Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

Habitations Jeanne-Mance

Haro sur le ghetto

André Beauvais

Le Journal de Montréal

18/05/2006 05h09

 

La Ville de Montréal songe à défaire le «ghetto» des Habitations Jeanne-Mance, ce vaste ensemble de logements sociaux situés sur des terrains d'une très grande valeur.

 

«Le moment est bien choisi, affirme le maire dans une entrevue au Journal de Montréal, pour lancer une grande réflexion sur l'avenir de ce complexe puisque l'engagement financier du gouvernement fédéral dans ce projet arrivera à terme dans deux ans et demi.

 

 

«À la fin des années 1950, a dit le maire, un véritable ghetto fut construit au coeur de Montréal. C'était accepté à cette époque. Mais ça n'a plus de sens aujourd'hui», affirme le maire.

 

 

Ce complexe compte 788 logements sociaux, les premiers construits à Montréal, sous le nom de Plan Dozois, il y a 47 ans, dans le grand quadrilatère Sainte-Catherine, Sanguinet, de Maisonneuve et Saint-Laurent.

 

 

Montréal veut définir un grand projet de modernisation axé sur la mixité des logements et des activités en favorisant une occupation du sol qui respecte l'exclusivité du site, soit 900 000 pieds carrés, au coeur même de la ville.

 

 

Ce site fait saliver les dirigeants de Montréal qui veulent de nouvelles entrées de fonds mais le maire assure que la vocation sociale sera protégée. Les Habitations Jeanne-Mance (HJM), c'est une communauté de 1687 personnes composée de 1164 adultes et 523 enfants vivant pauvrement. On y compte 70 communautés culturelles.

 

 

Le maire Gérald Tremblay explique que le complexe des HJM, qui date de 1959, coûtera une fortune à restaurer pour le rendre conforme aux normes modernes de construction et de sécurité. Le déficit d'exploitation est absorbé à 25 % par la Ville et à 75 % par la SCHL. Il s'élevait pour 2005 à 5,6 M$.

 

 

Des travaux d'entretien ont nécessité des dépenses d'au moins 4 M$ annuellement depuis quelques années.

 

 

Quartier en or

 

 

«Je ne vous annonce pas la démolition des bâtiments concernés, de dire le maire, mais je vous dis que nous en sommes à la phase de l'étude de tous les scénarios possibles à l'intérieur d'un grand projet de redéploiement non seulement de ce quadrilatère mais de tout le secteur limitrophe», précise Gérald Tremblay.

 

 

Ces terrains sont les derniers de grande dimension au coeur de Montréal. Ils représentent un quartier en or pour les finances de Montréal.

 

 

La Ville invitera bientôt des représentants des deux gouvernements et de plusieurs organismes sociaux et d'affaires à s'asseoir à la même table «pour étudier plusieurs scénarios concernant l'avenir de ce complexe».

 

 

Pour Gérald Tremblay, «il s'agit d'une question très délicate quand on pense aux centaines de familles qui habitent aux HJM et nous ne voulons surtout pas créer un sentiment d'incertitude chez ces gens.

 

 

«C'est pourquoi, poursuit-il, nous allons entreprendre la plus importante réflexion jamais réalisée à Montréal.» Toutes les personnes concernées seront consultées, promet-il.

 

 

Ce qu'en dit le maire ...

 

 

«C'est un véritable ghetto qui a été construit en 1959 et il faut enlever cette étiquette...»

 

 

«C'est une question très délicate que nous abordons et nous devons penser aux familles des Habitations Jeanne-Mance et les rassurer sur l'avenir...»

 

 

«L'opération de redéploiement du site ne remet pas en cause la vocation de maintenir des logements sociaux ou abordables.»

 

 

«Le plan d'action qui sera étudié doit solutionner un enjeu majeur, soit la cessation à compter de 2009 de la contribution de la SCHL, soit 75 % du déficit d'exploitation.»

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
  • Replies 21
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

le probleme du loft des arts est justement l'etat piteux de ses alentours a l'heure actuelle. avec le developement du qds, et si dieu existe, le dementelement du ghetto jeanne-mance, le secteur pourrait connaitre enfin ce renouveau tant souhaite dont la construction residentielle me semble un element plus que logique. malek, meme si je trouve que tu exagere un peu dans ta description des choses, je comprends tres bien ton point. mais realise que ce que tu decrit n'est pas different de ce que vis maintenant qqun qui habite le plateau ou le quartier latin directement sur une des arteres principales comme l'avenue mont-royal ou la rue st-denis. et pas tellement moins cher, non plus. il existe bel et bien une clientele pour ce type d'environnement, et pas necessairement toute de moins de 25 ans, incapable de payer un condo de plus de 250k$ ...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
leavec le developement du qds, et si dieu existe, le dementelement du ghetto jeanne-mance,

 

Justement. Culture Montréal soulève, depuis quelque temps, le problème du manque d'espace abordable pour les créateurs artistiques (ateliers, espace de répétition, etc.). Ce serait une bonne occasion, en démantelant les habitations Jeanne-Mance, de reconstruire en hauteur, mais en réservant une portion des nouvelles bâtisses pour cet usage. Ça permettrait d'habiter le QdS avec des gens qui doivent y être, et de justifier un tel démantèlement, qui provoquerait invariablement des hauts cris. Au meeting du 30 déc., Gilbert mentionnait aussi l'idée d'un bel espace public-parc quelque part dans ce secteur. Faudrait qu'on se présente à l'Hôtel de Ville et qu'on pousse l'idée.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve abérrant que personne ici n'ait encore réagi aux commentaires suggérant le démentèlement des habitations Jeanne-Mance. Dehors les pauvres !! L'élite de Montréal a besoin de cet espace !! La classe moyenne n'en peut plus de vous voir au centre-ville !! Dégagez les pestiférés !! Dieu merci il existe encore dans nos administrations des gens qui sont plus empathiques !!

