Jump to content

Recommended Posts

Le Canada fait dur à l'international

 

(Corus Sports)- «Quand on est à l'international, on fait rire de nous. Les autres nous regardent et nous disent qu'on a l'air riche, mais qu'on fait dur en bout de compte.»

 

Mercredi à Pékin, l'escrimeuse Canadienne Sherraine Schalm a retenu l'attention. Frustrée de subir l'élimination face à une Hongroise moins bien classée qu'elle, Schalm a été vulgaire envers son adversaire et son équipe à la fin du match.

 

En entrevue quelques heures plus tard, Schalm a expliqué la raison de son débordement de frustration. C'est que la Canadienne doit s'entraîner en Hongrie à longueur d'année, faute d'infrastructures au Canada. Mais voilà qu'à quelques semaines des Jeux olympiques, les Hongrois l'ont expulsé de leur centre d'entraînement. Excuses faites à l'équipe hongroise, Schalm a soulevé un tout autre problème, celui du manque d'infrastructures au Canada.

 

L'haltérophile à la retraite québécoise Maryse Turcotte comprend exactement la frustration de Schalm, allant même jusqu'à dire que le Canada n'est tout simplement pas équipé pour rivaliser sur la scène mondiale.

 

«Je crois que c'est le cas pour plusieurs athlètes ici au Québec, au Canada. On a le talent, mais on n'a juste pas les mêmes moyens que les autres pays. Les autres ne nous battent pas parce qu'on n'a pas de coeur ou de talent, mais pas parce qu'il manque d'infrastructures.»

 

«Faut aussi regarder ce qu'on réussit à faire avec nos moyens. Je comprends qu'on ne doit pas juste investir dans le sport non plus. On n’a pas totalement les mêmes valeurs que les Chinois ou les Américains.»

Des paroles à proscrire

 

Malgré tout, Turcotte ne cautionne pas les paroles incendiaires de Schalm, ni ses gestes à la fin du combat. L'escrimeuse a refusé de serrer la main de son adversaire, tout en lançant un «F*** you all» au clan hongrois.

 

«Un athlète qui est rendu au niveau olympique, c'est parce qu'il a acquis la maturité d'y être. Le contrôle des émotions doit être parfait. Un athlète qui ne contrôle pas ses émotions à la base va avoir de la difficulté à se classer pour les Jeux et s'il réussit, il va se planter là-bas.»

 

Frédéric Bhérer / Corus Sports

Link to comment
Share on other sites

honestly canada should stop competing in any international event.

 

even mexico has one medal before us, how fucked up is that!

 

honestly canada going to save money, seeing no one won a gold medal LOL seeing who ever wins the gold suppose to get $20k.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...