loulou123

Bixi - Discussion générale

Recommended Posts

Pinned posts

12:17 31 mai 2019

Par : Zacharie GoudreaultMétro

Des centaines de vélos électriques d’Uber bientôt dans les rues de Montréal

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2329587/des-centaines-de-velos-electriques-duber-bientot-dans-les-rues-de-montreal/

Photo: Zacharie Goudreault/MétroCe vélo électrique est muni d'une batterie pouvant propulser celui-ci pendant 60 kilomètres avec une seule charge.

Des centaines de vélos électriques de la  multinationale Uber seront déployés progressivement dans les rues de Montréal dès les «prochains jours», mettant ainsi fin au monopole de BIXI dans la métropole.

Montréal sera ainsi la première ville canadienne à accueillir les vélos JUMP, déjà présents dans une vingtaine de villes à travers le monde, notamment aux États-Unis et en Europe. 

Métro a essayé vendredi un de ces bolides, qui possèdent un moteur de 350 watts alimenté par une batterie interchangeable. Ce vélo sans ancrage de trois vitesses, que l’on débloque à l’aide d’un téléphone intelligent, pourra filer jusqu’à 32 km/heure dans les rues de la métropole. 

«L’utilisateur devra ouvrir son application Uber, qui sera modifiée lors du lancement pour inclure les vélos. Il va devoir sélectionner son vélo, puis scanner le code QR sur celui-ci pour pouvoir le déverrouiller», a expliqué vendredi le porte-parole d’Uber Canada, Jean-Christophe de Le Rue, au sujet de ce bolide conçu aux États-Unis, qui est d’ailleurs muni d’un système GPS afin de pouvoir être retracé facilement. 

La date d’arrivée officielle de ce service à Montréal n’a pas été dévoilée, mais le porte-parole d’Uber Canada, mais M. de Le Rue a indiqué que le dévoilement officiel devrait avoir lieu «dans les prochains jours». D’abord présent «dans les quartiers centraux», le service pourrait «potentiellement» s’étendre dans la ville liée de Westmount, avec laquelle l’entreprise est en discussions, a-t-il précisé. 

L’arrivée de ces vélos dans les différents arrondissements se fera d’ailleurs de façon progressive, l’entreprise voulant s’assurer d’avoir «une bonne densité de vélos» dans les endroits où le service sera offert. Les zones précises dans la ville où le service sera d’abord présent seront d’ailleurs «clairement indiquées dans l’application» d’Uber, précise un document explicatif.

60

Les batteries interchangeables des vélos JUMP disposent d’une autonomie de 60 kilomètres par recharge.

Règlement
Ces vélos, dont le nombre dans les rues de Montréal pourrait dépasser 500 bolides dans les prochains mois, ne pourront être laissés n’importe où, la Ville ayant adopté dans les derniers mois un règlement encadrant tant les vélos que les trottinettes électriques sans ancrage.

Selon ce règlement, ces vélos pourront être immobilisés dans les supports à vélos disponibles dans les 19 arrondissements de la ville de même que dans des aires de stationnement dédiées, notamment sur la chaussée à certaines intersections. Ces zones n’ayant pas encore été aménagées, les utilisateurs de ces bolides orange devront d’abord se contenter des supports à vélo. Les réfractaires, notamment ceux qui immobiliseront un de ces vélos sur le trottoir, s’exposeront à une amende de 100 à 300$, indique le règlement municipal. 

«Après un certain nombre d’amendes, l’utilisateur peut faire face à une expulsion de la plateforme [d’Uber] pour non-respect des règles», a d’ailleurs précisé Jean-Christophe de Le Rue, ajoutant que des «campagnes de sensibilisation» auprès de la population auront lieu à la suite du lancement du service à Montréal. 

«On est extrêmement conscients de l’importance que  les utilisateurs utilisent bien ces vélos-là.» -Jean-Christophe de Le Rue, porte-parole d’Uber Canada

Plus cher
Quant au coût du service, il sera assurément plus élevé que celui de BIXI, M. de Le Rue ayant avancé un tarif d’environ 0,30$ la minute, soit 9$ pour une demi-heure. À titre comparatif, le tarif de l’organisme montréalais, qui a d’ailleurs réalisé un projet pilote avec quelques vélos électriques l’an dernier, est de 2,95$ pour un trajet de moins de 30 minutes et de 34$ pour 30 jours.

