Recommended Posts

grenoble_003.jpgLe retour du tramway à Montréal est une idée qui tient à coeur au chef du parti Projet Montréal.

Richard Bergeron a dévoilé hier les grandes lignes de son projet de tramway.

 

Selon lui, le tramway pourrait redorer l'image de la métropole tout en lui donnant un atout écologique.

 

Dans un premier temps, le tramway couvrirait 25 kilomètres et serait implanté dans le centre-ville, au coût d'un milliard de dollars.

 

M. Bergeron assure que cette somme est justifiée et comparable au coût du métro, construit dans les années 1960.

 

Au total, le réseau couvrirait 250 kilomètres et coûterait après 20 ans, 10 milliards de dollars.

 

Richard Bergeron a tenu à présenter son projet avant le dépôt du plan de transport par le maire Gérald Tremblay.

 

lyon_001.jpg

lyon_002.jpgparis_003.jpgstrasbourg_002.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'étais sur le point de mettre un fil là dessus :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici les plans du projets de Tramway par le parti Projet Montréal en attachement.

 

Aussi voir ce PDF pour plus de détails: http://www.projetmontreal.org/documents/pdf/2007-02-03_reseau_Nouveau_Tramway_plans.pdf

2007-02-03_reseau_Nouveau_Tramway_schema.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Projet Montréal propose un réseau de tramway de 250 km

 

Par Alain Perron

Voir tous les articles de Alain Perron

Article mis en ligne le 16 février 2007 à 16:11

Soyez le premier à commenter cet article JLP_0139Redukto.jpg

Richard Bergeron, chef de Projet Montréal, a présenté son plan ambitieux d'un réseau de tramway de 250 km pour l'île de Montréal. (Photo: Régent Gosselin)

Projet Montréal propose un réseau de tramway de 250 km

L'île de Montréal sillonnée par 250 kilomètres de voies de tramway. Des tramways circulant sur l'avenue du Mont-Royal, du Parc, Saint-Laurent, Sherbrooke et Papineau. Cette vision est celle de Richard Bergeron, chef de Projet Montréal, qui a présenté son réseau de «nouveau tramway» pour Montréal.

Le dévoilement de l'esquisse du réseau de tramway s'est fait lors du congrès de Projet Montréal, le 3 février dernier. Richard Bergeron propose pas moins de 250 kilomètres de réseau de tramway sur l'île de Montréal. Même si cela peut paraître beaucoup, 250 kilomètres, en 2007, signifie moins que le réseau qui existait en 1940. À l'époque, Montréal était traversé par 430 kilomètres de tramway, alors que seulement le tiers de l'île était occupé, le reste n'étant que champs et campagne.

 

«Si on additionne les 70 kilomètres de métro, ceux du train de banlieue et les 250 kilomètres du tramway projeté, on arrive grosso modo à l'offre de transport collectif qu'on avait en 1940», fait observer M. Bergeron.

 

Le coût de construction de ce réseau représenterait 10 milliards $. «Construire le métro aujourd'hui, correspondrait à un investissement de 10 milliards $. La décision de développer un réseau de tramway signifie le même genre de décision prise il y a 45 ans pour le métro», maintient le chef de Projet Montréal.

Achalandage

Développé en complémentarité avec le réseau de métro, d’autobus et de train de banlieue, le réseau de tramway viserait à porter le nombre de déplacements en transports collectifs à un milliard par année, soit deux fois et demie le nombre actuel.

À voir les photos fournies par Projet Montréal, nous sommes loin des p'tits chars bringuebalants. Les tramways du XXIe siècle sont modernes, d'allure futuriste, plus légers et beaucoup moins encombrants sur la voie publique.

 

Avec ce plan tramway, Projet Montréal souhaite combler l’écart creusé avec des centaines de villes dans le monde possédant déjà des réseaux de cette envergure, dont Sydney en Australie, Buffalo, Portland ou Denver aux États-Unis, Paris, Lyon ou Montpellier en France, Munich, Berlin ou Düsseldorf en Allemagne, à Istanbul ou Eskisehir en Turquie.

 

Le chef de Projet Montréal signale aussi que «l’implantation d’un réseau de tramway de cette envergure, en plus d’accroître la fierté des Montréalais, permettrait de réduire la circulation automobile sur l’île de Montréal, contribuant ainsi à limiter les épisodes de smog et à réduire de manière importante les émissions de gaz à effets de serre».

Un tramway pour bientôt

Richard Bergeron croit que le maire de Montréal a confié au secteur privé la préparation de son plan de transport. «À ce que je sache, il n'y a pas d'exercice formel impliquant des fonctionnaires ni au plan de transport ni au tramway. Or, le maire annonce quand même la divulgation du plan de transport», analyse-t-il.

