Recommended Posts

Le mercredi 21 mars 2007 (Presse Canadienne )Les Canadiens riches et instruits s'inquiètent du réchauffement du climat, mais pas suffisamment pour renoncer à leurs VUS énergivores, révèle un sondage rendu public jeudi.

 

On y apprend aussi que les Québécois sont les plus préoccupés par l'environnement et davantage enclins à faire quelque chose de concret à ce sujet, tandis que les Albertains sont ceux qui s'en soucient le moins.

 

Le tiers des Canadiens estiment que les changements climatiques constituent le plus important des problèmes auxquels fait face l'humanité aujourd'hui, selon le sondage mené sur Internet et dont les résultats ont été communiqués à la Presse Canadienne.

 

La seule fois que l'environnement a autant préoccupé les Canadiens remonte aux années 1980, quand les craintes au sujet des précipitations acides et de la pollution avaient donné lieu à la mise en place, un peu partout, de programmes de collecte de matières recyclables.

 

En revanche, les Canadiens bien nantis et instruits sont les plus réticents à changer leur comportement pour aider à préserver l'environnement. Selon Angus Reid, les personnes interrogées ne sont pas prêtes à opter pour des véhicules moins énergivores, ou à abaisser le thermostat chez elles.

 

Ce sondage auprès de 3500 personnes a été effectué au début du mois et comporte une marge d'erreur n'excédant pas 1,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je réanime ce fil pour y publier les articles concernant l'environnement en général à Montréal et ailleurs au pays.

Combattre les îlots de chaleur un arbre à la fois

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1242635/montreal-canicule-ilots-chaleur-arbres

La Ville de Montréal a planté des arbres en bordure de l'avenue Souligny, près de l'autoroute 25.

Photo : Radio-Canada / Olivier Bachand

Olivier Bachand

Publié à 4 h 25

Lorsque la chaleur accablante sévit, les secteurs ombragés sont très prisés, et pour cause. Planter des arbres demeure l'un des meilleurs moyens de combattre les îlots de chaleur, qui sont nombreux dans les grandes villes comme Montréal. Mais les résultats ne se font pas sentir du jour au lendemain.

Plus de 200 arbres surplombent la Promenade du Rail, à Lachine, située en bordure de la rue Victoria. Lors de journées très chaudes, les passants et les cyclistes peuvent profiter des zones ombragées. C'est tout un contraste, puisqu'il n'y avait aucun arbre à cet endroit il y a sept ans. La bande de terrain était en plein soleil lors des belles journées.

« On plante aujourd'hui pour que les arbres nous survivent. Dans 50 ans, on peut estimer que les arbres vont générer un corridor qui est particulièrement plus frais. Déjà, aujourd'hui, on en ressent les bénéfices », dit Jonathan Théorêt, le directeur général du Groupe de recommandations et d'actions pour un meilleur environnement (GRAME).

En collaboration avec les autorités municipales, son organisme a sélectionné et planté les arbres le long de la promenade. Le GRAME offre aussi ses services au milieu institutionnel et aux entreprises qui veulent verdir leur terrain. Parfois, l'organisme tente lui-même de convaincre des propriétaires de terrains d'aller de l'avant. Pour lutter contre la pollution et la chaleur, chaque arbre compte.

Dans les parcs industriels et les stationnements, par exemple, il y a souvent de l'espace pour planter des arbres, mais ces endroits sont loin d'être exploités à leur plein potentiel. Il y a cependant quelques exceptions.

L'hôtel Holiday Inn Express de Lachine, situé en bordure de l'autoroute 520, près de l'aéroport Montréal-Trudeau, a décidé de faire appel à l'organisme pour planter 146 arbres supplémentaires sur son terrain, notamment dans son stationnement.

« Si on regarde autour de nous, il n’y a pas grand-chose, pas d'arbres, dit le directeur régional de l'établissement, Imad Sawaya. On va faire notre part et j'espère que les autres vont faire la même chose », dit-il.