«Nous ne pouvons nier qu’il y aura un impact financier avec l’arrivée d’une entreprise comme JUMP ou Lime, a réagi à Métro le directeur général de BIXI Montréal, Christian Vermette, mais nous sommes confiants de l’efficacité de notre système. Nous sommes convaincus que les usagers souhaitent un système où ils ont accès à des vélos de qualité, en bonne condition et disponibles. Et c’est ce que BIXI leur offre depuis maintenant dix ans.»

Jean-Christophe de Le Rue, pour sa part, assure que JUMP se veut un service «complémentaire», et non un concurrent.

«Un utilisateur peut tout à fait prendre un BIXI parce que c’est le meilleur moyen pour lui en ce moment. Par contre, s’il est plus pressé et qu’il a un plus long trajet [à parcourir], il va prendre un JUMP parce que c’est plus approprié», a affirmé le porte-parole d’Uber, qui a précisé que l’entreprise n’entend d’ailleurs pas offrir de forfaits mensuels pour son service de vélos électriques.

 

Quelque 500 vélos JUMP se retrouveront dans les rues montréalaises dans les prochains mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Publié le 12 juin 2019 à 09h19 | Mis à jour à 09h23

KATHLEEN LÉVESQUE
La Presse

BIXI se dirige vers de nouveaux records

« BIXI a fait 143 aller-retour sur la Lune. » C'est en ces termes que la présidente de BIXI-Montréal, Marie Elaine Farley a présenté ce matin le rapport annuel 2018 de son organisme devant le comité exécutif de Montréal.

Tout sourire, Mme Farley a expliqué que BIXI, qui gère le système de vélo-partage, a parcouru 110 millions de kilomètres l'année dernière et que tout indique que 2019 sera une autre année de records. En janvier dernier, BIXI et la Ville ont signé une nouvelle entente de 10 ans, un signe de la confiance de la Ville à l'endroit de l'équipe de BIXI, a souligné Mme Farley. 

Pour la présente saison, 1000 vélos ont été ajoutés aux 6250 disponibles en 2018. Le territoire a également été étendu à cinq nouveaux arrondissements. L'année dernière, 11 arrondissements et deux villes (Westmount et Longueuil) étaient desservis. On comptait près de 12 000 points d'ancrage. 

Le nombre de coups de pédale est en croissance. En 2018, chaque vélo a parcouru 17 617 km pour plus de 24 000 déplacements à travers la ville. BIXI compte 39 186 membres actifs. Les déplacements pour de courtes distances sont en hausse de 276 % depuis 2014, a souligné Mme Farley. 

En matière financière, BIXI-Montréal est également en bonne posture. Au 31 décembre dernier, l'organisme avait dégagé un surplus de 225 000 $. L'excédent accumulé atteint 2,5 millions. « BIXI est en bonne santé financière », a conclut Mme Farley.

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201906/12/01-5229850-bixi-se-dirige-vers-de-nouveaux-records.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2335183/bixi-compte-miser-sur-lelectrique-pour-continuer-sa-croissance/

BIXI compte miser sur l’électrique pour continuer sa croissance

17:32 12 juin 2019
Zacharie Goudreault

Alors que BIXI Montréal a battu de nouveaux records d’achalandage l’an dernier, l’organisme est à la recherche d’un fournisseur dans l’espoir de pouvoir déployer dès cet été des vélos électriques sur son réseau afin de répondre «au grand engouement» de sa clientèle.

L’organisme a dévoilé mercredi matin son rapport annuel pour l’année 2018, qui fait notamment état d’une croissance de 10% du nombre de déplacements quotidiens pendant la dernière saison pour un total de 24 209 utilisations par jour. Pour l’ensemble de la saison, qui s’étend du 15 avril au 15 novembre, cela représente 5,4 millions de déplacements, un record.

«Ce sont 600 000 déplacements de plus qu’en 2017 avec le même nombre d’équipements», a indiqué à Métro le directeur général de BIXI, Christian Vermette.

Le service a d’ailleurs été si populaire l’an dernier que BIXI a noté un «certain taux d’inaccessibilité», qui est calculé en fonction du nombre de stations qui ne disposent d’aucun vélo pendant une certaine période.

Afin de palier cette situation, l’organisme a ajouté 1000 vélos à son réseau cette saison pour un total de 7250 bolides actuellement en circulation, tandis que 60 stations ont été ajoutées pour faire grimper leur nombre à 600.

L’organisme BIXI, qui dispose d’un excédent financier accumulé de près de 2,6 M$, entend d’ailleurs ajouté de nouveau 1000 vélos à sa flotte l’an prochain.

«Je suis fière de dire que BIXI a fait 143 allers-retours sur la lune depuis les 10 dernières années.» -Marie Élaine Farley, présidente du conseil d’administration de BIXI

Signe de l’engouement grandissant du service auprès des touristes durant la belle saison, le nombre d’achats de titres de courte durée a bondi de 276% entre 2014 et 2018, indique le rapport annuel de BIXI.

«Un grand engouement»

Actuellement, aucun des vélos de BIXI en circulation dans les rues de la métropole n’est électrique, mais la situation pourrait bientôt changer alors que l’organisme est «en discussion avec une ville» qui pourrait fournir dès cet été des vélos électriques à l’organisme, a confié M. Vermette.

L’an dernier, BIXI a réalisé un projet pilote avec 55 vélos électriques de la mi-août à la mi-novembre afin de tester l’intérêt de ses clients pour ces bolides.

«C’est vraiment incroyable. On mettait un vélo électrique à une station et il partait tout de suite. C’est sûr qu’il y a un grand engouement», a souligné Christian Vermette. 

Ce dernier ne s’inquiète pas outre mesure de l’arrivée prochaine des vélos électriques d’Uber dans les rues de Montréal.

«Uber a des milliards à dépenser. Nous, c’est sûr, on n’a pas cet argent-là, mais on a un bon produit. On a un plan de match et on va le suivre. On ne panique pas avec ça», a-t-il dit. 

En janvier dernier, l’organisme a signé une entente de 10 ans avec la Ville qui vise notamment à ce que le service soit présent dans les 19 arrondissements de la métropole en 2028. L’an dernier, les vélos de BIXI ont été présents dans 11 arrondissements ainsi que dans les villes liées de Westmount et de Longueuil.

«Quand on parle d’achalandage, c’est complètement différent entre le centre-ville et la périphérie, mais ça nous permet d’avoir un réseau homogène», a commenté M. Vermette au sujet de l’étalement du service à l’extérieur des quartiers centraux, notamment dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le vélo électrique contribuera encore davantage à l'expansion des transports actifs à Montréal, puisqu'il éliminera certains irritants comme les fortes pentes qui en découragent plusieurs. N'oublions pas non plus que la population vieillissante appréciera cet avantage qui lui offrira plus de mobilité.

On peut aussi dire que BIXI s'insère tranquillement dans la culture montréalaise, en offrant davantage d'options de déplacements autant pour le transport actif que pour le loisir. De ce fait il ajoute une dimension plus humaine à la ville et contribue indéniablement à une amélioration de la qualité de vie urbaine des citadins.

J'ai personnellement testé un vélo électrique à Baie-St-Paul et ai été agréablement surpris des performances de l'engin. A noter qu'on n'a pas besoin de l'assistance électrique permanente et que l'on peut utiliser le vélo comme un vélo normal sur le plat. Donc le bénéfice de l'exercise physique demeure sur les longues distances et dans certains cas peut nous amener à aller plus loin dans nos déplacements.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, acpnc a dit :

Le vélo électrique contribuera encore davantage à l'expansion des transports actifs à Montréal, puisqu'il éliminera certains irritants comme les fortes pentes qui en découragent plusieurs. N'oublions pas non plus que la population vieillissante appréciera cet avantage qui lui offrira plus de mobilité.

On peut aussi dire que BIXI s'insère tranquillement dans la culture montréalaise, en offrant davantage d'options de déplacements autant pour le transport actif que pour le loisir. De ce fait il ajoute une dimension plus humaine à la ville et contribue indéniablement à une amélioration de la qualité de vie urbaine des citadins.

J'ai personnellement testé un vélo électrique à Baie-St-Paul et ai été agréablement surpris des performances de l'engin. A noter qu'on n'a pas besoin de l'assistance électrique permanente et que l'on peut utiliser le vélo comme un vélo normal sur le plat. Donc le bénéfice de l'exercise physique demeure sur les longues distances et dans certains cas peut nous amener à aller plus loin dans nos déplacements.

Effectivement.

 

Bien content des succès du BIXI .... les antis vélo et transport en commun riaient de cela lors de son lancement ...maintenant... bruit de criquet.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, crosbyshow a dit :

Bien content des succès du BIXI .... les antis vélo et transport en commun riaient de cela lors de son lancement ...maintenant... bruit de criquet.