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part les Habitations Jeanne-Mance devrait être reconstruite en doublant ou triplant la densité. Il serait alors possible de garder 1/3 de logements sociaux, 1/3 de condos abordables et 1/3 de condos de moyenne gamme. Pas besoin de repousser les pauvres. Un peu comme Place l'Acadie, mais en mieux.

Link to comment
Share on other sites

Yarabundi: Je trouve abérrant que personne ici n'ait encore réagi aux commentaires suggérant le démentèlement des habitations Jeanne-Mance. Dehors les pauvres !! L'élite de Montréal a besoin de cet espace !! La classe moyenne n'en peut plus de vous voir au centre-ville !! Dégagez les pestiférés !! Dieu merci il existe encore dans nos administrations des gens qui sont plus empathiques !!

 

En ce qui me concerne, Yarabundi, (je ne paux pas parler pour les autres) il n'est pas question de mettre les pauvres "dehors". C'est le concept urbain des habitations que je dénonce. Trop petit, pas assez concentré. Ce coin a besoin de plus de densité. Il faut recommencer et bâtir en hauteur. L'avantage est important: on peut laisser les gens qui y sont déjà y rester, ET ajouter des habitations qui amèneront plus d'activité économique AINSI que des commerces, des boutiques et, pourquoi pas, des bars et espaces culturels qui amèneront de la vie dans ce coin, en plein coeur du QdS quand même! Imagine: bâtir des immeubles d'une dizaine d'étage ça ferait en sorte qu'un seul d'entre eux pourrait reloger les habitants actuels (presque)! Ça laisserait de l'espace pour un parc. Et ça continue. Dans l'état actuel, cette zone est un dortoir. Ça ne fait pas de sens dans le Quartier des Spectacles.

 

Je partage entièrement ton avis: il ne faut pas agir de la façon "dehors les pauvres". Mais avoue que le design actuel n'est pas approprié à ce secteur.

Link to comment
Share on other sites

MtlMan : je pense comme toi. Il y a déjà des tours : laissons-les là. Démolissons tous les petits édifices et ajoutons des tours à ce site. Il y a déjà des espaces verts (ou communs) : il faut les mettre en valeur et peut-être même prévoir des stationnements souterrains.

Link to comment
Share on other sites

Je me sens un peu coupable de poursuivre la discussion sur ce fil dont le sujet est la maison du développement durable, mais comme il n'y a pas de section dédiée à cette partie du quartier des spectacles, je continue en attendant peut-être un changement d'édition.

 

 

MtlMan : je pense comme toi. Il y a déjà des tours : laissons-les là. Démolissons tous les petits édifices et ajoutons des tours à ce site. Il y a déjà des espaces verts (ou communs) : il faut les mettre en valeur et peut-être même prévoir des stationnements souterrains.

 

Ce ne sera pas évident de tout chambouler dans ce secteur qui occupe une place centrale au cv. Cependant il m'apparait, comme vous, nécessaire de le densifier en permettant au passage de lui donner une nouvelle image tout en l'éloignant de la perception négative répandue à titre de ghetto. Il faudra alors absolument créer de la mixité sociale en oubliant la formule des années 60 qui a été à mon avis une grande erreur d'urbanisme.

 

Heureusement qu'on s'est limité à quelques quadrilatères, sinon la situation serait bien pire aujourd'hui. Mais je m'attendrais à de la résistance de la part de certains organismes et des résidents eux-mêmes. Aussi faudra-t-il que tous ces gens y trouvent leur compte par une amélioration générale des lieux. Il faudrait alors un plan d'ensemble détaillé et beaucoup d'information pour mettre la population dans le coup et s'assurer de leur appui dès le départ.

 

Il faut surtout éviter de donner l'impression qu'on leur "vole" leur territoire pour le donner aux plus riches, en ménageant leur susceptibilité bien légitime. Pourquoi alors ne pas planifier des résidences d'étudiants puisque nous sommes à proximité de cegep et d'université? Et aussi favoriser la formule coopérative plutôt que de condos privés qui a le mérite de donner un volet social aux nouvelles constructions?

 

Il faudrait aussi respecter l'échelle des tours environnantes pour ne pas écraser le bâti actuel et encore une fois donner l'impression négative que l'on veut dominer la place. On pourrait même modifier avec imagination les édifices existants sans trop de frais pour qu'ils s'insèrent mieux parmi les nouveaux immeubles.

 

Enfin je proposerais que l'on construise une place centrale, petit immeuble à vocation sociale et commerciale, où on pourrait favoriser des services de proximité tout en le reliant par un tunnel au métro St-Laurent. C'est tout un nouvel esprit de quartier qui pourrait surgir de cet ensemble, plutôt triste actuellement, agrémenté bien sûr de jolies places publiques et de fontaines pour le plaisir des gens de tout l'arrondissement.

Link to comment
Share on other sites

yara: alors tu prefere conserver un echec d'urbanisme total au nom des pauvres ?

 

les tours existantes resteraient (si pour aucune autre raison qu'elle sont plus difficile a nettoyer) .. le reste du secteur est si peu dense qu'il pourrait etre rebati en une seule tour de 20 etages. ajoute en 3, 4, 5 autres, et tu pourrait meme finir par augmenter le nombre de logement sociaux dans le quartier latin tout en construisant des unites toute neuves pour le reste de la population.

 

population qui, en passant, est presentement a toute fin pratique barree d'access a ce secteur de la ville.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value