Jump to content

Recommended Posts

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Similar Content

    • By XplorateUrbain
      Sir Charles redéfinit le paysage architectural du nouveau centre de Longueuil avec son élévation magistrale, offrant une vitrine spectaculaire sur le fleuve, et ses aires communes inspirées des espaces de vie de Brooklyn.
      Ce projet résidentiel est situé au cœur de l’action, dans un secteur à vocation complètement réinventée, à proximité de la station de métro Longueuil – Université de Sherbrooke, assurant ainsi une liaison en quelques minutes au centre-ville de Montréal, à l’île du parc Jean-Drapeau et ses nombreuses attractions.
      Sir Charles repose sur un équilibre majestueux d’urbanité, d’audace stylistique et de raffinement, en vous conviant au nouveau standard du luxe, à un nouveau concept jamais vu, dans le cœur urbain de Longueuil!
      https://www.sircharlescondominiums.com/
       
       
    • By eastender85
      300 Place Charles-Lemoyne
      Le projet mixte de 273 logements locatifs est signé LSR GesDev, d’Annie Lemieux, en collaboration avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ et des investisseurs privés. Réalisés par Pomerleau, les travaux de l’immeuble de 20 étages commenceront à l’été, et la livraison est prévue à partir de juillet 2023.
       
      https://www.lapresse.ca/affaires/2021-04-26/immobilier/le-couple-cloutier-morissette-demenage-dans-le-vieux-longueuil.php

    • By mtlurb
      https://pq.org/deblocage/
       
      EXCLUSIF Publié le 20 mars 2018 à 05h00 | Mis à jour à 06h08
      Un gouvernement péquiste enverrait le REM sur une voie de garage
      Le Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec devrait coûter près de 6 milliards $.
      PHOTO FOURNIE PAR LA CDPQ
      DENIS LESSARD
      La Presse (Québec) Porté au pouvoir, un gouvernement du Parti québécois (PQ) mettrait pour l'essentiel au rancart le projet de Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec. En lieu et place, le gouvernement Lisée proposerait un réseau de tramways, plus modeste et moins coûteux, et s'appuierait davantage sur les trains de banlieue et le métro.
      Le chef du PQ, Jean-François Lisée, doit, ce matin, annoncer la stratégie de son parti en matière de «mobilité pour Montréal», dans une conférence de presse depuis son bureau de chef de l'opposition à la Place Ville Marie.
      À l'interne, des élus péquistes sont surpris de la rapidité de cette annonce. Mercredi dernier, les députés avaient eu une première présentation au caucus hebdomadaire. La réunion s'était prolongée pour les élus de Montréal et du 450. À la différence du REM, le projet mis de l'avant par le PQ déborde largement l'île de Montréal pour rejoindre davantage les électeurs du 450, essentiels pour les prochaines élections générales.
      Depuis des mois, les interventions du PQ à l'Assemblée nationale sont invariablement opposées au projet de la Caisse de dépôt. Mais les stratèges de Jean-François Lisée en conserveraient un élément, indiquaient des sources péquistes hier. Le changement de cap sera l'occasion d'imposer une balise qui fait cruellement défaut au projet actuel : le matériel roulant devrait comporter au moins 25% de contenu provenant du pays. Le REM ne prévoit aucune règle quant au contenu canadien ou québécois. Une décision prise pour avoir accès aux appels d'offres internationaux, avait soutenu la Caisse.
       
