Jump to content

Hôtel Opus Montréal (ancien Godin) (2008)


mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • 6 months later...
  • Replies 36
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Publié sur montrealinfo.com

 

C’est dans l’hôtel Opus, situé au 10 de la rue Sherbrooke Ouest, qu’ouvrira le 10 mai prochain le Koko Restaurant et Bar. Ce nouvel établissement possèdera une terrasse et deux salons séparés par une passerelle suspendue que vous pourrez réserver pour vos événements de groupes. L’ambiance y sera chic et urbaine et le décor de type Art nouveau et théâtral. Côté culinaire, le chef Don Letendre vous propose un menu de cuisine asiatique moderne. Le Koko sera ouvert tous les jours de 17 h à 3 h et un DJ s’occupera du divertissement musical.

 

http://www.kokomontreal.com

 

http://www.kokomontreal.com/buzz/Release-KOKO-opens-fr.pdf

Link to comment
Share on other sites

C'est moi qui a le contrat pour l'équipement lors de l'ouverture.

Ce n'est pas de très bon payeurs.

 

J'étais contrôleur financier jusqu'à tout récemment dans le milieu hôtelier et je peux affirmer que les temps sont très difficiles pour beaucoup d'hôtels à Montréal. L'offre de chambres ne cessent d'augmenter, mais le demande ne suit pas, donc les revenus stagnent et les dépenses connaissent une forte progression. Je ne voudrais pas être prophète de malheurs, mais je ne serais pas surpris de voir tomber quelques gros joueurs, les moyens et gros hôtels construits il y a quelques années sont, selon moi, les plus à risque. Je ne connais pas la situation de l'Opus, mais je doute très fortement qu'il soit rentable, les propriétaires doivent plutôt miser sur l'espoir d'un gain en capital à la vente éventuelle de l'immeuble et/ou de l'opération, ou sur le prestige d'avoir cet établissement à Montréal pour la petite chaine de Vancouver qui est encore à ses débuts.

 

Le meilleur conseil que je peux te donner si tu veux être payer, c'est d'insister gentiment et sur une base régulière... ils vont finir par te payer pour avoir la paix.

Link to comment
Share on other sites

Le Godin va mal, ils ont eu mauvaise presse dès le début à cause de leurs liens avec la mafia. Le projet n'a finalement jamais décollé.

 

Par contre, le milieu hôtellier va bien à Montréal.

Plusieurs hôtels bien établis font de bonnes affaires, incluant de nouveaux hôtels de toutes les tailles ou clientèle.

Link to comment
Share on other sites

L'offre de chambres ne cessent d'augmenter, mais le demande ne suit pas, donc les revenus stagnent et les dépenses connaissent une forte progression. Je ne voudrais pas être prophète de malheurs, mais je ne serais pas surpris de voir tomber quelques gros joueurs, les moyens et gros hôtels construits il y a quelques années sont, selon moi, les plus à risque.

 

Par contre, le milieu hôtellier va bien à Montréal.

Plusieurs hôtels bien établis font de bonnes affaires, incluant de nouveaux hôtels de toutes les tailles ou clientèle.

 

Hmmm... tu parles d'information contradictoire. Qui a raison??

Link to comment
Share on other sites

dans Je ne connais pas la situation de l'Opus, mais je doute très fortement qu'il soit rentable, les propriétaires doivent plutôt miser sur l'espoir d'un gain en capital à la vente éventuelle de l'immeuble et/ou de l'opération, ou sur le prestige d'avoir cet établissement à Montréal pour la petite chaine de Vancouver qui est encore à ses débuts.

 

A $ 25M pour l'acquisition c'est quelques $170,000. la chambre, plus les améliorations réalisées et bien sûr le resto ( 9000 pi.ca.) qui doit au moins couter un $ 300 le pi.ca.; je crois que tu as raison, ca ne s'additionne pas.......

Mais je vais aller voir ce resto......beau croquis, beau site web.....!

Link to comment
Share on other sites

Le Godin va mal, ils ont eu mauvaise presse dès le début à cause de leurs liens avec la mafia. Le projet n'a finalement jamais décollé.

 

Par contre, le milieu hôtellier va bien à Montréal.

Plusieurs hôtels bien établis font de bonnes affaires, incluant de nouveaux hôtels de toutes les tailles ou clientèle.

 

CJB, je ne remet nullement en cause tes connaissances, mais pour avoir gérer les finances d'un hôtel pendant les trois dernières années, j'ai quand même eu la chance de voir ce qui se passe dans le milieu hôtelier de l'intérieur, d'analyser l'industrie hôtelière montréalaise (centre-ville surtout) et d'avoir eu des contacts avec différents intervenants du milieu. Le milieu hôtelier montréalais n'est pas à l'agonie, mais il pourrait mieux se porter beaucoup mieux. De nombreux défis sont venus changer la dynamique dans les dernières années que ce soit la nécessité pour les américains d'avoir un passeport pour franchir la frontière, la multiplication de l'offre d'hébergement de tout acabit (pensez à toutes les résidences universitaires et collégiales qui concurrencent directement les hôtels de 1 à 3 étoiles), l'augmentation de l'offre de chambres qui crée une pression sur les prix (cet hiver, il y avait des 5 étoiles qui liquidaient leurs chambres à moins de 120$/nuit.... ) ou l'incertitude économique qui freine les dépenses des entreprises.

 

De façon plus générale, l'industrie hôtelière voit ses marges être rognées par plusieurs intervenants et de nouveaux moyens de distribution (pour ne citer qu'un exemple, si vous voulez être en haut de la page sur Expedia dans une grande ville, vous allez probablement devoir verser aux allentours de 30% de commission), ajouter ensuite les frais que vous payez à votre franchise (en général 4 à 8%), à la société qui traite les cartes de crédit (1 à 2%), aux programmes de fidélisations (les points d'avion ça coute très cher) et vous n'avez pas encore payé vos salaires qui sont la plus grande dépense dans un hôtel. D'ailleurs avec la ronde de négociation de la CSN cet été, on va surement avoir un bon indicateur de qui se porte bien et moins bien.

 

Pour ce qui est du cas du Godin, je ne sais pas pour les présumés liens avec la mafia, mais je sais que l'incapacité de l'hôtel (un hôtel 5 étoiles en plus ! ) d'obtenir un permis d'alcool lui a surement valu un coup si non fatal, à tout le moins particulièrement dure. Ce que je trouvais surprenant, et corrigez moi sur ce fait si je me trompe, c'est qu'une partie du financement semblait avoir été facilité par la CDPQ (via CADIM je crois), alors que cette dernière ne semble pas avoir utilisé ses contacts ou intervenu pour "régulariser" la situation du permis d'alcool de l'hôtel.

 

Mais je t'accorde le fait que plusieurs nouveaux petits hôtels, et beaucoup d'établissement établis de longue date font toujours de très bonnes affaires à Montréal, tout dépend de leur structure de coûts et de leur dynamisme.

Link to comment
Share on other sites

Atze, merci pour cette analyse! Mais j'avoue avoir du mal à faire le lien entre ce que tu dis et le nombre de projets d'hotel à Montréal depuis quelques temps. Pourquoi autant de projets s'il n'y a pas de profits à la sortie?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value