Recommended Posts

Pinned posts

Vers une bande verte sans dalle-jardin près de l’échangeur Turcot

La nouvelle mouture du projet de bande verte du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports a été présentée aux Montréalais en consultation publique lundi et il ne comporte pas de dalle-jardin ni de lien direct nord-sud. Le ministère lance la balle à la Ville de Montréal.

Un texte de Xavier Savard-Fournier

Malgré les demandes de plusieurs organismes et citoyens, l’option de la dalle-jardin n'est pas incluse au projet de la bande verte au pied de la falaise Saint-Jacques.

Les responsables du ministère présents lors de la consultation expliquent cette décision en disant que la dalle-jardin ne fait pas partie du mandat que le ministère a reçu et relance le projet à la Ville de Montréal.

Le projet de dalle-jardin, une passerelle de béton pour piétons et cyclistes et proposée par le gouvernement en 2010 dans l’annonce du projet Turcot, devait partir de la falaise Saint-Jacques vers le canal Lachine et ainsi désenclaver les deux quartiers séparés par l’autoroute 20, l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de Grâce et celui du Sud-Ouest. Il a été retiré par le ministère en raison des coûts rattachés au projet.

Selon les deux options présentées au public lundi, les citoyens peuvent choisir pour plus ou moins de stationnements, des zones d’ombre et certains aménagements mineurs.

 

Un homme remplit un sondage sur une tablette.Les citoyens sont invités à voter sur le projet au cours des prochains jours. Photo : Radio-Canada/Xavier Savard-Fournier

Une piste cyclable devrait aussi traverser la bande verte pour relier la piste du boulevard Pullman à celle du canal Lachine. Cependant, sans lien direct, les cyclistes devront passer par l’extrémité ouest du projet, près du boulevard Sainte-Anne-de-Bellevue.

Dans les plans présentés lundi, on voit d’ailleurs un lien noirci où était prévue la dalle et où est maintenant inscrit « Lien à l’étude par la Ville de Montréal ».

« Pour donner de la valeur au bas de la falaise, ça prend un accès direct vers le canal Lachine », affirme Emmanuel Rondia, responsable campagnes Espaces verts et milieux naturels au Conseil régional de l’environnement de Montréal.

Le conseiller municipal de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Peter McQueen, aurait tout de même voulu que le gouvernement entame la construction de la dalle pendant qu’il s’affairait à l’échangeur Turcot, au lieu d’attendre. Le gouvernement attendra la fin des travaux avant de reconsidérer le projet.

Pour ce qui est du projet de dalle-jardin, « on espère que quelque chose bouge » présente-t-il.

Emmanuel Rondia aurait aussi aimé voir un lien direct avec le haut de la falaise afin de limiter le problème de déchets que connaît le secteur : certaines personnes déposent leurs déchets en bas de la falaise.

Des débris près d'une falaiseEn haut de la falaise Saint-Jacques, qui surplombe la future bande verte, des citoyens viennent jeter des déchets et des objets par-dessus les clôtures de sécurité. Photo : Radio-Canada/Xavier Savard-Fournier

« En se réappropriant le lieu et l’espace, ça aiderait l’enjeu du dépôt sauvage », dit-il.

Des organismes peu surpris

Ces nouvelles propositions font suite à des consultations avec des groupes environnementaux et des organismes locaux à l’automne dernier, qui ne sont pas surpris des propositions du ministère.

Gareth Richardson, président de la Coalition Verte de Montréal, est tout de même satisfait que certaines des recommandations des organismes, notamment sur l’aménagement central de la bande verte, aient été considérées.

Même son de cloche du côté de l’organisation Sauvons la falaise qui, malgré le désir d’une piste cyclable pour faciliter l’accès vers le Sud-Ouest, reconnaît que le projet valorise bien la falaise Saint-Jacques et protège l’environnement local.

« Ça complémente bien le secteur », sourit Louise Chenevert de l’organisation, un regroupement de citoyens pour la préservation de l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques.

Ils attendent cependant de voir ce que fera la Ville dans le dossier.

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1091663/bande-verte-dalle-jardin-echangeur-turcot-projet-construction

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 3/19/2018 at 10:03 PM, Flynnster said:

I believe in performing for  graffiti artists, or at least 25 years in jail. Harsh yes, (lol) Somewhat joking but so tired seeing Montreal looking like a dump.Stop ticketing them and releasing them, They gotta clean up and pay for it. More the city is going to be a mobile phone for the city. With money ? awards for turning people in.Spread the love??

 

maybe when  they catch those useless punks (assholes like SAKE and NIXON) they should break both their hands (to start with) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, mtlrdp a dit :

 

maybe when  they catch those useless punks (assholes like SAKE and NIXON) they should break both their hands (to start with) 

More seriously something really has to be done. It has already started at some places of the new Turcot. So so so annoying to see such a nice work ruined by people who have nothing better to do with their lives. They should be ashamed

Modifié par Ousb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

There are some novel ways to eliminate graffiti application, some of which have been done well in and around Montreal.  

Take the Aut 10 south of the Champlain Bridge as a great example.  The concrete acoustic walls were constantly covered in terrible graffiti tags until some actual graffiti ARTISTS (not to be mistaken for those little punk taggers) were commissioned.  Now the area doesn't see any tags over the artwork since the graffiti ART is respected.  

