Jump to content

mtlurb
 Share

Recommended Posts

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Similar Content

    • By loulou123
      (PRESSE)Trente milliards de dollards devront étre investis a montréal au cours des deux prochaines décennies pour la mise a niveau des infrastructures, souterraines et de transport en commun.A l instar du fonds de l eau,qui permettra d autofinanacerles travaux d infranstructures dans le réseau souterrain a partir de 2013, l administration Tremblay-Zampino envisage la mise sur pied d un fonds similaire,celui ci dédié aux infrastructures routiéres.C est qu a révélé le président du comité exécutif de la ville de Montréal ,Frank Zampino,en entrevue avec Montreal Express.(ce fonds pour les infrastructures routiéres permettrait de mettre a niveau non ponts,viaducs et l ensemble du réseau artériel.Nous nous sommes engagés a investir 500millions dollard dans nos infratructures routiéres,notament pour corriger le probléme des nids-de-poules, mais cette somme n est pas suffisante pour la remise a niveau de toutes les rues )explique M.Zampino.Selon lui montréal nécessitera des investissements de 30 milliards au cours des 20 prochaines années,soit 10milliards pour les infrastructures routiéreset 10 milliards pour les infranstructures de transport en commun.Les deux autres paliers de gouvernement seront appelés a contribuer ,comme c est notament le cas du fédéral avec la taxe d accise sur l essence et du gouvernement du Québec pour le métro de montréal .Mais Montréal n en reste pas la et réclame également des pouvoirs habilitants en matiére fiscale et administrative pour continuer son dévloppement.(Nous dépendons de l impot foncier qui représente environ70pour100 de nos revenus sur un budget de 4 milliards dollard , poursuit M.Zampino .Nous voulons obtenir une partie de la croissance générée a Montréal.Chaque fois qu un milliard est investi ici,les gouvernements supérieurs retirent chcun 150millons .On demande a Québec et a Ottawa de partagerla moitiéde ces retombées avec nous)(Si le gouvernement n accorde pas d attention a sa métropole,elle qui crée plus de la moitié de la richesse au Québec , nous serons toujours en retard par rapport a Toronto et aux autres grandes villes du monde.Ajourd hui ,la compétition se fait entre les grandes villes ,pas entre les pays)soutient le président du comité exécutif.Le maire Gérald Tremblay et Frank Zampino doivent rencontrer sous peu le chef du parti québéquois et celui de l Action démocratique su Québec pour les sensibiliser aux besoins de Montréal.
    • By loulou123
      La Presse 17 avril 2007 Une dose de boisson énergisante pourrait-elle requinquer les joueurs du Canadien?
       
      La question mérite d'être posée à la suite de la publication d'un article dans un quotidien autrichien selon lequel le créateur et copropriétaire de Red Bull, Dietrich Mateschitz, serait intéressé par le Canadien de Montréal.
       
      Mateschitz recevrait, ces jours-ci à Salzbourg, une délégation du Canadien pour des «négociations secrètes» visant la vente du club, selon un article du Kronen Zeitung, le tabloïd le plus lu d'Autriche, tel que résumé par le site Internet sportnet.at.
       
      Mis au parfum, le Canadien a formellement nié cette information, la jugeant sans fondement.
       
      «C'est la première fois qu'on entend parler de cette histoire. Il n'y a absolument aucun fondement à ça parce que le Canadien n'est pas à vendre», a affirmé le vice-président aux communications du Canadien, Donald Beauchamp, lundi après-midi.Red Bull Canada a offert le même démenti. «Ce ne sont vraiment que des rumeurs et de la spéculation, rien de plus», a tranché Lubor Keliar, responsable des communications.
       
      Peu d'informations ont filtré dans la dépêche de sportnet.at, sinon que Mateschitz aurait visité le Centre Bell à deux reprises au cours de la dernière saison et qu'il aurait aimé l'atmosphère qui y régnait.
       
      L'été dernier, Mateschitz, 62 ans, avait déjà exprimé son intérêt pour le hockey professionnel en Amérique du Nord, affirmant avoir entrepris un travail exploratoire en ce sens.
       
      Lancée en 1987, Red Bull est une boisson dite «énergisante» qui a rapidement inondé le marché. En 2006, plus de trois milliards de canettes ont été vendues dans plus de 130 pays. Mateschitz détient 49 % de la compagnie.
       
