Recommended Posts

Pinned posts

Échangeur Dorval

échangeur dorval.jpg

Le projet vise notamment à :
séparer les flux de circulation locaux, autoroutiers et aéroportuaires;
faciliter l'accès à l'aéroport;
simplifier les divers trajets routiers;
améliorer la sécurité routière;
améliorer la sécurité des piétons;
améliorer la qualité de vie des résidents.

https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/projets-infrastructures/projets/reseau-routier/projets-routiers/CMM/dorval/Pages/reamenagement-echangeur.aspx

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

All roads lead to headache as repairs, more cars pile up

 

Guess these people did not know about, what was happening. Also guess they never used public transit (bus / train)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Échangeur Dorval: les coûts auraient bondi de 50%

 

La Presse Canadienne

 

Montréal

 

Le coût des travaux de réaménagement de l'échangeur Dorval, sur l'île de Montréal, aurait fait un bond de 50 pour cent, passant de 150 à 224 millions $, selon ce que rapporte Le Devoir, vendredi.

 

Le projet du ministère québécois des Transports (MTQ), qui sera réalisé en collaboration avec le gouvernement du Canada, la Ville de Montréal et Aéroports de Montréal (ADM), vise à améliorer l'accès à l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau en augmentant la fluidité de la circulation et en améliorant les liens avec les autoroutes 20 et 520.

 

L'augmentation des coûts est notamment imputable aux modifications qui ont dû être apportées au projet initial afin d'accueillir une éventuelle navette ferroviaire qui doit être mise en service en 2014.

 

Daniel Desharnais, attaché de presse de la ministre des Transports, Julie Boulet, soutient donc que la modification de la facture n'est pas un dépassement de coûts. Toutefois, l'inflation et l'application de taxes, qui représentent 20 pour cent de la hausse des coûts du projet, n'avaient pas été pris en compte lors de l'estimation initiale des travaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dorval traffic changes: it'll be a while yet

 

The Gazette

Published: 11 hours ago

 

The Dorval circle will remain in use until 2010 though work has begun to overhaul and redesign the interchange linking Highways 20 and 520, Dorval Ave. and Trudeau Airport.

 

The first phase of the $224-million project announced this year is now under way, François Ouimet, Liberal MNA for Marquette, said yesterday.

 

He said a new airport road is now being excavated; when it is completed at the end of this winter it will link Bouchard Blvd. and Cardinal Ave. north of Highway 20.

 

At the same time, new overpasses and ramps, both east and westbound, will be built on Bouchard Blvd. where it meets Highway 20, he said.

 

The improvements, including the new 0.25-kilometre airport road - known simply as Rue B at this point - should help alleviate some of the area's traffic congestion by letting some traffic bypass the traffic circle.

 

Reuniting Dorval, the north and south sectors of which have been divided by airport gridlock in recent years, is a priority, Ouimet said.

 

"I can sum up my feelings in one word," Dorval mayor Edgar Rouleau said. "Finally."

 

"It has been 15 years that we have been waiting for this," he said. "This is great news."

 

Although the area will be a construction site until 2013, Rouleau said, the interchange will improve life not just for Dorval residents but in the long run all Montrealers.

 

The $224 million plan that will be funded by Transport Quebec, the federal government, the city of Montreal, the city of Dorval and Aéroports de Montréal calls for a total redesign of the traffic circle.

 

The plan unveiled yesterday showed new roadways, overpasses, walkways and bicycle paths - as well as new locations for VIA Rail's Dorval station, the STM's Dorval terminus and the AMT's Dorval commuter train station.

 

Work to replace the actual traffic circle won't begin until 2010, said Claude Sabourin, a Transport Quebec official who is the project's manager.

 

"There is so much preparation that has to be done," he said. "It's very complex to build something like this and to keep traffic rolling. It has to be done in stages."

 

Each day, he said, the Dorval circle sees about 68,000 vehicles on its Highway 20 overpass and another 25,000 vehicles on its Highway 520 underpass.

 

The circle will be replaced by a system of interlaced overpasses, underpasses, ramps and highways.

 

And although not marked on the blueprint, the project also allows for the construction of a rail link from Trudeau Airport to downtown.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'échangeur Dorval bientôt réaménagé

 

090122ehcnageur-dorval_6.jpg

 

Mise à jour le jeudi 22 janvier 2009, 20 h 08 .

