Jump to content

MTLskyline
 Share

Qui ferait le meilleur maire ou la meilleure mairesse pour Longueuil?  

16 members have voted

  1. 1. Qui ferait le meilleur maire ou la meilleure mairesse pour Longueuil?

    • Jacques Goyette (Parti Municipal Longueuil)
      7
    • Caroline St-Hilaire (Parti Action Longueuil)
      8
    • Aucun(e)
      1


Recommended Posts

Élections: Jacques Goyette veut Longueuil en tête

Éric Clément

La Presse

 

Le chef du Parti municipal de Longueuil (PML), Jacques Goyette, a dévoilé ce lundi après-midi en conférence de presse un ambitieux programme électoral surnommé «Longueuil en tête».

 

M. Goyette a dit vouloir poursuivre le développement de Longueuil en «respectant le cadre budgétaire de la Ville» et il s'est engagé à obtenir un milliard de nouveaux investissements à Longueuil d'ici quatre ans.

 

Rappelant que Longueuil a été reconnue comme étant au premier rang des villes les mieux gérées au Québec et également en tête au Canada pour le plus bas taux résidentiel moyen, le chef du PML a dit que la grande ville de la rive-sud va se doter d'un Plan de transport global comprenant l'ajout de six stations de métro, le redéveloppement du boulevard Taschereau avec notamment un tramway, la construction d'un système léger sur rail (SLR) dans l'axe du pont Champlain et la création d'un service de vélos en libre-service Bixi.

 

Répondant aux questions des médias, M. Goyette a dit qu'il avait confiance que des annonces soient faites prochainement en ce qui a trait au transport en commun régional.

 

Le candidat qui veut succéder au maire Claude Gladu veut aussi implanter, comme à Montréal, un centre d'appels téléphoniques 311, pour permettre de répondre aux questions des citoyens sept jours sur sept. Il veut aussi accroître l'accessibilité des élus en instaurant partout dans la Ville des façons d'améliorer les communications entre la classe politique et les citoyens.

 

Il a rappelé qu'il veut faire adopter par le conseil municipal un code d'éthique pour tous les élus et ce, dans les six mois suivant son éventuelle élection.

 

«Je demande aux Longueuillois et aux Longueuilloises de prendre le temps de lire les programmes et de se faire leur propre idée, et surtout d'aller voter le 1er novembre prochain en ayant eux-aussi Longueuil en tête.» M. Goyette a-t-il chiffré l'ampleur de ses promesses? Non. Mais le chef du PML dit que chaque promesse a été évaluée.

 

«Nos engagements sont réalistes, dit-il. Bien des projets vont se faire avec d'autres instances gouvernementales afin que Longueuil puisse profiter, comme les autres grandes villes, de grands projets.»

 

Le programme de Jacques Goyette peut être consulté à http://www.equipejacquesgoyette.com/

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/elections-municipales/200908/17/01-893333-elections-jacques-goyette-veut-longueuil-en-tete.php

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 20
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

À mon avis, il y a beaucoup de raisons pour voter pour le PML et Jacques Goyette à la mairie, mais pour ceux qui ne connaissent pas trop la politique municipale à Longueuil, voici une simple et bonne raison:

 

Longueuil est la ville la mieux gérée au Québec. Ca roule ici. Quand ça va mal, il faut changer... mais quand ça va bien, touches-y pas!! Un autre mandat pour le parti qui nous a mené au titre de #1, c'est simplement logique.

 

 

Je connais bien les deux candidats. Je suis membre d'un organisme relié à la jeunesse. Caroline St-Hilaire nous a promis des choses, elle n'a rien fait. Elle nous a promis de venir nous voir et connaitre nos besoins, elle n'est jamais venu. M. Gladu et son équipe nous ont fourni du soutien, ils sont venu nous voir en personne. Juste ça... juste cette anectode personnelle, pour moi, serait assez. D'un bord on a une équipe qui connait la ville, qui a de l'expérience et qui veut voir Longueuil réussir. Qui prend le temps de s'impliquer à tous les niveaux. De l'autre bord, Caroline St-Hilaire promet bien des choses et fait très peu.

 

En ce qui concerne les passions des mtlurbeurs : le transport en commun et les gratte-ciels, on n'a pas à s'inquieter.

 

M. Goyette veut un prolongement sérieux du métro, des lignes de tram, et la densification du centre-ville de Longueuil (secteur Charles-Lemoyne).

:highfive:

Link to comment
Share on other sites

Jacques Goyette promet une nouvelle gare intermodale à Saint-Hubert

 

Maurice Giroux

 

Le candidat à la mairie de Longueuil Jacques Goyette a dévoilé lundi les principaux éléments d'un plan de transport global qui comprend, outre l'implantation d'une nouvelle gare intermodale dans l'axe du Chemin de la Savane à Saint- Hubert, un système de tramway le long d'un boulevard Taschereau développé, un système d'autobus est-ouest et l'amélioration des grands axes prioritaires de circulation pour autos et autobus aux abords du pont Jacques-Cartier, du métro et du rond-point de Saint-Hubert.

 

Concernant la gare intermodale, il s'agit de la convergence entre la 6e station du métro prolongé, des autobus et des automobiles. En réponse à une question, M. Goyette a dit que la future gare intermodale ne pourrait englober celle du train de banlieue prévue par le gouvernement du Québec à la hauteur de la 116 et du Chemin de Chambly. Un système de rabattement comblerait cette lacune, a-t-il dit.