« Le meilleur temps pour planter un arbre, c'est toujours il y a 10, 15 ou 20 ans, dit Jonathan Théorêt. Aujourd'hui, il y a urgence climatique, il y a des canicules un peu partout sur la planète. Il ne faut pas attendre d'être au pied du mur pour planter, il faut planter aujourd'hui. »

Les arbres, des climatiseurs naturels

Les arbres et la végétation ont un réel impact sur la température lors de journées très chaudes. Entre les briques, l'asphalte et le béton du Mile End, il peut faire jusqu'à 10 degrés Celsius de plus que sur le mont Royal, situé à proximité, mais qui regorge de verdure.

« La présence de plus de végétation peut réduire la température dans le quartier et ça peut aller jusqu'à trois degrés, explique le Dr David Kaiser, de la Direction régionale de la santé publique de Montréal. Ça peut paraître petit, mais croyez-moi, lors d'une journée chaude, ça fait une différence. »

Selon lui, les secteurs les plus touchés par le phénomène des îlots de chaleur sont les quartiers centraux, comme le Sud-Ouest, Le Plateau-Mont-Royal et Hochelaga-Maisonneuve, où la densité de population est plus élevée, et la végétation, généralement moins présente qu'ailleurs.

La Ville de Montréal a planté des arbres en bordure d'un stationnement, au coin des rues Hochelaga et Honoré-Beaugrand, un secteur considéré comme un îlot de chaleur.

Photo : Radio-Canada / Olivier Bachand

La Ville de Montréal s'attaque elle aussi au phénomène. Dans le cadre de son Plan d'action canopée 2012-2021, elle s'est fixé l'objectif de planter dans la métropole 98 000 arbres en 10 ans. En mai dernier, plus de 82 000 arbres avaient été plantés.

D'ici 2025, l'administration municipale veut faire passer la canopée de la métropole, c'est-à-dire le territoire couvert par la cime des arbres, de 20 % à 25 %. Bref, créer de nouvelles zones ombragées un peu partout en ville, en se concentrant sur les îlots de chaleur.

Dans Mercier, aux coins des rues Hochelaga et Honoré-Beaugrand, la ville a retiré une bande d'asphalte dans le stationnement d'un petit centre commercial, en bordure du trottoir, pour y planter quelques arbres. Quelques dizaines d'arbres ont aussi été plantés en bordure de l'avenue Souligny, près de l'autoroute 25.

« Les arbres ont vraiment un impact très très important au niveau local. Si on va 10 mètres plus loin, on le sent moins, mais quand on est vraiment à proximité des arbres, c'est un impact qui est direct », dit Virginie Angers, une ingénieure forestière de la Ville.

L'an dernier, une centaine d'aménagements comme ceux-ci ont été ajoutés un peu partout en ville. Cette année, ce sera plus de 300.

Le combat se mène un arbre à la fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hmm l'article en fil de tête est plutôt à l'encontre de la tendance qu'on observe...

En voila un qui date de décembre 2018 et qui indique que la vente de VUS a plus que doublé au Québec depuis 1990... 

https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/suvs-pickups-sales-up-quebec-1.4948827

Dire que t'es préoccupé pi être préoccupé, c'est pas la même chose. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, averhaegen a dit :

Hmm l'article en fil de tête est plutôt à l'encontre de la tendance qu'on observe...

En voila un qui date de décembre 2018 et qui indique que la vente de VUS a plus que doublé au Québec depuis 1990... 

https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/suvs-pickups-sales-up-quebec-1.4948827

Dire que t'es préoccupé pi être préoccupé, c'est pas la même chose. 

Quand t’as une bonne job, ton ventre plein, ta maison en ordre, la météo belle, quand tu peux dire ce que tu veux sans crainte, que la criminalité quasi inexistante, qu’il n’y a pas de guerre et que t’es relativement en santé.... que reste’il comme préoccupation ? 

Ah oui l’environnement :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et on devrait effectivement avoir cette préoccupation, parce que toutes ces belles choses peuvent s'effriter devant une crise mondiale étudiée, comprise, analysée, avec des conséquences certaines et connues si on ne fait pas des changements universellement approuvées comme solution viable à une telle crise.

Ou bien effectivement s'en foutre par pure rigidité à ne pas changer quelques habitudes, et laisser nos enfants se débrouiller dans un monde beaucoup plus difficiles par nos propres choix.

