loulou123

Bixi - Discussion générale

Recommended Posts

Pinned posts

In Barcelona we have a very simmilar program. It's called BICING. Our bike sharing program was created before the Paris one. 509401778_f5fc00dd6d.jpg?v=0

 

As WestAust said:

1) everybody wants a bike to commute to work in the morning, so in the office district, the "parking" gets full quite rapidly with no more spaces available, which create a shortage in some areas during the day, and an overflow in others.

 

2) lots of vandalism to the bikes, graffitis, people leaving the bikes in the middle of nowhere and the police have to take them off the street and bring them back to a bike parking.

 

In our case the second point is not true. To take a bike you have to insert your personal "bicing" card, if not you can't take a bike, so it's impossible to take a bike without the card.

 

The screen:

1444100803_f3b60d532c.jpg?v=1190848418

 

The card:

1441716671_2422a596b1.jpg?v=0

 

 

The cart cost 24 euros for one year. You can take a bike for half an hour, and if you spend mor time you'll pay 30 cnts. for each 30 minutes. (After 2 hours you will pay 50 euros...)

 

The Bicing service is open from 5 am to 2 pm, and Friday and Saturdays all day.

As you can see in the map there are a lot of different stops around the city, all of them perfectly combined with the metro stations:

 

431278951_b59b86349f.jpg?v=0

 

 

Its a very good idea.

821557125_132d2bebfc.jpg?v=0

Share this post


Link to post
Share on other sites
je pense pas man, mon chum était à Paris il y a une couple de semaine et il m'as parlé de ce service... pas de permis rien, juste tu prends le bike et tu le ramène à un autre point. C'est tout... facile de faire des abus.

 

un peu plus d'information sur le service parisien:

 

http://spacingmontreal.ca/?p=144

 

un dépôt de 150 euros est chargé sur ta carte de crédit chaque fois que tu empruntes un vélo. autant que je sache il n'y a eu aucun problème avec des abus. en fait, le service est tellement populaire qu'ils vont doubler le montant de vélos, de 10 000 à 20 000.

Share this post


Link to post
Share on other sites

vendredi 09 novembre 2007 Un beau vélo, unique à Montréal, qui soit à l'épreuve du vol et qui puisse résister aux chocs, aux écarts de température et aux... nids-de-poule: le vélo idéal, quoi! C'est l'appel que vient de lancer Stationnement de Montréal (SdM) à l'ensemble de la communauté des designers dans l'espoir de mettre sur les routes dès l'automne prochain un vélo en libre service proprement montréalais.À l'instar de Paris ou de Barcelone, Montréal aura bientôt son propre réseau de vélo en libre service. Ainsi en a décidé la Ville dans son plan de transport dévoilé en octobre dernier. Mais pour passer du rêve à la bécane, elle a confié à Stationnement de Montréal la prise en charge logistique de ce réseau roulant. Avant-hier, SdM a lancé l'appel d'offres destiné à recueillir des propositions pour la conception et la fabrication d'un prototype de vélo et de sa station (support), qu'on veut d'abord multiplier à 40 exemplaires dans le cadre d'un projet-pilote.

 

Un appel a ainsi été lancé à l'Association des designers industriels du Québec afin que le plus grand nombre d'entre eux participent à ce projet novateur que SdM espère hautement créatif. «On veut que les designers conçoivent un système propre à Montréal. Malgré un cahier de charges précis, on a voulu laisser le plus de liberté possible aux designers pour qu'il y ait place à la créativité», a insisté hier Michel Phillibert, directeur des communications et du marketing à SdM.

 

Montréal a d'emblée refusé d'adopter un modèle de vélo développé ailleurs, notamment le Vélib' parisien, pour des raisons climatiques et surtout de gestion. Bien qu'il ait remporté de grands prix de design, le système de vélo parisien a été développé par J. C. Decault, une compagnie d'affichage, qui détient tous les contrats d'affichage public de la ville de Paris (bornes, bancs, poubelles, etc.). Or il était hors de question pour la Ville de Montréal d'assujettir son réseau de vélos en libre service au sort de contrats d'affichage urbain, a indiqué M. Phillibert hier.

 

Le vélo montréalais sera donc entièrement inédit. Non seulement on s'attend à ce que cette super-bécane ait un style unique, les propositions des designers devront aussi respecter plusieurs critères techniques précis. Destiné à un usage «industriel», ce super-vélo devra en effet résister aux chocs, au vandalisme, au climat québécois et aux routes défoncées tout en étant à l'épreuve du vol.

 

«Les composantes du vélo devront être non transférables aux vélos traditionnels pour éviter que les pièces soient volées pour être revendues», a indiqué le porte-parole de SdM hier.

 

Bref, un joyeux casse-tête en vue pour créer cette bicyclette céleste. Tout ça à un prix qu'on ignore encore puisque le cahier des charges ne fait état d'aucun cadre budgétaire pour développer ce fameux prototype à roues. Les réponses aux appels d'offres doivent être déposées d'ici le 23 novembre prochain et le meilleur soumissionnaire sera choisi avant Noël.

