Jump to content

    Recommended Posts

    Les immigrants désertent Montréal

    Mise à jour : 14/10/2008 07h00

     

     

    (D'après PC) - Depuis 2000, plus de 41% des immigrants ont quitté la métropole, soit pour s'expatrier à l'extérieur du Québec soit pour s'installer en banlieue, rapporte une étude de l'Institut de la statistique du Québec publiée par le Journal de Montréal a eu copie.

     

    Selon l'étude, 13% de ceux qui ont immigré dans la métropole en 2000 ont choisi de s'installer en banlieue tandis qu'un autre 25,6% ont tout simplement décidé de quitter la province.

     

    Selon le directeur général des relations interculturelles, Marcel Tremblay, en additionnant les frais supplémentaires de la banlieue comme le coût d'une deuxième voiture, vivre dans la métropole n'est pas si désavantageux.

     

    M. Tremblay rejette également l'argument voulant que Montréal ne soit pas le meilleur environnement pour fonder une famille. Selon lui, tout comme en banlieue, la métropole propose des valeurs familiales aux nouveaux arrivants.

    http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/regional/archives/2008/10/20081014-070057.html

    Link to comment
    Share on other sites

    Marcel Tremblay, en additionnant les frais supplémentaires de la banlieue comme le coût d'une deuxième voiture, vivre dans la métropole n'est pas si désavantageux.

     

    BULL SHIT! Juste pcq tu habites en banlieu, ça ne veut pas dire que tu as besoins d'un 2ième véhicule!

    J'ai grandi en banlieu, et nous avions qu'un seul véhicule chez nous jusqu'au jour ou je me suis acheté une auto à l'age de 19ans. Mes parents travaillaient en ville et voyageaient ensemble tout les matins et soirs!

    Link to comment
    Share on other sites

    :yes: J'habite Terrebonne depuis 16 ans après toute une vie à Montréal où je suis né. Je constate effectivement qu'il y a beaucoup plus d'ethnies depuis quelques années. Sur ma toute petite rue où l'ensemble des résidents étaient blancs et francophones à son développement, il y a maintenant des haitiens, des coréens, des latinos, etc.

     

    J'estime à plus de 10% et même près de 20% dans certaines villes, la proportion de cette population ayant des origines extérieures au pays et ça augmente chaque année. Que viennent chercher ces gens? Quelle est la principale motivation d'émigrer vers la banlieue?

     

    Premièrement la plupart de ces familles sont locataires et souhaitent devenir propriétaires. Comme elles ont besoin de trois ou quatre chambres afin de bien loger tout leur monde, la banlieue offre à bien meilleur prix les espaces recherchés. Elles souhaitent aussi profiter d'un petit jardin, souvent d'une piscine, de voisins plus éloignés et davantage de tranquillité et de sécurité dans un milieu où elles sont majoritaires.

     

    Il est évident que la ville centre est difficilement concurrentielle au niveau de la propriété, mieux adaptée à la location, aux célibataires, aux retraités et aux deuxièmes et troisièmes acheteurs toutes catégories confondues.

     

    Quant à l'émigration hors province, l'emploi en a toujours été la principale raison, de plus comme plusieurs immigrants ont l'usage de l'anglais et ont peu ou pas d'attaches ici , il leur est alors aisé de déménager hors Québec pour rejoindre la majorité linguistique du continent.

    Link to comment
    Share on other sites

    Depuis 2000, plus de 41% des immigrants ont quitté la métropole, soit pour s'expatrier à l'extérieur du Québec soit pour s'installer en banlieue,

     

    C'est suppose etre serieux cet article? ils ajoutent le monde qui quitte le Quebec et ceux qui s'achetent une maison en banlieue, ca n'a absolument aucun sens!

    Tout ca pour pouvoir faire un gros titre en gras "OMG presque la moitie des immigrants quittent Montreal!!!!!!!!!11111one"

    Link to comment
    Share on other sites

    Dans la catégorie "Ouin pis"

    Je suis peut-être naif de ne pas voir l'image complète de cette situation. Je vois même un côté positif. À Montréal l'immigrant n'est pas obligé d'apprendre le français parce que tout le monde ici préfère parler anglais à leur client au lieu de le voir sortir de leur endroit (avec une certaine raison) tandis qu'en banlieu, les immigrants devront parler français éventuellement.

     

    Vive les Mohamed Tremblay et les Richard NGuyen!

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...