Jump to content

Pour une économie de 60 000$, on se prive de retombées de 45 millions $


mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

Pour une économie de 60 000$, on se prive de retombées de 45 millions $

Une bonne affaire ? C’est nous prendre pour des imbéciles !

Martin Lambert

Le Soleil

lundi 16 juillet 2007

 

 

 

rien.gifJ’ai pris quelques jours de réflexion avant de me décider à répondre aux allégations des conservateurs. Quelques jours pour voir si j’étais seul à croire que ce gouvernement n’avait rien compris et qu’ils se moquaient de la population et des citoyens.

 

La semaine dernière, le syndicat représentant les employés de Prévost Car organisait une conférence de presse pour dénoncer le fait que le gouvernement conservateur de Stephen Harper avait décidé d’octroyer un contrat de fabrication de 30 autocars à une firme allemande. Le message envoyé par le syndicat n’était pas teinté de chauvinisme : nous ne réclamons pas de droit ce contrat, mais nous soulignions que, dans le contexte de la crise qui sévit dans le secteur manufacturier tant au Québec qu’au Canada (240 000 emplois perdus en 4 ans !), le minimum acceptable aurait été que le gouvernement accorde ce contrat à l’un des deux manufacturiers canadiens d’autocars.

 

Mais non ! Pour une simple question de coût, notre bon gouvernement se fera livrer ses autocars par bateau de l’Allemagne ! Sans aucune retombée économique pour le Canada. Même pas pour l’entretien de ses véhicules !

 

Une décision odieuse, irrespectueuse

 

Déjà que la décision est à mon avis odieuse et irrespectueuse pour les contribuables canadiens, les explications fournies par le député conservateur de Lévis/Bellechasse et par le ministre des Travaux publics sont scandaleuses.

 

Reprenons-les une à une. M. Blaney mentionne que le gouvernement a bien agi car les règles ont été suivies à la lettre en choisissant le plus bas soumissionnaire. Il ajoute que de toute façon, Prévost Car n’aurait pas eu le contrat, car il existe un écart de 25 000$ entre le prix de Prévost et le prix du plus bas soumissionnaire, soit celui de SETRA, la firme allemande.

 

M. Blaney, le syndicat n’a jamais dit que les règles n’avaient pas été suivies à la lettre.... Nous affirmons que cette règle n’a aucun sens ! Qu’elle n’aurait jamais dû s’appliquer si votre gouvernement avait eu à coeur l’intérêt des Canadiens et des Québécois. De plus, nous ne réclamons pas le contrat (pour nous-mêmes), nous réclamons que les biens fournis pour le gouvernement canadien soient de fabrication canadienne afin d’encourager les entreprises et les salariés qui paient des impôts !

 

Une bonne affaire ? C’est nous prendre pour des imbéciles !

 

Comme si ces déclarations n’étaient pas suffisantes, le ministre des Travaux publics, Michaël Fortier, en a ajouté en disant : « C’est une bonne affaire ! ». M. Fortier, allez répéter cela aux salariés de MCI à Winnipeg ! Ce manufacturier n’avait que 2000$ d’écart par véhicule dans cette soumission ! Dites aux Canadiens et aux Canadiennes que, pour une différence de 60 000$ sur un contrat de 15 millions $, ils ont fait une bonne affaire ! C’est carrément nous prendre pour des imbéciles !

Vous n’êtes pas sans savoir qu’un dollar investi dans un emploi manufacturier donne une injection indirecte de trois dollars dans l’économie. Comment pouvez-vous qualifier de « bonne affaire » le fait de priver l’économie canadienne de 45 millions $ en retombées économiques !

 

J’ajouterais que pour considérer que cette décision était une bonne affaire, il faut regarder plus que le prix et les retombées économiques. Il faut prendre en considération le produit que l’on achète de même que le service que nous aurons après notre achat.

 

Un autocar, c’est comme une voiture ! Plus on veut de qualité et de fiabilité, plus il faut payer ! Vous ne trouverez jamais une Chrysler 300 au prix d’un Avéo. Avez-vous vraiment regardé cela en choisissant votre fournisseur M. Fortier ? Avez-vous considéré qu’un Prévost est la crème des autocars et que vos soldats méritent bien de se promener dans ce qu’il y a de mieux ? Lorsque vos autocars briseront, M. Fortier, où irez-vous les faire réparer ? Lorsque vous aurez besoin d’une pièce de remplacement, y aura-t-il un avion nolisé du gouvernement pour vous livrer cette pièce en provenance d’Allemagne ?

 

Nous sommes plus de 1400 travailleurs et travailleuses à Sainte-Claire dans le comté de M. Blaney et je peux vous garantir que plusieurs se souviendront que le Parti conservateur a exporté nos emplois et ceux des gens de Winnipeg. Que votre gouvernement préfère faire des chômeurs plutôt des que travailleurs et travailleuses fiers de vivre ici !

