Jump to content

Saint-Lambert: une maison de la culture pour sauver une église


MTLskyline
 Share

Recommended Posts

Saint-Lambert: une maison de la culture pour sauver une église

 

92822.jpg

Dans son bulletin de juin-juillet, Sean Finn, maire de Saint-Lambert, écrit que les «derniers appels pour des propositions d'exploitation de l'édifice n'ont pas donné les résultats escomptés» et que «cet immeuble devient un handicap pour le développement du centre-ville».

 

Éric Clément

La Presse

 

Des citoyens de Saint-Lambert désirent sauver l'ancienne église anglicane St. Barnabas que l'administration du maire Sean Finn veut déclasser de son statut de monument historique. Mercredi soir, la Ville a exprimé une certaine ouverture au projet d'y créer une maison des arts et de la culture.

 

L'ancienne église d'inspiration Tudor de l'avenue Lorne a 125 ans. Elle a été construite en 1884. Il s'agit du plus vieil édifice non résidentiel de Saint-Lambert. Église devenue temple maçonnique (actuellement situé près de la nouvelle église anglicane), le bâtiment a été acheté par la Ville pour 160 000 $ en 1998 pour «favoriser sa rénovation et son utilisation à des fins communautaires», selon un document de la Ville.

 

En 2000, le Comité consultatif d'urbanisme (CCU) a recommandé de le classer monument historique, en vertu de la Loi sur les biens culturels. Il précisait : «Pour les générations futures, nous avons la responsabilité de transmettre cet édifice dans toute la richesse de son authenticité». Le conseil municipal a donc classé l'édifice. Seul Sean Finn a voté contre.

 

Depuis, l'édifice n'a pas été réparé malgré la loi qui oblige la Ville à entretenir ses monuments historiques. Dans son bulletin de juin-juillet, le maire écrit que les «derniers appels pour des propositions d'exploitation de l'édifice n'ont pas donné les résultats escomptés» et que «cet immeuble devient un handicap pour le développement du centre-ville».

 

Des citoyens s'inquiètent que le nouveau plan d'urbanisme, qui a modifié les usages permis dans la zone de l'église, prépare le terrain à l'arrivée, par exemple, d'un magasin de pièces automobiles à cet endroit. «Une pétition de 795 noms a été constituée en faveur de l'église», a dit, au cours de l'assemblée de mercredi soir, la citoyenne Louise D'Aoust, qui réclame depuis des années une maison des arts et de la culture à cet endroit.

 

L'ancien conseiller municipal Marc-André Croteau a fait état du projet, ce mercredi. Il veut obtenir un bail pour créer cette Maison des arts et de la culture et, donc, qu'on ne déclasse pas l'édifice. Sinon, le projet ne sera pas subventionné par Québec. En l'absence du maire Finn, au cours d'une séance du conseil où le climat était à l'harmonie, la directrice générale de Saint-Lambert, Michèle Lortie, a laissé savoir que la Ville est intéressée par ce projet. «Ce serait un lieu pour les arts visuels, des conférences, le visionnement de films de répertoire, a dit M. Croteau à La Presse. J'ai confiance en ce projet si Mme Lortie est de bonne foi.»

 

La Presse a joint à Sydney, en Australie, Dinu Bumbaru, le directeur des programmes d'Héritage Montréal. Il estime que la décision de déclasser l'ancienne église «s'ajouterait aux moments sombres pour le patrimoine qu'ont été la démolition du couvent de Montmagny par la Ville en 1986, la démolition du couvent Saint-Isidore à Longue-Pointe en 1996, monument historique cité par la Ville de Montréal que l'administration Bourque a laissé démolir, ou, il y a quelques mois, la démolition de la Maison Henry dans le Vieux-Hull, autre monument historique cité par la municipalité mais partiellement démoli faute d'attention sérieuse des instances municipales».

 

M. Bumbaru estime que Saint-Lambert possède un patrimoine «très intéressant considérant sa taille». «L'église-temple maçonnique avait fait l'objet de démarches citoyennes auxquelles Héritage Montréal a apporté son appui il y a une dizaine d'années, a-t-il dit. Le souhait de la mairie de procéder de la sorte apparaît contraire à la responsabilité d'une administration municipale en matière de patrimoine. Et en plus, le gouvernement du Québec annonce une réforme de la Loi sur les biens culturels, celle qui a permis à Saint-Lambert de citer l'église comme «monument historique. Assisterait-on à une liquidation du patrimoine?»

 

Le CCU, composé de sept membres, dont deux élus proches du maire Finn, présentera ses recommandations sur le sujet le 21 juillet. Le 12 août, le conseil municipal décidera du sort de l'ancienne église.

 

Précision : La photo accompagnant ce texte dans l'édition papier de La Presse du 10 juillet ne représente pas la bonne église. Nos excuses.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200907/09/01-882855-saint-lambert-une-maison-de-la-culture-pour-sauver-une-eglise.php

 

La Presse seems to have a crusade out for St Lambert mayor Sean Finn. All the articles published about him are in negative light.

 

A few other things that irritate me about this article:

1) They neglect to mention the fact that the building is a fire hazard. No events can be held in the building without the fire department present.

 

2) Dinu Bumbaru is consulted. Not only he is a resident of Montreal (not even a neighbouring municipality on the south shore), La Presse goes out of their way to track him down in Sydney Australia to discuss this case and provide an anti-Finn administration quote.

 

3) There is little of architectural interest about this building. It is faux tudor, rather poorly constructed, and has not been maintained properly (the rear of the building was demolished on orders from the fire department a few years ago).

 

4) It hasn't been an Anglican church in over 80 years. A newer, nicer church was built next door in 1927 which is not being torn down (contrary to the photo in today's La Presse newspaper)

 

5) This same journalist, Eric Clément seems to be writing nearly all these anti-Finn articles.

Link to comment
Share on other sites

L'administration de la Ville de Saint-Lambert me semble dans ce dossier avoir sciemment négligé l'entretien de l'édifice dans le but très évident de se voir contraint éventuellement à le déclasser pour cause de danger d'incendie. C'est immoral. C'est encore plus innaceptable lorsque ce genre d'attitude vient directement des élus. Ce qui rend la chose encore plus ridicule c'est lorsque le maire suggère que «cet immeuble devient un handicap pour le développement du centre-ville». Il me semble qu'il se fout de la gueule de ses concitoyens. Surtout lorsqu'on apprend que l'édifice en question risque d'être remplacé par un magasin de pièce d'auto.

Les citoyens de saint-Lambert ont raison de défendre la portection de cet édifice.

Maintenant, mon opinion ne pèse pas beaucoup dans la balance. Au bout du compte c'est aux Lambertois de faire ce qu'il faut pour protéger cet édifice.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value