Jump to content

Recommended Posts

Isabelle Hudon quitte la Chambre de commerce

 

La présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce de Montréal, Isabelle Hudon, va quitter ses fonctions le 31 octobre prochain.

 

Par voie de communiqué, l'organisation a souligné que son conseil d'administration avait reçu et accepté la démission de Mme Hudon.

 

> Plus de détails à venir

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200810/20/01-31205-isabelle-hudon-quitte-la-chambre-de-commerce.php

 

Isabelle Hudon va relever «d'autres défis»

 

Isabelle Hudon s'en va.

 

La présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce de Montréal quittera ses fonctions le 31 octobre prochain.

 

Selon le communiqué de l'organisme, Mme Hudon «a choisi de relever d'autres défis».

 

Le conseil d'administration a affirmé avoir reçu et accepté la démission de Mme Hudon.

 

Celle-ci était à l'emploi de la Chambre de commerce depuis six ans.

 

La présidente du Conseil d'administration de la Chambre, Hélène Desmarais, a voulu rendre hommage à Mme Hudon.

 

«Elle s'est démarquée à la tête de la Chambre par son impressionnant sens du leadership qui s'appuie sur une compréhension solide des enjeux, son sens stratégique éminemment développé et ses capacités de gestion», a-t-elle indiqué.

 

Plus de détails à venir...

 

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20081020/LAINFORMER/81020025/5891/LAINFORMER01

Link to comment
Share on other sites

Faut pas exagérer non plus : bien que mme Hudon soit une femme exceptionnelle et une ambassadrice hors-pair pour notre ville elle n'est pas irremplaçable.

Je pense aussi qu'elle sera difficile à remplacer (encore une fois : pas irremplaçable) mais ta réaction est tellement typique de la morosité dont certains d'entre vous font preuve sans que ce soit justifiée que c'en est pathétique !! :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Faut pas exagérer non plus : bien que mme Hudon soit une femme exceptionnelle et une ambassadrice hors-pair pour notre ville elle n'est pas irremplaçable.

Je pense aussi qu'elle sera difficile à remplacer (encore une fois : pas irremplaçable) mais ta réaction est tellement typique de la morosité dont certains d'entre vous font preuve sans que ce soit justifiée que c'en est pathétique !! :rolleyes:

 

Je crois au contraire que c'est très compréhensible et je partage cette morosité:

 

tout ce que l'on a eu ces derniers temps c'est :

 

Alcan,

 

Pu de ministre pour Montréal

 

Tout les projets On Hold à cause de la crise

 

Aucune nouvelle construction de + de 40 étages depuis 1992

 

Mme Hudon

 

F1

 

Et etc... je pourrais écrire un post de 100 lignes avec toutes les mauvaises nouvelles que nous avons 1x par semaine sans parler des autres threads où on lit : Toronto bat Montréal, Toronto est meilleure que Montréal, Toronto attire plus que Montréal...

 

Oui, on a raison d'être morose.

Ceci dit, je ne dit pas par contre que l'on a raison de s'apitoyer sur notre sors et faire pitié à journée longue.

 

Montréal est rendue une ville de ligue mineure, un ville de tiers plans. Travaillons pour redorer son blason, mais d'ici à ce que ce soit fait, n'ayons pas peur de dire les vraies affaires.

Link to comment
Share on other sites

C'est la dirigeante de la chambre de commerce qui quitte pour aller poursuivre d'autre opportunitées, et avec le profil de mme. Hudon, ca risque d'etre qqc d'assez prestigieux et probablement relié de pres ou de loin a la politique.

 

C'est pas comme si la chambre de commerce s'effondrait, c'est un gain pour un autre secteur tout simplement, et ils vont la remplacer par qqn de moins connu actuellement, mais qui va surement etre aussi (et sinon plus) compétent

Link to comment
Share on other sites

Faut pas exagérer non plus : bien que mme Hudon soit une femme exceptionnelle et une ambassadrice hors-pair pour notre ville elle n'est pas irremplaçable.

