Jump to content
Le site éprouve des problèmes avec le chargement des images. ×

La fin du monde: Les hippies sont finalement entrées au parlement


Malek
 Share

Recommended Posts

Le Parti vert recrute un député et entre aux Communes

Elizabeth May, chef du Parti vert (Photo Robert Mailloux, La Presse)

 

Elizabeth May, chef du Parti vert

Photo Robert Mailloux, La Presse

 

La Presse Canadienne

 

Ottawa

 

Cinquième roue du carrosse électoral, le Parti vert croit que plus rien ne peut maintenant empêcher son entrée officielle par la grande porte des débats télévisés des chefs lors de la prochaine campagne électorale.

Click here to find out more!

 

Fière et triomphante, le chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, a annoncé samedi qu'elle avait recruté un député siégeant aux Communes en convainquant l'indépendant Blair Wilson à joindre ses rangs. Ce premier député vert au Parlement se transforme en laissez-passer pour les débats télévisés des chefs, a soutenu le chef des verts.

 

Lors de la dernière élection, les verts avaient eu beau dénoncer leur exclusion sur tous les toits, les réseaux de télévisions n'avaient pas bronché. Pour admettre un chef à cet événement charnière d'une campagne, il faut avoir au moins un député élu, affirmait le consortium des médias.

 

En conférence de presse, Mme May a indiqué qu'il n'y avait plus de raison pour refuser la participation des verts au débat.

 

«Je remercie M. Wilson pour sa conviction que le Parti vert mérite une voix dans ce Parlement et pour son engagement envers la démocratie», a soutenu Mme May.

 

M. Wilson a été élu sous la bannière libérale en Colombie-Britannique en janvier 2006, avant de se faire expulser par son parti à cause d'allégations à l'effet qu'il aurait enfreint la Loi électorale. Depuis, il a admis ne pas avoir déclaré des dépenses de plus de 9000 $ auprès d'Élections Canada.

 

En juillet dernier, M. Wilson disait souhaiter retourner au sein du Parti libéral du Canada.

Link to comment
Share on other sites

J'aime bien les verts. Ils peuvent apporter quelque chose d'intéressant au débat, du fait qu'ils sont encore marginaux aux Communes. Cette marginalité leur permet de parler de leur vraies priorités, du fait qu'ils ne sont pas les prétendants au trône (lire: pas besoin de diluer leur discours). Je n'aimerais sûrement pas les voir au gouvernement, mais je souhaite qu'ils fassent partie du débat, de manière à au moins influencer le gouvernement ou l'opinion publique.

 

L'environnement me tient à coeur.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...