Jump to content

Recommended Posts

La Presse

 

Le mercredi 20 juin 2007 http://www.cyberpresse.ca/article/20070620/CPACTUALITES/706200605/6737/CPACTUALITES

 

Le boulevard Taschereau est l'exemple parfait d'une artère commerciale à ne pas reproduire. Horrible pour certains, non fonctionnel pour d'autres, cet important axe routier de la Rive-Sud doit-il être carrément rasé ? Ou si, plutôt, on le laissait mourir à petit feu, asphyxié par le nouveau Quartier DIX30?

Des dizaines de lecteurs ont écrit à La Presse, hier, pour réagir à notre dossier sur le nouveau «Lifestyle Center » de Brossard et sur son impact commercial. Ils ont aussi formulé des suggestions.

 

Que faire du mal-aimé boulevard Taschereau? Les plus radicaux suggèrent de le bombarder, d'autres de le raser pour recommencer à zéro.

 

«Malheureusement pour le boulevard Taschereau, le trafic et l'incalculable nombre de lumières rendent l'expérience de magasinage très désagréable, écrit Valérie Royer. Plus le quartier DIX30 va se développer, plus nous pourrons l'éviter.»

 

«Ça fait des années que le boulevard pâtit du trafic constant, des feux de circulation qui bloquent tout, de l'échangeur 10-Taschereau qui ne finit plus d'être rénové, renchérit Jean-Francois Lemire. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'un concurrent s'attaque à Taschereau.»

 

Bien mieux que mort le boulevard, dans ce cas? Les experts croient que non, qu'il y a même une vie après le DIX30. Mais pour ce faire, le boulevard a besoin de bien plus que le lifting promis par la Ville de Brossard: il a besoin d'une réfection en profondeur.

 

«Il serait facile de croire que le boulevard Taschereau est tombé en désuétude, mais il n'en est rien, note Florence Junca-Adenot, professeur au département d'études urbaines de l'UQAM. Il est moins prisé simplement parce qu'il est difficile d'accès en auto, qu'il n'est pas organisé de manière conviviale et qu'il est, en un mot, mal foutu.»

 

Pour redonner à cette artère «une impression d'unité de vie», une convivialité actuellement absente, Mme Junca-Adenot propose donc de rapprocher les façades commerciales de la rue, de placer les stationnements à l'arrière des immeubles et d'accroître la mixité des usages, c'est-à-dire de construire des résidences et des bureaux.

 

Cela rejoint d'ailleurs les propos de plusieurs lecteurs, dont Élaine Fournelle, qui estime que le boulevard Taschereau doit être revu à l'échelle humaine, plutôt qu'à celle de l'auto. Les commerçants devraient ainsi saisir l'occasion que représente l'ouverture du DIX30 et inciter la Ville à réduire la circulation automobile sur «cet horrible boulevard», soutient cette étudiante en architecture de paysage.

 

Attention! rétorque toutefois Marie Lessard, professeur à l'Institut d'urbanisme de l'Université de Montréal. Le boulevard Taschereau est un important axe routier qui pourrait difficilement devenir un havre piétonnier un jour, voire accueillir un tramway en raison de sa faible densité.

 

Réorganiser la circulation

 

«Il faut davantage jouer à l'échelle de l'auto, croit-elle. Pourquoi ne pas faire comme à Paris et San Francisco et séparer la circulation de transit de la circulation locale?» En d'autres mots, rétrécir les voies du centre afin d'y concentrer la circulation rapide, puis créer des voies latérales, équivalentes à des voies de service, pour desservir directement les commerces. Bref, tenter de concilier le meilleur des deux mondes.

 

Spécialiste du développement économique à l'INRS, Mario Polèse croit lui aussi qu'il faut mettre de côté toute tentation de transformer Taschereau en un boulevard urbain où il fait bon marcher et pédaler.

 

«Il serait déraisonnable de penser que la Rive-Sud peut se passer de cette artère de circulation majeure, précise-t-il. Peut-être devrait-on plutôt retirer du boulevard Taschereau sa fonction commerciale?» lance-t-il, volontairement provocateur.

 

Cela recoupe en quelque sorte les propos pessimistes de certains lecteurs qui estiment que si rien n'est fait, la simple fatalité mènera à l'abandon de grands pans commerciaux. Une employée du Mail Champlain prédit par exemple la «mort à petit feu» de son lieu de travail: «Le magasin Bovet à déjà fermé ses portes pour ouvrir au DIX30. Le magasin Pot Pourri ferme ses portes bientôt. Les Ailes de la mode agonise et Bowring ouvrira une nouvelle succursale au DIX30», écrit-elle.

 

Cela s'ajoute, comme le précisait La Presse hier, au Rona l'entrepôt et au Pier Imports qui quittent également Taschereau pour le DIX30, ainsi qu'au Wal-Mart qui songe à emboîter le pas.

 

Et au-delà de la réflexion urbanistique, que prévoient concrètement les villes concernées? Pas grand-chose.

