Jump to content

Recommended Posts

Bon, Montréal pourrait tomber sous tutelle de Québec...

 

Qu'en pensez-vous?

 

 

Je crois qu'il était temps, trop de niaisage à la ville... ceci pourrait finalement permettre de débloquer quelques dossiers commem Turcot et Notre-Dame.

Link to comment
Share on other sites

Attribution des contrats: Montréal devra «poser des gestes additionnels»

 

Québec rencontrera l'ensemble des grandes villes et les unions municipales la semaine prochaine pour établir des processus plus contraignants dans l'attribution des contrats. On demandera à tous plus de transparence, et des mesures pour freiner la collusion entre les entrepreneurs, a soutenu ce matin le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard.

 

Montréal aura «à poser des gestes additionnels» a-t-il souligné sans vouloir préciser ses intentions. Il a discuté hier soir avec le maire Tremblay, nouvellement réélu. Il est «incorrect» selon lui de parler de quasi tutelle ou de prise de contrôle par Québec sur le processus d'attribution de contrats de la métropole, mais le gouvernement Charest s'attend à être étroitement associé aux modifications que devra obligatoirement proposer l'administration Tremblay pour faire cesser les soupçons quant à l'intégrité du processus d'appel d'offre.

 

«On doit trouver des mesures additionnelles et audacieuses» a-t-il dit, relancé sur la question de Montréal.

 

Dans l'ensemble il se dit satisfait du déroulement du scrutin dans les 832 municipalités passées aux urnes hier. Le taux de participation moyen, autour de 45 %, se compare à ce qui avait été observé en 2005, relève-t-il. Dans certaines villes, on a voté jusqu'à concurrence de 85 %. Aussi les femmes représentent désormais 16 % des élus municipaux, comparativement à 13 % il y a quatre ans.

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200911/02/01-917579-attribution-des-contrats-montreal-devra-poser-des-gestes-additionnels.php

Link to comment
Share on other sites

Québec imposera de nouvelles règles

 

Le gouvernement du Québec dément qu'il songe à priver la Ville de Montréal de son pouvoir de lancer des appels d'offres et d'accorder des contrats pour le confier à un mandataire pour une période indéterminée.

 

Cette hypothèse, soulevée lundi dans le quotidien La Presse, s'inscrit dans la foulée des allégations de collusion et de corruption qui éclaboussent le monde municipal, et particulièrement la Ville de Montréal, depuis plusieurs mois.

 

« Il n'a jamais été question de mettre la Ville de Montréal sous tutelle », a affirmé lundi le premier ministre Jean Charest. « Mais il y a toute la question de l'attribution des contrats que le gouvernement du Québec va devoir examiner avec [ses] partenaires du monde municipal ».

 

« Ces mesures-là, de ces façons-là, n'ont pas été envisagées », avait précédemment déclaré le ministre des Affaires municipales du Québec, Laurent Lessard, dans une entrevue accordée lundi matin au Réseau de l'information.

 

Le ministre Lessard a précisé qu'il convoquera à Québec les représentants des neuf grandes villes de la province et les organisations représentant les municipalités pour la semaine du 9 novembre pour discuter d'éthique, de transparence et du processus d'adjudication des contrats.

 

Le candidat défait à la mairie de Montréal Richard Bergeron a d'ores et déjà fait savoir que la possibilité que Québec mette la main sur le processus d'attribution des contrats lui semble inacceptable. « Ça m'embarrasse beaucoup », a-t-il déclaré sur les ondes de RDI, en assimilant cette procédure à une forme de mise en tutelle.

 

Selon le chef de Projet Montréal, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a la possibilité de faire « l'essentiel du ménage de l'intérieur ». Il privilégie tout de même la tenue d'une enquête publique afin de faire la lumière sur le possible lien « entre l'argent et la politique municipale ».

 

Des changements à venir

 

Au lendemain des élections municipales, le ministre Lessard rappelle que tous les élus, nouveaux et anciens, doivent recevoir une formation portant sur l'éthique et sur leur responsabilité en tant qu'élu.

 

À plus long terme, toutefois, il rappelle qu'il déposera bientôt un projet de loi obligeant les municipalités à adopter un code d'éthique. « Il faudra, dit-il, revoir l'environnement d'affaires dans lequel le monde municipal prend des décisions ».

 

Selon le ministre, le processus en vertu duquel sont lancés les appels d'offres doit être revu, et toutes les hypothèses sont actuellement sur la table.

 

« On a une coresponsabilité, je tiens à le dire. Oui, [il y a] l'autonomie du monde municipal, mais comme ministre des Affaires municipales, on doit voir à ce qu'il y ait une saine administration, une bonne gestion des affaires municipales. Dans ce cadre-là, il y a des améliorations à faire », a-t-il déclaré, en assurant que tous les acteurs du monde municipal ont offert leur collaboration.

 

Le directeur général des élections, Marcel Blanchet, soutient qu'il surveillera de près les travaux que mènera le gouvernement Charest pour assainir le processus d'adjudication des contrats dans les municipalités.

 

M. Blanchet rappelle que les liens concernant l'octroi de services professionnels dans les municipalités ont été resserrés au tournant du siècle, après qu'il eut recommandé au gouvernement du Québec de le faire. « On se rend bien compte que depuis ce temps-là [...], il y en a qui ont trouvé le moyen de les contourner cette règle-là », dit-il.

 

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2009/11/02/001-municipales_qc_mtl.shtml

Link to comment
Share on other sites

Bon, Montréal pourrait tomber sous tutelle de Québec...

 

Qu'en pensez-vous?

 

Je crois qu'il était temps, trop de niaisage à la ville... ceci pourrait finalement permettre de débloquer quelques dossiers commem Turcot et Notre-Dame.

 

Lorsqu'il y a un ou des problèmes majeurs que la démocratie ne peut régler alors il est du ressort du niveau supérieur d'intervenir. Il est temps que quelque chose se passe car Montréal n'en peut plus de ''souffrir'' et de ''décliner''.

 

Par contre le Ministre Lessard, comme plusieurs dans ce cabinet, est excellent pour parler et ne rien dire. Il est très difficile de le suivre et de connaitre ses vrais intentions qui, selon moi, proviennent du bureau du Premier Ministre. Lessard n'a pas les capacités intellectuels ni de leadership pour prendre en charge ce genre de dossier. Il n'est que le messager du Premier.

 

De plus, il est possible que Montréal soit sous tutelle sans que cela se fasse officiellement. C'est à dire qu'ils peuvent trouver des subterfuges pour prendre la ville en main sans ""déclarer'' que la ville soit sous tutelle car un tel geste, considéré ''radical'' par les marchés financiers, serait dommageable pour la cote de crédit de la ville alors il vaut mieux éviter, si possible, ce genre de décote.

 

Si c'est le cas alors peut-etre que c'est une bonne chose qu'il le fasse ainsi, en jouant sur les mots.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...