 

«Les propositions seront d'abord retenues en fonction de leur qualité», plaide M. Phillibert, qui affirme que le critère du plus bas soumissionnaire ne guidera pas SdM dans ce dossier.

 

Créer sans réinventer la roue

 

Interrogé au sujet de la faisabilité d'un tel projet, le célèbre designer Michel Dallaire, créateur du flambeau olympique de 1976 et du mobilier urbain du Quartier international, a indiqué hier que malgré ces «délais très serrés», la proposition lui semble réalisable.

 

«Il ne s'agit pas de réinventer la roue. La corrosion pose à mon avis un défi encore plus grand que la création de composantes uniques puisque, avec la numérisation, tout est possible aujourd'hui. Je souhaite qu'on n'examine pas seulement le prix du prototype mais aussi sa valeur, sa durabilité et la qualité de sa réalisation», a commenté cet expert, qui s'est grandement intéressé au projet parisien Vélib'.

 

À son avis, le vélo choisi devra d'abord insuffler aux usagers une perception «sécuritaire de l'objet». D'après M. Dallaire, la plupart des designers industriels québécois seront intéressés à soumettre une proposition pour ce projet emballant.

 

Le projet Vélib', qui connaît depuis l'été un succès fou dans la Ville lumière -- 4,5 millions d'utilisateurs depuis le 15 juillet à Paris et à Lyon --, prévoit différentes formes d'accès au vélo. Les usagers peuvent louer le vélo à la demi-heure (la première gratuitement, un euro pour la suivante) ou le louer à la semaine, au mois, voire à l'année.

 

Paris compte 1450 stations (20 000 vélos), distantes d'environ 300 mètres chacune. À chaque station sont ancrés environ 40 postes d'attache auxquels sont verrouillés autant de vélos grâce à un système d'attaches électromagnétiques.

 

Sur l'attache, des voyants lumineux indiquent si le vélo est disponible ou non. Les usagers ponctuels peuvent payer leur location à une borne au moyen d'une carte bancaire alors que les titulaires d'un abonnement n'ont qu'à passer leur carte Vélib' devant un lecteur optique installé sur le point d'attache du vélo. L'abonnement évite de faire le pied de grue devant la borne, ce qui est arrivé fréquemment à Paris depuis l'été, compte tenu de la popularité de ce nouveau mode de transport collectif.

 

Les stations Vélib' sont accessibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept, et les vélos, tous équipés de feux qui s'allument dès le premier coup de pédale, sont munis d'un panier à l'avant et de freins arrière et avant intégrés aux moyeux des roues.

 

À Montréal, on ignore combien il en coûtera pour s'atteler au guidon d'un vélo communautaire. «Il est impossible de déterminer encore quel sera le coût de la location», a assuré M. Phillibert. «Chose certaine, le prix favorisera les déplacements courts et rapides et augmentera en fonction du temps d'emprunt. Le but est d'intéresser les gens à prendre un vélo pour se rendre à un lunch ou à une réunion», dit-il.

 

Si tout va comme prévu, SdM espère pouvoir offrir aux vélomanes ses 40 premiers prototypes de bicyclette communautaire dès l'automne 2008.

Share this post


Link to post
Share on other sites

What size are the bikes in Paris and Barcelona? What size would Montreal's bikes be?

 

Montreal is the kind of city where there are a lot of short people for various reasons (immigrants, Quebecers tend to be smaller than western Canadians, etc.) so the bikes would have to be convenient for them and for people like me (I'm almost 2 metres tall, 6'5").

Share this post


Link to post
Share on other sites
What size are the bikes in Paris and Barcelona? What size would Montreal's bikes be?

 

Montreal is the kind of city where there are a lot of short people for various reasons (immigrants, Quebecers tend to be smaller than western Canadians, etc.) so the bikes would have to be convenient for them and for people like me (I'm almost 2 metres tall, 6'5").

Les selles sont ajustables. Et les velibs a Paris ne sont pas vraiment pour les longues trajets, alors avoir un velo parfaitement ergonomique pour son corps n'est pas vraiment necessaire.

 

Si on veut pédaler beaucoup, on achète un bike usagé a 100 dollars.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le mercredi 12 décembre 2007 La Ville de Montréal choisit le consortium formé de l'entreprise régionale Cycles Devinci et Michel Dallaire design industriel pour l'achat de bicyclettes pour son système de libre-service. Une douzaine d'entreprises ont participé à l'appel d'offres lancé par la Ville de Montréal.

 

Selon Michel Dallaire, l'entreprise Devinci a été choisie parce qu'elle fabrique ses vélos au Québec, mais surtout à cause de sa réputation d'excellence. « Ils ont toutes les ressources humaines, les ingénieurs, les techniciens spécialisés et les ressources informatiques », fait-il valoir.