***

Martin Lambert

Président du syndicat usine TCA 911

Link to comment
Share on other sites

Sorry but I don't agree. ça sent le chauvinisme syndical. SI ils voulaient la job, il n'avaient qu'a soumissionner un meilleur prix!

 

On dirait qu'ils pensent qu'ils méritent la job, même si ils étaient les plus cher!! Bande de lâche!

 

Drôle comment ils ne mentionnent pas que pour chaque job perdu dans l'industrie manifacturière, il y en a une dans un autre domaine qui la remplace!

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Habsfan, j'aime pas les syndicaleux aussi, mais là c'est pas une question de syndicalisme.

 

C'est pas le syndicat qui soumet un prix, mais bien Prévost la compagnie!

 

Tu t'imagines que pour 2000$ de moins par bus, les différents palliers de gouvernements vont perdre beaucoup plus en impôts sur les salaires et profits faits par la compagnie?

 

Tandis que le bus en Allemagne, et bien la compagnie paira ses impôts là bas, et rien ici... une perte sèche pour le Canada.

 

Pour avoir travaillé un peu avec le système de soumissions au gouvernement du québec, je peux te dire que le plus bas prix n'est pas toujours le "meilleur deal" au bout du compte.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

German company gets defence deal

JOE FRIESEN

July 17, 2007

WINNIPEG -- Workers at a Winnipeg bus plant are furious after the Conservative government chose a German company for a $14-million Defence Department contract.

Winnipeg's Motor Coach Industries lost the contract to Setra, a German-based subsidiary of DaimlerChrysler, after the rival company submitted a slightly lower bid.

"Our concern is that the Feds should be buying Canadian, especially when we're talking about a minimal difference between these two bids," said Brian Short, spokesman for Local 1953 of the International Association of Machinists and Aerospace Workers.

Motor Coach Industries was told the difference between the two bids was less than $2,000 a unit on a contract to build 30 buses at a cost of nearly $500,000 each.

Pat Martin, the MP for Winnipeg Centre, said he can't believe the government doesn't have a "made in Canada" procurement policy for defence contracts, particularly given the billions of dollars in spending that have been promised over the next few years.

"We're sending the message that if you want a good bus for your country's armed forces, do what we do, buy German," Mr. Martin said.

"[stephen] Harper's been dining out on the falsehood that all this military procurement will be good for the Canadian economy. ... Well, how do you explain this?"

The contract was awarded by the Ministry of Public Works and Government Services. A spokeswoman said in an e-mail that the government supports the Canadian manufacturing sector, but chose the bid that offered the best value to the Canadian taxpayer.

The government's Canadian content policy applies only when there are three qualified Canadian bidders, she said. In this case, only two bidders had manufacturing plants in Canada, Motor Coach Industries and Quebec-based Prevost, so the bidding was opened up.

The Department of Defence already operates 13 of Motor Coach Industries' J-Model buses. The department will now have to buy parts and supply technical and maintenance support for another brand of vehicle, and will lose the tax dollars and related spending on Canadian supplies for the manufacturer, the company said.

Link to comment
Share on other sites

On dirait qu'ils pensent qu'ils méritent la job, même si ils étaient les plus cher!! Bande de lâche!

 

Drôle comment ils ne mentionnent pas que pour chaque job perdu dans l'industrie manifacturière, il y en a une dans un autre domaine qui la remplace!

 

Lache? Non... Les gens qui travaille dans l'industrie manifacturière sont sujet a des baisses de salaires et d'avantages. Ils ne sont pas laches, ils veulent juste manger comme tout le monde.

 

Bien sur on créer des emplois, mais de quels sorte? Commis au Wal-Mart? C'est pas le genre de job que c'est personnes veulent ou on de besoin. L'emploi est en hausse au Québec c'est vrai mais c'est job de deux de pic. C'est pas avec ca que l'on va vivre.

Link to comment
Share on other sites

écoutes, ça prends toutes sortes de jobs pour toutes sortes de personnes. Une job a temps partielle chez Wal-Marde, c'est parfait pour un étudiant ou une personne qui est semi-retraitée. Veux ou veux-pas, il va toujours y avoir des étudiants et des personnes semi-retraitées qui auront besoins de ce type de job!

 

CE qui me chicotte dans cette histoire c'est qu'ils ont perdu le "bid", "fair and square" pi ils osent chialer comme des p'tites filles. Si ils voulaient vraiment avoir la job, et bien ils n'avaient qu'a bidder un prix moins élevé! Comme les allemands ont faits!

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

ben non, pas vrai ca que les jobs sont remplaces par des jobs a 8$ l'heure.

 

FAUX FAUX FAUX ! :)

 

juste en regardant la moyenne des salaires hebdomadaires de stat can, on s'apercoit que les salaires n'ont qu'augmenter...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value