Jump to content

loulou123
 Share

Recommended Posts

Le premier pas vers la matérialisation du rêve d'un Petit Maghreb sur la rue Jean-Talon vient d'être franchi. Nacer Boudi, propriétaire d'Atlas Net, Youcef Handi,

 

co propriétaire du restaurant Walima, et le conseiller publicitaire du Journal de St-Michel, Claude Boulet, ont enfin réglé les questions de paperasse afin de créer l'association de commerçants de cette artère.

«Présentement, cette direction n'est que temporaire, en attendant la première assemblée générale. Nous trois, nous sommes impliqués pour piloter le projet jusqu'à l'élection officielle du premier conseil d'administration», explique Nacer Boudi, visiblement fier de voir qu'enfin le Petit Maghreb devient de plus en plus réalité.

 

Lors de cette assemblée, dont la date est encore à déterminer, les marchands pourront se prononcer sur leur accord avec le projet d'association, de développement de l'artère, sur le nom «Petit Maghreb» et enfin élire le premier conseil d'administration de l'association.

 

Claude Boulet et lui tiennent à insister sur le côté rassembleur du projet. Un projet qui aura d'heureuses répercussions sur ce tronçon de la rue Jean-Talon, compris entre les boulevards St-Michel et Pie-IX.

 

«L'association jouera plusieurs rôles dont ceux de défendre les droits des marchands, de promouvoir le Petit Maghreb en lui donnant un aspect maghrébin avec la coopération de la ville, comme ils l'ont fait avec la Petit Italie ou Chinatown, poursuit Monsieur Boudi. L'association permettra de travailler ensemble afin de revitaliser et d'embellir la rue Jean-Talon et de faire du Petit Maghreb un pôle attractif ce qui fera augmenter l'achalandage chez tous les commerçants.»

 

La création d'un quartier Petit Maghreb est, semble-t-il, une première en Amérique du Nord, ce qui fera de lui un endroit unique à visiter pour tous les Maghrébins nostalgiques de leur pays. Un endroit de référence pour chaque Maghrébin ou simple voyageur de passage à Montréal. «On doit pouvoir arriver à faire de l'endroit quelque chose de reconnu. Que quelqu'un qui prend un taxi de l'aéroport pourra dire au chauffeur "Petit Maghreb!" et qu'il sache exactement où aller», ajoute Nacer Boudi. Un Petit Maghreb qui contribuera à l'enrichissement de la culture de la Métropole et même du Québec dans sa diversité. Le développement de cette artère aura certes un effet bénéfique sur l'achalandage des commerces situés sur celle-ci.

Au-delà de l'aspect commercial

La création d'un Petit Maghreb n'est pas tout pour Nacer Boudi. Il espère que la Ville s'impliquera activement dans ce processus afin de développer cette artère, de la transformer physiquement mais aussi pour mettre au point, avec d'autres associations de cette communauté, un genre de semaine de festivités maghrébines qui pourraient se dérouler dans le parc François-Perrault tout juste à l'arrière de la rue Jean-Talon.

 

«Pour présenter la culture, les coutumes, les traditions, la cuisine du Maghreb, parce que c'est ça les vrais accommodements… apprendre à connaître et à respecter les valeurs de l'autre», souligne-t-il.

 

Marchands de ce tronçon de la rue Jean-Talon, compris entre St-Michel et Pie-IX, et maintenant mieux connu sous le nom de Petit Maghreb, vous êtes invités à vous joindre en grand nombre à l'association à naître pour faire ce rêve une réalité, un endroit unique à travers toute l'Amérique du Nord

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

(11 mai 2007 ) Montréal possède son Chinatown, son quartier ukrainien, sa Petite Italie et bien d'autres quartiers culturels. Mais prochainement, c'est le rêve de plusieurs commerçants et d'intervenants de la rue Jean-Talon qui se concrétisera en Petit Maghreb!

Lundi dernier avait lieu la mise en place du comité de fondation pour l'Association des Gens d'Affaires du Petit Maghreb (A.G.A.P.M.). Tous les commerçants de la rue Jean-Talon étaient invités à se joindre à la réunion et à partager leurs idées pour le développement du projet.

Bref historique

L'association initiale du projet du Petit Maghreb s'est créée en mars dernier à l'instigation d'un comité provisoire qui était en charge de promouvoir l'artère commerciale de la rue Jean-Talon et de créer des festivités typiquement maghrébines. Après maintes discussions, les différents membres du comité provisoire ont conclu que la section de la rue Jean-Talon comprise entre le boulevard Saint-Michel et le boulevard Pie-IX pourrait se transformer en un lieu commercial spécifique tel que la Petite Italie ou le quartier chinois. C'est ainsi qu'est venue l'idée de l'Association des Gens d'Affaires du Petit Maghreb.

Réunion du 7 mai

"C'est vraiment l'officialisation de l'existence de l'association que nous soulignons" a déclaré M. Nacer Boudi, l'un des membres fondateurs du projet. La réunion du 7 mai animé par Malik Hadid, visait surtout à convier les marchands du coin à se joindre au comité de fondation. Près d'une trentaine de personnes se sont présentées au rendez-vous. Quelques dignitaires dont le conseiller municipal du district François-Perrault, M. Frank Venneri, Mme Danielle Rioux, attachée politique de la députée fédérale Vivian Barbot -qui était retenue à Ottawa-, le commandant du poste de quartier 30, Fady Dagher et M. Jonathan Palardy, agent de développement de la CDÉC Centre-Nord ont aussi participé à la rencontre. La maire de l'arrondissement, Mme Anie Samson était aussi présente pour l'événement. D'ailleurs, Mme Samson a souligné lors de son discours que sous l'administration Bourque, des projets réunissant la communauté maghrébine étaient à l'agenda, mais que rien n'avait été fait de la part des acteurs de cette communauté. Mme Samson s'est donc dit très heureuse qu'une initiative en ce sens, se soit enfin été concrétisée.

Prochaines étapes

Maintenant la naissance de l'association célébrée, il reste la paperasserie à remplir! Les membres de l'A.G.A.P.M. se concentreront à compléter les papiers de règlements généraux concernant la création d'une association durant les prochaines semaines à venir et à organiser une première rencontre afin de doter le regroupement d'un conseil d'administration. Sept membres seront élus au conseil. Cependant, comme le regroupement compte 15 membres présentement, les autres feront partis d'un sous-comité stratégique travaillant sur le terrain. Ces derniers seront entre autres en charge de compiler les demandes et les questions des commerçants.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value