 

 

Après des années d'attente, la réfection de l'échangeur Dorval sera lancée au printemps. L'objectif est de rendre l'échangeur plus sécuritaire et d'améliorer l'accès à l'aéroport Pierre-Elliot-Trudeau.

 

C'est une des portes d'entrée de Montréal, mais l'échangeur Dorval est plutôt laid, très abîmé et souvent congestionné. Selon les informations obtenues par la télévision de Radio-Canada, Montréal, Québec et Ottawa annonceront à la mi-février le début des travaux de réfection, qui vont s'échelonner sur cinq ans.

 

Des voies de contournement seront prêtes à la fin de l'été, deux voies d'accès direct à l'aérogare seront aménagées et le futur échangeur prévoit de l'espace pour le passage d'une navette ferroviaire entre l'aéroport et le centre-ville.

 

« La première bretelle qui donne accès de la 20 ouest en direction de l'aéroport sera en fonction à partir de la fin 2010. - James Cherry, président de Aéroports de Montréal »

 

 

Le projet initial a été modifié, ce qui a fait grimper la facture de 150 à plus de 220 millions de dollars. La navette ferroviaire est un projet distinct qui coûtera au moins 500 millions de dollars.

 

« Tous les intervenants s'entendent pour dire qu'il faut une navette vers l'aéroport. Mais le choix du tracé qu'elle empruntera semble être plutôt compliqué », indique James Cherry, président de Aéroports de Montréal (ADM).

 

Après avoir étudié une dizaine de trajets, les nombreux intervenants se rapprochent d'un choix final. « C'est le tracé CN qui se termine à la gare centrale et un tracé CP qui se termine à Lucien-Lallier », indique M. Cherry.

 

Vancouver aura sa navette bientôt, tout comme Toronto. Mais Montréal devra attendre à 2015 pour que son projet de navette soit complété.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
« C'est le tracé CN qui se termine à la gare centrale et un tracé CP qui se termine à Lucien-Lallier », indique M. Cherry.

 

c'est l'un ou l'autre!?? pas trop claire.

 

Enfin, j'espère que 2009 sera l'année de tous ces projets qui trainent depuis un bout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
c'est l'un ou l'autre!?? pas trop claire.

 

Après avoir étudié une dizaine de trajets, les nombreux intervenants se rapprochent d'un choix final.

Voilà pourquoi ce n'est pas clair !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon c'est pas grave le trajet... ce qui me déçoit c'est le 2015!!! Est-ce que le 2015 deviens le nouveau 2009 d'il y a quelques années:rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Publié le 16 février 2009 à 10h54 | Mis à jour à 11h21

 

224 millions pour réaménager l'échangeur Dorval

Judith Lachapelle

La Presse

(Dorval) Un montant de 224 millions $ sera investi dans le réaménagement complet de l'échangeur Dorval, voisin de l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau.

 

Les travaux débuteront cet été et devraient durer jusqu'en 2013. De nouvelles bretelles permettront aux automobilistes en transit de circuler directement entre les autoroutes 20 et 520. Les usagers en direction de l'aéroport seront redirigés vers des accès directs aménagés entre la 20, la 520 et l'aéroport. Aussi, un nouveau boulevard viendra remplacer le rond-point Dorval pour faciliter la fluidité de la circulation locale.Bien que le réaménagement prépare l'intégration d'une navette ferroviaire entre le centre-ville et l'aéroport, aucune confirmation n'a encore été faite quant à sa réalisation. Le président d'ADM James Cherry se dit néanmoins confiant qu'une annonce concernant la navette ferroviaire sera faite avant la fin de l'année.

 

L'échangeur, construit dans les années 1960, ne convient plus à l'achalandage, a expliqué la ministre en conférence de presse. La congestion y est omniprésente, ce qui nuit notamment à l'accès à l'aéroport. Le réaménagement de l'échangeur permettra de séparer les différents types de circulation qui transitent par le rond-point Dorval.