Je pense aussi qu'elle sera difficile à remplacer (encore une fois : pas irremplaçable) mais ta réaction est tellement typique de la morosité dont certains d'entre vous font preuve sans que ce soit justifiée que c'en est pathétique !! :rolleyes:

 

 

JE suis d'accord avec Yarabundi sur le fait que Mme Hudon n'Est pas irremplacable. Vrai que son départ est mauvais, mais quelqu'un d'autre peut faire la job.

 

Par contre yara, sur ton dernier commentaire je te répondrais qu'à force de se faire enlever des choses (Les Nordiques, Les Expos, Le GP, les S.S. , le manque de construction de tours à bureaux, le marché qui semble toujours être un peu(ou beaucoup) en retard par rapport aux autres régions du Pays), c'est un peu normal d'avoir une attitude morose!

Link to comment
Share on other sites

Faut pas exagérer non plus : bien que mme Hudon soit une femme exceptionnelle et une ambassadrice hors-pair pour notre ville elle n'est pas irremplaçable.

Je pense aussi qu'elle sera difficile à remplacer (encore une fois : pas irremplaçable) mais ta réaction est tellement typique de la morosité dont certains d'entre vous font preuve sans que ce soit justifiée que c'en est pathétique !! :rolleyes:

 

Tout le monde est remplaçable, même Isabelle Hudon. Et on pourrait même espérer qu'elle soit intéressée à d'autres positions d'influence (peut être éventuellement la Mairie?).

 

C'est vrai que je deviens de plus en plus négatif pour l'avenir de Montréal et du Québec en général. Ce qui m'inquiète n'est pas l'économie mondiale ou la concurrence de plus en plus féroce des autres pays. Ce qui m'inquiète, c'est l'attitude des québécois. Quand on perd quelque-chose, on se dit qu'on n'est simplement pas assez bon et que c'est normal que l'on perde ce que l'on avait. Si on se décidait à faire face à la concurrence et à se battre pour gagner plutôt que de simplement abandonner, on pourrait réaliser de grandes choses. Le problème au Québec en est une d'attitude, pas une de capacités.

 

J'aime mieux être "morose" et faché quand une mauvaise nouvelle arrive que d'être résigné à notre déclin.

Link to comment
Share on other sites

Je suis plus ou moins d'accord avec vous tous. On connait bien le problème du GP : dette du promoteur, manque d'encouragement de la part des autorités (à propos : on a pas aidé les Expos et on avait pas à le faire. je ne vois pas pourquoi on devrait faire de même avec le GP. C'est une entreprise capitaliste et si ça ne donne pas de rendement je ne vois pas pourquoi on devrait gaspiller l'argent des contribuables). Beaucoup de villes dans le monde n'ont pas de GP et s'en sorte très bien. Puis les Nordiques, c'était pas à Québec ? Si vous voulez tellement être morose, mettez sur votre liste l'autre ville canadienne qui a perdu son équipe de hockey et ajoutez ça à votre concert de pleures !!

 

Peu (pas ??!!) de ministre de Montréal dans le gouvernement canadien : c'est le choix des Montréalais. ils ont fait part de leurs valeurs, de leur refus de vendre leur âme au diable. Il n'y a personne à blâmer. Au contraire !! Nous devrions être fier car nous avons envoyé à Harper un mesage très clair : ce qu'il a fait pour Montréal est trop peu et qu'on n'achète pas notre vote.

 

Tous les projets en attente ? Nous ne sommes pas les seuls à en souffrire. Ce n'est pas local mais global.

 

Aucune nouvelle construction de + de 40 étages depuis 1992 ? Ce n'est pas comme s'il n'y avait eu aucun projet depuis 1992 !! Si le calcul du nombre de tours de 40 étages et + était la norme pour déterminer la santé économique d'une ville, ça se saurait !!

 

Pour ma part, je suis loin d'être résigné mais je ne partage pas entièrement votre constat ni votre degré de morosité.