      Annoncé vendredi, le projet de tramway de l'administration Labeaume, à Québec, promet déjà 25% de contenu canadien, et le PQ avait publiquement dit que cela était plein de bon sens, confie-t-on.
      Une position qui fait jaser
      Dans le milieu des affaires de Montréal, en coulisses, la position du PQ faisait déjà jaser hier. Il faut s'attendre à ce que les groupes patronaux, unanimement favorables au REM, montent vite au créneau pour défendre le projet de la Caisse. Aussi, a relevé un des intervenants du patronat, les contrats sont déjà alloués, et les expropriations ont débuté. L'abandon du projet, ne serait-ce qu'en partie, suppose de très lourdes pénalités.
      On ne s'attend pas à un tracé précis ce matin, mais on devrait avancer un coût, qui devrait être en deçà de la barre des 6 milliards de dollars du REM actuel. Du côté des trains de banlieue surtout, on s'appuie sur un réseau existant.
      Avec son projet étonnant, le PQ veut, à l'évidence, se démarquer des autres partis, adopter une position qui le distinguera clairement dans l'esprit des électeurs.
      La position du PQ n'est qu'un pas de plus vers l'opposition systématique du parti envers le projet de la Caisse de dépôt. Il y a un an, le parti avait tenté, en vain, de convaincre le gouvernement d'accepter la tenue d'une commission parlementaire sur le projet. Pour le PQ, les frais de fonctionnement du REM et l'obligation de rendement de la Caisse de dépôt rendent inaccessible la rentabilité, à moins de lourdes subventions gouvernementales. Pour Jean-François Lisée, le manque de transparence du gouvernement devrait faire craindre le pire aux contribuables.
      D'ailleurs, l'opposition péquiste avait fait valoir que le REM rendrait nécessaire une hausse de taxe foncière dans plusieurs villes de la couronne.
      Pour élaborer sa position, le PQ a aussi échangé avec les dirigeants de Trainsparence, une organisation opposée au REM et vouée au développement durable en transports collectifs. L'un d'eux, Jean-François Lefebvre, a repoussé jusqu'à cet après-midi ses commentaires. «Je ne peux rien commenter pour l'instant. Il y a des propositions qu'on fait depuis des mois, qui circulent», se contente de dire le chargé de cours en études urbaines de l'UQAM.
    • By mtlurb
      Projet mixte: hotel, bureaux & résidences personnes âgées
      La Compagnie LSR Gesdev souhaite procéder au redéveloppement d'un site de 76 000 pi² situé au 1025 rue Saint-Laurent à Longueuil. Une bâtisse commerciale qui s'y trouvait a été démolie en vue de faire place à un développement immobilier de 3 immeubles d'environ 16 à 20 étages à vocation mixte: résidence de soins de type CHSLD, résidence pour personnes autonomes avec services, immeuble locatif résidentiel, bureau et hôtel. CHANGEMENT DE ZONAGE Selon le règlement de zonage 01-4501 en vigueur sur ce site situé dans la zone C22-349 et amendée le 2015-12-03 selon le no de règlement no VL-2015-633, les usages permis sont C7 commerce mixte (commercial + résidentiel). La hauteur maximale actuelle est de 16 étages et le coefficient d’occupation au sol est de 4. Le changement de zonage demandé vise à autoriser les bâtiments à usage exclusivement résidentiel de tout type (habitations, CHSLD, soins). Le changement de zonage visera également à autoriser un nombre d’étage pouvant aller jusqu’à 20, et de faire augmenter la limite du coefficient d’occupation au sol. Des représentations seront également faites afin de faire réduire les ratios de stationnement règlementaires pour chacun des types d’usage projetés sur le site. PERMIS DE LOTTISSEMENT Dans le cadre de ce projet, des représentations seront faites pour l’obtention d’un permis de lotissement conformément au règlement sur le lotissement no 01-4502. PERMIS DE CONSTRUCTION Dans le cadre de ce projet, des représentations seront faites pour l’obtention d’un ou de plusieurs permis de construction. Le nombre de permis sera déterminé en fonction du phasage du projet. Ces demandes de permis seront déposés conformément au règlement sur les permis et certificats no CO-2009-578.
      https://www.lobby.gouv.qc.ca/servicespublic/consultation/AfficherInscription.aspx?NumeroInscription=R7Ud0PNEv4RF8Hp0Yp6Kww%3d%3d#D137157
    • By Cataclaw
      Petit projet à Longueui, boul. Curé-Poirier. Remplace une aberration qui traîne là depuis des décennies. La densification se poursuit.
       
       
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value