 

La Ville de Longueuil compte actualiser l'automne prochain l'étude de réaménagement du boulevard réalisé à l'époque de la MRC Champlain, laquelle est restée lettre morte à ce jour. Quant à Brossard, elle compte planter des arbres pour revitaliser le boulevard. Le maire, Jean-Marc Pelletier, affirme avoir présenté d'autres idées dans le passé, comme une navette entre différents pôles, mais son statut minoritaire lui aurait fait mordre la poussière.

bilde?Site=CP&Date=20070620&Category=CPACTUALITES&ArtNo=706200605&Ref=AR&Profile=6737&MaxW=700«Il serait déraisonnable de penser que la Rive-Sud peut se passer de cette artère de circulation majeure», estime un chercheur de l'INRS.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

as much as streets like taschereau should not be avoided, they are a product of their era and they can only be improved incrementally. bulldozing it is absurd. montreal is not simcity!

 

nobody seems to realize that the presence of dix30 will open up a lot of taschereau's retail space to small upstart businesses.

Link to comment
Share on other sites

That is one the uglier parts of Taschereau. The taschereau that i'm most familiar with is in Brossard. (intersection of Highway 10, Champlain Mall)

 

The Brossard part isn't too bad. (would that be starting at Mail Carnaval?) It's mostly the parts in Longueuil (Vieux-Longueuil, Greenfield Park and Saint-Hubert) that needs major aesthetic work.

Link to comment
Share on other sites

The Brossard part isn't too bad. (would that be starting at Mail Carnaval?) It's mostly the parts in Longueuil (Vieux-Longueuil, Greenfield Park and Saint-Hubert) that needs major aesthetic work.

 

Yup! It starts at Mail Carnaval and Ends in the Industrial Park of Brossard(on the border with LaPrairie)

 

One thing about TaCHEREAU IN bROSSARD(VS, tASCHEREAU IN lONGUEUIL OR sT-hUBERT) THE PART IN bROSSARD, is more suburban in nature! Hey, what can you expect! Brossard is the burbs!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

29 décembre 2009 - Maurice Giroux

 

:silly: Le nouveau maire de Brossard Paul Leduc « rêve que le boulevard Taschereau devienne comme les Champs Élysées ». C’est du moins ce que rapporte le mensuel L’information d’affaires Rive-Sud dans son édition de décembre.

 

Dans une longue entrevue à caractère économique accordée à la journaliste Diane Girard, M. Leduc fait état des succès commerciaux de sa ville, notamment le secteur du Quartier DIX30, un projet planifié par les administrations municipales antérieures dont la sienne.

 

Après avoir aussi souligné l’exemple réussi de la concentration des concessionnaires d’automobiles dans la partie Ouest du boulevard Taschereau, le maire Leduc s’inquiète de la mauvaise réputation urbanistique de la section Est, à partir du boulevard Rome, a besoin d’un nouveau souffle, dit-il.

 

La voie choisie pour réaliser son rêve serait de construire des édifices en hauteur pouvant abriter à la fois des commerces, des bureaux et des condos, ce qui densifierait cette épine dorsale de la Rive-Sud située en plein centre de l’agglomération de Longueuil.

 

On se souviendra que sous l’égide de la MRC de Champlain, durant les années ’90, un plan de revitalisation du boulevard Taschereau, préparé à grands frais, était resté sur les tablettes. L’épine dorsale de ce plan était l’installation au centre du boulevard d’un tramway en provenance de la station de métro.

 

Cette idée a été sortie des boules à mites durant la dernière campagne électorale par nul autre que l’ex-maire maire Jean-Marc Pelletier, qui a été rayé de la carte électorale de Brossard.

 

Puisque la nouvelle mairesse Caroline St-Hilaire favorise les trains légers de surface comme principal moyen de prolonger le métro et redonner du souffle au transport en commun sur la Rive-Sud, rien n’interdirait que Brossard et la ville de Longueuil fasse consensus autour d’un projet de tramway qui desservirai aussi les arrondissements de Greenfield Park et de Saint-Hubert.

 

Une autre condition gagnante exigerait aussi que le gouvernement du Québec finisse par abandonner, à des conditions financières satisfaisantes pour les deux villes, la juridiction que Transport Québec maintient toujours sur la route 134, alias boulevard Taschereau, qui part de La Prairie pour se rendre jusqu’au fleuve et à la zone du métro.

 

Ainsi le rêve du maire Leduc pourrait devenir encore un peu plus « collectif », d’autant plus qu’avec les nouveaux développements technologiques on nous dit que le fer sur fer revient à la mode.

 

Pour éviter un transbordement des passagers à la station de métro, la ligne jaune souterraine du métro pourrait ainsi passer du pneumatique au fer jusqu’à Berri-UQAM, un projet bien moins coûteux que le métro sous-terrain préconisé durant la campagne électorale et qui se combinerait avec le SLR du pont Champlain plus tard.

Link to comment
Share on other sites

:goodvibes: Il y a effectivement du potentiel dans ces idées qui méritent qu'on les étudies soigneusement. L'horrible boulevard Taschereau qui a fait des émules un peu partout au Québec, est une grave erreur sur le plan urbanistique en donnant à l'automobile toute la place publique.

 

De plus l'idée de transformer la ligne jaune du métro en fer sur fer avec prolongement en surface serait probablement beaucoup plus économique et nettement plus efficace. Quant au tramway reliant les deux villes sur l'emprise du boulevard, elle pourrait justement favoriser sa transformation tout en amenant davantage de piétons sur la grande artère qui aurait totalement changé de look pour le plaisir des riverains et des commerçants.

 

J'espère que le maire saura utiliser les arguments pour convaincre Québec de la nécessité de ces changements. Mais avant il devra mettre la population dans le coup car sans appuis solides des électeurs, les politiciens entendent rarement raison.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value