Recommended Posts

Is hockey's popularity waning in Canada?

 

CTV.ca News Staff

 

It may seem as unlikely as Canadians suddenly giving up their Double Double habit, but a new study says hockey's popularity is waning in the Great White North.

 

Reginald Bibby, a prominent sociologist at the University of Lethbridge and author of "The Emerging Millennials," says hockey is losing popularity in all age groups.

 

"Contrary to the beliefs of Canadian observers . . . interest in the National Hockey League has actually dropped," he told Canada AM. "It's just not a matter that there is a drop off with teens, we're seeing the same thing with adults."

 

In his new book, Bibby argues that the nation's DNA is being rewired as immigration and an explosion of new entertainment options for youth is eroding hockey's mass popularity.

 

"The most important thing for (NHL commissioner) Gary Bettman and everyone else to realize is that this is no shocker . . . we simply have so many options when it comes to how we are going to spend our entertainment time."

 

The percentage of adults who "very" or "fairly" closely watched the NHL dropped from 30 per cent from 36 per cent over the last two decades, the study found.

 

Among teens, the NHL's popularity dropped a full 10 points between 1992 to 2008 -- from 45 per cent to 35 per cent.

 

Hockey's drop in popularity among teens was particularly noticeable in Toronto, where only 20 per cent of youths follow hockey. This compares to 34 per cent in Edmonton, 41 per cent in Ottawa, 44 per cent in Vancouver, 45 per cent in Montreal and 48 per cent in Calgary.

 

While cynics might point to the Maple Leafs' lack of success as a reason, Bibby's book suggests that Toronto large immigration population is a significant factor. He says the NHL needs to reach out, and not just assume new Canadians are going to fall in love with hockey.

 

"If the NHL is going to competitive in any market . . . it's really going to have to sell the game," he said.

 

Bibby also suggested the NHL could do a better job of getting teenagers to games, especially a problem in Toronto where Leafs tickets seem as rare and as expensive as diamonds.

 

However, it is not just hockey that is losing support, all major sports are losing fans to a variety of other interest.

 

Bibby's findings are published in his book and draw on a nationally representative sample of more than 5,500 teens. The results are accurate within three percentage points, 19 times out of 20.

 

http://montreal.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20090815/hockey_popularity_090815/20090815/?hub=MontrealHome

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maybe if tickets didn't cost an arm and a leg people would be more willing to attend games and get into the sport.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maybe if tickets didn't cost an arm and a leg people would be more willing to attend games and get into the sport.

Not to mention the price of the equipment, etc.

 

When I was a kid my parents always refused to enroll me in hockey because they deemed it was too expensive (and they didn't like they idea of early morning practices, etc).

 

So I was enrolled in soccer instead, and hated it. I could not identify with a major sports team or any particular players. Not to mention that I was a North American child and not a European/Latin American one, it felt irregular.

 

A few years later they got the hint and enrolled me in baseball, and I have never stopped playing America's national pastime since then. I could identify with our city's baseball team (just as I could identify with our hockey team). I never understood why so few people played the sport, when the cost to play or attend games was so cheap, and we had a team right here.

Share this post


Link to post
Share on other sites

I was going through old memorabilia yestesrday and came across an old Habs ticket. It was for a Canucks @ Habs game at the Molson Centre.

 

Ticket in the lower reds. 60$. This was only 2003.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thank god we can see almost all the games on TV otherwise it would be impossible for an average citizen to attend and follow several games a year therefor the interest would be waning.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By WestAust
      Le repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) aura lieu à Montréal en 2020.
      La Ligue nationale de hockey a confirmé le tout, mercredi, par voie de communiqué.
      «De penser que le repêchage a commencé en 1963 avec une petite réunion dans une salle d’hôtel rend l’annonce de la tenue à Montréal de l’édition 2020 encore plus excitante, a déclaré le commissaire de la LNH Gary Bettman. Le repêchage revient dans sa ville d’origine, mais de façon bien plus grandiose.»
      La métropole québécoise a accueilli pour la dernière fois l’encan amateur de la LNH en 2009. Le Canadien avait alors fait du Québécois Louis Leblanc le tout premier choix de l’équipe, le 18e au total.
      Fait intéressant : le Québécois Alexis Lafrenière, de l’Océanic de Rimouski, est considéré comme le meilleur espoir de la cuvée 2020. La présentation du repêchage à Montréal aurait ainsi une saveur particulière.
      Depuis 1980, année à laquelle la séance annuelle est devenue ouverte au public (à l’exception de l’édition 2005, à Ottawa, en raison d'un lock-out), la métropole québécoise a été sélectionnée à neuf reprises pour accueillir l’événement.
       
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/06/19/le-repechage-de-la-ligue-nationale-de-hockey-a-montreal-en-2020
    • By MTLskyline
      Something needs to happen..
       
      These players I'd say we can get rid of without a problem:
      Kovalev
      Samsonov
      Ryder
      Rivet
      Murray
      Niinimaa
      one of the goalies...
      perhaps Markov or Souray if they don't want to re-sign with us. if they do want to re-sign, then don't trade them.
       
      We must try not give up any prospects or young talent.
       
      Who should we try and get? I think Forsberg would be a solution, but I don't think we have anything the Flyers want...
    • By MTLskyline
      LNH à Québec: M. Stastny n'y croit pas
      Vendredi 28 décembre 2007
      LA PRESSE CANADIENNE
       

       
      QUEBEC - L'ancien attaquant des Nordiques de Québec Marian Stastny est un homme optimiste. Mais à ses yeux, il faudrait que la LNH vienne près de s'effondrer pour que le hockey professionnel revienne dans sa ville d'adoption.
       
