Jump to content

Recommended Posts

Montréal en 2009: contre vents et marées

 

bilde?Site=CP&Date=20090107&Category=LAINFORMER&ArtNo=901070813&Ref=AR&Profile=5891&MaxW=800&border=0

 

7 janvier 2009 - 06h00

La Presse

Maxime Bergeron

 

Chaque jour ou presque à l'heure de pointe, les environs de la Place des Arts, au centre-ville de Montréal, se transforment en véritable casse-tête pour les automobilistes.

 

Des engins mécaniques s'activent pour construire la Place des festivals et une tour résidentielle de 28 étages, bloquant plusieurs voies de circulation.

 

Le secteur est déplaisant à fréquenter en voiture. Et il le demeurera pour les mois à venir. Mais il témoigne aussi d'un certain dynamisme de l'économie montréalaise, mélange d'investissements publics et privés. Une recette qui permettra à la métropole d'éviter la récession vécue par bien d'autres grandes villes nord-américaines cette année.

 

Selon tous les économistes consultés par La Presse Affaires, la grande région de Montréal traversera la crise économique mondiale sans vivre de trop fortes turbulences en 2009. Le PIB grimpera d'environ 1,5%, mieux que l'an dernier. Le taux de chômage demeurera à peu près stable. Et la valeur moyenne des maisons progressera légèrement ou stagnera plutôt que de descendre en vrille comme aux États-Unis ou dans l'Ouest canadien. Bref, la métropole évitera le pire.

 

«On va réussir à passer au travers sans trop perdre de plumes, dit Robert Hogue, économiste principal au Groupe financier RBC. Ce sera une période difficile, mais pas une période de récession.»

 

L'échangeur Turcot, la rue Notre-Dame, le Quartier des spectacles, les mégahôpitaux universitaires, le secteur Acadie-Chabanel, l'autoroute Bonaventure: tous ces chantiers publics de construction ou de modernisation contribueront à soutenir l'économie au fur et à mesure qu'ils démarreront, disent les économistes.

 

Même si plusieurs retards et bien des tergiversations sont à prévoir, il est déjà acquis qu'une partie de ces projets se mettra en marche en 2009, déversant une pluie de millions sur la métropole.

 

«Si les grands chantiers s'enclenchent le moindrement, on va pouvoir, sur les deux ou trois ans difficiles qu'on a devant nous, absorber le choc», estime Guy de Repentigny, chef de la division des affaires économiques et institutionnelles à la Ville de Montréal.

 

Ces projets d'infrastructure fourniront du travail dans les domaines de l'ingénierie, du transport, de l'entreposage et du marketing, notamment, en plus de stimuler le secteur de la construction non résidentielle, font remarquer les experts.

 

Et les usines?

 

Pour sa part, le secteur manufacturier continuera de vivre des heures difficiles cette année, en raison de la forte contraction de l'économie américaine et du ralentissement de la demande mondiale. Mais, étonnamment, il fera meilleure figure qu'en 2008.

 

«Ça fait des années que le secteur manufacturier piétine, et au lieu d'aller vers le bas, il va contribuer à une légère croissance du PIB», avance Mario Lefebvre, directeur des études municipales au Conference Board du Canada.

 

Les usines de t-shirts et de soutiens-gorge qui ont fait la gloire industrielle passée de Montréal ne se remettront pas à tourner, malgré le regain du manufacturier. Ce sont plutôt les entreprises de l'aérospatiale et leurs carnets de commandes bien garnis qui viendront gonfler les exportations de la métropole, tout comme son PIB.

 

D'autres industries continueront de bien se porter, par exemple celles du jeu vidéo et des télécommunications. Ubisoft et Vidéotron, toutes deux en croissance, comptent notamment faire d'importantes embauches cette année pour répondre à leurs stratégies respectives.

 

Ces deux entreprises techno illustrent bien la nouvelle économie montréalaise. Qui est, d'une part, encore affectée par le déclin du secteur manufacturier «traditionnel», mais en même temps plus diversifiée qu'elle ne l'a jamais été.