Par curiosité, je suis allé relire les premières 15-20 pages de ce fil qui a débuté en 2008.  C'est assez amusant de lire les craintes et critiques de l'époque!  On s'aperçoit avec le recul que la plupart étaient injustifiées.  Des exemples (je ne cite pas les messages originaux, pour ne pas cibler personne en particulier) 

  • Ça risque de ne pas fonctionner car les montréalais ne savent pas vivre, il y a un manque de respect flagrant du bien d'autrui : les selles vont se faire déchirer, les pneus crevés et les colonnes du système solaire vont se faire briser.
  • Plusieurs commentaires sur la structure tarifaire : les gens ne comprendront pas la tarification et vont recevoir des factures de centaines de dollards ; les frais après 30 minutes d'utilisation, c'est du vol!
  • Ça enlève (encore!) des places de stationnement
  • Quand tu veux aller quelque part et que la station est pleine, tu fais quoi?  
  • Quel gaspillage de fonds publics! (bon, celle-là s'est avérée juste, mais c'est réglé, le système fait maintenant ses frais)

J'ai mon abonnement depuis le tout début, et je trouve que le système fonctionne très bien.  Les vélos et bornes sont presque toujours disponibles là où j'en ai besoin.  Les vélos bien entretenus.  Et ils ont commencer à rétrofitter les plus vieux Bixi pour les mettre à 7 vitesse, c'est généralement bien mieux que les 3 vitesses ; quoique la douceur de roulement varie d'un Bixi à l'autre des fois certains 3 vitesses roulent mieux que certains 7 vitesses.  Problèmes d'ajustements, j'imagine.

Avec 25 000 usagers par jour, le Bixi transporte maintenant plus de gens quotidiennement que le train de Deux-Montagnes (15 000 par jour)!  Impressionnant quand même.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
36 minutes ago, begratto said:

Par curiosité, je suis allé relire les premières 15-20 pages de ce fil qui a débuté en 2008.  C'est assez amusant de lire les craintes et critiques de l'époque!  On s'aperçoit avec le recul que la plupart étaient injustifiées.  Des exemples (je ne cite pas les messages originaux, pour ne pas cibler personne en particulier) 

  • Ça risque de ne pas fonctionner car les montréalais ne savent pas vivre, il y a un manque de respect flagrant du bien d'autrui : les selles vont se faire déchirer, les pneus crevés et les colonnes du système solaire vont se faire briser.
  • Plusieurs commentaires sur la structure tarifaire : les gens ne comprendront pas la tarification et vont recevoir des factures de centaines de dollards ; les frais après 30 minutes d'utilisation, c'est du vol!
  • Ça enlève (encore!) des places de stationnement
  • Quand tu veux aller quelque part et que la station est pleine, tu fais quoi?  
  • Quel gaspillage de fonds publics! (bon, celle-là s'est avérée juste, mais c'est réglé, le système fait maintenant ses frais)

J'ai mon abonnement depuis le tout début, et je trouve que le système fonctionne très bien.  Les vélos et bornes sont presque toujours disponibles là où j'en ai besoin.  Les vélos bien entretenus.  Et ils ont commencer à rétrofitter les plus vieux Bixi pour les mettre à 7 vitesse, c'est généralement bien mieux que les 3 vitesses ; quoique la douceur de roulement varie d'un Bixi à l'autre des fois certains 3 vitesses roulent mieux que certains 7 vitesses.  Problèmes d'ajustements, j'imagine.

 Avec 25 000 usagers par jour, le Bixi transporte maintenant plus de gens quotidiennement que le train de Deux-Montagnes (15 000 par jour)!  Impressionnant quand même.

 

 

J'abonde dans le même sens.  J'utilise Bixi presque tous les jours, de mai à septembre, depuis le lancement.  Les vélos ont bien moins de crevaisons ou de transmissions qui craque/frotte.  Je ne sais pas si les correctifs sont apportés plus rapidement, s'ils ont améliorés la conception de certaine pièces, ou s'ils font davantage d'entretien préventif?  Ceci dit je tente toujours d'utiliser un vélo plus récent pour la selle qui monte plus haut et les 7 vitesses.  Ceci dit même quand je me rabat sur un vieux modèle de 3 vitesses / selle basse il me semble qu'il roule mieux qu'il y a 3-4 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On le mentionne dans le fil que les trottinettes Lime arrivent bientôt à Montréal, elle sont présentement dans un entrepôt dans Ville Emard et visible dans l’application Lime

3F8FC85C-B523-44EE-8C93-00F0871DED59.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 2019-06-13 at 10:23 AM, begratto said:

 C'est assez amusant de lire les craintes et critiques de l'époque!  On s'aperçoit avec le recul que la plupart étaient injustifiées.  Des exemples (je ne cite pas les messages originaux, pour ne pas cibler personne en particulier) :

  • Quel gaspillage de fonds publics! (bon, celle-là s'est avérée juste, mais c'est réglé, le système fait maintenant ses frais)

Le service Bixi ne fait pas "ses frais". La ville contribue au budget d'opération à la hauteur de 4M$/an.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 2019-06-15 at 8:25 PM, nephersir7 said:

Le service Bixi ne fait pas "ses frais". La ville contribue au budget d'opération à la hauteur de 4M$/an.

