Jump to content

Recommended Posts

  • Administrator

Plus on lit, plus on s'aperçoit que c'est une petite clique de chialeux qui sont contre la gentrification de leur quartier... incroyable.

 

 

Fête de quartier ou fête d'Ubisoft?

 

Dernières nouvelles

 

 

 

 

 

070528festival-st-viateur-juke-box_p.jpgFête de quartier ou événement corporatif promotionnel? Le festival de la rue Saint-Viateur, qui aura lieu le 1er juin pour célébrer le dixième anniversaire de l'implantation de la multinationale Ubisoft dans le Mile-End, suscite bien des interrogations dans la communauté artistique du quartier.

Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens, deux artistes en arts visuels, font actuellement circuler un document intitulé « Confusion des genres ». Dans cette lettre, ces résidentes du Mile-End rapportent quelques faits liés à l'organisation et la tenue de cet événement, qu'elles jugent pour le moins « ambigus ».

 

Elles dénoncent d'abord le fait que la multinationale française du jeu vidéo, implantée sur le boulevard Saint-Laurent, ait présenté le festival de rue comme « une nouvelle initiative de fête populaire ». Or, elles soulignent que « la composition du comité organisateur ne contient [...] aucun représentant de la communauté ».

 

Les deux artistes s'interrogent aussi sur la pratique d'Ubisoft qui a consisté à solliciter la participation bénévole des artistes (pour le contenu) et des résidents (pour la logistique du site), tout en profitant de l'événement « pour se faire un capital d'image ». Certains artistes plus connus recevront toutefois des cachets en bonne et due forme.

 

On nous vend une fête de quartier alors qu'il s'agit en fait d'un événement corporatif promotionnel à grand déploiement. — Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens, deux artistes en arts visuels du Mile-End

 

Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens se demandent également pourquoi la fête commence un vendredi après-midi alors que les enfants sont à l'école et leurs parents au travail. « Le caractère familial de cette fête semble être réservé aux employés d'Ubisoft qui auront reçu congé pour l'occasion », ajoutent-elles.

 

Élargissant le débat, les deux femmes signalent que la communauté des artistes du Mile-End disparaît « comme peau de chagrin au fur et à mesure des avancées de la gentrification ». Entre 1999 et 2004, les loyers résidentiels ont connu une augmentation de 30 % dans ce quartier, disent-elles.

 

« L'effet paradoxal de ces bouleversements est que les résidents qui en incarnent la vie et l'âme, ont de moins en moins la possibilité d'accéder à la propriété en raison de l'augmentation de la popularité de leur quartier », écrivent-elles.

 

Les résidents et les commerçants du Mile-End ont organisé pendant des années une fête de la Saint-Jean, sur la rue Saint-Viateur, qui a connu un immense succès populaire. La tenue de cet événement a été interdite, il y a trois ans.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...