Les gens ont beaucoup de difficulté à comprendre un enjeux s'ils ne sont pas directement affecté en temps réel. Pareil pour l'environnement, ou des enjeux sociaux comme la discrimination. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est préoccupé par l'environnement en autant que ce soit les "Autres" qui fassent le plus d'efforts.  On veut que les compagnies diminues leur pollution mais sans couper dans les emplois, ni dans les salaire, que les commerces soient plus écologiques mais sans augmenter leurs prix, que l'Alberta n'exploite plus ses ressources mais qu'ils contribuent autant à l'économie canadienne, etc...  On veut aussi diminuer la consommation d'eau et d'électricité mais pas adopter de mesures en ce sens qui feraient augmenter les prix de l'eau et de l'électricité...

C'est facile d'être préoccupé et de vouloir que ce soit les autres qui s'en occupent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 minutes ago, ToxiK said:

On est préoccupé par l'environnement en autant que ce soit les "Autres" qui fassent le plus d'efforts.  On veut que les compagnies diminues leur pollution mais sans couper dans les emplois, ni dans les salaire, que les commerces soient plus écologiques mais sans augmenter leurs prix, que l'Alberta n'exploite plus ses ressources mais qu'ils contribuent autant à ;'économie canadienne, etc...  On veut aussi diminuer la consommation d'eau et d'électricité mais pas adopter mesures en ce sens qui feraient augmenter les prix de l'eau et de l'électricité...

C'est facile d'être préoccuper et de vouloir que ce soit les autres qui s'en occupent.

D'un point de vue individuel, c'est même pas une question de payer plus. C'est juste de consommer différemment, et de changer quelques habitudes. Bien des mesures écologiques sont aussi plus douces sur le portefeuille. 

Et une économie verte est plus chère seulement dans la mesure où on ignore le coût (autant humain qu'économique) incroyable de la crise climatique dans l'économie actuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Gilbert
      Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle section du forum!
       
      Une section qui vous est entièrement destiné. En effet, vous pouvez nous montrer ici VOS propres projets pour la grande ville de Montréal.
      Comment voyez-vous le Montréal du futur? Quels projets voudriez-vous qu’il y ait?
      Simplement quelques petites restrictions (plus «recommandations» que «restrictions», pour que la section soit tout simplement plus amusante à regarder;) ) :
       
      1- Les projets devront être accompagné d'un appui visuelle
       
      Tout simplement que ce soit plus agréable. Un projet avec un rendu est toujours plus attirant à la critique.
      Exemple: Prenez comme exemple une des propositions de tour pour le Silo no5, même si elle aurait 50 étages, personnes n'en parle vraiment, parce que nous ne savons pas de quoi elle aurait l'air.
      Autre exemple : La tour d'Aluminium, dont tout le monde connaissait comme n'étant qu'une vision, mais qui a tout de même réussi à remplir 4 pages de son fil en deux jours! Si j'avais seulement parlé d'une vision de tour de 240 mètres sans rendus, personnes n'aurait répondu à mon fil!
       
       
      2- Les projets doivent venir de vous
       
      Simplement pour ne pas se retrouver avec des projets annulés. Ce fil n’est pas un fil nostalgique de projet abandonné.
      Aussi, simplement pas prendre de projets existant ailleurs et simplement le mettre, juste pour que Montréal reste la ville unique qu’elle est.
       
       
      Instrument conseillé pour l’appui visuel :
       
      Google sketchup
      Le logiciel est juste…INCROYABLE!
      Il est gratuit, complet (pour les débutant) et surtout…facile à utilisé.
      Je l’ai téléchargé pendant le temps des fêtes et j’ai déjà créé quelques petites choses pour ce fil!
      Vous pouvez le télécharger ici : https://www.sketchup.com/fr
       
       
      Logiciels Adobe
      (Photoshop, illustrator, etc.)
      Quand on les connaît bien, c’est quand même assez facile de travailler avec eux.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Maintenant, à vous de créer vos propres projets! Comment voulez vous que Montréal ressemble?
      P.S. Ce fil est pour les commentaires, les annonces, etc.
    • By MARTY
      http://www.lesaffaires.com/
       
      Une deuxième «Tour des Canadiens» en vente dès l’automne
      Hugo Joncas . les affaires.com . 02-04-2013 (modifié le 02-04-2013 à 16:11)
       
      La Tour des Canadiens. Photo: Canderel
      Sa Tour des Canadiens est vendue à 100%, et Cadillac Fairview veut mettre en marché un deuxième immeuble de condos d’envergure comparable dès cet automne, au sud du Centre Bell.
       