Link to comment
Share on other sites

Ce qui m'inquiète, c'est l'attitude des québécois. Quand on perd quelque-chose, on se dit qu'on n'est simplement pas assez bon et que c'est normal que l'on perde ce que l'on avait. Si on se décidait à faire face à la concurrence et à se battre pour gagner plutôt que de simplement abandonner, on pourrait réaliser de grandes choses. Le problème au Québec en est une d'attitude, pas une de capacités.

J'aime mieux être "morose" et faché quand une mauvaise nouvelle arrive que d'être résigné à notre déclin.

 

:highfive::thumbsup: :thumbsup: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause:

 

Pour ma part, je suis loin d'être résigné

 

L'autre problème c'est que la majorité des gens qui sont résignés, ne s'en rendent même pas compte!

 

Si le calcul du nombre de tours de 40 étages et + était la norme pour déterminer la santé économique d'une ville, ça se saurait !!

 

Ce n'est pas LE signe le plus important, mais bien UN des signes qui nous donne une idée de la santé économique d'une ville!

Link to comment
Share on other sites

On sait maintenant ce qu'elle va faire

 

Isabelle Hudon devient présidente de Marketel

 

MONTREAL, le 21 oct. /CNW Telbec/ - L'agence de publicité Marketel

annonce aujourd'hui la nomination de Mme Isabelle Hudon au poste de

présidente. Elle entrera en fonction officiellement le 3 novembre prochain.

M. Jacques L. Duval, le principal actionnaire de Marketel, occupera désormais

le poste de président du conseil.

"Je suis enthousiaste à l'idée de diriger une entreprise montréalaise

renommée dans un secteur qui me fascine et qui est continuellement en

mouvance", a affirmé Isabelle Hudon. "Mais ce qui m'a vraiment attirée chez

Marketel, c'est sa réputation d'intelligence stratégique et son talent

créatif."

On peut voir et entendre Isabelle Hudon expliquer davantage les raisons

qui ont motivé son choix dans une courte vidéo disponible sur le site

http://www.marketel.com.

Depuis octobre 2004, Isabelle Hudon est présidente et chef de la

direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Au cours de son

mandat, elle a contribué à redynamiser les activités de l'organisme et assumé

un fort leadership lors de prises de position sur de nombreux dossiers

socioéconomiques touchant le Grand Montréal, le Québec et le Canada.

Auparavant, elle a occupé des postes importants en communication chez

Bell Solutions globales, à l'Agence spatiale canadienne et à BCE Média, en

plus d'avoir travaillé pour différents cabinets et ministères fédéraux.

Isabelle Hudon préside les conseils d'administration de l'Université du

Québec à Montréal, de la Société du Havre de Montréal et de la Fondation les

petits trésors de l'Hôpital Rivière-des-Prairies. Elle demeure également

membre des conseils d'administration d'Aéroports de Montréal et de Holt

Renfrew Canada. De plus, elle est l'une des récipiendaires 2005 du Canada's

Top 40 Under 40 (les 40 Canadiens les plus performants de moins de 40 ans) et

a été reconnue en 2006 parmi les 100 femmes les plus influentes du Canada par

Canada's Most Powerful Women: Top 100.

"Le poste de président d'une agence de communication de premier plan

nécessite une compréhension des enjeux socioéconomiques", a déclaré Jacques L.

Duval. "Le jugement sûr et la valeur des conseils stratégiques d'Isabelle

constitueront des atouts considérables pour les clients de Marketel."

A titre de président du conseil, Jacques L. Duval souhaite consacrer de

plus en plus de temps à l'exploration et l'exploitation des nouveaux modes de

communication qui sont en train de transformer progressivement l'industrie de

la publicité. Son travail permettra de positionner Marketel à l'avant-garde

des tendances en communication marketing et d'assurer une longueur d'avance

aux clients de l'agence.

 

http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/October2008/21/c7915.html

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...