Jump to content

Payer les élèves pour récompenser leurs efforts?


MTLskyline
 Share

Recommended Posts

Payer les élèves pour récompenser leurs efforts?

 

Ariane Lacoursière

La Presse

 

Plusieurs Québécois souhaiteraient que les élèves soient payés par le gouvernement pour leur présence assidue à l'école et pour leurs bons résultats scolaires. Une telle initiative financière existe dans certaines écoles américaines et canadiennes et les citoyens québécois y sont intéressés, révèle un sondage Angus Reid réalisé exclusivement pour La Presse.

 

La firme Angus Reid a interrogé 800 adultes québécois sur leur perception de l'éducation au Québec. Le sondage, qui présente une marge d'erreur de 3,5%, 19 fois sur 20, s'est surtout attardé à la question du décrochage scolaire.

 

Avec un taux de décrochage de 31%, le Québec est l'une des pires provinces canadiennes à ce chapitre. Quand on leur demande pourquoi leur province fait si piètre figure, 29% des Québécois estiment que les politiques provinciales en matière d'éducation font fausse route.

 

«Ça ne m'étonne pas du tout. On sait que le taux de décrochage est mauvais depuis des années au Québec, mais rien ne change. Le gouvernement doit retrousser ses manches et s'attaquer au problème», dit la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), Manon Bernard.

 

Pour les autres répondants, le fort taux de décrochage du Québec est plutôt imputable au manque d'engagement des parents (19%), au programme éducatif dépassé (12%), au trop fort nombre d'élèves par classe (12%) ou au manque d'argent dans les écoles (9%). «Présentement, il manque une vision cohérente pour l'éducation. Le gouvernement met plein de mesures en place, mais sans résultat. Ça prend un seul plan global, qui marche», croit Mme Bernard.

 

Pour le président du groupe de travail sur le décrochage, Jacques Ménard, il est impossible de cibler un seul coupable. «L'éducation est moins valorisée ici. Mais on ne peut pas dire que c'est la faute seulement des parents ou du gouvernement. Tout le monde est responsable, dit-il. Oui, les programmes d'études pourraient être un peu plus stimulants, mais il n'y a pas juste une explication.»

 

Incitatifs financiers

 

Pour près de la moitié des Québécois qui ont des enfants dans le système scolaire ou qui fréquentent eux-mêmes des institutions scolaires, une bonne solution pour lutter contre le décrochage serait de rémunérer les élèves pour leur présence et leurs bons résultats. Les répondants qui n'ont pas de lien avec les institutions scolaires sont un peu moins enthousiastes envers cette initiative, qu'ils n'appuient qu'à 43%.

 

Le quartier très défavorisé de Regent Park à Toronto a déjà adopté une politique pour diminuer le décrochage en «payant» les élèves. Le programme, chapeauté par l'organisme Passeport pour ma réussite Canada, est en place depuis septembre 2001. Depuis, les résultats sont spectaculaires. Le taux de décrochage des élèves de Regent Park est passé de 56% à 10%. L'absentéisme est tombé de moitié et le nombre d'inscriptions à l'université est passé de 20% à 80%.

 

Au Québec, l'organisme Toujours ensemble mène depuis 2007 un projet semblable auprès de 127 élèves de Verdun. Le porte-parole de Toujours ensemble, Mathieu Sage, explique que le programme ne «paie pas directement les élèves». «Pour chacun, on met de côté 500$ par année du secondaire. Quand ils finissent leur cinquième secondaire, chacun a 2500?$ de côté. Mais cet argent ne leur est donné que s'ils continuent leurs études. C'est un peu comme une bourse», illustre-t-il.

 

Le programme offre aussi du tutorat et un soutien social et financier (de l'aide pour l'achat de matériel scolaire, par exemple). En tout, environ 3500$ par élève sont dépensés chaque année. Il est encore trop tôt pour dire si le programme remporte un franc succès. «Mais les professeurs remarquent déjà que nos jeunes font mieux leurs devoirs et qu'ils sont mieux organisés», note M. Sage.

