Jump to content

McGill University: Étudier à la meilleure école de droit du Canada


davidounet
 Share

Recommended Posts

Un article très positif sur Montréal dans le Frankfurter Allgemeine (un journal allemand très important)

 

L'article au complet en version originale:

http://www.faz.net/s/Rub244D2E60F0294C4D8AAC6C0C7FC9677B/Doc~EE451723D27E147EFBDF08DD0B93ABD34~ATpl~Ecommon~Scontent.html

 

Quelques extraits:

 

Personne n'est surpris que de plus en plus d'Allemands veulent aller étudier un an au Canada. Dans le domaine des études internationales, le système d'éducation canadien se retrouve tout en haut du classement dans toutes les disciplines. La qualité de l'enseignement canadien n'échappe pas aux employeurs d'ici, ce qui en fait un plus sur un CV. La McGill University de Montréal profite d'ailleurs de la meilleure réputation.

 

«Nous sommes évidemment d'abord atterris, là où tous les nouveaux vont en premier - sur la Crescent Street, » rapporte-t-elle [une étudiante]. Le mile de Clubs et de Cafés se trouve au centre de la ville et se fait remarquer de jour comme de nuit. Des cafés aux designs futuristes et des grandes pistes de danse jusqu'aux cafés souterrains enfumés - tous les nouveaux venus et les fans de musique trouvent sur la Crescent Street l'endroit qui leur va.

 

Les mordus de culture se retrouvent aussi à Outremont, un quartier où l'avant-garde montréalaise s'est installée. Outremont est particulièrement fascinante pour son grand nombre d'habitants juifs orthodoxes. Dans leurs habits noirs et leurs chapeaux noirs, ils contrastent avec les designs colorés et les Fashion-victims de l'arrondissement.

 

Justement, les différentes origines des Montréalais les rendent ouverts et sociables.

 

Christina paye, incluant les assurances, environ 9000 euros pour une année d'études. Les couts varient en fonction des soi-disants crédits qu'un étudiant veut acquérir par session. Un crédit coute environ 300 euros [...]. Elle trouve cela tout de même injuste, qu'un élève local doive payer 60 dollars canadiens par crédit, soit environ 40 euros.

 

En dehors des extraits, l'impression générale du texte est que Montréal, avec laquelle on utilise des qualificatifs et des noms de lieux à 150% anglais (Mount Royal, la City, ...), et axée autour du monde anglophone. On nomme les universités francophones (avec de belles erreurs d'ailleurs) une fois et c'est tout, alors que Concordia a droit a une belle description.

Bref, le texte est flatteur mais laisse un gout amer.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...