Jump to content

loulou123
 Share

Recommended Posts

(10 avril 2007 - LaPresse)S'ils sont plus enclins que les autres Canadiens à envisager la vie familiale dans un condo, les Montréalais ne sont généralement pas prêts à payer plus de 200 000 $ pour en acheter un.

 

C'est du moins ce que révèle un sondage Ipsos Reid réalisé pour le compte de la Banque TD. L'enquête a été menée en ligne du 1er au 5 mars auprès de 725 adultes à Montréal, Halifax, Toronto, Calgary et Vancouver.

 

Ainsi, près des deux tiers (65%) des Montréalais estiment que 200 000 $ est le prix limite à payer pour un appartement en copropriété. Dans l'ensemble des villes sondées, le nombre de répondants à fixer le plafond à ce niveau est de seulement 35%.

 

Aussi, les frais de condo deviennent facilement trop chers. Environ 65% des Montréalais ne sont pas prêts à débourser plus que 200 $ par mois, alors que la moyenne des cinq villes est de 42%.

 

Le condo n'est pas encore populaire à titre de résidence principale à Montréal, 73% des habitants de la ville estimant «peu probable» d'en acheter un à cette fin. Il y a un an, 75% des Montréalais donnaient la même réponse.

Quand on évoque la possibilité d'élever une famille dans ce type de propriété, les chiffres diffèrent peu, mais se démarquent de la moyenne. Ainsi, 37% des Montréalais seraient enclins à installer leur famille dans un condo, contre une moyenne de 29% dans les cinq plus grandes villes canadiennes.

 

La maison est donc toujours l'habitation de choix des Montréalais.

 

«S'il est vrai que les prix des habitations ont augmenté à Montréal, cette hausse est inférieure à la moyenne nationale et de loin inférieure à celle enregistrée dans des villes telles que Calgary», souligne Dominic Escobar, directeur régional des ventes chez TD Canada Trust.

 

Selon la banque, le prix moyen d'une copropriété se situait à 169 899 $ en 2006 à Montréal, contre 240 378 $ dans les plus grandes villes du pays. Du côté de l'habitation en général, elle coûtait 219 149 $ à Montréal et 311 101 $ à l'échelle nationale.

 

«Par conséquent, ajoute Dominic Escobar, les maisons unifamiliales sont encore abordables dans la région de Montréal et demeurent le choix préféré de la plupart des acheteurs.»

 

Mais pourquoi les Montréalais sont-ils plus enclins à vivre en famille dans un condo ? «Cela est probablement dû à la disponibilité depuis de nombreuses années d'un grand nombre d'appartements à louer et au fait que de nombreux Montréalais y ont vécu durant leur enfance», répond M. Escobar.

Link to comment
Share on other sites

Montreal a l'avantage (ou désavantage dépendemment du point de vue) de pouvoir s'étendre sur 360degrés comparativement a bien des villes, ce qui permet d'avoir beaucoup plus de terrains abordables dans un rayon assez court a partir du centre de la ville.

 

C'est possiblement pour cela que les gens ne sont pas encore pret a faire leur vie en condo, et surtout pas d'investir dans un condo pour elever une famille.

Link to comment
Share on other sites

Escobar rings a bell for a reason ... designer right?

 

Anyways, you for sure can find condo's for $200k thats for sure. McGill Ouest was starting under around $175k but for a 1 bedroom - 1 bathroom was about 600-700 sq.ft decent for a couple. For a family of 4 its hard to find a 3 bedroom condo. You have to spend like $175k for the 1 bedroom and 1 bath and buy a 2 bedroom and 2 bath for like $230k, plus if your lucky enough to have the units next too each other you can / probably have them cut a hole in the wall so you can go between units. So its about $400k, so twice the amount for a unit. Which makes sense you get about 1600+ sq.ft which is good.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value