Recommended Posts

Le numéro un de la recherche sur Internet envisage d'investir dans de jeunes sociétés, comme le font souvent les géants du secteur technologique.

 

Pour en lire plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By nephersir7
      Il semble que depuis la fin 2014, Montréal est en train d'explorer la possibilité de recouvrir l'autoroute Décarie dans le secteur Namur/De la Savane. Il y aurait au moins 2 hypothèses à l'étude. L'étendue de ce potentiel recouvrement n'est pas mentionnée.
       
       
      http://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/DuJour?ItemId=1a3f81aa-ccb1-4046-9821-9ffa7f0254e2
    • By ChrisDVD
      ÉCO-CAMPUS HUBERT REEVES
       
      C'EST QUOI?
      Vitrine technologique mondiale consacrée aux technologies propres et au développement durable, l'Éco-campus Hubert Reeves (dont le premier bâtiment est prévu pour 2013) sera un quartier à part entière du campus Saint-Laurent jouissant d'une biodiversité exceptionnelle.
       
      Les infrastructures innovantes qui le composent offrent un environnement de travail exceptionnel favorisant :
      La recherche et développement de technologies propres
      Le transfert de connaissances
      La démonstration de technologies propres avant-gardistes
       
      La conception de l'Éco-campus Hubert Reeves a été réalisée de manière réfléchie selon les règles suivantes :
      Baisse de l’empreinte environnementale par la gestion durable des matières résiduelles et par l’utilisation de ressources locales
      Réduction de l’utilisation des ressources par le choix de matériaux et technologies aux performances énergétiques lorsque disponibles
      Émergence de réseaux éco-industriels mettant l’accent sur la mise en commun de ressources liées à l’innovation, la valorisation et la recherche
       
      Le développement de lieu de haut savoir s’appuie sur le potentiel :
      Économique – autosuffisance énergétique réduisant drastiquement les coûts d’exploitation
      Sociologique – positionnement clair face aux enjeux actuels et à venir auxquels devra faire face notre société
      Environnemental – réponse concrète aux problématiques écologiques majeures
       
       
      C'EST OÙ?
      Situé dans le Campus Saint-Laurent, à 10 minutes de l'Aéroport international de Montréal et aux abords d’un parc régional, l'Éco-campus Hubert Reeves intègre la 3ème phase de développement du Campus Saint-Laurent. Ses 20 hectares de superficie en font le plus grand site écologique de ce type au Canada.
       
      POURQUOI?
      Outre les infrastructures, la qualité de vie et la visibilité que l'Éco-campus Hubert Reeves offre à ses résidents, ces derniers peuvent compter sur le soutien constant de Technoparc Montréal. C’est ainsi qu’est mis à leur service la gamme de prestations suivantes :
      Service de valorisation de projet de recherche
      Service de soutien à l’implantation et à l’expansion
      Service de mise en marché
      Service de financement
      Service de consultation et d’accompagnement
      Service de diagnostic environnemental - mise au vert des processus métiers
      Service de formation
       
      EN CHIFFRES :
      20 hectares de terrain
      70 000 m2 d’espace habitable
      28 850 m2 d’aménagement paysagers et d’aires ouvertes
      11 000 m2 de routes et autres chemin pédestres
      79 550 m2 d’habitats naturels – boisés, cours d’eau…
      8 bâtiments novateurs répondants aux normes LEED les plus strictes
       
       

       

       

       
      http://www.technoparc.com/international-eco-innovation-zone.html
       
      http://www.technoparc.com/zone-internationale-environnementale.html
    • By loulou123
      (PRESSE)Trente milliards de dollards devront étre investis a montréal au cours des deux prochaines décennies pour la mise a niveau des infrastructures, souterraines et de transport en commun.A l instar du fonds de l eau,qui permettra d autofinanacerles travaux d infranstructures dans le réseau souterrain a partir de 2013, l administration Tremblay-Zampino envisage la mise sur pied d un fonds similaire,celui ci dédié aux infrastructures routiéres.C est qu a révélé le président du comité exécutif de la ville de Montréal ,Frank Zampino,en entrevue avec Montreal Express.(ce fonds pour les infrastructures routiéres permettrait de mettre a niveau non ponts,viaducs et l ensemble du réseau artériel.Nous nous sommes engagés a investir 500millions dollard dans nos infratructures routiéres,notament pour corriger le probléme des nids-de-poules, mais cette somme n est pas suffisante pour la remise a niveau de toutes les rues )explique M.Zampino.Selon lui montréal nécessitera des investissements de 30 milliards au cours des 20 prochaines années,soit 10milliards pour les infrastructures routiéreset 10 milliards pour les infranstructures de transport en commun.Les deux autres paliers de gouvernement seront appelés a contribuer ,comme c est notament le cas du fédéral avec la taxe d accise sur l essence et du gouvernement du Québec pour le métro de montréal .Mais Montréal n en reste pas la et réclame également des pouvoirs habilitants en matiére fiscale et administrative pour continuer son dévloppement.(Nous dépendons de l impot foncier qui représente environ70pour100 de nos revenus sur un budget de 4 milliards dollard , poursuit M.Zampino .Nous voulons obtenir une partie de la croissance générée a Montréal.Chaque fois qu un milliard est investi ici,les gouvernements supérieurs retirent chcun 150millons .On demande a Québec et a Ottawa de partagerla moitiéde ces retombées avec nous)(Si le gouvernement n accorde pas d attention a sa métropole,elle qui crée plus de la moitié de la richesse au Québec , nous serons toujours en retard par rapport a Toronto et aux autres grandes villes du monde.Ajourd hui ,la compétition se fait entre les grandes villes ,pas entre les pays)soutient le président du comité exécutif.Le maire Gérald Tremblay et Frank Zampino doivent rencontrer sous peu le chef du parti québéquois et celui de l Action démocratique su Québec pour les sensibiliser aux besoins de Montréal.
    • By ErickMontreal
      Des télécabines dans le ciel du Vieux-Port?
       

       
      Lcn.Canoe.ca
       
      La famille Jorgensen veut investir 100 millions de dollars pour la construction d'une télécabine qui relierait, dans un premier temps, le quai Jacques-Cartier au parc Jean-Drapeau, près du casino.
       
      Or, la Société du Vieux-Port de Montréal refuse de céder une parcelle de terrain pour la construction d'un terminal, puisqu’elle estime que le projet ne s’inscrit pas dans le cadre du développement patrimonial du secteur.
       
      Les promoteurs menacent de réaliser leur projet ailleurs aux États-Unis ou à Dubaï si aucune entente n’est conclue.
       
      Barcelone, Lisbonne et Singapour possèdent notamment un système de télécabines.
       
       
      http://lcn.canoe.ca/cgi-bin/player/video.cgi?file=/lcn/actualite/regional/20081202_al.wmv