Jump to content

Pour une politique du design à Montréal


acpnc
 Share

Recommended Posts

Il faut plus qu'une affirmation pour faire de Montréal une authentique ville de design. Les mots ne veulent rien dire s'il ne se traduisent pas par une réelle intervention sur le terrain. Afin de passer du rêve à la réalité il faut nécessairement créer officiellement une politique du design qui encouragera et favorisera cet aspect si important dans tout projet proposé à la ville.

 

Nous avons déjà une politique d'intégration des arts dans les constructions publiques qui a enrichi le contenu des projets en assimilant l'art au quotidien. Il faut maintenant s'intéresser de plus près au contenant parce qu'il se construit encore trop d'immeubles et de projets sans intérêts qui risquent d'appauvrir l'aspect visuel de la ville pour de nombreuses années.

 

Qui voudrait du projet des Tours Lafontaine construit sur la rive sud, au centre de la ville? Sommes-nous immuniser contre d'autres laideurs comme l'ancien Forum? Avons-nous un pouvoir réel d'intervention qui pourrait, à défaut de forcer, du moins fortement encourager la qualité du design de toutes nouvelles constructions, petites et grandes?

 

Le quartier international, au centre-ville, est un bel exemple de réussite dont il faut s'inspirer pour appliquer le même principe aux autres quartiers de la ville. Il y a aussi une véritable volonté d'agir dans le même sens pour le quartier des spectacles et j'ai bien hâte d'en voir le résultat final.

 

Mais ces politiques sont ponctuelles et limitées, ce qu'il faut c'est une formule claire qui pourra définir les grandes lignes des interventions souhaitées afin d'améliorer l'esthétisme et la qualité de tous projets à venir et ce à la grandeur de la ville. Cela va de la qualité et du choix des matériaux, aux couleurs choisies, jusqu'au design proprement dit qui offrira une facture originale s'intégrant harmonieusement dans l'environnement.

 

Je pense à un comité d'experts indépendant et reconnu qui aurait pour rôle d'évaluer la qualité des propositions, de suggérer des améliorations et qui pourrait aussi récompenser les projets les mieux réussis. A cela il faudrait plus que la présentation de prix citrons ou oranges puisqu'à ce stade il est déjà trop tard pour intervenir. Il ne s'agit pas non plus d'ajouter un autre niveau de bureaucratie qui pourrait ralentir le développement mais plutôt d'intervenir à la présentation d'un projet et des demandes de permis afin d'obtenir le meilleur résultat possible sur un site donné.

 

Il faut que le message soit compris, on ne peut se glorifier d'un titre sans fondement véritable et pour le moment Montréal a encore des preuves à donner pour mériter cette réputation enviable que plusieurs autres villes ont gagné par des efforts soutenus et bien réussis. On aime comparer Montréal à Barcelone notamment et on sait que là bas on soigne tout autant les petits projets que les gros.

 

Tout dans une ville doit contribuer à cet esprit d'esthétisme et de qualité, de belles places publiques, de beaux éclairages, du mobilier urbain confortable et au design original, des rues agréables bordées d'immeubles audacieux qui rivalisent de beauté architecturale. Le design est porteur de richesse et attire l'oeil, il est hautement rentable économiquement et contribue largement à l'attrait touristique d'une ville tout en favorisant le bien-être de ses résidents.

 

Cette proposition est une idée parmi tant d'autres et je n'ai pas le monopole des bonnes idées, mais je voudrais vraiment arriver à croire un jour que Montréal mérite le titre de ville de design. Mais pour le moment ce n'est encore qu'un rêve.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value