Jump to content

Les touristes adorent Montréal, mais...


loulou123
 Share

Recommended Posts

Lundi 9 Juillet 2007 Montréal ne cesse de charmer et de conquérir les touristes qui débarquent dans la métropole pour quelques jours. Montréal fait partie des grandes destinations touristiques de l'Amérique du Nord. Suffit de se promener dans le Vieux-Montréal, sur les rues St-Denis, Ste-Catherine, Sherbrooke et sur le boulevard St-Laurent pour observer ces visiteurs, avec carte à la main, qui tentent de trouver leur destination.

 

La plus grande ville francophone de l'Amérique du Nord a beaucoup à offrir. Les touristes en profitent amplement. Toutefois, plusieurs quittent la ville avec un goût amer dans la bouche.

 

Le journal 24 heures a rencontré 44 visiteurs provenant de tous les coins du globe. Des voyageurs âgés entre 24 et 72 ans dont quelques-uns en étaient à leur troisième séjour à Montréal. " J'ai voyagé dans presque tous les pays du monde et je dois admettre que Montréal est l'une des plus belles villes, cependant... ", commence par dire le Slovaque Thomas avant de prendre une pause.

 

Ouais, il y a un os dans la moulinette. Thomas et sa conjointe Kasia raffolent de la culture montréalaise. Ils ont visité les musées et les galeries de la Sherbrooke. Ils ont dansé et chanté sur la rue Ste-Catherine lors du Festival de Jazz, ils ont mangé sur les terrasses de la rue Prince-Arthur, ils ont fait connaissance avec la jeunesse montréalaise au bar St-Sulpice, mais..."C'est décevant de voir autant de mendiants sur les trottoirs. Il y en a partout. Ils sont jeunes et ne semblent avoir aucun objectif dans leur existence. La dernière fois que j'ai vu autant de mendiants, c'est à New Delhi et je sympathisais avec ces gens qui n'ont rien à manger. Toutefois, dans un pays comme le Canada, dans une ville de Montréal, c'est inacceptable. Nous avons visité Québec et Toronto avant de venir à Montréal et c'est ici que les mendiants sont en grand nombre voire même trop insistants.

 

Envahissants

 

Des propos repris par des dizaines de touristes. Comme Dexter et Wolfgang venus d'Autriche pour une virée de deux semaines en Amérique du Nord. " Nous sommes passés par New York et même dans cette mégaville, les mendiants ne sont pas autant envahissants. Votre ville est merveilleuse mais ça devient énervant d'être sans cesse harcelés ".

 

De leur côté, Patricia et Rafael de l'Espagne, ont vécu une mauvaise expérience sur la rue St-Denis. "Nous avons mangé sur une terrasse et la seule table disponible donnait sur le trottoir. À trois occasions, notre repas a été interrompu par la présence des mendiants. L'un d'eux a même craché en notre direction quand nous avons refusé de donner de l'argent. Le garçon de table n'a même pas bronché. Une facture de 120 $ et un crachat en guise de courtoisie"

 

Guichets automatiques

 

Âgée de 29 ans Kathy Lowe, d'El Granada dans le sud de la Californie, avoue avoir tourné les talons devant trois succursales bancaires. "J'avais besoin d'argent mais il y avait des gens qui dormaient au pied du guichet automatique. Je ne me sentais pas en sécurité. Au quatrième endroit, j'ai demandé à un couple qui sortait de la succursale de me tenir compagnie juste le temps de compléter ma transaction. Je demeure dans une région où le tourisme est très fort et aucune banque ne tolère aucun flâneur dans les entrées de guichet automatique parce que ces institutions veillent au confort et à la sécurité des clients" (Jean-Claude Grenier)

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

J'ai emmené un visiteur d'allemagne faire un petit tour en ville, et la seule choses qu'il a reproché étaient le nombre de mendiants!! hehe c'est fou combien il y en a l'été... je crois que eux aussi sentent la bonne affaire avec autant de gens et de touristes dans les rues, ils veulent leur part du gateau... et avec une police relax, ils ont la vie facile.

Link to comment
Share on other sites

Oui comme ta dit avec une police relax ,ils ont la vie facile ,l autre fois je suis aller au restaurant avec ma femme au viex port ,nous sommes assis au terasse du restaurant et les mendiants n ont pas cesser de venir méme ceux qui travaillent au restaurant ne sont pas intervenu ,mais moi je pense que c est un grave probléme et il faut trouver une solution surtout pour les touristes car une chose pareil peut étre une cause pourqu il se sentent menacer ou pour qu il se sentent plus alaise et il reviennent plus,car le probléme ce n est pas juste amener les touriste mais les faire revenir .

