Jump to content

etienne
 Share

Qui est en meilleur position pour devenir maire de Montréal le 1er Novembre 2009  

54 members have voted

  1. 1. Qui est en meilleur position pour devenir maire de Montréal le 1er Novembre 2009

    • Gérald Tremblay - Union Montréal
      22
    • Richard Bergeron - Projet Montréal
      8
    • Louise Harel - Vision Montréal
      24


Recommended Posts

Tremblay seul dans la course

 

À l'aube d'une année électorale qui pourrait lui donner un troisième mandat à la mairie de Montréal, Gérald Tremblay semble complètement seul dans la course, selon un sondage Léger Marketing réalisé pour le compte du Journal de Montréal.

 

Le maire de Montréal éclipse totalement ses deux adversaires déclarés, Benoît Labonté et Richard Bergeron.

 

Les résultats du sondage sont particulièrement catastrophiques pour le chef de l'opposition et nouveau chef de Vision Montréal, Benoît Labonté. Avec seulement 4 % des intentions de vote, il se retrouve derrière le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron.

 

«Benoît Labonté doit démontrer qu'il est une alternative sérieuse au maire Tremblay. Mais actuellement, pour les Montréalais, il n'y a pas de réelle alternative», analyse le sondeur Jean-Marc Léger.

 

Car la principale force du maire sortant, c'est sa popularité. «Il est très populaire. Les autres sont accueillis dans l'indifférence actuellement», ajoute-t-il.

 

Des inconnus

 

De fait, les deux adversaires de Tremblay sont totalement inconnus de la majorité de la population. Trois personnes sur cinq ne connaissent par Benoît Labonté et seulement une personne sur cinq dit connaître Richard Bergeron, qui était pourtant candidat à la mairie aux dernières élections de 2005. Il avait fini avec 9%des voix.

 

Est-ce possible que l'un des deux réussissent à surprendre Gérard Tremblay au fil d'arrivée? «Rien n'est impossible. Il peut se passer bien des choses d'ici les élections. Mais si des élections avaient lieu maintenant, Gérald Tremblay l'emporterait haut la main», indique M. Léger.

 

Vision Montréal en déroute

 

Le sondage tombe bien mal pour Benoît Labonté qui essaie tant bien que mal de maintenir l'unité de son parti Vision Montréal. Depuis l'automne dernier, au moins quatre personnalités de premier plan du parti ont claqué la porte: Robert Laramée, Claire Saint-Arnaud, Pierre Minville et, plus récemment, Christine Hernandez.

 

Élu maire de l'arrondissement Ville-Marie sous la bannière du parti de Gérald Tremblay en 2005, Benoît Labonté a claqué la porte en septembre 2007 et rejoint Vision Montréal, l'ancien parti de l'ex-maire Pierre Bourque. Il a été nommé chef de Vision Montréal en mai dernier.

 

Si Gérald Tremblay est élu pour un troisième mandat, il sera le premier à réussir l'exploit de-puis Jean Drapeau. Ni Jean Doré ni Pierre Bourque n'ont réussi à se faire élire trois fois.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 246
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Benoit Labonté doit quitter le Navire

 

L’ex-directeur général de Vision Montréal, Robert Laramée, tire à boulets rouges sur l’actuel chef du parti, Benoit Labonté, tout en souhaitant le voir quitter son poste le plus rapidement possible.

 

Dans un communiqué émis à la suite de la publication d’un sondage dans le Journal de Montréal qui donne des résultats désastreux à Benoit Labonté, M. Laramée estime que le temps est venu pour son ancien chef de quitter le navire.

 

«Nous savions déjà dans les derniers mois de l’année 2008 que Vision Montréal ne s’en allait nulle part et que le nouveau chef, M. Labonté, ne réussirait pas à rassembler les Montréalais», indique Robert Laramée, ajoutant que son ancienne formation politique est devenue moribonde et nuisible à la démocratie municipale.

 

«Jamais Benoit Labonté n’a pas fait la preuve aux Montréalais qu’il pouvait diriger la ville autrement que le maire actuel, M. Tremblay. Alors, pourquoi changer?», demande M. Laramée.

 

«Il n’a rien à offrir de neuf en matière d’environnement, rien à offrir en matière de culture, aucune vision sur une gestion transparente, intègre et responsable de notre métropole», ajoute-t-il.