      Assis dans l'auberge qui se trouve à côté du parcours de golf qu'il a bâti tout juste au sud-ouest de Québec, Stastny a déclaré au cours d'une récente entrevue que la Vieille Capitale demeure une ville de hockey.
       
      Tout ce dont elle aurait besoin, ce serait un amphithéâtre adéquat et un financier milliardaire - deux ingrédients-clés qui sont loin de se profiler à l'horizon dans la municipalité d'environ 700 000 habitants.
       
      "Moi, je suis un éternel optimiste", affirme Stastny, qui a jadis patrouillé l'aile droite au sein du trio qu'il a composé avec ses frères Peter et Anton chez les Nordiques.
       
      Contrairement à ses frères, Marian Stastny est resté à Québec, où il a fondé une entreprise et élevé sa famille, bien après sa retraite à titre de hockeyeur.
       
      "Je pense qu'une équipe pourrait revenir ici à un certain moment, dit Stastny. Mais il faudrait une crise quelconque dans la LNH pour que le hockey revienne ici."
       
      Une crise qui, selon Stastny, devra résulter en la faillite simultanée de plusieurs équipes américaines, forçant la LNH à chercher refuge au nord de la frontière.
       
      Bref, le contraire des troubles financiers qui ont forcé, dans les années 1990, les Nordiques à déménager au Colorado et les Jets de Winnipeg à devenir les Coyotes de Phoenix.
       
      De temps à autre, certaines personnes entretiennent le rêve d'un retour du hockey de la LNH dans ces deux villes, de même qu'à Hamilton.
       
      Le chef du Parti conservateur du Manitoba, Hugh McFadyen, a perdu ses élections au mois de mai après avoir promis de ramener les Jets à Winnipeg.
       
      Au moins, la ville de Winnipeg a un tout nouvel amphithéâtre de 15 000 places, bien que ce soit un peu petit pour la LNH. Les habitants de la ville souffrent aussi d'une profonde nostalgie, les articles affichant le logo des Jets étant parmi les plus vendus dans les boutiques de souvenirs de la ville manitobaine.
       
      Québec, elle, a beaucoup plus de chemin à faire, reconnaît Stastny.
       
      Selon un sondage diffusé à l'automne, à peine la moitié des résidants de Québec veulent voir la LNH revenir dans la Vieille Capitale.
       
      Le nouveau maire de Québec ne met pas les gants blancs lorsqu'on lui demande de commenter les chances d'un retour de la LNH dans sa ville.
       
      "Les gens s'excitent pour rien", affirme Régis Labeaume, qui a été élu le 2 décembre dernier à titre de successeur à Andrée Boucher.
       
      "Le problème à Québec n'est pas le bâtiment. On peut s'organiser pour ça. Ce sont les 200 millions $ qu'il faut pour acheter une concession, ce sont les droits de télévision, c'est la vente des loges.
       
      "Si le bâtiment était le seul problème, et pas toutes ces choses-là, Winnipeg aurait déjà une équipe."
       
      Stastny voit d'autres nuages noirs se profiler à l'horizon, qui pourraient nuire à la réputation de Québec à titre de ville de hockey.
       
      Avec Halifax, Québec sera l'une des villes hôtes du championnat du monde de hockey, ce printemps. L'enthousiasme pour cette compétition n'est pas encore palpable dans la capitale québécoise.
       
      "Je me demande si le championnat du monde ne va pas décourager les gens, déclare Stastny. Ce n'est pas une tradition en Amérique du Nord, c'est plutôt secondaire. En Europe, c'est très important et les gens soutiennent ce tournoi.
       
      "Ici, qui sait."
       
      Mark Charest, un homme d'affaires peu connu, a un site Internet qui fait miroiter la possibilité d'un éventuel retour des Nordiques. Il a fait de grandes déclarations, évoquant la construction d'installations sportives au coût de 600 millions $, pour ensuite disparaître de la carte.
       
      Il n'a pu être joint pour une entrevue.
       
      "Ce n'est pas la première fois que je vois ça, c'est juste un autre homme d'affaires avec les poches vides qui essaie de faire l'important, lance Stastny. Il faudrait quelqu'un avec de l'argent, quelqu'un de solide financière pour mener la parade.
       
      "Dans le contexte actuel, il faut 200 millions $ pour obtenir une équipe, note Stastny. Il aurait été beaucoup plus facile de garder l'équipe quand elle coûtait 14 millions $."
       
      Source: http://www.rds.ca/hockey/chroniques/242873.html
    • By Djentmaster001
      The lineup is not official yet, but there have been some bands confirmed/rumoured. They are Rob Zombie, Emperor, Hollywood Undead and Helix. There's also a rumour that they're adding a hip-hop group ala Rockfest. 
    • By Djentmaster001
      Once again Six Flags has blessed La Ronde with mediocre rides! 
      http://www.newswire.ca/news-releases/la-ronde-celebrates-families-with-new-carnaval-en-folie-642350333.html
      Look, it's good that they're adding stuff yearly, and this year for families, but for a park in a large city we should be getting higher quality rides. Anyways, next rumour is Le Monstre will get converted to a hybrid coaster for 2019.