Selon M. Bergeron le maire dévoilera au mois d'avril son plan de transport «avec dix ou quinze kilomètres de réseau de tramway, le tout en partenariat avec Bombardier, avec une concession de 30 ans, ou quelque chose du genre. D'ailleurs, depuis quand Bombardier annonce-t-il ses tramways à la télé?», interroge-t-il.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'Est l'fun rêver. Mer ci M. Bergeron, mais je vais y croire quand je vais le voir.

 

Je suis tellement rendu cynique, ça n'a pas de bon sens. Mais c'est ce qui arrive quand ta province niaise avec la puck sur tout et n'importe quoi!

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai un ami qui travail avec le maire Tremblay et il m'a dit de pas trop me faire d'illusion là dessus, ça fait des années qu'ils parlent de tramway ,mais ça se fera pas...la ville a bien d'autres problèmes à résoudre avant de dépenser temps et argent là dessus...c'est dommage,

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai un ami qui travail avec le maire Tremblay et il m'a dit de pas trop me faire d'illusion là dessus, ça fait des années qu'ils parlent de tramway ,mais ça se fera pas...la ville a bien d'autres problèmes à résoudre avant de dépenser temps et argent là dessus...c'est dommage,

 

Je suis entierement d'accord que la ville doit mettre de l'argent ailleur que dans un reseau de tramway qui bien qu'intéressant n'est pas necessaire.

 

Qu'ils reparent les routes et aqueduc avant un tramway qui ne contribuera que marginalement a une augmentation de l'achalandage

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis entierement d'accord que la ville doit mettre de l'argent ailleur que dans un reseau de tramway qui bien qu'intéressant n'est pas necessaire.

 

Qu'ils reparent les routes et aqueduc avant un tramway qui ne contribuera que marginalement a une augmentation de l'achalandage

 

je ne suis pas daccord avec toi :) .le transport en commun est tres tres important et c est necéssaire de faire de plus dans ce domaine , pour le smog pour l environement pour les gens qui veulent abandonner leur voitures et ils peuvent pas a cause du manque de transport en commun ,pour le tourisme et pour la beauté de la ville au yeux de ces citoyens et le role qu il joue en leur faciliton les choses,abandonner sa voiture n est pas facile si on leur offre pas mieu que ca.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je crois bien plus au plan #1 de Tremblay, plan dont il avait parlé il y a 1 ou 2 ans, quand il projetait une seule ligne pour commencer:

 

Avenue du parc vers le sud, ensuite il allait vers l'est un peu, pour redescendre vers le sud jusqu'à la rue de la commune et utilisait l'ancienne voie ferrée qui y est encore vers l'ouest. Ensuite, il longeait le canal Lachine et s'arrêtait pas trop loin.

 

Pour moi, c'est réaliste et permettrait de voir l'efficacité et si ça vaut la peine de d'agrandir le réseau après.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Discussion générale sur l'illumination des édifices et infrastructures de Montréal 
      En passant, Montréal n'a pas de plan lumière à l'exception du Quartier des spectacles et du Vieux-Montréal

      Voir ici un reportage au Téléjournal 18h  de Nabi-Alexandre Chartier (Ça fait toujours drôle de voir à Radio-Canada depuis ses débuts à Musique Plus!!)
       
    • By ScarletCoral
      Valérie Mahaut et son équipe de l'Université de Montréal ont recensé tous les anciens cours d'eau et plans d 'eau de l'île de Montréal. 
      On peut consulter les cartes ici : https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/16311 