 

Selon l’ancien directeur général de Vision Montréal, malgré l’avance de Gérald Tremblay dans le sondage, il n’est pas encore trop tard pour son ancien parti. Cependant, pour remonter la pente, Benoit Labonté doit «quitter au plus vite»

Link to comment
Share on other sites

Bonne nouvelle, Louise Harel dans la course!

 

L'ex-ministre planche sur un mouvement citoyen

 

Éric Clément

La Presse

 

Louise Harel va passer les prochains mois à peaufiner le mouvement citoyen qu'elle veut créer dans le but d'améliorer la vie dans la métropole. Pour cela, elle compte rassembler autour d'elle, avec l'apport de mouvements progressistes francophones, anglophones et allophones. «Comme il y a 35 ans, quand sous l'ère Drapeau, on avait fait alliance avec de tels mouvements. De ce souffle était né le RCM», dit-elle.

 

Elle voudrait que Montréal se recentralise. Mais que cette réforme ne se fasse pas avec les seuls élus montréalais. «Ils seront juges et parties», dit-elle. Elle verrait donc plutôt d'un bon oeil l'aide de l'OCDE, connue pour son expertise en gouvernance municipale, afin que Montréal retrouve une structure de ville moderne où un maire, un conseil municipal et une fonction publique gèrent la Ville et non pas 20.

 

Même si elle brûle de débattre de tous les aspects de la vie politique métropolitaine, elle ne prendra pas position lors de la prochaine campagne électorale municipale. Mais ce qui l'inquiète le plus, c'est le taux de participation. Elle croit qu'il pourrait être très faible le 1er novembre prochain.

 

«Il y a une sorte de résignation, dit-elle. Il va falloir se secouer. Ce qui trouble les Montréalais, c'est le fait de se retrouver dans une ville qu'ils ne comprennent plus. Il y a des maires partout et personne n'est responsable de rien. Ça ne favorise pas la participation citoyenne.»

 

Elle dit toutefois ne pas être en conflit avec l'administration Tremblay tout en disant qu'elle «aime bien Benoit Labonté». «Son projet d'exposition en 2020 mérite d'être examiné à son mérite, dit Louise Harel. Je n'ai pas compris que le maire Tremblay l'ait descendu sans l'examiner. La partisanerie a pris trop d'importance à Montréal.»

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200902/17/01-828057-lex-ministre-planche-sur-un-mouvement-citoyen.php

Link to comment
Share on other sites

Allez, ce fil est pour ouvrir le débat sur la prochaine course à la mairie. J'ai eut ouïe dire que Tremblay en fait ne se représenterais pas!

 

Ce n'est qu'une rumeur, mais ça positionne bien Mme Harel, ou même RICHARD BERGERON du parti PROJET MONTRÉAL, qui offre de loin le meilleur programme d'investissement pour cette ville et nous aiderait à retrouver la vision qui nous manque cruellement depuis plusieurs années (ceci dit en toute objectivité).

 

Quoiqu'il arrive, moi je vais voter pour le parti qui prônera une réorganisation centralisée de la ville et la fin des mairies d'arrondissement.

Link to comment
Share on other sites

Je crois que Mme Harel est en train de dresser la table pour son arrivé pour le prochain tour municipale. Elle tâte le terrain et elle semble l'aimé, elle veut se faire désirer! Sa maturité va la faire aller loin. Lorsqu'on parle de quelques chose s'est le signe que nous avons un intérêt. L'être humain est comme ca.

 

XplorateUrbain

Link to comment
Share on other sites

:rolleyes: La popularité du maire Tremblay est davantage due au manque de popularité de la concurrence. N'ayant aucun adversaire de poids il ressort naturellement comme la seule alternative possible dans les conditions actuelles.

 

Mais ajoutez la candidature de Louise Harel et là la véritable popularité du maire ressemblerait davantage à la réalité. Il y aurait sûrement une importante érosion de ses appuis au profit d'une femme extrêmement compétente et respectée qui a représenté avec succès une circonscription montréalaise à Québec durant plus de 30 ans.

