Jump to content

Le Quartier des spectacles


mtlurb

Recommended Posts

Conveniently located at the intersection of boulevard des Pimps and avenue des Hoes, because nothing says a night on the town quite like “hey Strawberry, where’s my money?”

 

This guy is pretty funny!

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

06/03/2007Les autorités de la ville de Montréal ont prévu une réserve de 55M$ pour réaliser en quatre ans le plan d'aménagement du Quartier des spectacles attendu à la fin d'octobre prochain.

 

Y seront arrêtés tous les détails, petits et grands, liés à l'éclairage des artères, l'illumination des édifices, le design du mobilier urbain et l'image de marque qu'on veut donner au quartier.

 

L'annonce de cette autre étape a été faite conjointement, mardi, en conférence de presse, par le maire de Montréal Gérald Tremblay et le président du conseil d'administration du Partenariat du Quartier des spectacles, Charles Lapointe, dans la plus parfaite harmonie, selon la Presse Canadienne.

 

Il y a quelques semaines, M. Lapointe, en sa qualité cette fois de président de Tourisme Montréal avait dénoncé publiquement la saleté et le délabrement des édifices et du mobilier de la ville devant quelques centaines de représentants du milieu touristique montréalais. Il avait été ovationné, ce qui avait piqué le maire Tremblay au vif.

 

Le soin d'arrêter un plan global de développement, à partir des projets et suggestions accumulés tout au long des trois dernières années, a été confié à Clément Demers en raison de son expertise acquise à titre de président du Quartier International de Montréal.

 

Avec des investissements publics de 70M$ pour la construction notamment de l'édifice abritant la Caisse de dépôt et placement du Québec, il avait suscité des investissements privés à hauteur de 1G$. Dans le cas du Quartier des spectacles, les projets déjà connus, entre autres, les Ateliers de danse et l'édifice d'Équiterre, nécessitent des investissements de 300M$.

 

«La Place des Arts et Desjardins ont fait leur travail sur les territoires privés. Avec le plan de développement, on va pouvoir aller sur le secteur public et décider, avec les privés, comment se fera l'aménagement pour que ça coûte le moins cher possible aux festivals pour s'installer sur Sainte-Catherine de façon à ne pas avoir besoin de recommencer à chaque année», a expliqué M. Lapointe.

 

M. Demers verra à attribuer les terrains pour la Place des festivals. Il examinera les plans déjà soumis, par exemple pour la construction de deux tours d'habitation. Dans ce dernier cas, «il va falloir parler de gabarit, prévoir le nombre maximal d'étages et déterminer quels sont les terrains qui seront laissés à l'usage public», a ajouté M. Lapointe.

 

«Notre responsabilité est de créer un environnement favorable aux investissements», a résumé le maire Tremblay qui compte se tourner vers les gouvernements du Québec et du Canada.

 

«Une fois devenue plus attrayant, le quartier devrait attirer d'autres investisseurs», a-t-il ajouté.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

M. Demers verra à attribuer les terrains pour la Place des festivals. Il examinera les plans déjà soumis, par exemple pour la construction de deux tours d'habitation. Dans ce dernier cas, «il va falloir parler de gabarit, prévoir le nombre maximal d'étages et déterminer quels sont les terrains qui seront laissés à l'usage public», a ajouté M. Lapointe.

 

On parle ici du projet Bleury / De Maisonneuve, donc si je comprends bien, le projet est peut-être sur un terrain futur de la place des festivals, et qu'ils vont réviser la hauteur permise...ca regarde mal ça...

Link to comment
Share on other sites

07/03/2007 La Ville de Montréal ne volera pas au secours du Spectrum. Les 7 M$ manquant à sa reconstruction devront venir du privé.

 

«C'est un projet privé et c'est au promoteur de trouver son financement dans le domaine privé», a indiqué Gérald Tremblay, questionné à ce sujet lors de la conférence de presse sur le Quartier des spectacles.

 

«C'est à nous de créer un environnement propice à l'investissement. À partir de ce moment, on aura fait notre job», insiste-t-il.

 

Vendredi, une pétition de 15 000 signatures sera déposée à la Ville pour tenter de sauver le Spectrum.

 

Édifice désuet

 

La salle de spectacle mythique de Montréal est menacée de disparaître parce que son actuel propriétaire, la compagnie SIDEV, veut raser l'édifice désuet pour laisser place à des habitations.

 

Pour qu'un nouveau Spectrum fasse partie du projet de construction, l'équipe Spectra, qui gère la salle, doit investir 10 M$.

 

L'équipe, qui chapeaute également les FrancoFolies et le Festival de jazz, est prête à investir 3 M$ et cherche des partenaires pour le reste.

 

Spectra n'écarte pas non plus la construction d'une toute nouvelle salle dans l'îlot Balmoral avec l'aide du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal.

Link to comment
Share on other sites

07/03/2007

Montréal va de l'avant avec le projet du Quartier des spectacles. La Ville a annoncé hier la création d'un plan d'aménagement qui changera le visage de cette partie de la métropole.

 

Alors que Montréal mène contre Toronto une lutte acharnée pour le statut de métropole culturelle du Canada, l'aménagement du Quartier des spectacles se veut un levier de développement fort attendu par le milieu.

 

Ce quartier, sis au carrefour de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent, constitue le berceau des hauts lieux de la culture montréalaise, englobant notamment la Place des Arts, le Métropolis et le Spectrum.

 

La conception du projet du Quartier des spectacles a d'ailleurs été confiée à Clément Demers, celui-là même qui a mené à bien le développement du Quartier international. Une annonce qui a fait l'unanimité dans le milieu. «C'est le signal clair que le Quartier des spectacles passe de la phase de la planification à celle de la réalisation», s'est réjoui le président du Partenariat du Quartier des spectacles, Charles Lapointe.Le nouveau plan d'urbanisme sera déposé au plus tard en octobre prochain, juste à temps pour le Rendez-vous novembre 2007, Montréal métropole culturelle, où le milieu discutera du positionnement de Montréal sur la scène internationale

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...