      Très intéressant pour expliquer pourquoi les fondations de certains projets prennent du temps à construire.
    • By IluvMTL
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1136958/parc-automobile-agglomeration-voitures-vehicules?fbclid=IwAR1o1mYJdYbsfGoomVM14xorfEMiTzviEr1O11iNk3Oa5hTX4A43c05_w98
      En route vers le million de véhicules immatriculés sur l'île de Montréal
      Publié aujourd'hui à 11 h 53Mis à jour à 12 h 24 Congestion routière sur le pont Jacques-Cartier, à l'heure de pointe matinale à Montréal. Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron
        L'île de Montréal comptera bientôt plus d'un million de voitures, à en croire les plus récentes statistiques de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).
      Un texte de Jérôme Labbé
      Les chiffres relayés lundi par le bulletin Montréal en statistiques indiquent que le parc automobile de la métropole continue de croître, et non l'inverse.
      Ainsi, l'île de Montréal comptait 968 466 véhicules immatriculés en 2017, en hausse de 1,64 % par rapport à 2016. C'est la plus forte augmentation enregistrée depuis 2004, alors que le même territoire comptait 115 000 véhicules en moins.
      Depuis 13 ans, près de 9000 véhicules s'ajoutent au parc automobile montréalais chaque année, calcule la SAAQ.
      Cette hausse provient surtout des véhicules de promenade. Car si le nombre d'automobiles décroît un peu chaque année depuis le début des années 2010, celui des camions légers – une catégorie qui englobe notamment les véhicules utilitaires sport (VUS) – a plus que doublé depuis 2004.
      En fait, il y a maintenant un camion léger pour deux automobiles à Montréal.
      Quant aux véhicules institutionnels, professionnels ou commerciaux, ils connaissent sensiblement le même phénomène – réduction des automobiles et augmentation des camions légers – avec comme résultat un nombre total relativement stable, autour de 150 000.
      À noter que le nombre de taxis, lui, a légèrement diminué au fil des ans, passant de 3489 en 2004 à 3190 l'an dernier.
      La faute à la croissance
      La SAAQ remarque que la fluctuation du prix de l'essence influence généralement le nombre de véhicules immatriculés à Montréal : plus les prix à la pompe augmentent, plus la croissance du parc automobile ralentit.
      « Par contre, après 2016, la conjoncture économique favorable à Montréal fait en sorte que même avec une hausse des prix de l'essence, peu d'impacts sont ressentis sur l'achat de véhicules », observe-t-elle.
      Et la croissance démographique n'explique pas à elle seule la croissance du parc automobile, puisque le nombre de véhicules de promenade par habitant a augmenté, passant de 0,365 à 0,392 entre 2004 et 2017.
      Enfin, la Société affirme que 5323 véhicules électriques étaient enregistrés sur l'île de Montréal en septembre dernier, alors qu'elle n'en comptait que 652 en août 2004.
      Ces nouvelles données sont publiées alors que le conseil municipal de Montréal, à l'instar de la Communauté métropolitaine, a adopté lundi une « déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique » sur la nécessité de réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre.
      Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine
    • By Nameless_1
      Les juristes de la Ville de Montréal votent pour la grève
      AGENCE QMI
      Lundi, 2 décembre 2019 08:41MISE À JOUR Lundi, 2 décembre 2019 08:41
      MONTRÉAL | Déplorant que les négociations avec leur employeur piétinent, les juristes de la Ville de Montréal ont donné un mandat de grève à leur exécutif et prévoient une première journée de débrayage le 11 décembre.
      Le vote a eu lieu jeudi dernier. Les quelque 120 juristes, des procureurs pour la plupart, ont voté pour la grève comme moyen de pression à hauteur de 99 %.
      «Les négociations achoppent depuis plusieurs mois notamment sur les salaires», a expliqué leur syndicat – le Syndicat des employés et employées professionnels et de bureau (SEPB-571), affiliés à la FTQ -, lundi par communiqué, ajoutant qu’un rattrapage salarial de 3,6 % avec les procureurs provinciaux et une indexation des salaires raisonnable est demandé.
      «Nos demandes sont raisonnables puisque notre travail est équivalent à celui des procureurs et juristes provinciaux, notre expertise est la même, je ne vois pas pourquoi nous devrions accepter un salaire moindre», a déclaré Jean-Nicolas Loiselle, le président du syndicat des juristes de Montréal.
      Une médiatrice a été nommée par le Tribunal administratif du travail dans ce dossier la semaine dernière à la demande de l’employeur, a souligné le syndicat, lundi, déplorant que ce développement ait eu lieu après que la Ville eut annulé trois jours de négociations prévus par les parties.
      «Nous allons nous asseoir avec la médiatrice pour discuter de bonne foi comme nous le faisons depuis le début du processus de négociation, a affirmé M. Loiselle. Toutefois, force est d'admettre que l'employeur ne semble pas vouloir bouger.»
      https://www.journaldemontreal.com/2019/12/02/les-juristes-de-la-ville-de-montreal-votent-pour-la-greve
    • By felixinx
      À compter du 25 mars 2019, l'horaire des trains exo5 et exo6 sera modifié pour permettre la construction du REM dans le tunnel du Mont-Royal. La voie sera alors simple de la jonction de l'est jusque dans le tunnel (j'imagine à la Gare Centrale car je ne pense pas qu'il y a d'autres aiguillages dans le tunnel).
      Plus de détails : https://exo.quebec/fr/service-clientele/avis#36294469 - https://rem.info/fr/actualites/ligne-deux-montagnes-hiver-2019
      exo5 - Modification 6 départs exo6 - Modification de presque tous les départs exo6 - Annulation d'un départ direction Montréal en PM exo6 - Vendredi - Annulation d'un départ supplémentaire direction Montréal en PM, annulation d'un départ en PM vers Deux-Montagnes. exo6 - Changement des numéros des trains
      Les gares Mont-Royal et Canora deviendront une seule gare, entre les deux! Les trains rouleront aussi sur la voie qui était enfouie, du côte ouest, pour permettre la construction du côté est.
      Les mesures d'atténuations de janvier 2020 seront annoncés bientôt.