Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

La langue française menacée en France

 

 

bilde?Site=CP&Date=20070821&Category=CPACTUALITES&ArtNo=70821119&Ref=AR&MaxW=300&Q=85

Photo Reuters

 

 

 

Norman Delisle

Presse Canadienne

Québec

 

Menacée par l'anglais au Québec, la langue française doit aussi se défendre contre l'anglais... en France.

 

 

Le prestigieux mensuel Le Monde diplomatique lance d'ailleurs un cri d'alarme à cet égard dans son dernier numéro. Il y dresse la liste des obstacles que la langue de Molière a rencontrés récemment en territoire français.

Des entreprises ont été condamnées devant les tribunaux français pour avoir transgressé la Loi Toubon, parrainée en 1994 par le ministre Jacques Toubon, et qui est un peu l'équivalent de notre loi 101.

 

La loi reconnaît notamment le droit pour tout salarié ou consommateur de s'exprimer ou de recevoir toute information utile en français. Le texte législatif s'appuie sur l'article 2 de la Constitution de la République, qui dit que «La langue de la République est le français».

 

Le Monde diplomatique raconte qu'en janvier dernier, l'association Greenpeace avait, lors d'une manifestation, déployé sur la Tour Eiffel une banderole unilingue où il était écrit: «It's not too late», sans que les partenaires environnementalistes français appuyant Greenpeace n'aient trouvé à redire.

 

Une centrale syndicale française, la Confédération générale du travail (CGT), vient de dénoncer publiquement «la prolifération de l'anglais dans les noms de produits maison», en donnant les exemples de BlueSky, Firstline, GreenCut, Ink Set, Powder Flash, Top Bike Number One et BootStore.

 

Le cas de la multinationale Alcatel est aussi rapporté. Depuis sa fusion avec l'américaine Lucent Technologies, la direction d'Alcatel «accélère la mise en pratique du concept d'entreprises à langue unique mondiale» et impose l'anglais à tous les niveaux: logiciels, outils internes, langue des messages, etc.

 

À la suite d'une plainte du syndicat représentant ses employés, la General Electric Medical Systems de France a été condamnée récemment à verser 500 000 euros en dommages et intérêts pour ne pas avoir traduit en français 58 documents internes.

 

Une autre entreprise, Europ Assistance, a été forcée par la cour de traduire en français ses logiciels comptables et commerciaux, avec une amende de 5000 euros par jour de retard à s'exécuter.

 

Le Monde diplomatique rapporte même le décès de quatre patients du Centre hospitalier d'Epinal «surirradiés à la suite de cancer de la prostate, pour cause de mauvaise compréhension du logiciel» de l'appareil de radiation. Le logiciel n'était qu'en anglais.

 

Carpette anglaise

 

Un groupe de défenseurs de la langue française en France, l'Académie de la Carpette anglaise, a même créé un prix qui est attribué, depuis 1999, «à un membre de l'élite française qui s'est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l'anglais en France, au détriment de la langue française».

 

Le grand gagnant du prix en 2006 a été le Conseil constitutionnel de France, pour avoir approuvé le Protocole de Londres sur les brevets. Ce Protocole permet à un texte de langue anglaise d'avoir un effet juridique en France.

 

D'autres gagnants des années antérieures sont la compagnie France Télécom en 2005 «pour la mise en place de produits et de services aux dénominations anglaises», ou le ministre de la Défense Alain Richard en 2000 pour avoir obligé les militaires français à parler anglais au sein du Corps européen, alors qu'aucune nation anglophone n'en fait partie.

 

L'Académie de la Carpette anglaise est composée de plusieurs écrivains et journalistes, et est présidée par l'écrivain Philippe de Saint-Robert, qui fut jadis conseiller du général De Gaulle sur les questions du Québec.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Je suis même pas surpris!

 

Je travaille au sein d'une compagnie multinationale française ici à Montréal, et quand on reçois des emails du HQ... ils viennent en premier en anglais et ensuite en français... très très fort.

Link to comment
Share on other sites

emails du HQ...

Ça doit être à cause de ça :P

 

Allez je blague, mais comme tu dis, je ne suis pas surpris parce qu'il ne se sentent pas menacés. Du moins, pas pour l'instant.

 

Si tu places 6 millions de Francophones sur un continent qui contient 514 millions, c'est un peu normal que le syndrome du "Petit Village Gaulois" se fait ressentir, par exemple, le Québec. Les français sont 64 000 000 sur 710 000 000. C'est quand même sans crainte pour leurs racines. Sauf bien sûr s'il se tire dans le pieds eux même.

 

C'est une opinion et c'est fondée sur pas grand chose, donc vous en faites ce que vous voulez.

Link to comment
Share on other sites

. Les français sont 64 000 000 sur 710 000 000. C'est quand même sans crainte pour leurs racines. Sauf bien sûr s'il se tire dans le pieds eux même.

 

Ça serait bien aussi de préciser que nous sommes dans un bassin unilingue anglais alors que les français sont dans un bassin très multilingue, la menace et la pression est donc moins forte sur leur langue.

Link to comment
Share on other sites

Disons que même si on baigne dans un bassin de langues régionales, c'est le français qui domine ( la langue de la République, en termes pompeux), et le fait qu'il soit attaqué par les anglicismes devient un problème quand même. Bon c'est sûr la pression n'est pas aussi forte qu'ici, mais assez pour qu'on s'en inquiète. D'ailleurs, j'avais un article sur ce problème où il était mention de crèches qui ouvraient leurs portes en Bretagne, dont l'enseigne était en anglais, et que c'était un problème car les gens ne comprenaient pas ce qui était dit et par le fait même le service proposé. Là c'est inquiétant.

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas vraiment surpris. L'Anglais devient la première langue des affaires mêmes dans des pays non-anglophones aussi. C'est la deuxième langue le plus connu au monde.

 

La même chose a arrivé au Ecossais, Irlandais et Gallois il y a quelques centaines d'années. Maintentant ils sont des anglophones (avant ils étaient bien distinctes de la langue et peuple Anglais).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value