      La seconde tour de copropriétés « sera en grande partie semblable » à la Tour des Canadiens, dit Wayne Barwise, vice-président directeur, Aménagement, chez Cadillac Fairview. « Elle est toujours sur la table à dessin » a-t-il ajouté, en marge de la cérémonie de la première pelletée de terre de la Tour Deloitte, un autre projet de la filiale immobilière du Régime de retraite des enseignants de l’Ontario dans le quadrilatère.
       
      «Le site précis n'est pas encore choisi, mais l'immeuble sera situé sur nos terrains au sud du Centre Belle, rue Saint-Antoine, dit Sal Iacono, vice-président principal, Développement et gestion immobilière, Est du Canada, chez Cadillac Fairview. Les dimensions précises de la nouvelle tour restent également à préciser. «On est en train d’étudier ça présentement. On va faire quelque chose à l’échelle de ce que le marché nous permettra de faire.»
       
      Sal Iacono précise que le nouveau gratte-ciel pourrait être aussi grand que la Tour des Canadiens, qui compte 50 étages et 552 unités, et qu’il aura lui aussi un accès direct au métro. «Selon nous, non, le marché ne ralentira pas pour ce type de projet», dit-il.
       
      Cadillac Fairview et son partenaire constructeur Canderel mise sur des unités de luxe et mousse leur vente avec un marketing intense. La Tour des Canadiens, par exemple, a développé tout un plan d’avantages en collaboration avec les Canadiens de Montréal pour mousser la vente de ses copropriétés, comme du temps de glace au Centre Bell, un accès à des billets en prévente et des tirages pour des places en loge ou directement derrière le banc des joueurs.
       
      Chez Altus, l’évaluateur Mathieu Collette croit que les projets avec des vues dégagées, avec un accès direct au métro, comme la Tour des Canadiens, continueront de bien se vendre. «Au dernier trimestre de 2012, 64 % des unités en projet au centre-ville, dans le Vieux-Montréal et dans Griffintown étaient déjà vendues », signale-t-il.
       
      Deux tours de 500 000 pieds carrés
       
      À l’est du Centre Bell, Cadillac Fairview a déjà excavé l’équivalent des trois étages de stationnement que comptera son autre projet en cours, la Tour Deloitte, un gratte-ciel de bureaux de 26 étages et 495 000 pieds carrés, dont le cabinet de comptables sera locataire principal.
       
      Le promoteur a en outre donné peu de détails supplémentaires sur la deuxième tour de bureaux qu’il compte construire en face, de l’autre côté de la rue Saint-Antoine. Elle fera quelque 500 000 pieds carrés également, mais sera « différente » de la Tour Deloitte, dit Sal Iacono, qui n’a pas voulu donner plus de détails.
       
      Selon nos sources, les courtiers immobiliers reçoivent déjà des appels de Cadillac Fairview pour sonder l’intérêt de gros locataires potentiels pour son deuxième immeuble de bureaux. « La raison d’être d’un promoteur, c’est toujours de vendre le prochain projet », dit Sal Iacono.
    • By IluvMTL
      Au conseil de mardi prochain
      Plus d'info dans les documents
       
      http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_ODJ_LP_ORDI_2013-12-10_19h00_FR.pdf
       
      Le projet
       
      La première phase du projet est constituée d’une tour résidentielle d’approximativement
      380 logements, avec un stationnement intérieur pouvant recevoir 230 automobiles et 86
      bicyclettes. Avec ses 37 étages, cette tour de 120 m présente une hauteur inférieure de 15
      m par rapport à la tour Deloitte en construction du côté opposé de la rue Saint-Antoine,
      ainsi qu’inférieur de 60 m par rapport à la tour des Canadiens, également en construction
      au coin de la rue de la Montagne et de l’avenue des Canadiens de Montréal. Les dérogations
      à l’étude pour cette première phase concernent la surhauteur de 120 m (au lieu de 65 m),
      la densité de 9 (au lieu de 6) et enfin la proportion du linéaire de façade qui respecte la
      hauteur maximale sur les rues Saint-Antoine et de la Montagne.
       