 

Québec pourrait-il songer à appliquer des programmes comme celui de Toujours ensemble à la grandeur de la province? «Pas nécessairement, dit M. Sage. Parce que c'est très coûteux. Mais dans certains quartiers, c'est sûr que ce serait bénéfique.»

 

Pour Jacques Ménard, l'argent ne devrait pas être le seul incitatif à la scolarité. Il cite en exemple l'Ontario, qui a légiféré pour faire passer l'âge obligatoire de scolarité de 16 ans à 18 ans. «Au Québec, on n'est pas forts sur les incitatifs. C'est pourtant une avenue intéressante», plaide M. Ménard.

 

La ministre de l'Éducation, Michelle Courchesne, a récemment annoncé qu'elle veut faire passer le taux de décrochage scolaire de 31% à 20% d'ici 2020. Pour ce faire, Québec investira 25 millions de dollars au cours des cinq prochaines années. Récemment, la ministre Courchesne a toutefois repoussé l'annonce de son Plan d'action national de lutte contre le décrochage scolaire, qui devait être présenté ce printemps, à l'automne prochain.

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/200906/28/01-879676-payer-les-eleves-pour-recompenser-leurs-efforts.php

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 29
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

It further teaches kids the wrong idea that success isn't about personal achievement, pride, satisfaction and the betterment of oneself - it's about making money.

 

 

Kids this generation feel entitled to too much already. Imagine if this sort of thing becomes rampant? Kids will always feel like they need to be compensated for an action otherwise it isn't worth doing. Pay me and i'll do it, otherwise why should i bother? I did well in so and so, so i should be entitled to something!

 

EEENNH. WRONG. That isn't how life works.

Link to comment
Share on other sites

It further teaches kids the wrong idea that success isn't about personal achievement, pride, satisfaction and the betterment of oneself - it's about making money.

Well money seems to be the only thing that motivates most people. If it can bring up overall grades, then society will benefit as a result.

 

 

Kids this generation feel entitled to too much already. Imagine if this sort of thing becomes rampant? Kids will always feel like they need to be compensated for an action otherwise it isn't worth doing. Pay me and i'll do it, otherwise why should i bother? I did well in so and so, so i should be entitled to something!

 

EEENNH. WRONG. That isn't how life works.

Well that is a sideaffect, but what do you rather have, a bunch of lifetime welfare earners or people used to working hard for money?

 

I wouldn't define it as entitlement to receive money for getting good grades (and good behaviour). I would define it as "earning it". Entitlement would come from paying all kids regardless of their grades. Of course, the curriculum should be toughened up, we don't want to make earning the money a cakewalk (and no unreasonably huge sums of money either).

Link to comment
Share on other sites

It further teaches kids the wrong idea that success isn't about personal achievement, pride, satisfaction and the betterment of oneself - it's about making money.

That's true.

 

Le développement de l'esprit est contradictoire ou en tout cas très différent de l'argent qui n'est qu'un moyen, non une fin. Il faudrait plus de philosophie dans les écoles.

Link to comment
Share on other sites

I see kids today with their cell phones and social networking sites at age 5, hotpants that say "juicy" on them and spoiled precious little snowflakes fed everything by mommy and daddy...

 

In my day it was "shut up, go to school, and do well, because it's your future at stake!" (well not in the words, but that was the message)

 

 

.... and i'm only 25!

Link to comment
Share on other sites

Pourtant moi j'ai 21 ans et "dans mon temps" ça ressemblait beaucoup aux jeunes d'aujourd'hui avec l'hypersexualisation, les enfants rois et tout ce qui vient avec.

 

Et c'était la même chose pour ma soeur qui a... 25 ans! :shhh:

 

Pour moi tu dois venir d'une famille, voir d'un quartier en marge Cataclaw. ;)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...