Link to comment
Share on other sites

N'oubliez pas que le bouche à oreille poeut se propager assez rapidement. Si les touristes commencent à dire aux autre3s gens que Montréal est pleine de "bums" qui vous dérange au restaurants ou dans la rue, les touristes ne viendront plus. Et autant que cela pourrait déplaire a certaines personnes(genre les groupes de défense/pressions pour le pauvres) il faut faire quelque chose.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Montréal change beaucoup

 

Par JEAN-CLAUDE GRENIER

 

invisible.gifenvoyer_off.gifimprimer_off.gifecrire_off.gifinvisible.gif

invisible.gif

dcfc.gifType=count&ClientType=2&AdID=2004&FlightID=1241&TargetID=439&Segments=2371,7436,8313,9314,10162,11471&Targets=439,4147,6537&Values=31,43,51,60,72,81,92,100,110,150,160,213,224,266,334,363,379,380,396,493,1086,1132,1286,1315,1445,1467,1544,1551,1557,1567,1570,1620,1946,2292,2307,2553,2686,2697,2700,2702,2703,2788,2979,2994,3070,3079,3121,3127,3452,3562,3621,3719,3720,3733,3832,4347,4458,4779,4938,5243,5263,5270,5337,5370,5576,5678&RawValues=USERID%2C7f000001-4597-1182612235-5&random=chNvlNe,bdjfpfdhavWil

Maria et Tom Shaughnessy se sont connus à Montréal en 1970. Ils se sont rencontrés lors d'un rassemblement étudiant sur le campus de l'Université de Montréal. C'était l'époque du "flower power, du peace and love". Ils ne devaient jamais se quitter. Maria et Tom vivent en banlieue de Dublin en Irlande. Chaque cinq ans, ils se font un devoir de revenir en Amérique pour visiter leurs amis à Ottawa et Toronto et surtout pour faire un détour dans la ville où leur histoire d'amour a débuté.

"Montréal change beaucoup. La ville s'embellit et a sa propre personnalité, une identité bien à elle. Cependant, elle a perdu au niveau de sa chaleur humaine comme celle des années 1970 et 1980. Toutefois, quand nous séjournons à Montréal, on met la diète de côté pour faire la tournée des excellents restaurants. Ils sont nombreux dans votre ville." disent-ils en se frottant l'estomac.

Blogue

Carl Tancredi vit à Bruges, en Belgique. Sa passion, c'est l'aventure, les voyages. "J'économise 48 semaines par année pour me permettre un voyage de rêve. Le Canada est mon 20e pays. Je gère un blogue et un carnet de voyage et je vais sûrement partager ma belle expérience du Québec avec des milliers d'internautes" dit-il," mais j'ai aussi remarqué la forte présence des mendiants. Ils sont sur la rue St-Denis, le centre-ville, le Vieux-Port, les stations de métro, dans les entrées des commerces, partout sur les trottoirs avec leurs chiens. C'est une mauvaise image pour votre si belle ville. Ça donne l'impression qu'il y a plus de pauvres que de gens à l'aise et pourtant Montréal ne figure pas dans la liste des villes du tiers-monde"

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Car thefts targeting Americans hurt Montreal reputation

 

 

 

Max Harrold, Montreal Gazette

 

Published: Monday, July 09, 2007 Article tools

MONTREAL — Dave Marricco has a message for whoever stole his deluxe $53,000 2007 Ford F350 pick-up truck while he was visiting Montreal for the Grand Prix last month.

 

“I’ll give you $10,000 (U.S.) if you just give me back the video that was in the truck,” Marricco, 27, who owns a construction company and lives in Westchester, N.Y., said Monday.

 

“What matters more than anything is the video: (it’s of) my son’s first Christmas, the first time he said mama, dada, everything.”

 

Marricco is just one of hundreds of American tourists whose rosy image of Montreal has taken a beating because of a raft of car thefts in the city this summer.

 

Since last Thursday, 20 Americans reported their cars stolen and 20 others said their vehicles were broken into in what they claim was a car theft ring targeting them because they were here for an annual fastpitch softball tournament for girls age 13 to 19.

 

The addresses of playing venues and hotels where players and their families would be staying were published on a website of the Quebec Softball Federation, enabling thieves to locate a bounty of expensive SUVs, some parents said.

 

“My daughter was petrified,” said Rich Poteri, 43, of Milford, Pa. whose $40,000 white Hummer SUV was stolen Saturday.

 

“She didn’t feel safe at all,” Poteri said of his daughter, 13. “She’ll remember that about Montreal for the rest of her life.”

 

Montreal police Const. Laurent Gingras would not confirm a published report that 20 cars were stolen and 20 others were broken into.

 

Montreal police are trying to determine how many vehicles were stolen, from where, and if the thefts specifically targeted the 14th annual International Fastpitch Softball Championship.

 

The vehicles, Hummers, Cadillacs and the like, all had American plates, turning the international tournament into an international incident. A few U.S. teams pulled out of the tourney because of the thefts. Other visitors even slept in their cars to protect them.

 

Quebec Softball Federation officials say the thefts mean some U.S. teams won’t return.

 

“This has really stained our reputation,” Chantal Gagnon, general-manager of the federation, said Monday. “Some teams are saying they won’t come back next year.”

 

The tournament took place in seven parks in and around Montreal from Thursday until Sunday. Gagnon said the thefts were reported at six of the parks and some hotel parking lots where parents of players were staying.

Link to comment
Share on other sites

Avez-vous remarqué le nombre de punks venant des provinces anglophones à Montréal?

 

J'ai entendu dire que la plus grosse part provenait de la région de Toronto après que la ville ait fait le ménage...

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Ouais j'en avais parlé je sais plus ou, ils viennent d'aussi loin que vancouver l'été et profitent de la saison touristique.

 

L'hiver ils font le chemin inverse pour des hivers plus doux à vancouver.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value