Jump to content

Recommended Posts

Resale housing market drops 2% in Montreal

 

The Gazette; Reuters

Published: 4 hours ago

 

Montreal's resale housing market declined two per cent in 2008, the Greater Montreal Real Estate Board said yesterday. For the first nine months of the year, 8,463 properties changed hands in the Montreal region. Property listings increased 12 per cent compared with the same period a year ago. The average selling price increase was five per cent this past quarter, vs. four per cent in the second quarter and six per cent in the first quarter. "Despite the rise in listings observed over the last two quarters, the high demand is such that the resale market remains favourable to sellers," Michel Beausejour, the board's CEO, said

Link to comment
Share on other sites

Ils mentionnaient au telejournal midi, que la baisse dans la région de Vancouver atteignait presque 50%, 23% dans la région de Toronto, dans ce contexte, une baisse de 2% a Montréal est presque considérée comme excellente

 

 

j'ai vue hier Toronto etait un drop de 38% sa sens les projets annulé

Link to comment
Share on other sites

Toronto home resales down 35 per cent in October;

average price falls 13 per cent2 hours ago

 

TORONTO — The number of resale home deals fell 35 per cent in the Greater Toronto Area last month compared with a year earlier, according to a tally by the Toronto Real Estate Board.

 

And the average price was down 10.6 per cent, to $352,974 from $394,646.

 

The realtors' group tracked a 13 per cent price decline in the central city to $376,896 and an eight per cent pullback in the suburban 905 area to $336,049.

 

The number of properties listed for sale swelled 32 per cent from a year earlier to 27,277.

 

The overall region booked 5,155 home resales in October, down from 7,915 in October 2007 and 6,876 in October 2006, the board said Wednesday in a report headed: "Resale housing market continues to reflect economic times."

 

However, board president Maureen O'Neill stressed:"There's no doubt that real estate will continue to be a solid long-term investment in our country."

 

O'Neill suggested that "consumer confidence is being unduly affected by media reports on the United States economy," and she emphasized: "There's no question that in Canada the economic fundamentals to support a healthy housing market remain in place."

Link to comment
Share on other sites

L'exception montréalaise

 

Mise à jour le jeudi 6 novembre 2008 à 21 h 54

Partager

 

Le marché immobilier de la revente reste solide à Montréal, selon les données de la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL). Bien que le nombre d'unités revendues baisse de 2 % par rapport à 2007, les acheteurs sont toujours au rendez-vous et les prix continuent d'augmenter: 5 % cette année. Cette tendance devrait d'ailleurs se maintenir en 2009.

 

La situation de la métropole contraste avec le reste du pays. À Vancouver, les promoteurs sont prêts à offrir une voiture ou encore un voyage aux acheteurs de condos. Et pour cause, les ventes ont chuté de 55 % au mois d'octobre sur le marché de la revente, entraînant une baisse de 4 % de la valeur des maisons dans leur sillage.

 

La Ville Reine connaît le même sort, avec des baisses de 38 % pour le nombre d'unités vendues et de 13 % pour la valeur des résidences.

 

« Les gens voient se qui se passe aux États-Unis et ils préfèrent attendre », estime Maureen O'Neill, de la Chambre immobilière de Toronto.

 

L'exception de Montréal s'explique par une hausse des prix moindres que dans les autres villes ces dernières années, selon Stéphane Duguay, analyste à la SCHL. « Pour l'unifamiliale, le condo et le plex, le marché reste favorable aux vendeurs, donc on s'attend à une croissance modérée », explique-t-il.

Baisse après une année record

 

Le nombre de ventes de logements existants devrait se chiffrer à 452 225 en 2008, selon les données de la SCHL. 2007 avait été une année record, avec 523 701 unités vendues. En 2009, la SCHL évalue que le nombre de transactions s'établira à 433 375. Comme les marchés de l'habitation canadiens ont atteint l'équilibre, le prix moyen devrait atteindre 306 500 $ en 2008 et 306 700 $ en 2009, estime l'organisme.

 

Fin octobre, la SCHL a dévoilé que le nombre de mises en chantier descendra à 212 200 en 2008, puis à 177 975 en 2009. « Les niveaux d'emploi élevés, la progression du revenu et les bas taux hypothécaires ont continué de fournir cette année une base solide pour le bon fonctionnement du marché de l'habitation », commentait Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value