 

Quant au projet de train léger sur rail dans l'axe du Pont Champlain, il figure au 5e et dernier rang du plan proposé par le Parti municipal de Longueuil, mais M. Goyette insiste pour dire que la liste des projets en transport n'indique nullement un ordre de priorité, d'autant plus que le SLR pourrait être installé sur un futur pont Champlain complètement reconstruit. Le chef du PML déposait lundi sa plateforme électorale en vue des prochaines élections municipales en présence de la plupart de ses 26 candidats et candidates. M. Goyette a qualifié ses engagements de «concrets et réalistes», tant pour la Ville que pour les trois arrondissements.

 

Le programme aborde tous les aspects de la vie municipale, tant au chapitre économique, social, culturel, loisirs et environnemental, sous le slogan «Garder Longueuil en tête».

 

Au cours des prochaines semaines les membres de l'équipe Goyette sillonneront les 26 districts pour préciser chacun des engagements.

 

http://www.pointsud.ca/fr/files/19aout2009.pdf

Link to comment
Share on other sites

Cool, je viens de participer à un sondage téléphonique pour la course à Longueuil! C'est la première fois de ma vie que on m'appel (enfin) pour participer à un sondage politique!

 

Ma réponse? Jacques Goyette! :)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Longueuil mayor hopeful St-Hilaire not taking anything for granted

 

Caroline St. Hilaire holds early lead over incumbent Claude Gladu

 

The Gazette

September 14, 2009 3:26 PM

 

 

MONTREAL – Longueuil mayoral challenger Caroline St. Hilaire says she has told her campaign team not to "take anything for granted" in wake of a new poll showing her with an early lead.

 

St. Hilaire is up against Jacques Goyette, successor to Mayor Claude Gladu, who is not seeking a new term in the Nov. 1 municipal elections. Goyette is currently president of Vieux-Longueuil borough.

 

A Léger Marketing poll published Monday showed St. Hilaire with 24-per-cent support and Goyette with 12-per-cent. The largest contingent of respondents, 39 per cent, said they were undecided, while the balance refused to respond.

 

St. Hilaire, a former Bloc Québécois member of Parliament, said Monday morning at her campaign launch in Vieux-Longueuil: "One thing I've learned in politics is that you can't take anything for granted. That's what I told my candidates this morning."

© Copyright © The Montreal Gazette

Not good...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
This vote could ride on métro expansion

 

 

By DAVID JOHNSTON, The Gazette

October 31, 2009

 

The underlying issue of Longueuil's municipal election has come up to the surface in recent days and shown itself to be a key ballot question in tomorrow's vote.

 

The proposed expansion of the métro. Are you for it or against it?

 

Métro expansion, as outlined on Sept. 16, won't really benefit a lot of areas on the South Shore, such as the borough of Greenfield Park or the four demerged suburbs of Brossard, St. Lambert, St. Bruno and Boucherville.

 

But the plan put forward six weeks ago matters a lot to people who live in the densely populated neighbourhoods of Longueuil that stand to gain new métro stations.

 

The ruling Parti municipal de Longueuil, led by Jacques Goyette, has framed tomorrow's election as a referendum on métro expansion. The party was able to do this early on in the campaign, after the opposing party, Action Longueuil, headed by Caroline St-Hilaire, rejected the proposed métro expansion in favour of its own idea of a "surface métro" network on the South Shore.

 

Goyette, a notary, is vice-chairperson of the city's executive committee. St-Hilaire served 11 years in Ottawa as a Member of Parliament for the Bloc Québécois before resigning her seat last year.

 

By "surface métro," St-Hilaire means a surface-rail grid on the South Shore that would not connect directly with Montreal's métro system. However, the network would have its own terminus close to the existing Longueuil métro station. Hydro-Québec has expressed an interest in doing feasibility tests, St-Hilaire said. Trains would run along an east-west axis and a north-south one, she says. And because the new rail links would connect Longueuil and its boroughs with the demerged suburbs, the project would help turn the Longueuil agglomeration into a city in its own right.

 

In theory, it was a good idea. But then, something happened. Two days before the official Sept. 18 start of the 44-day municipal campaigns, Premier Jean Charest and the mayors of Montreal, Longueuil and Laval announced "a historic agreement" to use métro expansion as an economic-stimulus program for the Montreal region.

 

Under the agreement, Longueuil would get five new stations in densely populated neighbourhoods.

 

The "historic agreement" turned out to be merely an agreement to create an office with a $12-million budget to study métro expansion. But it gave the Montreal region's Big Three federalist mayors - Montreal's Gérald Tremblay, Longueuil's Claude Gladu and Laval's Gilles Vaillancourt - a shot of electoral adrenaline early in the campaign.

 

Goyette, Gladu's hand-picked successor, went out one morning to the Longueuil métro station with eight councillors, 8,000 pamphlets and one simple message: the PML is the only party that supports métro expansion on the South Shore. The PML created a Facebook page to encourage public support for the métro expansion. The page has been a sensation - more than 9,500 people have signed up.

 

As the numbers have risen, the métro expansion has gone from underlying issue to ballot issue - overshadowing even the issue of ethics.

 

St-Hilaire's vision of a surface-rail network is linked to a vision of Longueuil as a real city that spins on its own economic and cultural axis.

 

Goyette's métro vision is premised on the idea that Longueuil is a suburb of Montreal. He may be right. As a notary, he knows better than most how dependent Longueuil's economy has become on real-estate construction. If he can win tomorrow in those areas of old Longueuil that stand to gain the most from métro expansion, he can split the difference with St-Hilaire everywhere else and still win the mayoralty.

 

[email protected]

© Copyright © The Montreal Gazette

http://www.montrealgazette.com/news/This+vote+could+ride+m%C3%A9tro+expansion/2166875/story.html

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value