 

Avec La Presse Canadienne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par budgebandit
      Royal Quai
       
         Luxury at the water’s edge
       
      Located in what was once the McConnell Woods on a huge estate on the banks of the Lake Saint-Louis in Dorval, the Royal Quai residences will offer an unparalleled lifestyle. Ten of them will have direct access to the lake, allowing boat lovers to own their own private docks. Delivery scheduled from late 2019.  
      “It’s a unique and very special project,” says Paolo Presti, Vice President of Presti Homes and Developments, the real estate company responsible for the design and construction of Royal Quai. “It’s rare to find a building plot in the West Island located directly on the waterfront, especially one of this size. The region is beautiful,” he says.
      Hence, future owners will enjoy an exceptional environment, in an oasis of privacy with peaceful nature surroundings, a stone’s throw from the water and its soothing presence. Built in perfect harmony with this setting, the 31 luxury residences will each be a haven of peace and serenity. Designed with the best materials, with huge windows, they will offer unparalleled comfort and a breathtaking view of the lake. For each residence, a swimming pool and well-maintained landscaping will make every summer a delightful experience.
      Energy-efficient homes 
      Of course, Presti Homes and Developments is not new to all this. Specializing in customized prestige homes, this family business has acquired a solid reputation, in just over 16 years, for the quality of its superior energy-efficient buildings. As a member of the Novoclimat and Netzero programs, it has won eight Domus trophies.  
      The Royal Quai project simply confirms this expertise while respecting the environment and helping to reduce the carbon footprint.

      In the heart of nature and yet so close to the city
      With no obstructions to visibility and idyllic views of sunrises and sunsets, these majestic residences will transport us into a bubble of privacy, where time and the proximity of downtown Montréal, just 20 minutes away, are forgotten.
      Closer still, the Royal St. Lawrence Yacht Club and chic golf clubs are on hand for discreet socializing.
      “The 31 building lots of the Royal Quai project will be on sale very soon. We already have a few people interested, including one who wants to combine two lots for an ambitious development,” says Paolo Presti.

      [email protected]
      450 663-9486
      www.royalquai.com
      Opening of the sales office in spring 2019
       
      Up to 31 building lots available 10 lots with direct access to Lake Saint-Louis 21 houses with access to water 20 minutes from downtown Montréal 10 minutes from Pierre Elliott Trudeau International Airport Nearby: yacht club, golf clubs, parks, skating rink, tennis courts Novoclimat and Netzero certified homes Outdoor swimming pools, landscaping  From $2M Delivery scheduled from late 2019 http://www.presti.ca/en/projects-royal-quai 
    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par Miska
      LONGUEUIL, QC, le 7 août 2018 /CNW Telbec/ - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports informe les usagers de la route que les travaux pour la construction du pont d'étagement dans l'axe du boulevard du Quartier, au-dessus de l'autoroute 10, à Brossard, débuteront le 13 août et doivent se poursuivre jusqu'en 2019.
      Ces travaux entraîneront des entraves essentiellement sur l'autoroute 10 ainsi que dans l'échangeur des autoroutes 10 et 30.
      Durant certaines phases de travaux, la limite de vitesse sur l'autoroute 10 sera réduite à 70 km/h aux abords du chantier et la largeur des voies de l'autoroute 10 sera réduite à 3,3 m.
      Lors des fermetures complètes de l'autoroute 10, les chemins de détour seront balisés à l'aide de panneaux de signalisation.
      D'autres communiqués seront émis en temps opportun pour préciser les fermetures complètes.
      À noter que la construction du pont d'étagement est financée par la Ville de Brossard. Toutefois, le Ministère assure la surveillance des travaux puisque le pont d'étagement est situé au-dessus de l'autoroute.
      En cas de contraintes opérationnelles ou de conditions météorologiques défavorables, le début du chantier pourrait être reporté. Pour tous les détails et les mises à jour, nous vous invitons à consulter le Québec 511.
      Le Ministère remercie les usagers de la route pour leur collaboration. De 2018 à 2020, plus de 4,8 milliards de dollars seront investis sur le réseau routier québécois, où plus de 2 000 chantiers seront en activité, créant plus de 31 000 emplois. Afin de planifier adéquatement vos déplacements, informez-vous sur les entraves en cours et à venir en consultant le Québec 511. Pour la sécurité des usagers de la route et celle des travailleurs, le respect de la signalisation en place est essentiel.
      Portail Québec
    • Par UrbMtl
      Si je regarde sur Streetview, on dirait bien que le projet est en construction. Quelqu'un peut confirmer?

      (source : Facebook de Desjardins Expert-conseil)
    • Par Nameless_1
      Le réseau routier croule plus vite qu'on ne peut le réparer
       
      Pont fermé sur l'autoroute 20, à Saint-Hyacinthe.
      PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE
      BRUNO BISSON
      La Presse   Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (MTMDET) ne parviendra pas à freiner la détérioration des ponts, des structures et des chaussées de son réseau routier dans les prochaines années, même s'il réalise tous les chantiers prévus jusqu'en 2020, qui totalisent près de 5 milliards.
      Dans un avis transmis au sous-ministre des Transports Marc Lacroix, au début de cette année, un comité formé de trois experts indépendants brosse un portrait préoccupant de la capacité financière et opérationnelle du Ministère à atteindre les cibles fixées pour améliorer l'état de ses ponts et de ses chaussées.
      Ces trois experts étaient appelés à fournir un avis sur la programmation 2018-2020 des travaux routiers du MTMDET, annoncée en mars dernier. Cette programmation prévoit des investissements de 4,8 milliards pour financer la construction ou la réfection de 674 ponts sur le réseau routier supérieur, 263 ponts sur les réseaux municipaux (un total de plus de 2000 chantiers).
      Se réjouissant de l'augmentation prévue du niveau d'activité par rapport à l'exercice précédent, le comité conclut toutefois que «même si tous les travaux programmés étaient pleinement réalisés, le résultat ne permettrait pas d'atteindre les cibles du plan stratégique 2017-2020 à l'égard du pourcentage des structures et des chaussées en bon état. En fait, il y aura une détérioration au cours des prochaines années, selon les prévisions du Ministère».
       
      Des progrès compromis
      Ce comité est formé par Jean Bédard, professeur de comptabilité et gouvernance des sociétés à l'Université Laval, Jacques Girard, ingénieur et expert en travaux routiers et en normalisation, et Louis Lévesque, ancien sous-ministre de Transport et Infrastructure Canada. C'est la deuxième fois que ces experts sont appelés à se pencher sur les travaux du MTMDET.
      «Le volume des travaux réalisés dans les deux dernières années est insuffisant pour maintenir les progrès observés au cours de la dernière décennie au chapitre de l'état des structures et du réseau routier.» - Extrait de l'avis sur la programmation 2018-2020 des travaux routiers du MTMDET
      Ces progrès ont été permis par l'injection de dizaines de milliards de dollars dans un vaste plan de redressement du réseau routier lancé il y a 10 ans «en réponse à l'effondrement du viaduc de la Concorde» à Laval en 2006. L'effondrement avait fait cinq morts et six blessés graves et avait mis en lumière la vulnérabilité d'un réseau routier ayant souffert d'un manque d'entretien flagrant durant des années.
      Les améliorations obtenues au terme de ces investissements colossaux sont toutefois fragiles, disent les experts, comme en témoignent les difficultés rencontrées par le Ministère l'an dernier. Les inondations du printemps 2017 et le conflit de travail dans l'industrie de la construction ont ralenti les chantiers du MTMDET. Ces problèmes étaient largement hors de son contrôle, mais le ralentissement qu'ils ont provoqué ne peut pas être rattrapé.
      «Cette réduction des travaux réalisés en 2017 aura un impact négatif permanent sur l'état du réseau, expliquent-ils, puisque les travaux effectués en 2018, qui auraient dû être effectués en 2017, retarderont d'autres travaux à 2019, et ainsi de suite.»
      Manque de compétence et de main-d'oeuvre
      Pour assurer la réalisation d'un volume de travaux suffisant pour améliorer l'état des ponts et chaussées du Québec, les experts plaident pour «une augmentation de la capacité opérationnelle et des ressources financières du Ministère», tout en identifiant une de ses principales faiblesses : «des carences au niveau des ressources humaines, en nombre ou en compétence, ont un impact important sur la capacité à préparer des projets».
      Le Ministère a de la difficulté à recruter et à retenir sa main-d'oeuvre, particulièrement en région, affirment-ils. Et lorsqu'il arrive à convaincre des professionnels compétents d'y travailler, ceux-ci «se voient convoiter par plusieurs employeurs, dont de grandes sociétés privées offrant des conditions très avantageuses».
      Appelé à commenter cet avis du comité d'experts indépendants, le Ministère, qui est actuellement sans ministre à la suite des élections de lundi dernier, n'a pas répondu hier à l'invitation de La Presse.
      https://www.lapresse.ca/actualites/201810/04/01-5199139-le-reseau-routier-croule-plus-vite-quon-ne-peut-le-reparer.php