Jump to content

ouest-de-lîle Échangeur Dorval


IluvMTL

Recommended Posts

Pinned posts

Échangeur Dorval

échangeur dorval.jpg

Le projet vise notamment à :
séparer les flux de circulation locaux, autoroutiers et aéroportuaires;
faciliter l'accès à l'aéroport;
simplifier les divers trajets routiers;
améliorer la sécurité routière;
améliorer la sécurité des piétons;
améliorer la qualité de vie des résidents.

https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/projets-infrastructures/projets/reseau-routier/projets-routiers/CMM/dorval/Pages/reamenagement-echangeur.aspx

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Nouveau - Rapport du BAPE - 13 mars 2006

wmv.jpg Présentation visuelle du concept (43 Mo)

 

Situation actuelle:

 

dorval_actuel.jpg

 

Situation proposée:

 

dorval_propose.jpg

 

Contexte

 

 

L’échangeur Dorval – qui comprend le rond-point Dorval et l’échangeur des autoroutes 20 et 520 – présente des problèmes de congestion routière et d’accessibilité. Situé à proximité de plusieurs axes routiers majeurs, soit les autoroutes 13, 20, 40 et 520 et de l’Aéroport international

Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal – l’un des plus importants générateurs de déplacements véhiculaires dans la région métropolitaine – cet échangeur joue un rôle majeur à l'intérieur du réseau routier stratégique du Québec, autant en ce qui a trait au transport des personnes qu'à celui des marchandises.

 

 

Ce secteur constitue un important nœud intermodal où se croisent de nombreux itinéraires de trains, d’automobiles, d’autobus ainsi que de camions, et où convergent tant la circulation locale et de transit que celle en direction et en provenance de l’aéroport. Cette situation a des répercussions sur l’activité économique locale, régionale et nationale.

Pour améliorer la situation, le ministère des Transports a travaillé en partenariat avec la Ville de Montréal, l’arrondissement Dorval-l’Île-Dorval et Aéroports de Montréal.

 

 

Objectifs

 

onglet-up.gif

 

Le projet d’amélioration des infrastructures de transport terrestre près de l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal vise, entre autres choses, à :

  • faciliter l’accès à l’aéroport;
  • accroître la fluidité de la circulation dans l’échangeur;
  • améliorer l’accès et la desserte en matière de transport collectif;
  • simplifier les divers trajets routiers locaux et régionaux;
  • améliorer la sécurité routière;
  • améliorer l’accès et la sécurité pour les piétons et les cyclistes;
  • favoriser l’implantation d’une desserte ferroviaire entre le centre-ville et l’aéroport;
  • accroître la sécurité des usagers;
  • améliorer la qualité de vie des résidents;
  • soutenir l’activité économique locale, régionale et nationale.

Description de la solution

 

onglet-up.gif

 

Pour atteindre ces objectifs, le ministère des Transports et ses partenaires ont opté pour un réaménagement complet de l’échangeur Dorval. Ce réaménagement permettra de séparer les trois grands types de circulation qui se croisent actuellement dans le rond-point Dorval, soit la circulation de transit (entre les autoroutes 20 et 520), la circulation locale et la circulation en direction et en provenance de l’aéroport. Ainsi, la construction de nouvelles bretelles permettra aux usagers de ce secteur de circuler directement entre les autoroutes 20 et 520.

 

 

De même, des accès directs entre les autoroutes 20 et 520 et l’aéroport seront aménagés. Enfin, le rond-point Dorval fera place à un nouveau boulevard, et le réseau routier local sera réaménagé, améliorant ainsi non seulement les déplacements des automobilistes et des usagers des autobus, mais également ceux des piétons et des cyclistes.

 

 

La solution proposée intègre aussi l’aménagement d’une emprise ferroviaire permettant de relier l’aéroport et le centre-ville, un projet qui est sous la responsabilité d’Aéroports de Montréal et de Via Rail.

 

 

Coût du projet

 

 

Le coût du projet est évalué à 150 M$. Il doit être assumé par le gouvernement du Québec (55 millions de dollars), le gouvernement du Canada (55 millions de dollars), la Ville de Montréal (30 millions de dollars) et Aéroports de Montréal (10 millions de dollars), conformément à une entente de principe annoncée le 2 mai 2005.

Évaluation environnementale du projet

 

 

Le projet d’amélioration des infrastructures de transport terrestre près de l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal fait actuellement l’objet d’une évaluation environnementale. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a en effet obtenu le mandat de tenir une audience publique sur le projet, dont la première partie a eu lieu les 14 et 15 septembre 2005. La deuxième partie de l'audience, au cours de laquelle la commission a entendu les personnes ou organismes à ce sujet, a eu lieu les 12 et 25 octobre 2005.

