Jump to content

WestAust
 Share

Recommended Posts

À l'occasion des 100 ans du club de hockey le Canadien de Montréal, la Ville de Montréal rebaptisera le tronçon de la rue de La Gauchetière située entre les rues Peel et De la Montagne du nom de l'équipe du Canadien de Montréal, a appris La Presse.

 

La nouvelle dénomination du tronçon, situé au bord du Centre Bell, construit au 1260, de La Gauchetière Ouest, a fait l'objet de discussions entre la Ville et le club de hockey. Il s'agit d'un des projets envisagés conjointement par le club et la municipalité dans le cadre des célébrations du centenaire du Canadien.

 

Selon ce que La Presse a appris, les experts en toponymie de la Ville ont proposé «Avenue Les Canadiens de Montréal» au lieu de «Avenue des Canadiens de Montréal». Une avenue est d'ordinaire une «grande voie urbaine» ou une «large allée plantée d'arbres». Le choix du nom n'est de toute façon pas final.

 

André Lavallée, membre du comité exécutif responsable de l'aménagement du territoire à la Ville de Montréal, a confirmé la nouvelle à La Presse. «Il y a eu différentes hypothèses de dénomination et je proposerai ce dossier au comité exécutif qui l'entérinera bientôt», dit-il, ajoutant que l'équipe du Canadien «fait partie intrinsèque de Montréal».

 

Jusqu'à présent, il n'y avait jamais eu de rue portant le nom d'une équipe de sport au Québec, à la connaissance de la Commission de toponymie du Québec (CTQ). Après une recherche sur l'internet, nous n'avons pas trouvé de précédent au Canada non plus. Il existe bien dans la ZEC d'Iberville, un lac des Nordiques, mais la CTQ ne croit pas que ce soit en référence à l'équipe de hockey des Nordiques de Québec.

 

Il y a aussi des noms de lieux officiels évoquant les Canadiens, mais ce n'est jamais de l'équipe qu'il s'agit, mais du nom signifiant tout simplement les habitants du Canada. Pour la CTQ, accoler à un tronçon de rue le nom d'une équipe de hockey est tout à fait approprié compte tenu des circonstances historiques.

 

«Ce serait un nom acceptable car on est dans le contexte du 100e anniversaire de l'équipe, donc c'est une bonne occasion», dit Jacques Toussaint, coordonnateur de la toponymie municipale à la CTQ et géographe de profession.

 

Joueurs intronisés

 

Un total de 19 personnes ayant fait partie de l'organisation du Canadien de Montréal ont déjà été intronisées au Temple de la renommée toponymique, apprend-on sur le site de la CTQ. Toutes, sauf Dick Irvin, un entraîneur, et Frank Selke, un directeur général, ont joué pour la sainte Flanelle.

 

Parmi ces joueurs, citons Maurice Richard (honoré pour huit noms de lieux officiels différents), Toe Blake (quatre fois), Jacques Plante (quatre), Aurèle Joliat (3), Bernard Geoffrion (2), Édouard Lalonde ou Jean-Claude Tremblay (une fois chacun).

 

La CTQ rappelle que des joueurs ont aussi vu leur surnom utilisé pour des noms de lieux. Ainsi, il existe un lac Boom et un lac du Rocket pour honorer la mémoire de Bernard Geoffrion et bien sûr, de Maurice Richard.

 

Normalement, il faut que la personne soit décédée depuis plus d'un an pour qu'elle soit honorée par une plaque de rue à son nom. Mais des villes peuvent outrepasser cette règle de la CTQ. Ainsi, la ville de Thurso, en Outaouais, a une rue Guy-Lafleur près de l'aréna municipale et Lac-Simon a un chemin Stéphane-Richer.

 

Dans la ville de Vaudreuil-Dorion, il y a aussi un secteur dont les noms de rues évoquent des joueurs de hockey du Canadien de Montréal.

 

À noter que le nom de rue «de La Gauchetière» vient de Daniel Migeon, sieur de La Gauchetière, (1671-1746), capitaine, propriétaire terrien et jadis... jeune Canadien de Montréal.

 

courriel Pour joindre notre journaliste: [email protected]

Link to comment
Share on other sites

J'attends l'article de la Gauzette pour pleurnicher comment il ne faut pas renommer les rues (parc a Robert-Bourassa, Dorchester à R-L), bla bla bla... mais comme c'est une rue à nomination française je vous mets un 5$ qu'ils ne diront absolument rien.

Link to comment
Share on other sites

J'attends l'article de la Gauzette pour pleurnicher comment il ne faut pas renommer les rues (parc a Robert-Bourassa, Dorchester à R-L), bla bla bla... mais comme c'est une rue à nomination française je vous mets un 5$ qu'ils ne diront absolument rien.

 

 

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais des personnes (je ne me souviens plus si c'était spécifiquement à la Gazette) s'étaient opposées à l'idée de renommer des rues dans la Cité du multimédia pour des noms liés à Internet et au technologies numériques. Ces pesonnes voulaient préserver les noms de rues "historiques" que sont King, Queen, Prince et Duke!

Link to comment
Share on other sites

Je ne savait pas qu'on avait une rue nommé en l'honneur de B.B King, une pour Queen Latifah, une autre pour l'"artiste autrefois connu sous le le nom de Prince", et finalement une autre pour Duke Ellington ("The Duke" !). :D

Je ne changerais pas les noms de ces rues-là : ça "fite" tellement avec la crowd du quartier !!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...