      Il est également proposé de rattacher ce bâtiment au réseau protégé du centre-ville (RÉSO)
      par une passerelle aérienne au-dessus de la rue Saint-Antoine. Elle serait située à proximité
      de l’intersection avec la rue de la Montagne et présenterait un dégagement de plus de 9 m
      au-dessus de la chaussée. Bien que cette passerelle soit intimement liée au concept
      architectural proposé, son autorisation relève d’une procédure d’approbation distincte
      d’occupation du domaine public.
       
      La deuxième phase est constituée d’une tour mixte comprenant un rez-de-chaussée
      commercial, approximativement 220 logements, un hôtel de 230 chambres et un
      stationnement intérieur de 220 unités. Une partie de la façade de l’édifice situé au 1162,
      rue Saint-Antoine serait également intégrée au projet et son volume reconstruit sur une
      partie du site. Outre en ce qui regarde les paramètres de surhauteur et de densités, qui
      seraient les mêmes que pour la première phase, ainsi que de superficie et de localisation
      d’un café-terrasse, cette deuxième phase serait conforme au règlement d’urbanisme.
      L’autorisation demandée vise également la démolition de cinq bâtiments existants portant
      les numéros 1162, 1170, 1180 et 1240, rue Saint-Antoine Ouest, ainsi que 757, rue de la
      Montagne. Ces bâtiments sont tous vacants et avaient une occupation non résidentielle.
    • By Gilbert
      Nom: Tour des Canadiens
      Hauteur en étages: 50
      Hauteur en mètres: 167
      Coût du projet: 230 000 000,00$
       
      Promoteur: Cadillac Fairview / Canderel / Canadiens de Montréal / Fond de solidarité FTQ
      Architecte: IBI/CHA (Cardinal Hardy) / Martin Marcotte / Beinhaker
      Entrepreneur général:
      Emplacement: Site de la Place du Centenaire (Centre Bell)
       
      Début de construction: printemps 2013
      Fin de construction: 2016
       
      Site internet: Site Officiel Tour des Canadiens 2 | Condos a vendre Montreal
       
      Lien webcam: ICI
       
      Autres informations:
       
      * 552 appartements en copropriété à partir du 15ème étage
      * RDC commercial avec sports bar which will provide its clients with a unique and unparalleled experience
      * 13 étages de stationnements au dessus du RDC
      * 14ème étage pour services (spa, piscine, etc.)
      * Prix médian des condos : 550,00$/p2
      * Superficies des condos : 332 pi² - 2 000 pi² (Penthouse)
      * Lien piétonnier à l'intérieur de la tour vers la gare
      * A lightbox featuring Montreal and its lifestyle will be encased in the building podium
      * Mr. Molson indicated that the hockey statues as well as the bricks purchased by fans will be removed from Centennial Place and stored elsewhere in order to ensure their integrity and protect them for the duration of the construction period. These testimonials to the Canadiens' centennial will once again be accessible to the public at the end of construction within the environs of the new building.
      * Les propriétaires d’unités dans l’édifice recevront quelques avantages liés à l’équipe de hockey, dont une séance privée annuelle de patinage sur la glace ou les joueurs évoluent chaque saison.
      * L’extérieur de l’édifice sera constitué de vitres et de panneaux de ciment polis de deux tons différents
      * 100% vendu
       
      Rumeurs:
       
      Aperçu du projet:
       

      Photo : lake of the nations, sur Flickr
       
      Vidéo promotionnelle:
       
      Historique, informations générales et + sur ce projet : http://www.mtlurb.com/forums/en-construction-going-up/18863-tour-canadiens-50-etages-post114241.html#post114241
    • By Ju HG
      Hôtel 1000-1006 de la Montagne et Appartements 947 Lucien-L'Allier - 26, 41 étages

      Condos Laurent & Clark - 20 étages

       
      Condos Babylone - 26 - 37 étages

       
      Condominium Maritime Montréal - 39 étages

       
      Quad Windsor -

       
      Tour Peel - 20 étages

       
      Tour des Canadiens 3 - 37 ou 49 étages

       
       
       
       
      Tour Bleury - 25 étages