Recommended Posts

Le Quartier DIX30 va s'agrandir

 

Éric Clément

 

La Presse

 

Le conseil municipal de Brossard a adopté, lundi, plusieurs règlements d'urbanisme qui préparent le terrain à l'agrandissement du Quartier DIX30: les travaux commenceront d'ici janvier le long de l'autoroute 10, a appris La Presse.

 

Un projet particulier d'urbanisme (PPU) encadrera dans les prochaines années la poursuite de l'agrandissement du Quartier DIX30, soit les phases 3 et 4 planifiées par le promoteur Devimco, mais aussi celui du secteur résidentiel voisin. Il y aura bientôt une consultation publique sur le sujet à Brossard.

 

La zone commerciale, ex-zone industrielle, située entre le boulevard Leduc et l'autoroute 10, d'une part, et entre le Wal-Mart et le centre d'entraînement du Canadien de Montréal en construction, d'autre part, pourra être construite en haute densité.

 

«La zone life-style va être agrandie avec d'autres commerces le long de l'autoroute 10, précise André Bouthillier, porte-parole de Devimco. La construction va commencer d'ici la fin de l'année avec des stationnements souterrains étagés. Les commerces seront sur deux étages. Il y aura aussi un immeuble de bureaux. Le secteur nord, entre le ruisseau Daigneault et la voie ferrée du CN, va aussi être mis en valeur, en conformité avec les amendements au schéma d'aménagement adoptés par l'agglomération il y a 18 mois environ.»

 

De l'autre côté du boulevard Leduc, en direction du boulevard de Rome, il y aura de la construction de densité moyenne, comme des centres d'accueil, avec un accès qui se fera seulement à partir du boulevard Leduc et non par les résidences situées à l'arrière du boulevard où le zonage sera de petite densité afin de permettre notamment la construction de cottages, indique le conseiller municipal du district 2, Gilbert Lizotte.

 

Le maire Jean-Marc Pelletier était heureux lundi de voir le dossier de l'agrandissement aboutir «malgré les blocages exercés à cet égard par la députée de Brossard, Fatima Houda-Pépin», a-t-il dit à La Presse. M. Pelletier affirme que la députée a fait de «l'obstruction» lorsqu'il s'est agi de faire adopter par le gouvernement du Québec un projet de loi privé pour activer les choses.

 

«On a nous a alors dit que le dossier était bloqué car cela prenait l'accord du député local et que Mme Houda-Pépin n'avait pas donné son autorisation pour que le projet de loi soit inscrit à l'agenda», a expliqué le maire.

 

La Presse a souhaité obtenir les commentaires de Mme Houda-Pépin à ce sujet, mais elle a raccroché quand nous l'avons appelée. Du côté de Devimco, on estime toutefois que le dossier a avancé «normalement».

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

La zone commerciale, ex-zone industrielle, située entre le boulevard Leduc et l'autoroute 10, d'une part, et entre le Wal-Mart et le centre d'entraînement du Canadien de Montréal en construction, d'autre part, pourra être construite en haute densité.

 

...... Les commerces seront sur deux étages.

 

 

WOWWW !!! Ça c'est de la HAUTE densité ! Il va maintenant y avoir des gratte-ciels à Brossard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La haute densité sera fort probablement pour des tours à condos et l'imeuble à bureaux. Mais des commerces sur deux étages, c'est intéressant.

 

WOWWW !!! Ça c'est de la HAUTE densité ! Il va maintenant y avoir des gratte-ciels à Brossard.

 

C'est plus fort que toi hein? tu dois toujours bitcher contre la banlieu! EN t k, la jalousie démontré par certain montréalais commence vraiment a être pathétique. En passant, non il n'y aura pas de gratte-Ciels. Il y a une limite sur la hauteur des édifice à Brossard et je crois que c'est 15 étages!

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

C'est plus fort que toi hein? tu dois toujours bitcher contre la banlieu! EN t k, la jalousie démontré par certain montréalais commence vraiment a être pathétique. En passant, non il n'y aura pas de gratte-Ciels. Il y a une limite sur la hauteur des édifice à Brossard et je crois que c'est 15 étages!

 

 

Hein ?! Quoi !?! Quelle accusation gratuite ! Wow ! Je te met au défit de relire mes 600 quelques posts et d'en trouver un seul, UN seul qui bitch la banlieu (à part peut-être si je parle de destruction des milieux humides, mais ça, j'ai du en parler une fois sur 600 quelques posts). Haha j'ai tellement rien contre la banlieu en plus.

 

Ton commentaire m'a fait rire tellement il est précipité et non fondé. Nice try Habsfan

Share this post


Link to post
Share on other sites
La ...!

 

Et en passant, mon commentaire se voulait humoristique, loufoque, d’agrément et non brutalisant, choquant et scandaleux. Mais c’est vrai que de passer quelconque commentaire sur Brossard sans t’en parler avant, c’est périlleux sur MtlURB.

 

Bref, je trouve juste absurde de dire que 2 étages, c’est de la HAUTE densité. Tout aussi absurde que lorsque des médias disent qu’on annonce la construction d’une tour de 5 étages. Une bâtisse de 5 étages, oui. Mais une tour ? 5 étages… ?

 

2 étages, de la HAUTE densité ? Je ne savais pas qu’il y aurait des condos et des bureaux. L’article n’en parle pas. J’ai basé mon commentaire sur l’article.

 

Désolé que mon commentaire t’aie parru comme du bitchage sur la banlieu habsfan alors qu’il n’est plutôt qu’une caricature du fait que les promoteurs disent que 2 étages, c’est de la haute densité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
WOWWW !!! Ça c'est de la HAUTE densité ! Il va maintenant y avoir des gratte-ciels à Brossard.