Rapport du BAPE

 

 

Le rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement a été rendu public le 13 mars 2006. Détails

 

http://www.mtq.gouv.qc.ca/fr/regions/montreal/echangeur_dorval.asp

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Administrator

ADM invoque la concurrence pour réduire ses taxes

3 mai 2007 | Presse Canadienne,

 

 

Aéroports de Montréal entend se servir de l'ouverture prochaine du nouvel aéroport international de Plattsburg, qui lui fera directement concurrence, pour convaincre les autorités publiques de réduire son fardeau fiscal.

 

 

Le président-directeur général d'ADM, James Cherry, a soutenu jeudi que les nouvelles installations américaines, situées à environ une heure de route de Montréal, séduiront une partie des clients de l'aéroport Montréal-Trudeau.

 

"Est-ce que ce sont des règles du jeu équitables? Clairement pas. Est-ce que ça représente une menace? Oui, pour une certaine portion du marché (d'ADM), notamment les gens qui vont dans le Sud. Est-ce qu'il y aura un avantage coûts? Oui, il y en aura un", a déclaré M. Cherry lors d'une conférence de presse tenue en marge de l'assemblée annuelle de l'organisme.

 

L'aérogare de Plattsburg, qui se présente déjà comme l'"aéroport américain de Montréal" sur son site web bilingue, doit ouvrir ses portes en juillet.

En plus d'avoir eu droit à des subventions fédérales, l'aéroport de Plattsburg ne payera ni impôt foncier, ni loyer, a relevé James Cherry. Le dirigeant n'a pas manqué de répéter qu'ADM demeurait "l'administration aéroportuaire canadienne la plus taxée, payant jusqu'à six fois plus par passager que certains autres grands aéroports du pays".

 

La Ville de Montréal, à qui ADM a versé 31,2 M$ en impôt foncier en 2006, est dans la mire. James Cherry a toutefois reconnu qu'il fallait se tourner vers Québec afin d'obtenir un nouveau partage des fonds publics, la Ville n'ayant pas les moyens de tirer moins de revenus de la part d'ADM sans être compensée ailleurs.

 

Rêveport

 

Le pdg a d'autre part annoncé que le gouvernement fédéral avait donné son feu vert au projet récréotouristique "Rêveport", qui doit être érigé sur les terrains de l'ancienne aérogare de Mirabel.

 

"Ma prédécesseure (Nycol Pageau-Goyette) a eu quelques problèmes quand elle a donné un morceau de terrain à quelqu'un avant (d'avoir reçu) l'approbation du gouvernement du Canada, a lancé James Cherry. Je suis plus sage."

 

Le promoteur du projet, I-Parks-Oger, a récemment signé des baux avec ADM et obtenu un financement de 280 M$ pour lancer les travaux. Des ingénieurs devraient s'installer à Mirabel d'ici quelques semaines. L'ouverture de la première phase du complexe devrait avoir lieu au début 2009, soit un an plus tard que prévu.

 

Côté modernisation de Montréal-Trudeau, ADM compte investir 700 M$ de plus au cours des six ou sept prochaines années. Un hôtel Marriott relié à l'aérogare ouvrira à l'automne 2008.

 

 

Pour ce qui est de la reconfiguration du vétuste échangeur Dorval menant à Montréal-Trudeau, les travaux ne commenceront pas cette année, Québec cherchant une façon d'étaler dans le temps la facture de 150 M$. Quant au projet de lien ferroviaire, des études d'avant-projet seront menées cette année afin d'en mesurer la viabilité.

 

Résultats

 

L'administration aéroportuaire a par ailleurs dévoilé jeudi ses résultats pour le premier trimestre de 2007.

 

Au cours de la période terminée le 31 mars, ADM a réduit sa perte à 100 000 $, alors qu'un déficit de 7,2 M$ avait été enregistré en 2006. Cette nette amélioration s'explique par la hausse des revenus dans plusieurs secteurs.

 

Les revenus ont atteint 77 M$, en hausse de 10,5 pour cent par rapport aux 69,7 M$ enregistrés au premier trimestre 2006.

 

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement s'est élevé à 33 M$, soit 20,4% de plus que les 27,4 M$ inscrits en 2006.

 

Quant au nombre de passagers, il a fait un bond de 8,5% pour s'établir à un peu plus de 3 millions pendant le trimestre.

 

L'assemblée annuelle de jeudi a été marquée par les questions insistantes de citoyens qui dénoncent le déplacement de hangars sur un terrain de golf de Dorval. La question perpétuelle du bruit causé par les avions a aussi suscité plusieurs diatribes.

 

Pour diminuer les inconvénients subis par les résidants de Dorval, ADM a modifié le parcours des avions qui décollent tôt le matin, un changement qui incommode désormais les citoyens de Saraguay, dans le nord de l'île, et même de Laval.

 

Aéroports de Montréal a promis de mettre en place des améliorations d'ici l'automne.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Sur le site d'Aéroports de Montréal, il est dit que les travaux du rond-point Dorval doivent commencer en 2007 et se poursuivre jusqu'en 2011. Je ne suis pas allé dans ce coin de la ville depuis mai. Est-ce que quelqu'un sait si les travaux sont commencés ?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...
  • Administrator

Bonne nouvelle... les travaux préliminaires ont commencés!!!!!!!!!!!!!!!!!! (j'arrive pas à le croire après 9 ans de retard).

 

All roads lead to headache as repairs, more cars pile up

 

Published: 21 hours ago

JASON MAGDER, The Gazette

 

Published: 21 hours ago

 

Joseph Simon has been driving a taxi in Montreal for 19 years, and he says traffic in the last few months is the worst he's ever seen.

 

"My clients have left my car to walk the rest of the way; it's happened three times already," he said yesterday while sitting in his black Buick Century, waiting at a taxi stand on Metcalfe St. in front of the Sun Life Building.

 

"Traffic has been terrible this summer."

Several of his fellow taxi drivers agreed.

 

"It's blocked everywhere this year," said Hayssam Hamad, a 12-year veteran who works for Diamond Taxi. "Every year, there is more and more traffic."

 

Montrealers are used to road construction in the summer and fall, but it seems this year has been particularly difficult. In addition to construction on several major highways, many arteries in the city core also are under repair.

 

Add to that the 135 inspections of road structures ordered by the Johnson commission investigating the causes of last year's overpass collapse in Laval, and you have a recipe for traffic mayhem.

 

Mario St-Pierre, a spokesperson for Quebec's Transport Department, said there isn't more construction than usual.

 

"But the construction maybe affects more people," he said. "Especially

with the Ville Marie Expressway (which since June has had several lanes closed for repairs). It's very difficult to divert the traffic there."

 

He added there are more cars travelling to and from Montreal than ever before.

 

According to figures from the Auto Insurance Board, car ownership in the areas around Montreal shot up between seven and 11 per cent between the years 2000 and 2005. In Montreal, there were 3.1 per cent more cars in the same period.

 

Yesterday, motorists had a double dose of gridlock to contend with during the morning rush hour. An accident forced the closure of the Montreal-bound lanes of the Mercier Bridge. To make matters worse, the Transport Department closed Côte de Liesse Expressway to and from the Dorval Circle for emergency repairs to the underpass that gives eastbound cars access to Trudeau airport, causing backlogs on Highway 20 westbound, an area usually free of traffic problems in the morning.

 

Yesterday at 7:30 a.m., cars backed up for a kilometre on Highway 20, causing about a half-hour delay, said André Marcotte, the Transport Department's director of planning for the Montreal region.

 

The traffic caused some people to miss their flights yesterday morning, said Christiane Beaulieu, the vice-president of public affairs for Aéroports de Montréal. Some airport employees also were late for work because the parking lot for employees is located where the worst gridlock occurred, she said.

 

The situation eased slightly in the afternoon when westbound Côte de Liesse was reopened.

 

Things should improve even more this morning as the eastbound part from Marshall Ave. to the Dorval Circle is expected to be reopened. The underpass will remain closed until tomorrow and eastbound traffic to the airport will be diverted onto Michel Jasmin Ave. (the expressway's service road) and the Marshall Ave. overpass.

 

 

The underpass was one of 135 structures flagged for inspection by the Johnson commission. It was found to be structurally deficient.

With just 20 inspections carried out so far, Montrealers can expect many more temporary road closures in the coming months.

 

Back at the taxi stand, Hamad said he doesn't mind the highway repairs so much, it's the work being done in the downtown core that is really hurting him.

 

"On the highway, there's just a bit of a delay where the construction is, and then it clears up afterward," he said.

 

He added it has been particularly difficult navigating on de Maisonneuve Blvd., where a bicycle path is being constructed, and on Sherbrooke St. near Amherst St., which has been closed since June for repairs

after a section of the road collapsed.

 

There were several other problems downtown recently: part of Bleury St. was closed for a weekend this month. It's still off-limits for heavy trucks. A section of the downtown core was closed last month when cracks were found in a concrete slab in the underground city near the McGill métro station. One block will remain closed for the next few months while crews work to remove the slab and replace it.

 

[email protected]

- - -

And looking down the road, there's trouble circling

 

More traffic headaches are in store for Highway 20 next year, as the Quebec Transport Department starts work on the much-anticipated reconfiguration of the Dorval circle.

 

André Marcotte, the Transport Department's director of planning for the Montreal area said an announcement of the $150 million project will be made in the coming months.

 

Preliminary work will be done this year with the demolition of a derelict building near the Via Rail train station.

 

The major work will start next year, for completion in 2010.

 

The project will reduce congestion to and from the airport by eliminating the traffic lights in the Dorval circle, Marcotte said.

 

Christiane Beaulieu, Aéroports de Montréal's vice president of public relations, said this is welcome news.

 

"The No. 1 complaint we get about the airport is that it is difficult to access," she said. "This is very good news."

 

The project has been delayed many times in the past. It was originally planned for completion by 2001.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value