Its also possible to make a "green" wall with climbing vegetation but that would require an effort on the MTQ's part to regularly prune the greenery.  As we've seen from the decrepit condition of the highway brush cleaning year after year, that would be too much to ask of the bureaucrats.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 31/03/2018 à 22:31, Calvin a dit :

31 mars 2018

 

IMG_8471-1.jpeg

Pour ce viaduc, de ce que j'ai pu comprendre, la travée est déjà construite et en attente du coté Est de décarie. Elle sera poussé sur les poutres une fois ces dernières assemblées. Corrigé moi si j'ai tord. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
12 hours ago, Philippe said:

Pour ce viaduc, de ce que j'ai pu comprendre, la travée est déjà construite et en attente du coté Est de décarie. Elle sera poussé sur les poutres une fois ces dernières assemblées. Corrigé moi si j'ai tord. 

C'est bien ça. Environ 50 mètres, soit 1/3 du tablier du pont ont été assemblés à l'est et vont être avancés pour s'appuyer sur le pilier central grâce à la poutre qu'on voit dépasser sur la photo précédente.

IMG_3023.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par JPG
      Le Sainte-Hélène

       
    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par greenlobster
      2019 reserve une autre surprise pour nous , une annonce de nouveau bureau Québec est du Canada pour un des Big 5 banques canadien.
      Oui Montréal monte la côte .
    • Par IluvMTL
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1136958/parc-automobile-agglomeration-voitures-vehicules?fbclid=IwAR1o1mYJdYbsfGoomVM14xorfEMiTzviEr1O11iNk3Oa5hTX4A43c05_w98
      En route vers le million de véhicules immatriculés sur l'île de Montréal
      Publié aujourd'hui à 11 h 53Mis à jour à 12 h 24 Congestion routière sur le pont Jacques-Cartier, à l'heure de pointe matinale à Montréal. Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron
        L'île de Montréal comptera bientôt plus d'un million de voitures, à en croire les plus récentes statistiques de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).
      Un texte de Jérôme Labbé
      Les chiffres relayés lundi par le bulletin Montréal en statistiques indiquent que le parc automobile de la métropole continue de croître, et non l'inverse.
      Ainsi, l'île de Montréal comptait 968 466 véhicules immatriculés en 2017, en hausse de 1,64 % par rapport à 2016. C'est la plus forte augmentation enregistrée depuis 2004, alors que le même territoire comptait 115 000 véhicules en moins.
      Depuis 13 ans, près de 9000 véhicules s'ajoutent au parc automobile montréalais chaque année, calcule la SAAQ.
      Cette hausse provient surtout des véhicules de promenade. Car si le nombre d'automobiles décroît un peu chaque année depuis le début des années 2010, celui des camions légers – une catégorie qui englobe notamment les véhicules utilitaires sport (VUS) – a plus que doublé depuis 2004.
      En fait, il y a maintenant un camion léger pour deux automobiles à Montréal.
      Quant aux véhicules institutionnels, professionnels ou commerciaux, ils connaissent sensiblement le même phénomène – réduction des automobiles et augmentation des camions légers – avec comme résultat un nombre total relativement stable, autour de 150 000.
      À noter que le nombre de taxis, lui, a légèrement diminué au fil des ans, passant de 3489 en 2004 à 3190 l'an dernier.
      La faute à la croissance
      La SAAQ remarque que la fluctuation du prix de l'essence influence généralement le nombre de véhicules immatriculés à Montréal : plus les prix à la pompe augmentent, plus la croissance du parc automobile ralentit.
      « Par contre, après 2016, la conjoncture économique favorable à Montréal fait en sorte que même avec une hausse des prix de l'essence, peu d'impacts sont ressentis sur l'achat de véhicules », observe-t-elle.
      Et la croissance démographique n'explique pas à elle seule la croissance du parc automobile, puisque le nombre de véhicules de promenade par habitant a augmenté, passant de 0,365 à 0,392 entre 2004 et 2017.
      Enfin, la Société affirme que 5323 véhicules électriques étaient enregistrés sur l'île de Montréal en septembre dernier, alors qu'elle n'en comptait que 652 en août 2004.
      Ces nouvelles données sont publiées alors que le conseil municipal de Montréal, à l'instar de la Communauté métropolitaine, a adopté lundi une « déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique » sur la nécessité de réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre.
      Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine
    • Par mk.ndrsn
      Tram de l'Est

      COURTOISIE - COALITION AVENIR QUÉBEC - QuartierHochelaga.com 
      La CAQ propose un tramway pour l’Est de l’île de Montréal
      Le 7 septembre dernier, la Coalition avenir Québec (CAQ) annonçait un investissement de 2,6 milliards de dollars d’ici 2030 pour l’est de Montréal qui servirait notamment à la mise en place d’un tramway qui traverserait Hochelaga-Maisonneuve.
      Le tramway promis par la CAQ partirait du centre-ville de Montréal et passerait au sud de la ligne verte, pour se rendre au métro Radisson. Il se diviserait ensuite en deux : une partie continuerait dans l’est et l’autre irait vers le nord jusqu’au Cégep Marie-Victorin. Le tramway croisera le prolongement de la ligne bleue, que la CAQ s’engage à mettre en place pour 2026.
      [...]
      Les coûts du projet sont estimés à 1,8 milliard de dollars.
      Une enveloppe budgétaire de 625 millions $ serait également prévu pour transformer la rue Notre-Dame Est en boulevard urbain, un projet qui est annoncé et annoncé de nouveau depuis 1992.