911/23/01-924386-plateau-mont-royal-finis-les-chargements-de-neige-la-fin-de-semaine.php

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 22
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Ça veut dire quoi faire un chargement de neige? Est-ce que ça veut dire que les rues et trottoirs seront déblayés, mais que la neige sera laissée en tas un peu partout? Si c'est juste ça, je trouve que c'est une bonne idée, mais j'ai bien hâte de voir ce que vont dire les commerçants...

Link to comment
Share on other sites

Le Plateau vas être désert les fins de semaine si aucune voiture ne peut s'y stationner. La fin de semaine, le Plateau (Mt-Royal, St-Denis) sont hyper achalandées de voitures de gens de l'extérieur qui viennent profiter des bons resto-déjeuners.

 

Aussi, il veulent couper dans le coût des dos d'ânes pour en faire encore plus, ça veut dire quoi ça ? Un dos d'âne à chaque 10 mètres pour le plateau au complet ? Gaspillage d'argent...

Link to comment
Share on other sites

Les dos d'anes me font trop penser au Mexique, là bas il y en a partout, même sur les autoroutes !!! Mais ça empêche personne de conduire comme des mongols.

 

En plus, elle exaspère tellement, que les gens pèsent fort sur la pédale entre les dos d'ânes pour ratrapper le temps perdus.

 

p.s. à 40kmh, t'as pas besoin de ralentir sur un dos d'anes comme ceux du plateau, à moins que t'as une civic à 2 cms du sol :-p

Link to comment
Share on other sites

:relieved:Comme toutes les nouvelles équipes qui arrivent au pouvoir, ils sont idéalistes, enthousiastes et un peu naïfs. Avec l'expérience ils deviendront certainement plus pragmatiques et feront des choix moins tranchés.

 

Le déneigement des petites rues n'est peut-être pas indispensable les weekends, mais celui des artères commerciales, certainement. La multiplication des dos d'ânes risquerait de leur en faire porter le bonnet. Des saillis qui rétrécissent la rue à certains endroits sont plus efficaces, plus visibles et moins dommageables et pas besoin d'en mettre partout, l'éducation fait souvent un meilleur travail.

 

Quant à la volonté de vivre selon ses moyens, c'est-à-dire selon les revenus qui entrent, est certainement un pas dans la bonne direction. De toute façon certains dossiers d'aménagement doivent revenir à la ville centre comme les grands parcs et certaines infrastructures notamment, puisqu'ils bénéficient à l'ensemble de la population montréalaise.

Link to comment
Share on other sites

Je suis heureux de toutes ces décisions.

Pas d'enlèvement de la neige la fin de semaine : quelles est la différence entre ne pas pouvoir stationner sur une rue commerçante après une tempête de neige parce qu'il y a interdiction de stationner (i.e. : enlèvement de la neige) et pouvoir stationner (mal, mais tout de même !!).

Une grande majorité des résidents du Plateau ne prennent pas leurs voitures pour aller faire leurs courses. Ce n'est pas cette nouvelle politique qui va les embêter.

 

Les dos d'ânes : j'ai hâte que la nouvelle administration en installe sur ma rue. Ce n'est pas vrai que ça ne fait aucune différence. Sur toutes les rues du Plateau où il y en a je peux constater plusieurs fois par jour que ça oblige les automobilistes à ralentir. Il faut couvrir la totalité des petites rues résidentiels de ces machins-là !! Aucune rue ne doit être négligée !! Ainsi, ça découragera les automobilistes de prendre les plus petites rues en croyant sauver du temps. Ils seront forcés de rester sur les grandes artères. Si ça ne vous plait pas, on en a rien à foutre : c'est notre quartier. On a élu ces gens-là pour qu'ils fassent exactement ce qu'ils font en ce moment.

 

merci.

Link to comment
Share on other sites

Je suis heureux de toutes ces décisions.

Pas d'enlèvement de la neige la fin de semaine : quelles est la différence entre ne pas pouvoir stationner sur une rue commerçante après une tempête de neige parce qu'il y a interdiction de stationner (i.e. : enlèvement de la neige) et pouvoir stationner (mal, mais tout de même !!).

Une grande majorité des résidents du Plateau ne prennent pas leurs voitures pour aller faire leurs courses. Ce n'est pas cette nouvelle politique qui va les embêter.

 

Les dos d'ânes : j'ai hâte que la nouvelle administration en installe sur ma rue. Ce n'est pas vrai que ça ne fait aucune différence. Sur toutes les rues du Plateau où il y en a je peux constater plusieurs fois par jour que ça oblige les automobilistes à ralentir. Il faut couvrir la totalité des petites rues résidentiels de ces machins-là !! Aucune rue ne doit être négligée !! Ainsi, ça découragera les automobilistes de prendre les plus petites rues en croyant sauver du temps. Ils seront forcés de rester sur les grandes artères. Si ça ne vous plait pas, on en a rien à foutre : c'est notre quartier. On a élu ces gens-là pour qu'ils fassent exactement ce qu'ils font en ce moment.

 

merci.

 

La moyenne de la vitesse du trafic est plus élevé sur une rue avec dos d'âne que sans dos d'âne, car l'automobiliste compense entre chacune de ces bosses. Un simple aménagement diminuant la perception de largeur de l'automobiliste suffit pour le faire ralentir SUR TOUTE LA LONGUEUR DU TRONÇON.

 

Par exemple, la rue Hutchison, avec ses boites à fleur en plein centre, est un bon exemple. À part de quelques téméraires, la circulation y est plus lente qu'auparavant. Cependant, on note une augmentation de la vitesse entre les deux dos d'âne situé entre les rues Bernard et Van Horne.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...