 

Devinci devra fabriquer une première série de prototypes et si l'expérience est concluante, la Ville de Montéral prévoit commander entre 2000 et 3000 de ces vélos qui devront résister aux chocs, au climat québécois, tout en étant à l'épreuve du vol.

 

L'expérience de vélo communautaire sera amorcée en septembre 2008. Michel Dallaire est convaincu que ce premier projet sera un succès qui engendrera d'autres commandes partout en Amérique du Nord.

 

Le système de bicyclettes en libre-service est déjà à l'usage dans plusieurs villes européennes. Ce système permet de louer un vélo avec une carte bancaire. Les vélos sont verrouillés à des bornes installées partout dans la ville.

HYPERLIENS http://www.devinci.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les noms finalistes ont été choisi:

 

BIXI

BYCIK

MONTVÉLO

Vélo2

Villavélo

 

Laid, laid, laid, laid et laid. On dirait des noms trouvés par des enfants quelque peu retardés stagnant en maternelle.

 

On va savoir le grand gagnant le 22 Septembre.

 

velibic7.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By mtlurb
      Prolongement de la ligne bleue vers l'est

      Prolongement de la ligne bleue vers l'est. La mise en chantier est prévue en 2022, pour une livraison en 2026. Connexion avec le SRB Pie-IX, stationnement de 1200 places aux Galeries d'Anjou. Coût évalué à 3.9 milliards de dollars.
      Le projet en chiffres 
      5 nouvelles stations de métro accessibles, pour une longueur de tunnel de 5,8 km 2 terminus d’autobus et 1 stationnement incitatif de 1 200 places 1 tunnel piétonnier souterrain assurant le lien avec le futur SRB Pie-IX Plusieurs infrastructures opérationnelles : 6 structures auxiliaires renfermant des équipements nécessaires à l’exploitation, 1 poste de district, 1 garage de métro, 1 centre d’attachement hébergeant des véhicules d’entretien des voies et 1 centre de service pour l’entretien des infrastructures Budget estimé de 3,9 G$ Échéancier préliminaire
      Début 2019 : début de la conception des plans et devis.  Printemps 2019 : approbation du mode de réalisation, du plan budgétaire et de l’envergure du projet. Fin 2019 : début de travaux préparatoires sur certains sites. Début 2020 : démarrage des processus de changement de zonage et de consultations publiques.   2021 : dépôt du dossier d’affaires, lancement de la construction des nouvelles infrastructures. 2026 : inauguration du nouveau tronçon.
    • By IluvMTL
      Port de Montréal
       
      Installations

       
      Accueil À propos du Port Carrières Nous joindre Médias English  
       
      ENTREPRISES
       
      LE PORT, PARTENAIRE D'AFFAIRES
      Nos avantages Plateforme intermodale Ouvert toute l'année Sûreté au port Statistiques Représentation - Europe / É-U / Asie Contacts à l'Administration portuaire Services fréquemment demandés Liens utiles aux entreprises Appels d'offres Magazine Port Info  
       
      OPÉRATIONS
      Arrivées et départs des navires Services programmés de conteneurs Pratiques et procédures Permis et autres documents MARSEC Avis aux usagers Services aux navires TarifsPassPortRéseau de caméras Internet    
      INFORMATIONS SUR LE PORT
      Répertoire du Port Carte des installations Carte du Port de Montréal Carte d'accès au siège socia lRoutes d'accès aux terminaux Information aux camionneurs Carte régionaleLois et règlements Conditions générales d’occupation FAQ    
       
      COMMUNAUTÉ
       
      PRÉSENTATION DU PORT
      Commerçant maritime mondial Le Port en chiffres Statistiques Moteur de développement économique Le Port au fil de son histoire Niveaux d'eau Maison des marins Présentation et discours Publications Carnet de bord – Le magazine des amis du port Devenez un ami du port PhotosVidéos  
      ENGAGEMENT SOCIAL
      Développement durable Environnement  
       
      PROJETS
      Travaux secteurs Maisonneuve et Viau  
       
      CROISIÈRES
       
      CROISIÈRES INTERNATIONALES
      Arrivées et départs des navires Montréal, destination touristique Accès à la gare maritime FAQ Photos Vidéos Liens utiles  
      CROISIÈRES INTÉRIEURES
      Liens utiles  
       
      BATEAUX DE PLAISANCE
      Liens utiles
    • By mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf
    • By alihoufani
      J'ai remarqué qu'on voit Montréal sur le menu du nouveau remake de Resident Evil 2. C'est un pur hasard parce que le jeu est fait au Japon et il ne se passe pas à Montréal, mais j'aime bien le background. 

    • By p_xavier
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/04/en-route-vers-une-prochaine-station 
      Quelques erreurs dans le texte mais ça résume bien les projets STM en 2019.