 

lol! :silly:

 

Whoa there Habsfan.. I think he was just joking. I thought it was funny myself!

 

This has nothing to do with city vs. surburbs bashing, has more to do with the fact the article suggests, if read a certain way, that 2 storeys is high density. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, il y aura deuxieme gratte ciel à brossard avec l'hotel alt.

 

Il existe depuis plusieurs années 4 à 5 tours de 12 à 16 étages le long du fleuve à Brossard :neenerneener:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et en passant, mon commentaire se voulait humoristique, loufoque, d’agrément et non brutalisant, choquant et scandaleux. Mais c’est vrai que de passer quelconque commentaire sur Brossard sans t’en parler avant, c’est périlleux sur MtlURB.

 

Dans ce cas là, est ce que c'est si difficle de rajouter un petit "smiley" avec le clin d'oeil pour nous laisser savoir que ce n'était pas sérieux?

 

Bon, je l'Avoue, j'étais un peu vite sur la gachette. Pardonnes moi! C'est juste que je suis vraiment écoeuré d'entendre le bitchage qui se fait au dépends de la banlieu!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By UrbMtl
      Boul. Lapinière (Brossard)

       
    • By Stu
      ÉCO Quartier de la Gare

       
    • By IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/e23181dd-903c-4f4b-8467-0e46c17d0fdc__7C___0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen&fbclid=IwAR0SOyIOn-W5z5ZJxkSAeiDY0HLbsKmyza2u7OItxNfOnSIdDBkaYW4nw54
      PRIX DES LOGEMENTS À MONTRÉAL
      PLAIDOYER POUR LA DENSIFICATION DE MONTRÉAL
       
      Le promoteur immobilier Prével appelle à une augmentation de la densité du patrimoine bâti pour prévenir une flambée des prix des logements.
      ANDRÉ DUBUCLA PRESSE
      La société Prével, qui se spécialise dans l’offre de logements destinés aux premiers acheteurs dans les quartiers centraux de Montréal, craint de devoir abandonner son modèle d’affaires en raison des frais toujours plus élevés que la Ville impose aux promoteurs pour toutes sortes de bonnes raisons.
      « On en discute beaucoup à l’interne. C’est quelque chose qui nous préoccupe », répond la coprésidente Laurence Vincent quand on lui demande de quoi l’avenir sera fait.
      « Ça insécurise. C’est devenu de plus en plus compliqué de faire des projets à Montréal, alors qu’on est accueilli à bras ouverts en banlieue. Mais aujourd’hui, on s’entête. Est-ce que l’avenir va prouver qu’on a eu tort ? »
      On doit à Prével les lofts Imperial, dans l’ancienne manufacture de tabac de Saint-Henri, et les lofts Lowney, dans Griffintown.
      SURCHARGES À COMPENSER
      Toutes ces charges pour les parcs et les logements sociaux sont nécessaires, reconnaît Mme Vincent, mais elles devraient être accompagnées d’une augmentation de la densité du patrimoine bâti pour compenser les surcharges. Sinon, l’offre de logements ne suivra pas la demande dans les quartiers centraux et les prix des logements grimperont encore plus vite, ce qui rendra à terme Montréal aussi inabordable que Vancouver ou Toronto.
      « Il faut juste s’assurer qu’il y a un partage des frais pour ne pas que ça soit l’acheteur en fin de compte qui supporte l’entièreté du poids [des exigences en matière de logement social]. »
      — Laurence Vincent, coprésidente de Prével
      Le 10 avril, la Ville a annoncé le report au 17 juin du dépôt de son règlement sur l’inclusion des logements sociaux, lequel prévoit que tout nouveau projet résidentiel d’une certaine taille devra inclure 20 % de logements sociaux, 20 % de logements abordables et 20 % de logements familiaux. Il devait être déposé initialement en avril. Une étude indique que ce règlement, s’il est adopté sans aucune compensation, ferait grimper le coût des logements de 16 %.
      Mme Vincent s’est réjouie de ce report, elle qui siège à la table des partenaires en habitation et qui est à la tête du comité habitation de l’Institut de développement urbain, le lobby des promoteurs. « Ça va nous donner du temps pour discuter davantage. »
      CONTRE L’ÉTALEMENT URBAIN
      Aux détracteurs de la densification, Mme Vincent leur pose la question : que voulons-nous pour notre ville ? « Il va falloir faire des choix. On est pour le développement durable. Le trafic nous coûte 4 milliards. Qu’est-ce qu’on veut faire ? Où sont les universitaires pour se prononcer sur ce qui est le mieux en termes de développement ? Où veulent-ils les mettre, les 320 000 nouveaux ménages que l’on attend dans l’île d’ici 10 ans ? »
      Selon elle, la solution de rechange au refus d’une plus grande densité dans l’île est l’étalement urbain dans les couronnes.
      « En périphérie, à Vaudreuil-Dorion, on demande de faire 10 étages dans certaines zones, alors qu’à Montréal, on arrive près d’une station de métro et on a de la difficulté à obtenir 8 étages », dénonce-t-elle.
      Actuellement, les droits aériens au-dessus des édicules de métro restent inutilisés, comme au métro Radisson, dans l’Est, tandis qu’on va vouloir construire des 20, 30 et 40 étages à Brossard et à Pointe-Claire, là où il y aura des gares du Réseau express métropolitain (REM), le train électrique de la Caisse de dépôt et placement.
    • By Miska
      Tour B3

      Projet global: