Sign in to follow this  
loulou123

Montréal investira jusqu'à 500 000 $ en 2007 pour le projet du Centre culturel NCC

Recommended Posts

La Ville de Montréal participera au tiers du financement public total du

projet du Centre culturel NCC et investira un montant maximum de

500 000 $ dès 2007 afin de procéder au démarrage du projet

 

MONTREAL, le 27 avril - La Ville de Montréal est fière de

participer au financement du projet de restauration, de rénovation et de

redéploiement du Centre culturel NCC/Charles H. Este, situé dans

l'arrondissement du Sud-Ouest. Le comité exécutif de la Ville de Montréal

s'est engagé à investir le tiers du financement public nécessaire à la

réalisation de ce projet, en fonction de la participation financière des

gouvernements du Québec et du Canada. La Ville injectera un montant maximal de

500 000 $ en 2007. Selon un protocole à établir conjointement avec

l'organisme, cette somme sera dédiée aux travaux de restauration, de

rénovation et de redéploiement du centre.

"L'administration de la Ville de Montréal soutient ce projet depuis

plusieurs années. Il est significatif pour l'histoire de la population noire

anglophone montréalaise. Le projet de restauration, de rénovation et de

redéploiement se réalisera d'ici la fin 2008, et les nombreuses consultations

réalisées au préalable permettent d'affirmer que ce sera un projet rassembleur

et grandement attendu par la communauté", a déclaré le maire de Montréal,

monsieur Gérald Tremblay.

"Nous sommes heureux de constater que les nombreux efforts consentis par

les membres du conseil d'administration du Centre culturel NCC/Charles H.

Este, par l'arrondissement du Sud-Ouest et par la Ville de Montréal, et ce,

depuis plusieurs années, reçoivent l'appui du comité exécutif", a ajouté la

mairesse de l'arrondissement du Sud-Ouest, madame Jacqueline Montpetit.

 

La petite histoire d'un grand projet

 

A l'origine une église méthodiste, l'édifice hébergeant le Centre

culturel NCC/Charles H. Este, anciennement le Centre communautaire des Noirs,

a été construit au début des années 1900 dans le quartier de la petite

Bourgogne. Le Centre culturel NCC, une organisation privée à but non lucratif

(OBNL), a été fondée en 1927 afin d'améliorer les conditions sociales et

économiques des gens de la communauté noire de Montréal. Avec le temps, cet

organisme s'est orienté vers le soutien des activités s'adressant aux familles

et aux jeunes.

Depuis quelques années, l'immeuble centenaire nécessite des réparations

majeures. Le NCC, avec le soutien de la Ville, a donc cherché à développer un

projet permettant de rénover et de restaurer le bâtiment, tout en offrant à la

population noire de Montréal de nouveaux services.

En 2003, avec l'aide de l'arrondissement du Sud-Ouest et du Service de

développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de diversité

ethnoculturelle de la Ville de Montréal, le nouveau conseil d'administration

du Centre culturel NCC/Charles H. Este a lancé une vaste consultation afin

d'élaborer un projet viable et lié très étroitement à la population

multiethnique de ce quartier, et tout particulièrement, à la communauté noire

anglophone.

La conclusion de cette consultation a permis de définir un projet

original. Celui-ci comprendra des logements, une salle multifonctionnelle, un

centre de référence sur l'histoire des Noirs de Montréal, géré par un OBNL

d'employabilité, ainsi que des salles d'activités et de réunions. Ce centre

sera ouvert aux membres de la communauté noire, à la population de

l'arrondissement du Sud-Ouest ainsi qu'aux organismes à but non lucratif.

 

Concert bénéfice

 

Le maire de Montréal, monsieur Gérald Tremblay, la mairesse de

l'arrondissement du Sud-Ouest, madame Jacqueline Montpetit, en présence du

chanteur Oliver Jones et de distingués invités, vont participer au concert

bénéfice du Centre culturel NCC/Charles H. Este, donné à l'Eglise St-James, le

dimanche 29 avril à 19h.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      St. Ann Appartements
      St
      Dernière phase de l'îlot St. Ann, immeuble locatif
       
    • By ScarletCoral
      Annonce concernant le REV lundi à l'ÉTS
      https://www.lelezard.com/communique-18777503.html
      Avis aux médias - Dévoilement des premiers axes du Réseau Express Vélo et de la programmation vélo 2019
      MONTRÉAL, le 26 mai 2019 /CNW Telbec/ - La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, invite les représentants des médias au dévoilement du Réseau express vélo (REV), ses premiers axes ainsi que la programmation vélo 2019. Seront également présents, M. Éric Alan Caldwell, membre du comité exécutif, responsable de l'urbanisme, du transport et de l'Office de consultation publique de Montréal et de Mme Marianne Giguère, conseillère associée aux transports. Une séance de prise d'images est également prévue.  
      Date : Lundi 27 mai 2019
      Heure : 11 h
      Lieu : École de technologies supérieures (ETS) - Maison des étudiants  1220 Notre-Dame Ouest Salon des diplômés  
      SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif 

       
    • By ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.
    • By erpj
      La mairesse vient d'annoncer la présentation pour vendredi (15 mai) du plan d'amenagement estival de montreal.
      Il faut s'attendre a la "sécurisation" et la "piétonisation" de plusieurs grands axes de circulation. Les segments traverseront plusieurs arrondissements.
    • By UrbMtl
      Vision 62