      Red Bull s'est démarquée grâce à un marketing original et agressif, principalement axé sur le sport. Les sports extrêmes et motorisés ont été les principales cibles. Ainsi, Red Bull commandite de nombreux pilotes et riders.
       
      Récemment, Red Bull s'est lancée dans les propriétés sportives comme les écuries Red Bull Racing et Toro Rosso en Formule 1. En 2005, le géant de la boisson à la caféine a aussi acheté le club de soccer de Salzbourg pour le renommer le Red Bull, qui évolue dans la Bundesliga autrichienne. Idem pour le club de hockey de Salzbourg.
       
      En Amérique du Nord, Mateschitz a mis la main sur les MetroStars du New Jersey de la MLS avant de les renommer Red Bull de New York. Cette année, il commandite également deux voitures de NASCAR propulsées par des moteurs Toyota.
       
      Au Québec, mis à part la commandite personnelle du skieur Erik Guay, Red Bull a fait parler d'elle avec la deuxième présentation de son Crashed Ice, le mois dernier, dans la Vieille Capitale. La course à obstacles sur patins a attiré quelque 75 000 spectateurs dans le Vieux-Québec.
       
      Le Canadien est propriété de l'homme d'affaires George Gillett (80,1 %) et de Molson Coors (19,9 %). Le brasseur détient un droit de préemption (droit de premier refus) sur une vente éventuelle du Canadien.
    • By mtlurb
      Boxe
       
      Ring compare Montréal à... Las Vegas
       

      Daniel Cloutier
      Le Journal de Montréal
      28/04/2007 07h41
      Le magazine Ring, la bible de la boxe, considère Montréal comme l'un des marchés les plus importants de la planète dans le domaine de la boxe professionnelle.
       
      En Amérique du Nord, affirme le magazine, les deux principaux chapiteaux de la boxe professionnelle sont à Montréal au nord et à Las Vegas au sud.
      Le magazine fait remarquer que 34 galas de boxe professionnelle ont été présentés sur le territoire québécois (principalement à Montréal) depuis un an, un seul de moins qu'à Las Vegas.
       
      Gatti affrontera Gomez
       
      Les dirigeants du réseau de télé HBO confirmeront la semaine prochaine que le boxeur montréalais Arturo Gatti (40-8-0) disputera son prochain combat le 14 juillet à Atlantic City, face au Mexicain Alphonso Gomez (16-3-2).
       
      Dans le cadre de ce «programme double», le Portoricain Kermit Cintron (27-1-0) risquera son titre mondial des poids mi-moyens (147 livres) de l'IBF, face à l'Argentin Walter Matthysse (26-1-0).
       
      HBO n'écarterait pas l'idée d'opposer Gatti à Cintron, si les deux l'emportent.
       
      Ward entraînera Gatti
       
      Mickey Ward, cet ancien boxeur de Boston qui avait livré trois combats à Arturo Gatti en 2002 et 2003, est devenu son entraîneur.
       
      Tout le monde croyait que l'ancien champion du monde Pernell Whitaker s'apprêtait à remplacer Buddy McGirt comme entraîneur de Gatti, mais Arturo a choisi Ward, qui était l'un de ses hommes de coin depuis deux ans.
       
      Hamel défie Décarie
       
      Le champion québécois des poids super-légers (140 livres), Sébastien Hamel (6-9-1), lance un défi au champion canadien, Antonin Décarie (14-0-0).
       
      «Antonin est disposé à affronter Hamel, mais Sébastien aura cette chance de disputer un combat de championnat canadien s'il réalise une défense victorieuse de sa ceinture québécoise le 8 juin au parc Jarry, face à Dierry Jean (4-0-0)», affirme Yvon Michel.
    • By WestAust
      Jacques Villeneuve en coupe Nextel dès 2008
       
      Le pilote québécois Jacques Villeneuve ferait son entrée en coupe Nextel de la série NASCAR dès 2008. C’est du moins ce que rapporte Le Journal de Montréal dans son édition de samedi.
       
      Villeneuve doit faire des essais dans un camion de l'écurie Bill Davis Racing de la série Craftsman, lundi et mardi. Mais Davis aurait déjà annoncé au paddock que Villeneuve conduirait l'une de ses Toyota Camry en série Nextel en 2008.
       
      Davis aurait même annoncé que Jacques Villeneuve disputerait les sept dernières courses au calendrier de la série Craftsman, en plus de disputer les deux dernières courses de la saison en coupe Nextel.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value