 

«Il y a 10, 15 ou 20 ans, Montréal était beaucoup plus vulnérable à certaines industries traditionnelles comme le textile et le vêtement, rappelle l'économiste Robert Hogue, de RBC. Or, il y a eu beaucoup de restructuration dans l'économie montréalaise, ce qui fait qu'elle est probablement plus solide, plus robuste, en meilleure posture pour passer à travers une période difficile aujourd'hui.»

 

Le secteur des services a contribué à cette diversification. Seulement dans l'île de Montréal, cette industrie emploie aujourd'hui 134 500 personnes de plus qu'en 2001, souligne l'économiste Louis Gagnon, du Mouvement Desjardins. Il ne prévoit pas vraiment de nouveaux jobs dans les services cette année, mais plutôt une «absorption» des gains récents.

 

Emplois et morosité

 

Au total, M. Gagnon prévoit une création nette de 500 emplois dans l'île de Montréal cette année, comparativement à 7000 l'an dernier. Le taux de chômage devrait passer de 8,5 à 9% dans l'île, mais se maintenir à 6,5% dans la région métropolitaine, estime Desjardins.

 

Marc Pinsonneault, économiste principal à la Banque Nationale, prédit pour sa part un taux de chômage à peu près stable en 2009 pour le Grand Montréal, à 7,5%. Une prédiction qui correspond à peu près à celle de Mario Lefebvre, du Conference Board.

 

«Si on compare ça à ce qu'on a vu historiquement comme taux de chômage à Montréal, par exemple en 1992-93 quand on voyait du 13, 14, 15%, alors c'est sûr que c'est drôlement bienvenu, souligne M. Lefebvre. Si on retourne juste à 2003, on était encore à plus de 9%.»

 

Malgré le maintien des emplois et la légère croissance du PIB, la morosité n'épargnera pas totalement les Montréalais, nuance Mario Lefebvre.

 

«Les gens qui vont voir un PIB plus haut vont se dire: mon Dieu, j'ai l'impression que ça va plus mal que l'an dernier, dit-il. Et ils n'auront pas complètement tort, car ça va aller plus mal sur le plan domestique, dans la consommation des ménages montréalais. En principe, nos détaillants devraient avoir une moins bonne année en 2009.»

_________________________________________________________________________________

 

L'aéronautique sauvera le secteur manufacturier montréalais

 

7 janvier 2009 - 06h42

La Presse

Maxime Bergeron

 

Après des années de déclin quasi ininterrompu, le secteur manufacturier de la région mont- réalaise devrait connaître une légère progression cette année grâce au secteur aéronautique.

 

Bombardier, par exemple, compte investir 2,1 milliards de dollars dans son projet de nouveaux appareils CSeries d'ici 2017, en plus d'embaucher 3500 nouveaux employés. Une tranche non divulguée de cette enveloppe sera dépensée cette année.

 

«On est déjà en mode embauche, avec environ 500 postes de professionnels à pourvoir, surtout des ingénieurs», dit Marc Duchesne, porte-parole de Bombardier Aéronautique.

 

Pratt&Whitney, de son côté, a commencé il y a quelques semaines à construire une toute nouvelle usine à Mirabel, où seront assemblés les moteurs de la CSeries. Les investissements atteindront 575 millions (dont 142 millions d'aide gouvernementale) en cinq ans.

 

Selon des prévisions publiées l'automne dernier par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, les exportations du secteur aérospatial devraient croître de 7,1% cette année, comparativement à 5,7% en 2008.

 

Les prévisions pourraient toutefois avoir quelque peu changé à cause de l'aggravation de la situation économique mondiale depuis septembre. Fin décembre, Bell Helicopter Textron Canada a justement confirmé une réduction temporaire de sa cadence de production en raison de l'accumulation d'inventaires.

Link to comment
Share on other sites

Le taux de chômage devrait passer de 8,5 à 9% dans l'île, mais se maintenir à 6,5% dans la région métropolitaine, estime Desjardins.

 

Cette phrase en dit long sur l'économie de la région métropolitaine. On peut constater que les banlieu ont des taux de chaumage beaucoup moins élevés!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...