 

Je comprend en même temps le désir de madame Harel qui semble vouloir construire son propre parti politique et ainsi être complètement affranchie de toutes dettes politiques envers qui que ce soit tout en créant de toute pièce une équipe qui lui ressemble. Ce ne sont pas les appuis qui lui manque autant à Montréal qu'à Québec et elle représente une des rares personnes capable de se construire une base solide d'électeurs et cela dans un temps record.

 

Son intervention dans la presse des derniers jours donne déjà le ton à une démarche pragmatique qui apporterait certainement un vent de fraicheur dans la lourdeur administrative de Montréal. Elle connait parfaitement les rouages de la vie politique et en tant que montréalaise authentique elle a une vision de l'intérieur, des dossiers les plus importants, avec une objectivité et un jugement indéniable.

 

Sa lecture de la situation est juste et la décentralisation de la ville est un de ses premiers objectifs à atteindre pour libérer l'administration d'un véritable mille-feuilles de structures paralysantes. Sa grande expérience politique serait un atout majeur pour faire face au gouvernement provincial qui n'a plus de secret pour elle. En plus si le parti québécois remporte les prochaines élections( ce qui demeure du domaine possible) elle aura alors une oreille plus qu'attentive afin de réformer la charte de la ville pour en faire une entité autonome apte à mener à bien tout ses dossiers importants.

 

J'ai hâte de voir la suite des choses et espère qu'elle aura la volonté de sauter dans la course à la mairie pour les prochaines élections. Il serait dommage d'attendre un autre 4 ans avant de profiter de l'excellence d'une personne intègre et honnête qui n'a plus de preuves à donner et qui a véritablement honoré par son travail acharné et dévoué la profession de député et ministre à tous les échelons.

 

C'est une femme qui réunit toutes les qualités de l'ancienne mairesse de Québec, dont le leadership, mais sans les défauts ni le côté caricatural. Montréal a besoin de ce genre de candidat et le temps presse...

Link to comment
Share on other sites

Vision Montreal.. Union Montreal.. Projet Montreal.. C'est le temps pour un nouveau parti politique Montréalais :

 

Montreal Urbain

 

Platforme:

 

1. Mettre fin au niaisage avec les hôpitaux et commencer ça maintenant avant qu'on perd encore plus d'argent avec des "études" interminables qui ne changeront rien dans l'ensemble des choses.

 

2. Réaliser le projet de boulevard/autoroute 720/corridor Notre-Dame en deux phases. Phase 1, autoroute en tranché conçu pour être facilement recouverte pour faire plaire à Malek. Phase 2, recouvrir l'autoroute et construire un boulevard par dessus avec un tram, des pistes cyclabes, des jolis petits cafés et des terrasses pour faire plaire à étienne ;):highfive:

 

3. Adopter une politique de densification et de développement "in-fill" au centre-ville (et partout, à vrai dire)

 

4. Prolonger le métro un peu partout selon le plan de Cataclaw.

 

5. Installer un réseau de tram selon le plan de Cataclaw (à venir très bientôt)

 

D'autres idées?

Link to comment
Share on other sites

Vision Montreal.. Union Montreal.. Projet Montreal.. C'est le temps pour un nouveau parti politique Montréalais :

 

Montreal Urbain

 

Platforme:

 

1. Mettre fin au niaisage avec les hôpitaux et commencer ça maintenant avant qu'on perd encore plus d'argent avec des "études" interminables qui ne changeront rien dans l'ensemble des choses.

 

2. Réaliser le projet de boulevard/autoroute 720/corridor Notre-Dame en deux phases. Phase 1, autoroute en tranché conçu pour être facilement recouverte pour faire plaire à Malek. Phase 2, recouvrir l'autoroute et construire un boulevard par dessus avec un tram, des pistes cyclabes, des jolis petits cafés et des terrasses pour faire plaire à étienne ;):highfive:

 

3. Adopter une politique de densification et de développement "in-fill" au centre-ville (et partout, à vrai dire)

 

4. Prolonger le métro un peu partout selon le plan de Cataclaw.

 

5. Installer un réseau de tram selon le plan de Cataclaw (à venir très bientôt)

 

D'autres idées?

 

i.e. élire Cataclaw?

 

Sérieux, vu la concurrence qu'il y a en ce moment, je suis sûr que tu arriverais facilement 2e aux élections derrière Gérald Tremblay!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...