Le métro non plus et pourtant personne ne s'est jamais obstiné à dire qu'on devrait mettre fin à ses opérations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By mtlurb
      Prolongement de la ligne bleue vers l'est

      Prolongement de la ligne bleue vers l'est. La mise en chantier est prévue en 2022, pour une livraison en 2026. Connexion avec le SRB Pie-IX, stationnement de 1200 places aux Galeries d'Anjou. Coût évalué à 3.9 milliards de dollars.
      Le projet en chiffres 
      5 nouvelles stations de métro accessibles, pour une longueur de tunnel de 5,8 km 2 terminus d’autobus et 1 stationnement incitatif de 1 200 places 1 tunnel piétonnier souterrain assurant le lien avec le futur SRB Pie-IX Plusieurs infrastructures opérationnelles : 6 structures auxiliaires renfermant des équipements nécessaires à l’exploitation, 1 poste de district, 1 garage de métro, 1 centre d’attachement hébergeant des véhicules d’entretien des voies et 1 centre de service pour l’entretien des infrastructures Budget estimé de 3,9 G$ Échéancier préliminaire
      Début 2019 : début de la conception des plans et devis.  Printemps 2019 : approbation du mode de réalisation, du plan budgétaire et de l’envergure du projet. Fin 2019 : début de travaux préparatoires sur certains sites. Début 2020 : démarrage des processus de changement de zonage et de consultations publiques.   2021 : dépôt du dossier d’affaires, lancement de la construction des nouvelles infrastructures. 2026 : inauguration du nouveau tronçon.
    • By IluvMTL
      Port de Montréal
       
      Installations

       
      Accueil À propos du Port Carrières Nous joindre Médias English  
       
      ENTREPRISES
       
      LE PORT, PARTENAIRE D'AFFAIRES
      Nos avantages Plateforme intermodale Ouvert toute l'année Sûreté au port Statistiques Représentation - Europe / É-U / Asie Contacts à l'Administration portuaire Services fréquemment demandés Liens utiles aux entreprises Appels d'offres Magazine Port Info  
       
      OPÉRATIONS
      Arrivées et départs des navires Services programmés de conteneurs Pratiques et procédures Permis et autres documents MARSEC Avis aux usagers Services aux navires TarifsPassPortRéseau de caméras Internet    
      INFORMATIONS SUR LE PORT
      Répertoire du Port Carte des installations Carte du Port de Montréal Carte d'accès au siège socia lRoutes d'accès aux terminaux Information aux camionneurs Carte régionaleLois et règlements Conditions générales d’occupation FAQ    
       
      COMMUNAUTÉ
       
      PRÉSENTATION DU PORT
      Commerçant maritime mondial Le Port en chiffres Statistiques Moteur de développement économique Le Port au fil de son histoire Niveaux d'eau Maison des marins Présentation et discours Publications Carnet de bord – Le magazine des amis du port Devenez un ami du port PhotosVidéos  
      ENGAGEMENT SOCIAL
      Développement durable Environnement  
       
      PROJETS
      Travaux secteurs Maisonneuve et Viau  
       
      CROISIÈRES
       
      CROISIÈRES INTERNATIONALES
      Arrivées et départs des navires Montréal, destination touristique Accès à la gare maritime FAQ Photos Vidéos Liens utiles  
      CROISIÈRES INTÉRIEURES
      Liens utiles  
       
      BATEAUX DE PLAISANCE
      Liens utiles
    • By mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf
    • By alihoufani
      J'ai remarqué qu'on voit Montréal sur le menu du nouveau remake de Resident Evil 2. C'est un pur hasard parce que le jeu est fait au Japon et il ne se passe pas à Montréal, mais j'aime bien le background. 

    • By p_xavier
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/04/en-route-vers-une-prochaine-station 
      Quelques erreurs dans le texte mais ça résume bien les projets STM en 2019.